Archive

Posts Tagged ‘Twitter’

Parler français sur le net

24 janvier 2013 5 commentaires

Chers lecteurs, un petit billet pour remplacer la revue de presse. En effet, cette semaine, c’est détente remise en forme (bon ok) ski ! Dévaler les pistes à toute vitesse, manger de la fondue, rien de tel pour la santé 😉
image

Bon, sinon, une info datée d’hier et qui va changer révolutionner la vie des twittos français. Le journal officiel nous l’a appris hier donc : désormais, on ne parlera plus de #hashtag, mais on utilisera le terme #mot-dièse ! Parce que quand-même, les anglicismes, il ne faut pas en abuser. D’ailleurs, j’en profite pour vous inviter à utiliser d’autres termes français, vous qui navigue sur le web la toile ! Vous chers blogueurs, sachez que selon le J.O, vous tenez non pas un blog (bouh), mais un bloc-notes. Moi qui vus écrit ce billet depuis ma tablette (ouf, rien d’anglais jusqu’à présent), je ne suis pas connecté au réseau par WIFI, mais par ASFI, que vous aurez bien évidemment traduit par « Accès Sans Fil à Internet » !
Bon, on dira ce qu’on veut, mais parfois, certaines règles sont tellement bien pensées qu’elles en deviennent innaplicables. Souvenez-vous de l’interdiction de dire F……k ou T…..r sur les ondes (tant à la radio qu’à la télévision). Je suis prêt à parier qu’il en sera de même pour le mot-dièse. Et puis, juste pour le fun, je vous avoue que j’eusse préféré le terme québécois employé pour #hashtag, à savoir « mot-clic » ! Au moins, on comprend la référence. Mais bon, je vous propose d’en parler l’un de ces jours lors d’une causette (oui, on ne dit plus « chat »), ou, là encore si comme moi vous préférez le québécois, lors d’un « clavardage » !

Bon, sinon, au cas où vous ne l’auriez pas vu, juste un mot pour vous annoncer la naissance d’un nouveau blog, hébergé par le site de La Croix. Le blog s’appelle, immodestement, « Lemessin » (oui, je n’avais pas d’inspiration le jour de sa création). Et comme je ne veux pas canibaliser le site de La Croix avec ce blog, c’est désormais sur ce dernier né que vous trouverez la majorité des billets que j’écris. Mais quand même, parfois, je viendrai vous faire un petit coucou ici, et j’y posterai mes billets plus personnels (comprenez, ceux qui sont impubliables ailleurs) ! Alors, à bientôt… ici ou là-bas !

PS : c’est aujourd’hui que sera publié le message du pape pour le prochaine journée mondiale des communications sociales. Le thème retenu est celui des réseaux sociaux. Ne le manquez pas sur www.vatican.va ! Et pour les plus gourmands, c’est aussi à partir de ce jeudi que se tiennent les Journées Francois de Salles de la Fédération Française de la Presse Catholique, à Annecy. A suivre avec le mot-clic adéquat (je ne le connais pas encore)

Catégories :Actualité, Revue de Presse Étiquettes : , ,

Revue de Presse : @Pontifex, embryon, laïcité, vidéo et autres…

13 décembre 2012 3 commentaires

DBDF carte priere Recto« Chers amis, c’est avec joie que je m’unis à vous par twitter. Merci pour votre réponse généreuse. Je vous bénis tous de grand cœur ». Un peu comme nos parents le 21 juillet 1969, nous étions nombreux devant notre écran ou smartphone pour suivre en direct le premier tweet pontifical. Et c’est donc une bénédiction qui a été publiée. Plus tard, dans la journée, le pape a répondu à une première question qui lui avait été posée par Twitter : « Comment pouvons-nous mieux vivre l’Année de la Foi dans notre quotidien ? ». Et il a tenu en 140 caractères : « Dialogue avec Jésus dans la prière, écoute Jésus qui te parle dans l’Évangile, rencontre Jésus présent en celui qui est dans le besoin ».

Sur le site d’infos Slate .fr, un article met en lumière le fait que le Saint-Siège n’ait pas  attendu le compte twitter du pape pour s’engager dans l’évangélisation par Internet et sur les réseaux sociaux. Et l’article de décliner des propositions institutionnelles comme le compte Youtube du Vatican, le portail news.va ou la page Pope2You ! A côté de cela, il y a des initiatives personnelles, que je n’ai plus besoin de vous présenter (enfin je l’espère !). La Croix, avec l’aide du père Antonio Spadaro, auteur de Twitter Theology, nous dit « pourquoi le pape doit (…) être présent sur Twitter ». Pour le jésuite italien, s’agit d’une immersion dans la culture actuelle, car « les réseaux sociaux sont devenus de véritables lieux de sens, c’est-à-dire des lieux de prise en compte et de partage de valeurs, d’idées, de tranches de vie ». Et sur son blog (en italien), le père Sapadaro comparait le premier tweet au premier message radiodiffusé : dans les deux cas, il s’agissait d’une bénédiction !

