Archive

Posts Tagged ‘engagement’

Plus belle la vie – 17



Il y a quelques années, Mélanie et Benoît avaient eu une brève aventure. Ils avaient rompu, mais quand Benoît était en prison, Mélanie l’avait soutenu et ils avaient finis par vivre ensemble. La question d’un enfant s’est posée aux deux amoureux, mais devant les soucis financiers de Benoît, ils repoussent ce projet. A un moment, Mélanie soupçonnera Benoît d’avoir une aventure avec Eve, mais ils se réconcilieront vite. Le mariage blanc de Benoît et Eve, ainsi que l’épisode charnel qui s’en suivra, pousseront Mélanie à bout. Finalement, après avoir beaucoup hésité, elle quittera Benoît, malgré sa proposition d’avoir un enfant avec elle… 

Retrouvez tout le scénario de cet épisode en Mt 5, 37-48

Le nom de personnages (et leur sexe) a bien entendu été changé pour correspondre au plus près à ceux de Plus Belle la Vie !

Durant le carême, retrouvez tous le jours (sauf le week-end) un autre scénario inspiré de la Bible sur ce blog. Vous pouvez tous les retrouver dans la catégorie PBLV de ce blog.

Publicités
Catégories :PBLV Étiquettes : , , , ,

Revue de Presse : édition spéciale chrétiens et politique

16 février 2012 7 commentaires

D’ici moins de trois mois, le futur président de la République sera connu ! En attendant, la campagne bat son plein avec l’annonce ce mercredi de la candidature de Nicolas Sarkozy ! Du coup, cette semaine, je ne parlerai que de politique ! En partant du web, parce que sur internet, les questions se posent franchement. Les Padre du Padreblog s’interrogent ainsi sur le progrès que les candidats promettent aux français.  Face aux conditions économiques, la marge de manœuvre des candidats est très mince. Du coup, écrivent nos padre, « les candidats seront plus facilement tentés d’incarner ce « progrès » sur les questions sociétales, celles qui ne coûtent pas cher, en proposant d’aller toujours plus loin dans la transgression des fondamentaux de notre société : euthanasie, mariage homosexuel, homoparentalité, laïcité restrictive, etc… ».  Pour les prêtres, en revanche, « le progrès ne consiste pas à se libérer de ce que nous sommes, mais au contraire, à permettre à chacun de devenir toujours mieux ce qu’il est en s’accomplissant pleinement ». C’est « un progrès au service de tout l’homme et de tous les hommes » qu’ils veulent, en droite ligne avec la Doctrine sociale de l’Eglise ! Un bon article pour réfléchir.

Sinon, du côté des politiques, il y a eu un mini débat (déjà oublié) la semaine dernière sur la question de savoir ce qu’était une civilisation. On remercie Mr Claude G. pour avoir soulevé la question et Sylvia qui a fait un parallèle avec l’actualité sportive du week-end : « Puis-je être fière d’appartenir à une civilisation soi-disant supérieure ? Eh bien non je ne suis pas fière de voir que l’on prête plus d’attention à chauffer une pelouse pour un match (…) que de s’occuper à loger des personnes pendant l’hiver ».

Mais revenons aux polémiques, avec la sortie de Christian V. sur la déportation des homosexuels. Le député a été condamné unilatéralement par la classe politique (alors que la justice tendrait plutôt à l’absoudre dans un autre dossier du même type), y compris par les gens de son parti, dont certains se sont bien lâchés sur Twitter : « Il faut le virer de l’UMP », écrivait Benoist A(pparu), tandis que Nadine M., connue pour sa rapidité de réaction, déclarait : « Je condamne fermement les propos de Christian Vanneste. Il ne peut pas porter ni nos couleurs ni nos valeurs ». Bon, vous trouverez plus d’infos sur ce dossier dans un article de François Miclo sur Causeur ! Sinon, pour en revenir à la course à la présidentielle, La Croix nous dit tout sur la position des candidats sur le mariage des personnes homosexuelles et l’homoparentalité.