Je vous renvoie aussi à l’article de Radio Vatican, qui ne s’arrête pas à ce premier tweet, mais tente de donner la dynamique du compte papal avec les deux questions auxquelles le pape a répondu dans la journée. Et retrouvez aussi les liens vers les interviews de Mgr Giraud (et non pas Rigaud, comme le mentionnent certains articles) sur l’arrivée du pape sur Twitter dans les pages de son diaire ! Et pour finir, comment ne pas vous partager cette parabole du twitter, de François Nautré (publiée sur son compte Facebook) :

le Pape est sorti pour tweeter. Certains tweets sont tombés sur des twittos branchés, qui ont retweetés mais dont les posts ont rapidement été envahis par leurs autres tweets insignifiants. D’autres sont tombés sur des followers au cœur de pierre, qui ont blacklisté son compte. D’autres enfin sont tombés dans la timeline de bons twittos cathos, qui ont massivement followé et retwteeté, par trente, soixante,…

Sinon, sur les réseaux sociaux et sur internet, c’est la question du statut de l’embryon qui fait son grand retour, au point d’avoir provisoirement évincé le #mariagepourtous et les manifs de samedi dernier (juste un mot pour signaler la neuvaine de prière pour les familles proposée par le sanctuaire marial de l’Ile Bouchard). Ce qui a lancé le débat, ce n’est malheureusement pas tant l’adoption de l’autorisation de la recherche sur les embryons par le Sénat (je vous renvoie vers Cathoweb, qui s’est offert un lifting d’ailleurs) que la pub faite par la Fondation Jérôme Lejeune dans le Nouvel Observateur, et qui a été dénoncée comme anti-IVG… On croit rêver, mais non ! Je vous laisse lire cette histoire incroyable sur le blog “Faut le dire vite”. Nicolas Mathey, sur “Thomas More”, a d’ailleurs trouvé le mot le plus juste pour décire cette situation : « hallucinant », car pas une fois il n’est fait mention de l’IVG dans la publicité… Le même blogueur revient sur son blog sur des questions juridiques et politiques qui sont en jeu dans le vote de cette loi. Et dans Famille Chrétienne, le sujet de la recherche sur les embryons est traité à fond cette semaine, avec des interviews de Mgr Jacques Suaudeau, directeur scientifique de l’Académie pontificale pour la vie, et Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme-Lejeune.

Un autre sujet mérite notre attention cette semaine, et il reste proche de ces questions législatives ou politiques. C’est l’annonce par le président Hollande de la création d’un Observatoire de la laïcité. Natalia Trouiller nous en parlait dans la Matinale Chrétienne de La Vie de lundi matin, en reprenant une info du site “fait-religieux.com”. Pour Stéphanie Le Bars, il s’agit là de « l’un des marqueurs symboliques sur lequel le gouvernement socialiste est attendu par une partie de la gauche », bien que, comme nous le rappellent les articles précédents, cet observatoire avait déjà été mis en place par Jacques Chirac en mars 2007. Un sujet compliqué explique encore Stéphanie Le Bars, qui renvoie aux promesses électorales du candidat Hollande de constitutionnaliser la loi de 1905, et dont le président n’avait plus parlé depuis sa prise de fonctions. Pour le blogueur Authueil, il s’agit d’une vieille querelle, dans laquelle le mot laïcité n’est pas compris par la gauche. Et il n’est pas plus tendre avec le président de la République, qui, selon le blogueur, « est en train de rater un rendez-vous avec l’histoire ». A noter que pendant ce temps, c’est du front des francs-maçons que l’initiative semble pilotée. Patrice de Plunkett nous partage un paragraphe d’une interview du grand maître du Grand Orient de France dans laquelle ce dernier avoue clairement l’intention de son organisation de peser sur la vie politique. A lire, c’est bref, mais fort instructif sur un certain état d’esprit !

Si vous en avez assez d’entendre parler des cathos ou sur les cathos, allez jeter un œil sur cet édito d’Elisabeth Lévy qui vous donnera peut-être envie d’acheter la dernière livraison de Causeur !

Changement de sujet : « Je trouve que l’année de la Foi a la saveur d’un « demain », d’un lendemain ». C’est Zabou qui nous le dit, tout de go. Mais attention, ne vous méprenez pas, elle nous explique pourquoi : « Ne comprenez pas par là que je veuille la remettre au lendemain : il est clair que la Foi se conjugue et doit se conjuguer au présent ». Et dans un petit texte, très court, elle nous montre ce qu’est la foi pour elle ! Une très belle exposition ! Sinon, un peu plus long, un  billet d’Emmanuel Navarre sur le black Métal. Vous vous demandez peut-être ce que ce sujet vient faire dans le cadre de l’année de la foi, mais il me semble justement fortement lié, tant au niveau  de l’être et de la question du mal, ou de celle de l’évangélisation, ou encore à travers la proposition de dépassement de cette noirceur exprimée ! « Faire sentir, écrit Emmanuel, les limites, l’enfermement des émotion sombres et au-delà la possibilité de la lumière, en posant un regard chrétien, lumineux, sur le matériel musical “ténébreux” qu’est le black metal, voilà comment je conçois la possibilité d’un “unblack metal” » ! Un article long, ardu, mais qu’il vaut le coup de lire (Sinon je ne vous l’aurais pas présenté) !

Beaucoup d’actu pour Diaconia : Une nouvelle page facebook vient de voir le jour : “100 000 défis de fraternité”. Elle est liée au site defisdefraternite.fr qui propose de partager les actions de fraternités réalisés pour donner des idées aux autres ou pour faire connaître une initiative ! Pour l’instant, il en manque 99 987 (ou si vous préférez, il n’y en a que 17  d’inscrits), donc n’hésitez pas à montrer votre inventivité. Sinon, à Lyon, il y a eu un concours pour désigner trois photos gagnantes dans le cadre de l’opération Diaconia 2013. Vous pouvez retrouver les plus belles photos sur le site du diocèse de Lyon. Et dans le magazine Pèlerin de cette semaine, vous pourrez lire ces phrases de Guy Aurenche, le président du CCFD-Terre Solidaire : « Se mettre au service du frère, ce n’est pas d’abord un devoir que l’on accomplit parce que l’Eglise l’a demandé ou pour gagner son paradis. C’est approcher cet « Heureux êtes-vous » dont parle Jésus dans les Béatitudes ». Voilà qui donne bien le sens de cette démarche Diaconia.

Avec l’équipe nationale des JMJ de France, je vous invite à découvrir la crèche. Et pas n’importe laquelle : il s’agit de la crèche de la Frassateam ! En effet, si comme certains jeunes JMJ’istes vous êtes étudiant et que vous n’avez pas de quoi vous acheter une crèche et des santons, ou si vous n’avez pas beaucoup de place, ou pas assez de temps pour aller chercher les santons à Naples (y’à un reportage sympa que j’aime bien dans les widgets, sur la droite de l’écran…), la Frassateam vient à votre secours, et vous propose sa crèche. 3 feuilles de papier blanc, une imprimante couleur, un cutter, et c’est parti, vous aurez une crèche hyper sympa.

Et puis après la crèche “miniature” et “éphémère” de la Frassateam, changeons d’échelle avec les 850 ans de la cathédrale Notre Dame de Paris. Le site de Pèlerin vous propose plusieurs reportages multimédias sur la cathédrale de Paris : il y a un web-documentaire et des diaporama sonores. Mais sur le site de Pèlerin, vous trouverez aussi des articles classiques (écrits) et même la possibilité de vivre un e-pèlerinage ! Sinon, quelques photos sur la page Facebook du diocèse de Paris. Plus d’infos, de vidéos et de liens sur le site d’Aleteia.

On a appris vendredi dernier, par La Croix, que le jésuite Pierre de Charentenay, rédacteur en chef de la Revue Etudes, quittait ses fonctions et allait être remplacé par le père François Euvé (lire une interview sur lui et son domaine de prédilection sur le site Croire.com). Bonne route au père de Charentenay, qui part à Manille, en espérant qu’il continuera son activité de blogueur sous ces autres cieux, et en attendant l’arrivé du nouveau rédac-chef d’Etudes sur la toile ! Et pour info, parmi les nouveaux venus sur Twitter, si vous suivez @Pontifex, vous serez aussi intéressés par le compte @vuderome, de Frédéric Mounier, le correspondant permanent du Journal auprès du Saint-Siège !

Pour finir, quelques potins sur les cathos et la vidéo :

Revue de Presse : Polémiques en série, Avent, et autres…

6 décembre 2012 2 commentaires

10 Millions d'étoiles du Secours-Catholique

La polémique de la semaine, vous n’avez pas pu y couper, a été lancée par Cécile Duflot lundi matin. Pour un point complet sur la situation, je vous renvoie à la Matinale Chrétienne de La Vie de mardi dernier. Il y a de nombreux liens vers des articles de journaux ou des réactions de blogueurs et autres personnalités. La Croix et Le Figaro ont rapidement donné la parole aux personnes concernées, et il faut souligner ici la réponse rapide et ordonnée de l’Eglise. Sur Europe 1, mgr Bernard Podvin, pour les évêques de France, a lui aussi répondu. S’il refuse de revenir sur les propos de la ministre, il note cependant, à juste titre, que l’Eglise ne peut simplement se contenter de ce qu’elle fait : «  il y a urgence sociale » disait-il, reconnaissant les efforts faits par les chrétiens (et mis en valeur par les médias), mais, ajoutait-il, « il faut faire encore plus » ! En même temps, il invitait à « ne pas casser les bras de ceux qui font déjà des choses », constatant un « énorme malentendu » sur l’implication de l’Eglise. Un très bel entretien, où l’appel au dialogue et à « la cohésion sociale » prédominait au service de ceux qui vivent dans la précarité ! Je vous renvoie aussi à un article du Lab d’Europe 1, qui publie la lettre de la ministre à l’archevêché de Paris, où elle « sollicite (…) comme je l’ai fait auprès de l’ensemble de mes collègues ministres et auprès de nombreux acteurs ». On le constate, cette missive est bien plus équilibrée que les paroles prononcées lors de l’interview au parisien ! Mais on apprenait aussi, par diverses sources, que cette lettre n’avait été envoyée que lundi matin, une heure après sa divulgation à la presse… ce qui malheureusement place cet appel sur le terrain politique, au détriment de la cause invoquée, celle des personnes sans domicile !  Retrouvez également le même son de cloche, qui insiste sur l’action des catholiques et sur le fait d’en faire encore plus chez Natalia Trouiller, interrogée par Radio Vatican ! Parce qu’au final, cette intervention de Mme Duflot aura surtout servi l’Eglise. A tel point que sur son profil Facebook, personnel, le directeur de l’Agence I-Média a publié le message suivant :

Au fait, y’a-t-il d’autres membres du gouvernement qui voudraient devenir chargé de Com’ de l’Eglise catholique ? La ministre de la Santé veut-elle que l’on cause du travail des communautés religieuses en Afrique auprès des victimes du Sida ? Celle du Tourisme veut-elle qu’on évoque les hauts lieux spirituels qui attirent chaque année en France des touristes du monde entier ? Celui de l’Education nationale a-t-il envie de papoter du rôle essentiel de l’enseignement catholique et de son succès croissant ? La Garde des sceaux veut-elle discuter des visiteurs de prison ? Celui de l’Intérieur a-t-il envie de blablater de l’aumônerie des Gens du voyage ?…

Allez ! Comme il faut calmer les esprits, on se ressaisit avec le blog Dialogue Abraham (qui a fêté ses 2 ans cette semaine, Happy Birthday !) et la médita  tion qui a pour titre « il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie commune »