Sur ce sujet, une candidate avait des certitudes : Christine Boutin. Je dis avait car elle a jeté l’éponge en ralliant Nicolas Sarkozy. Les journaux ont largement commenté ce fait, et les blogueurs également, allant d’un extrême à l’autre. Jibitou, sur son blog, Catholique aujourd’hui, parle de « décrédibilisation » et de « politique politicienne » au détriment des « valeurs » dont elle se fait l’héroïne. Pour Charles Vaugirard, ce ralliement n’est rien d’autre que « le choix de la raison », qui lui permet de « participer au pouvoir » au nom de ces mêmes valeurs, plutôt que de se réfugier dans une « pureté » inutile. Et l’auteur relève d’ailleurs plus particulièrement les questions de l’homosexualité, de l’homoparentalité et de l’euthanasie. Henry le Barde lui-aussi prend la défense de la patronne du PCD, et comprend qu’au nom de ces « valeurs non négociables »elle se rallie au président sortant, plutôt qu’au candidat du Modem, ajoutant que « des députés PCD au sein d’une majorité (ou opposition…) seront à coup sûr plus utiles sur le long terme qu’une candidate oubliée par tous le soir du 22 avril ».

François Bayrou, c’est la Vie qui nous en parle cette semaine, avec un long entretien avec le candidat. Il y présente lui aussi, comme l’annonce la couverture,  ses « valeurs » : liberté, solidarité, responsabilité, tout en se déclarant attaché à un humanisme hérité du judéo-christianisme ! Je ne sais s’il a lu tous les billets de Charles Vaugirard sur la Démocratie Chrétienne, mais le président du Modem se déclare en pleine filiation avec cette histoire. Dans l’interview, tous les sujets sont abordés, de sa foi à sa conception de la laïcité en passant par la bioéthique, l’euthanasie, l’instruction, son projet de société,…

A ce propos, les gens du Pas de Calais ont un défi qu’ils veulent relever, celui du vivre ensemble ! Cinq pages à lire dans le Pèlerin de cette semaine (p.18-22) vous en convaincront, et si l’on ne parle pas directement de politique, tous les enjeux de la campagne sont présents dans le dossier ! Et puis, dans le même registre, La Croix nous proposait ce mercredi, en lien avec cinq autres publications du groupe Bayard, un supplément « vivre ensemble », que vous pouvez consulter gratuitement sur internet. Le Secours Catholique poursuit quant à lui sa campagne, avec chaque jour une nouvelle proposition. C’est à découvrir sur le site du mouvement : www.secours-catholique.org/elections-2012 !

Après la droite et le centre de l’échiquier politique, intéressons-nous à la gauche, autour des critiques à propos des projets de François Hollande sur la fin de vie. René Poujol adresse au candidat socialiste une lettre ouverte sur le sujet. Il revient notamment sur  la loi Léonetti en montrant comment elle est totalement républicaine ! Un très beau texte, à lire pour quitter un débat parfois passionné et prendre un peu de recul ! Et sur le sujet, des chrétiens sont actifs et refusent une polarisation du débat. Ce sont les Poissons Roses, sympathisants du Parti Socialiste, et dont La Vie nous montre l’engagement  à côté des évêques et de l’Alliance Vita ! Et dans ce domaine, de très belles choses peuvent être vécues, comme nous le montre le Pèlerin de cette semaine. On y trouve une très belle interview de Claire Fourcade, médecin spécialisée dans les soins palliatifs, qui dévoile la beauté de ce temps de la fin de vie d’un être cher, mais aussi le besoin d’encadrer ceux qui souffrent ! Ce débat sur l’euthanasie et la fin de vie dépasse nos frontières et se retrouve au Québec. C’est à lire dans un article du Devoir ! Et il concerne tout le monde, les personnes âgées comme les plus jeunes. Je vous renvoie vers la vidéo d’Alma lors du Concours de plaidoirie des lycéens pour la défense des Droits de l’Homme, au mémorial de Caen. Dix minutes intenses où cette jeune fille s’engage à fond pour la dignité des personnes âgées ! Une plaidoirie si juste qu’elle a gagné ce concours d’ailleurs ! C’est à voir, vraiment !