Place au sujet suivant d’ailleurs. Je ne reviens pas sur l’audition des responsables religieux à l’Assemblée Nationale la semaine dernière… Je laisse Koz vous en parler dans l’ensemble de ce qu’il présente. Une semaine bien noire à le lire ! Et il ne focalise pas sur l’aspect religieux, juste sur le respect de l’autre et du principe démocratique. A tel point que pour lui, ces évolutions, qui ne respectent pas la procédure législative, s’apparente à un « coup d’état » ! Sur ce dernier sujet de la libéralisation sur la recherche sur l’embryon, les évêques ont réagi très rapidement et très fermement. Je vous renvoie au blog de Pratice de Plunkett qui nous donne le communiqué où monseigneur Podvin invite à diffuser largement la réaction de monseigneur d’Ornellas ! Pour Jean Léonetti, cité par le site internet de La Vie, il y a là « deux transgressions lourdes de la part de la majorité », qui en l’état réfute les lois de bioéthique signées il y a seulement un an et demi. De nombreux billets sortent sur le sujet, comme celui de Castafiore, publiée sur le blog du Chafouin. Sinon, vous pouvez aussi vous tourner vers le site de la Fondation Lejeune pour plus d’infos ! [Note perso : comme le dirait Edouard Martin à propos de Florange, « nous avons le sentiment d’avoir été trahis » !]

On reste dans les polémiques avec le « Mariage homosexuel, l’impossible débat » ! Voilà le titre d’un article d’Isabelle de Gaulmyn, sur son blog. Elle y pointe entre autre l’absence des Corps intermédiaires, l’Eglise catholique, ainsi que les autres religions du livre, étant les seules à se mouiller ! Voilà une question qui effectivement se pose avec plus d’acuité, alors que les manifestations du 8 décembre contre le projet de loi se préparent !

Mais ne nous arrêtons pas sur ces débats, ou plutôt sur ces débats volés ! Le Chafouin lance un appel : « Catholiques, non catholiques, unissez-vous donc dans le don de Noël ! ». Une invitation au don en cette période de courses et de cadeaux pour la fin de l’année. Il utilise à son profit l’animation du Secours Catholique que vous voyez en haut de cet article ! Car l’Avent, avant toutes ces polémiques politiciennes (mais malheureusement bien concrètes), c’est aussi le temps de l’Espérance. Et ce d’autant plus cette année où l’on parle de fin du monde… Pour découvrir le sens de cette espérance, ce qu’elle signifie, ce en quoi nous pouvons espérer, un petit détour par le Québec et le blog de Jocelyn Girard ! Espérer, mais aussi veiller ! Veiller au service des plus petits, qui ne peuvent se défendre, mais aussi veiller avec le Seigneur.

Du côté des JMJ, je vous invite à découvrir une nouvelle figure de nos responsables français. Il s’agit de Célina, qui travaille pour l’équipe communication, et qui prépare ces JMJ avec son fiancé, « rencontré en partant à Madrid » ! Si ce n’est pas le bonheur ça ! Et puis, de l’autre côté de la frontière du nord, se trouvent nos amis belges, qui ont une page Facebook pour les JMJ : « Journée Mondiale de la Jeunesse – Belgique ». Vous y trouverez un lien avec une vidéo de Mgr Rixen, un prêtre liégeois devenu évêque de Goias, au brésil, là où les jeunes belges seront accueillis durant le JMJ. Une vidéo qui met en avant l’émotion de mgr Rixen.

Un mot sur Diaconia, car on a déjà pas mal parlé de fraternité et de respect du plus petit ci-dessus… Pour découvrir Mr Diaconia, alias François Soulage, il faut s’abonner à Témoignage Chrétien. Ou écrire et soutenir le magazine en achetant le dernier numéro (au prix modique de 1 € pour 8 pagges). Vous recevrez ainsi la «“Lettre de Refondation” et vous pourrez découvrir celui qui ose ces paroles fortes : « On entend souvent utiliser le mot solidarité, mais celui-ci est insuffisant pour traduire la nécessité, à laquelle nous invitent toutes les pages de l’Évangile, de faire toute leur place aux pauvres, de leur redonner la première place, celle que l’on donnerait à son frère ». Sinon, vous pouvez le retrouver sur son blog ! Et puis, dans la même veine, je vous renvoie vers cet article de Patrick Pique, qui fait une synthèse de tout un tas de sujets autour de ce thème de Diaconia !

Pour l’année de la foi, un peu de lecture avec une compilation de textes de Benoît XVI autour de la structure du Credo. C’est Monseigneur Stanislas Lalanne qui a préfacé cet ouvrage, et qui le présente sur le site des évêques de France. « La joie de la foi » est un livre qui paraît accessible (on connait tous les qualités pédagogiques du pape)§. Un livre qui, à n’en pas douter, vous sera bientôt présenté sur le blog www.vatican2-50ans.fr !

Petit encart vidéo avec un dessin animé sur la musique de P.U.S.H, pour soutenir le projet Les étoiles de Noël, qui se propose d’offrir des CD pour évangéliser : « Nous souhaitons donner l’occasion aux chrétiens d’aller à la rencontre des habitants de leur quartier et de leur entourage en partageant leur foi par un geste simple. Nous espérons permettre à plus d’un million de personnes d’entendre le sens profond du message de Noël pour leur donner une chance d’être touchées par lui ». Au prix modique de 0.40 € le CD, avec 5 titres et la lecture de la nativité. Plus d’infos en vidéo sur le site, où vous pouvez commander ces CD ! Plus léger, le 4ème épisode de « Paroles en l’air », la série de l’Eglise Réformée de France ! On y parle même du pape, et en bien ! C’est dans la même veine  que le Cathologue, même quand Jérôme fait grève ! Sinon, dans le style délirant, il y a la version catho du Gangnam Style (la vidéo vue près de 900 millions de fois sur Youtube), Catho Style ! C’est réalisé par le Chemin neuf, et avec beaucoup d’humour (qui me rappelle un peu Nathalie, mon amour des JMJ) !

En bref :

@Pontifex : le compte twitter qui cartonne !

4 décembre 2012 1 commentaire

pontifex2

@Pontifex ! voilà finalement le nom choisi pour le compte officiel du pape. Un compte qui n’est donc pas lié à une personne, mais à une institution, celle du successeur de Pierre ! Personnellement, le nom me va bien mieux que celui qui était pressenti et qui a fuité il y a quelques temps : @BenedictusPPXVI ! En plus, il est plus court, ce qui autorise plus de caractères lors d’un RT ! Ben oui, faut aussi être un peu pragmatique ! En outre, il est plus « universel » à mon sens, car bien qu’étant un mot latin, il ne possède pas une consonance trop lointaine de l’actualité. On dirait presque un mot anglais… Et puis, franchement, il me plaît, et ça suffit comme argument ! Na !

Bon, sinon, outre ces considérations « people », un petit mot sur l’engouement autour de cette nouvelle manière de communiquer mise en place par le Saint Siège (même le blog officiel de Twitter a relayé la création de ce compte) ! Car il ne s’agit pas simplement, comme je l’avais craint il y a quelques temps, d’un gadget ! Le premier point à noter est l’intérêt pour ce mode de communication. En à peine plus de 24 h, il y a plus d’un demi million de personnes qui se sont abonnés à ce compte et à ses dérivatifs. Car si le compte @Pontifex existe et rassemble à 13h32, soit près de 26 heures après sa présentation, 360 745 followers, il y a les déclinaisons linguistiques. En tout et pour tout, à 13h32 donc, il y avait 513 883 abonnés aux différents comptes officiels (la petite pastille bleue derrière le compte dit qu’il est vérifié, donc officiel) du Saint-PerèPère (l’erreur n’est compréhensible que par les premiers followers !). Sur les 500 millions d’utilisateurs du site de micro-blogging, il faut bien reconnaître que c’est pas mal. A titre de comparaison, le compte de la présidence de la République française, (@Elysee ) n’est suivi « que » par 181 518 personnes, et Lady Gaga (@ladygaga) ou Barack Obama (@BarackObama) comptabilisent respectivement 31 797 069 et 24 100 653 followers ! Pour un début, ce n’est donc pas si mal !

@Pontifex 360 745 Langue anglaise
@Pontifex_de 9 088 Langue allemande
@Pontifex_es 84 268 Langue espagnole
@Pontifex_pt 13 522 Langue portugaise
@Pontifex_pl 30 729 Langue polonaise
@Pontifex_it 32 902 Langue italienne
@Pontifex_fr 6 672 Langue française
@Pontifex_ar 2 957 Langue arabe

Je vous laisse vous rendre compte de la diversité et de l’importance de chaque langue choisie. Je constate que le français, sans être ridicule, n’est pas non plus l’une des langues les plus importantes, et passe après l’anglais, l’espagnol, le polonais, le portugais, l’italien et l’allemand. Bref, honnêtement, il faut bien reconnaître que c’est une chance de compter encore au Vatican !

Sinon, et c’est peut-être le plus intéressant, c’est cette initiative d’utiliser Twitter comme un lieu d’échanges. Un peu comme ce que Benoît XVI a déjà fait plusieurs fois lors des rencontres avec des jeunes ou des enfants. Certains d’entre eux sont invités à lui poser des questions, et le pape répond à ces demandes, souvent dans un langage simple, avec des images, …) Pour ceux qui ont suivi ces rencontres, c’était toujours un grand moment ! Eh bien désormais, vous pouvez poser vos questions au pape sur Twitter, en incluant « #askpontifex » dans votre message. Comme il faut bien se limiter, seules les questions relatives à la foi seront prises en compte, et le pae y répondra mercredi prochain, 12 décembre, suite à l’audience générale ! Une manière donc de prolonger l’échange, et surtout de montrer que les twittos sont considérés comme des personnes, et que ce compte n’est pas qu’un « canal » supplémentaire pour diffuser les documents officiels ! On est là dans une véritable communication interpersonnelle, et c’est ce qui est le plus intéressant. A voir, ensuite, comment ce compte sera utilisé, et à quelles fréquence auront lieu ces « twittdiscussions » ! En attendant les réponses de @Pontifex, retrouvez quelques-unes des questions qui lui sont possées sur le storify qui les recense !

Donc au final, +1 pour @Pontifex ! Bienvenue Benoît XVI, et à bientôt !

PS : à la fin de la rédaction de ce billet, le compte @Pontifex compte  367 477 abonnés, soit 6 732 followers de plus en un peu moins d’une heure (et juste sur le compte anglais !)

PS 2 : Je vous renvoie aussi à un billet qui montre comment l’écriture même du pape tient compte de la réalité de Twitter aujourd’hui !