Mais comme il n’y a pas que ces aspects, Pneumatis nous invite, sur le site de Liberté Politique, à découvrir l’écologie humaine ! Pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est une « écologie intégrale qui absorbe dans un même élan de communion la personne humaine avec tout son environnement naturel et social ».  Un billet long (comme à son habitude), mais fouillé et précis, avec des références théologiques et surtout un souci de mettre la personne humaine au centre de la démarche, ce qui ne se fait pas sans douleur parfois ! Un billet très vrai ! Un #mustread !

Et puis, dans Témoignage Chrétien qui sort aujourd’hui, un dossier qui a pour titre : « Bioéthique, où sont passés les écologistes ». On est dans le même contexte de cette écologie humaine, avec cette citation du professeur Jacques Testard : « Je me suis souvent interrogé sur le manque d’intérêt des écologistes pour la bioéthique. Je trouve pourtant qu’il existe des liens entre ces deux domaines. Les techniques de procréation assistée et de thérapie génique affichent la même volonté de maîtriser le vivant en passant par l’ADN que les OGM. À chaque fois, la science génétique est reine ». Sur de nombreux sujets éthiques, on voit les limites de la position des écologistes, ainsi que peut-être la peur de s’attaquer à un domaine où l’Eglise semble le dernier rempart ! Un dossier de fond, avec de vraies questions qui sont posées.

Un mot sur la laïcité, avec deux billets de Stéphanie Le Bars sur ce principe vu comme une protection pour les croyants du côté de Sarkozy, et comme objet de division dans le camp de François Hollande ! Mais si l’on parle de la laïcité, il faut bien se rendre compte que tout n’est pas partout pareil. Ainsi, Gwénola de Coutard, dans le Pèlerin de cette semaine, nous présente « la laïcité au pays du concordat ». Un article qui montre clairement comment, selon les propos du père Jean-Marie Wagner, vicaire général du diocèse de Metz, « cette séparation souple entre Eglise et Etat est une forme de reconnaissance du bienfait que la religion apporte à la société ».

Un petit mot pour vous renvoyer vers un livre, cité par Famille Chrétienne sur son site : « Les Réseaux cathos » de Marc Baudriller, qui bien que ne s’intéressant pas à la politique, nous monte l’influence des chrétiens dans la société ! Et puis, plus court, en guise de conclusion, je vous rappelle le texte des évêques de France intitulé « Elections : un vote pour quelle société » ! 13 points pour vous faire une idée et peut-être choisir voter candidat !

Mais il n’y a pas qu’en France qu’on va voter. Aux USA aussi la campagne se prépare. Henrik Lindell tient un blog dans les pages de La Vie, et il parcourt le pays pour nous le faire découvrir, dans sa diversité, grâce à de petits portraits. Diversité, y compris au niveau des catholiques, comme nous le montre Isabelle de Gaulmyn avec un billet sur les polémiques autour du plan pour la santé proposé par Obama ! Et puis en Italie, c’est le vice-président de la conférence des évêques qui a déclaré : « On ne naît pas chrétien, on le devient ». Plus d’infos sur le blog de Patrice de Plunkett !

Sinon, une nouveauté à souligner : depuis vendredi dernier, La Vie publie une Newsletter intitulée « Chrétiens en campagne ». Au sommaire de la semaine passée, quasiment tous les sujets évoqués dans cette revue de presse, et même d’autres, ainsi que des informations précises sur des débats,… Une adresse incontournable de plus !

Et puis, pour finir sur le sujet, Régis de Berranger nous propose une chronique de la campagne racontée sous forme de course cycliste. C’est bien écrit, juste, et on croirait entendre Bernard Thévenet nous commenter la grande boucle.