Le pape va twitter, mais…

9 novembre 2012 4 commentaires

Ce que vous voyez sur cette image est le compte Twitter officiel de Benoît XVI, son compte perso, ouvert il y a quelque temps déjà, pour permettre au pape de twitter. Changement radical de conception pour celui qui écrit ses livres au crayon de papier ! J’ose imaginer qu’il ne twittera pas directement… C’est d’ailleurs confirmé par les infos qui nous sont rapportées. Le pape validera un tweet chaque fois qu’il publiera un message. Bon, toute cette info, vous pourrez la trouver directement sur le site de l’Agence I-Média, dont la dépêche a été reprise par de nombreux médias francophones.

Ce qui me chagrine quelque peu dans cette histoire, c’est que j’ai l’impression d’un réel coup de pub, sans plus… Je m’explique : j’espère que vous avez déjà lu ou entendu Benoît XVI. On repère vite quand les textes sont de lui : il s’agit des plus denses, tout en restant accessibles. je n’ose imaginer ce qu’il serait capable de produire en 140 caractères. La force de la pensée du pape hyper concise ! Et pourtant, les tweets, selon l’article  seront écrits par la Secrétairie d’Etat :

Il est prévu que Benoît XVI, au moment d’approuver chaque discours qu’il doit prononcer, validera également un tweet exprimant l’essentiel du texte. Les responsables de la Secrétairerie d’Etat du Saint-Siège disposeront alors du maximum réglementaire de 140 caractères pour résumer la pensée du pape.

Pour ceux qui le connaissent un peu, le langage fait de citations et de périphrases pompeuses laisse présager du pire. Mais ok, ,j’accepte d’attendre de voir, bien qu’il me semble qu’il y ait là une occasion de perdue. [Question subsidiaire : les tweets seront en latin ? italien, anglais, français ? Serbo-croate ? toutes les langues, y compris l’arabe ?]

Le second point qui me gêne est ce que je vois actuellement, et ce que je lis entre les lignes de l’article. Le pape va publier des messages (enfin, ses sbires, je ne reviens pas dessus), mais apparemment, il ne va pas en lire… La preuve, il n’y a aucun abonnement depuis son compte officiel. Oui, je sais, il n’est pas encore officiellement officiel (!) [il n’est pas encore actif si vous préférez], et ceci explique peut-être cela. Mais alors, si l’on en reste ainsi, quel est l’intérêt d’utiliser un réseau social pour juste « envoyer » de l’info ! C’est le sens même du web 2.0 et de la communication telle qu’elle se vit sur ce réseau qui sont ainsi niés ! Il y a quand même quelques cardinaux et évêques de par le monde qui twittent régulièrement ! De grands noms ou des personnalités s’y sont aussi mises : Barack Obama ou François Hollande ( il est quand même chanoine d’honneur du Latran) par exemple. Certes, on va éviter les 10 plus suivis de par le monde : Lady Gaga, Justin Bieber, Katy Perry, Kim Kardashian, Britney Spears, Shakira, Taylor Lautner, Rihanna et Ashton Kutcher (Obama est le 4ème dans l’ordre, et le pire, je me rends compte que je ne connais pas le visage d’au moins 4 personnes de cette liste). Bref, ce que je voulais dire avant de digresser, c’est qu’il y a là une occasion de suivre la vie du monde ! A la place, le Vatican va continuer à publier des textes, en ajoutant un tweet, sans capacité à réagir à ce qui sera envoyé comme message (ok, c’est un sacré boulot qui arriverait), mais est-ce que ça ne vaudrait pas le coup ? Là oui, j’applaudirais des deux mains… Mais en attendant, j’avoue rester largement sur ma faim.

Si l’on en reste à cette utilisation de Twitter, quel intérêt ? Les comptes officiels de Radio Vatican ou d’autres médias, réunis sous le vocable @news_va_xx (on remplace xx par fr, en, it, pt, es,..) existent déjà et font le job pour annoncer un texte… Alors, où se situe la vraie nouveauté ?

Sur ce, je vous laisse, j’ai un article à finir sur un livre reprenant des conférences et textes de … Benoît XVI. Si vous voulez le lire, ce sera en ligne ce soir sur www.vatican2-50ans.fr !

PS : A l’époque, certains prêtres disaient prier avec la bible dans une main et le journal dans l’autre… Aujourd’hui, c’est génial, on peut tout faire sur le même appareil !

Revuede Presse : Unité, silence, tweets, laïcité,…

26 janvier 2012 8 commentaires

Capture d'écran du site http://www.aleteia.org

C’était hier la fin de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. A cette occasion Benoît XVI a parlé d’œcuménisme le matin, dans sa catéchèse, ainsi que l’après-midi, lors des vêpres avec des représentants d’autres confessions religieuses à Saint Paul hors les murs. Sur tous vos sites d’information religieuse, vous pourrez retrouver un résumé de ces deux interventions, que ce soit La Croix, Zenit, Radio Vatican (ici et ), ou d’autres. Souvent, ces médias proposent aussi d’autres éclairages. Radio Vatican a consacré plusieurs Gros-Plan à cette question,  les journaux et magazines chrétiens également. Je cite par exemple le beau commentaire spirituel de Sœur Marie dans Témoignage Chrétien. Et puis, du côté des images, vous pouvez voir ou revoir les reportages et la célébration de dimanche dernier, avec le cardinal Barbarin, à Lyon, sur le site du Jour du Seigneur (ou lire son homélie).

Sur les blogs, on en parle aussi de l’unité, avec notamment ce très beau témoignage de Pierre-Baptiste Cordier, un catholique qui travaille pour une institution protestante, l’armée du Salut. Une rencontre dont il dit qu’elle est « beaucoup plus un avantage qu’une tension ». Entre sacrement, témoignage, Parole de Dieu et table de l’Eucharistie, un parcours dans ce qui est différent, mais jamais antagoniste. Et puis, en suisse, partant d’un billet de Claude Duccaroz sur « un rêve … œcuménique », le Suisse Rom@In-d (non, il n’y a pas de faute, il explique le pourquoi de cette orthographe dans un billet) nous donne sa vision de l’unité. A vous de vous faire votre idée, et surtout, de continuer à partager vos expériences, comme le fait le père Gaignet

Mais il n’y avait pas que la semaine de prière pour l’unité des chrétiens cette semaine. Le 24 janvier, en la fête de Saint François de Sales, le saint Patron des journalistes, le Saint-Siège a publié le message de Benoît XVI pour la prochaine journée Mondiale des Communications Sociales. Pour un petit retour sur cette Journée, la cyber Sister nous fait un bref rappel. Elle nous propose aussi les points forts du message dans son billet. Bien évidemment, tous les médias chrétiens en ont parlé : Fides, La Croix (et aussi ici), Radio Vatican (avec une synthèse et une interview de Mgr Celli à écouter en streaming ou a télécharger, gratuitement et légalement), et même des journaux non catholiques. Les sites institutionnels ont bien évidemment relayé ce message : la Conférence des Evêques de France (qui propose d’ailleurs un dossier complet sur les médias et internet), les évêques belges ou suisses. Sur Facebook, abonnez vous aux informations l’agence I.Media pour être informé quasiment en direct, comme c’était le cas mardi (un bref résumé dès 12h08)

Ce message, parce qu’il faut bien le présenter brièvement, parle du rapport entre le Silence et la Parole. Un message qui sort d’un contexte technique pour interroger chacun sur sa manière de communiquer.  Patrice de Plunkett a lu le message, et il a mis en évidence qui lui paraissait le plus important dedans (sinon, il y a toujours la synthèse que j’en ai faite). Valérie Barbe, sur son blog, avec un peu de recul, nous livre la manière dont elle essaye de mettre cette vision de la communication en œuvre, à travers un « Petit manuel de silence et parole à l’usage des tweeters et autres parleurs du web dont je fais partie ».

Ce qui a surpris nombre de commentateurs, c’est l’importance donnée au web dans ce message, qui ne parle pas du tout des autres médias. Le Suisse Rom@In-d  a ainsi décrété que Benoît XVI était « le pape du Net ». Il faut dire que le lien était tentant quand on lit plusieurs fois le terme « réseaux sociaux » ou encore  une expression qui fait référence à Twitter : « de brefs messages, souvent pas plus longs qu’un verset biblique ». L’AFP a immédiatement fait le rapprochement (comme tous les habitués), avec les #twittomelies de @mgrgiraud, le citant d’ailleurs dans leur article.

A propos de Twitter, plusieurs petits articles sont d’ailleurs sortis : Pierre Durieux (@comcardbarbarin) nous dit comment il utilise ce réseau social de microblogging, pendant qu’Etienne Séguier nous livre dans La Vie de cette semaine « trois bonne raisons d’abonner sa paroisse à Twitter ». Dans un autre article, il donne la parole à Mgr Hervé Giraud, qui explique comment il habite Twitter. Ces deux articles sortent fans le magazine de ce jeudi, pour coïncider avec l’ouverture des journées Saint François de Sales, qui réunissent plus de 220 professionnels de la presse catholique à Annecy autour du défi du numérique. Vous pouvez suivre les débats sur leur page Facebook, et même y participer ce soir de 22h30 à 23h30 !). On peut également suivre les débats avec le « mot clic » (comme on dit au Québec) pour suivre sur Twitter les Journées Saint François de Sales :  #JSFS  (merci à toutes celles qui twittent (à 10h43, il n’y a que des filles : @gdecoutard, @lepetitchose, @sabdima).

Retour à la question de l’évangélisation par les médias, avec quelques outils. Le site News.va, va bientôt être disponible en français ! Une bonne nouvelle. Sinon, la Fondation pour l’Evangélisation pour les Médias a une vision bien précise : mettre en place une télévision catholique numérique mondiale, autour de la plateforme Aleteia. Plus d’infos dans La Croix de mardi ou sur le site catho.be. On apprenait également que la FEM allait subventionner l’application Carpedeum, pour les smartphones.

Pour finir, quelques réflexions d’internautes. Jean Duma nous propose une introduction au silence, tel qu’il est compris par les pères du désert. Une série de petits billets à lire… Il y a aussi cette petite vidéo qui nous invite à nous déconnecter par moment ! Et enfin, pour éprouver le silence, David Lerouge nous propose une petite expérience : une minute face à une caméra ! Comme il l’écrite lui-même, « Une minute, c’est court, Une minute, c’est long ». 

Changement complet de sujet avec un mini tollé, du moins pour les chrétiens, provoqué par François Hollande dimanche dernier, quand il a proposé d’inscrire dans la constitution la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat. Plusieurs commentateurs reviennent sur ce sujet : François Vercelletto nous propose ainsi quelques réactions, allant du père Matthieu Rougé au pasteur Claude Baty. Le père Emmanuel Pic quant à lui n’y va pas par quatre chemins : « L’objectif est de détourner le regard d’autre chose : notre économie qui va mal, les mesures de rigueur qu’il faudra bien prendre », avant de rappeler que « l’Eglise catholique est l’un des lieux de notre société le plus créateur de lien social ». Une réaction bien sentie. Philippe Clanché, sur son blog, ne se prive pas de réagir lui aussi, avec tout autant de véhémence. Il raille le candidat socialiste : « Allons donc, croyances et religions seraient classées dans la même catégorie infamante que la finance et l’argent ? ». A l’actif de la défense, il cite les grandes figures sociales ou les institutions caritatives que les chrétiens et les autres religions que l’on trouve en France. Avant de finir par cette incantation : « Il est grand temps que les élites socialistes cessent de rivaliser de bêtises en parlant du fait religieux en France ». Gérard Leclerc, sur le site de France Catholique,  fait quant à lui un rappel historique sur la loi de 1905 et les obstacles à son insertion dans la constitution ! Stéphanie Le Bars, sur son blog, dans les pages du site du Monde, rappelle pour sa part que « constitutionnaliser l’article 2 de la loi de 1905, pourrait faire peser un “risque juridique sur l’équilibre  actuel ».