En bref :

Youcat, Dico Catho,… et Action Catholique : un excellent cocktail pour les jeunes

20 janvier 2012 9 commentaires

Dans un article récent sur son blog, Jean-Marie Guénois, rédacteur en chef adjoint chargé des religions du Figaro, analysait le programme de réforme de l’Eglise entrepris par Benoît XVI. Le journaliste écrivait notamment que le pape « remet à l’heure les pendules doctrinales dans l’Eglise catholique. Et siffle la fin d’une certaine « récréation doctrinale » où tout et son contraire était possible dans la grande maison catholique ». Jusque là, pas de problème, je suis d’accord avec Jean-Marie Guénois. C’est dans le déploiement de cette idée (que le journaliste-blogueur du Figaro ne fais pas directement dans son billet), que ça dérape vite… En effet, comme preuve de ce changement de ton, on cite souvent la mise en avant des catéchismes, que ce soit le CEC (Le Catéchisme de l’Eglise Catholique comme on a l’habitude de le nommer) ou encore le nouveau catéchisme pour les jeunes qui a été publié à l’occasion des JMJ, le Youcat !

On sent poindre, dans ces remarques, la crainte que ces catéchismes signent la fin de « l’esprit du concile » et qu’ils aient tendance, selon ceux qui les dénoncent, à nous faire rentrer dans une période pré-conciliaire (vous savez, l’époque durant laquelle des prêtres et des religieuses sévères et intransigeants obligeaient les enfants à apprendre et à réciter par cœur leur petit catéchisme). Ce serait la fin de l’âge d’or de la réflexion, et on sent poindre dans les tenants de ce discours la crainte que les chrétiens ne deviennent des espèces d’automates sans pensée, télécommandés depuis Rome ou d’autres lieux…

Oui, je sais, vous allez me dire que je vais vite en besogne et que je noircis le tableau. N’empêche que souvent, la remise en question de « l’esprit du concile » va souvent de pair avec cette idée. Et d’ailleurs Jean-Marie Guénois, dans son article écrit : « Bref, l’idée majeure, l’axe politique pourrait-on dire de ce document [la note de la CDF pour l’année de la foi, NDR], est de réaliser un « approfondissement de la doctrine catholique » et de « s’engager dans la nouvelle évangélisation par une adhésion plus ferme au Seigneur Jésus » ».

Pourtant, à côtoyer quelques jeunes adultes et trentenaires, il me semble qu’ils refuseraient fermement d’entrer dans cette définition. Leur foi, comme les jeunes des années 60 et 70, ils veulent la vivre ! Ils veulent en témoigner en se mettant au service de l’humanité. Mais ils veulent savoir pourquoi ils le font ! Voilà peut-être ce qui explique leur attrait pour les catéchismes et Dico Catho. Voilà pourquoi ils se retrouvent pour échanger et se former autour de la Doctrine sociale de l’Eglise, dans des parcours Alpha ou des groupes Youcat. Voilà pourquoi des livres comme le Dico Catho, sorti cette année, ont autant de succès et se trouvent sur les étals de la Fnac et autres grandes enseignes.

Car à la différence de leurs ancêtres, les membres de la génération Y ont perdu le contact avec les bases de la foi (ou plutôt, il ne l’ont jamais eu comme l’ont eu leurs parents). Certains sont de nouveaux convertis et n’ont pas eu de catéchisme pour les imprégner. D’autres ont eu droit à une catéchèse qui, malheureusement, a plus insisté sur un impératif moral que sur les bases de la foi. Je ne juge personne en faisant ce constat, mais force est de constater que les jeunes adultes ne veulent justement pas être les automates de certaines idées (y compris des plus nobles idéaux), mais qu’ils cherchent à vivre ce qu’ils croient, à « rendre compte de l’espérance qui est en eux » pour paraphraser la première lettre de Pierre. C’est dans ce cadre qu’ils utilisent les outils que sont les catéchismes et autres documents du genre. Pour décider, ensuite, en pleine connaissance de cause, quel sera leur engagement.