La sortie du candidat socialiste à l’élection présidentielle a fait jaser. Pour preuve, on parle même de ce sujet hors des frontières de l’Hexagone, chez nos voisins helvètes !

Le Figaro d’aujourd’hui consacre une page complète à ce dossier, avec une présentation du concordat qui s’applique en Alsace-Moselle (à lire en page 3 de l’édition papier). Isabelle de Gaulmyn, sur son blog, s’interroge : « Monsieur Hollande est-il décidément bien certain que les religions n’ont pas à contribuer au bien-être de la République ? » Et elle va plus loin, avec une proposition : « On ne saurait lui proposer de  mieux lire les religieux… ». Rien à ajouter !

Si, quand même. Alors que François Hollande s’amuse à tacler les religions, on apprenait la semaine dernière que « le gouvernement espère enrayer les divorces en préparant mieux au mariage ». Koztoujours propose même que les municipalités s’appuient « – sans le dire, hein – sur la préparation des mariages religieux ».

Et puis, à trois mois du scrutin, Pèlerin part à la rencontre des Français lors d’un tour de France en 7 étapes pour savoir cequ’ils attendent de l’élection présidentielle. Premier volet cette semaine dans le magazine avec les habitants de Clermont-Ferrand. A lire des pages 16 à 23 dans la revue qui sort ce jeudi. Pour finir sur le sujet, rendez-vous sur le blog Kto and the City, où l’auteur découvre que la presse catho est loin d’être culcul…

Ce même dimanche dernier, pendant que certains écoutaient François Hollande, d’autres ont préféré aller marcher pour la vie. Je vous propose deux récits de personnes qui y étaient. Amblonyx Cinereus (quelle idée d’avoir un pseudo comme ça !) y était, et il nous dit ce qu’il a vu. Tout ce qu’il a vu. Les dérives de certains mais surtout de « nombreux jeunes », qu’il définit comme « joyeux, pacifiques, prêts à construire autre chose (…) qui ont envie d’être responsables »…  Un beau billet, qui remet l’Eglise au milieu du village si j’ose dire. C’est d’ailleurs aussi ce qu’on trouve comme idée sur le blog Cathoweb, où Jean-Baptiste Balleyguier relève « une atmosphère positive et une ambiance bon enfant ».

Et puis pleins de liens en bref :

***

Mise à jour à 11h30 : François Hollande écrit dans ses 60 propositions, au numéro 44 :

Je proposerai d’inscrire les principes fondamentaux dela loi de 1905 sur la laïcité dans la Constitution en insérant, à l’article 1er, un deuxième alinéa ainsi rédigé : « La République assure la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes et respecte la séparation des Églises et de l’État, conformément au titre premier de la loi de 1905, sous réserve des règles particulières applicables en Alsace et Moselle. »

Mise à jour à 14h : J’ai oublié un lien hyper important : celui qui vous renvoie à une lettre du père Werenfried van Straaten, à propos de la communication et du message que l’on diffuse… C’est sur le blog En passant, en glanant. L’oubli est réparé.

Twitter : L’info à tout prix ???

22 janvier 2010 2 commentaires

En me promenant sur Facebook, je suis tombé sur cet article de La Croix : « Twitter, l’information instantanée »

Il est 22 h 56, heure française, mardi 12 janvier. À Port-au-Prince, Frédéric Dupoux écrit sur son compte Twitter : « Ça tremble. Séisme majeur en Haïti. » Ce n’est que dix minutes plus tard que les premières dépêches d’agence alertent les rédactions de ce tragique événement.

Le réseau social en ligne qu’est Twitter fait une nouvelle fois la preuve de la rapidité avec laquelle l’information y est diffusée.

Je vais être honnête, si vous regardez mon compte twitter, vous verrez selon l’heure de publication (le 7 avril 2009 à 19h53), que je suis peut-être l’un des premiers à avoir twitté la réplique la plus forte du séïsme de L’Aquila ! La classe non ???

Bon, sérieusement, ça fait un bout de temps que je n’étais pas allé voir twitter (J’ai même oublié mon mot de passe !!!). Mes premières visites sur ce site m’avaient un peu dérouté… A quoi bon twitter si on n’a déjà Facebook ? A part s’embêter à faire des messages de 140 caractères et à passer par les sites de réduction d’adresse pour laisser une adresse web redirigeant vers un lien… A part êrte in, j’avoue que je na voyais pas bien l’intérêt.

Et puis, en lisant cet article de La Croix, je le vois encore moins… 10 minutes avant les dépêches d’agences ! Ouah l’exploit… C’est comme moi pour la réplique du tramblemetn de terre de l’Aquila! Mais qui l’a lu ce brave Mr Duproux ? Avant que les journalistes ne fasse les annonces, certainement personne. Après, on a tous pu voir et constater qu’il était le plus rapide ! Félicitations, ça sert ! (désolé pour l’ironie). Lire la suite…