En fait, si l’on pousse un peu la logique, on pourrait presque affirmer que ces jeunes sont les vrais héritiers de l’action catholique. Le slogan du mouvement emblématique de cette mouvance, la JOC, est « Voir, Juger, Agir ». La curiosité des jeunes dans le monde contemporains, face à toutes les évolutions actuelles, ne peut certainement pas être remise en cause. Le Voir, c’est donc possible. C’est pour le Juger que ça se complique, car pour juger, il faut des éléments, des bases ; C’est ce que ces méthodes qui paraissent anciennes apportent aujourd’hui. Un recours aux références objectives. A partir de là, l’Agir n’est plus loin…

Alors oui, je suis persuadé que l’utilisation des catéchismes et la remise à l’heure des pendules doctrinales dans l’Eglise est gage de fécondité pour « l’Esprit du concile »…

Revue de Blogs : chrétiens et société, Notre Père, musique, homélies…

Cette semaine, dans la blogosphère, on a parlé et répondu à celle et à ceux qui voudraient que les prêtres et les chrétiens restent dans leurs Sacristies. Et c’est l’abbé Grosjean qui a dégainé le premier sur le blog des Padre (www.padreblog.fr). Son billet s’appelle « A tous ceux qui veulent nous faire rester dans nos sacristies », et une photo de Marine Le Pen l’accompagne. Le père Grosjean, en trois points, démonte l’argumentaire simpliste qui consisterait à « restreindre le religieux au domaine privé » comme il le dit. Il explique ainsi que l’Eglise s’intéresse au Bien Commun de tous les hommes, qu’elle défend les droits de l’homme et chaque personne, et enfin, il rappelle l’importance pour l’Eglise de ne pas donner de solution concrète, mais plutôt d’« éclairer les consciences ». Une réponse argumentée donc, qu’il vaut le coup de lire !

Et la meilleure preuve de cet engagement des chrétiens sur tous les terrains nous est donnée par Vianney, l’auteur du blog ab Aventures, qui poste un billet pour réfléchir aux conséquences de la vitesse (et donc sur la présence des radars…). D’ailleurs, Vianney sera ordonné ce dimanche, donc je vous incite aussi à prier pour lui et pour son futur ministère.

Et s’il en est un qui ose prendre la parole pour dire tout haut ce qu’il pense, et même donner des conseils, c’est l’abbé Eric de Beukelaer, qui sort un livre, « Credo Politique » sur le sujet. Il est vrai qu’en Belgique, la crise institutionnelle dure depuis plus d’un an, et donc, toutes les propositions sont bonnes à prendre. Une recenssion à lire sur le site des évêques belges : http://info.catho.be. Sur son blog, il revient dans plusieurs billets sur cette désaffection entre politique et société, en parlant notamment de « spiritualité citoyenne » ou de « lassitude des citoyens face aux jeux particratiques ». De très bonnes réflexions, que je vous conseille.

Mais sur le net, cette semaine, les chrétiens ont aussi parlé du Notre Père. C’est Mgr Giraud, l’évêque de Twitter si j’ose dire, qui a lancé la question concernant la traduction du « ne nous soumets pas à la tentation ». C’était jeudi dernier, dans sa twittomélie, où il écrivait : « Père, ne nous laisse pas entrer en tentation, la tentation de nous éloigner de Toi ». Et dès le lendemain, il publiait sur le site internet du diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin un texte pour expliquer que « actuellement, personne n’est satisfait de la traduction œcuménique de la sixième demande du Notre Père. En effet, cette traduction suppose une certaine responsabilité de Dieu dans la tentation qui mène au péché, au mal ». Et il proposait ainsi la traduction : « Ne nous laisse pas entrer en tentation ». La réflexion de Mgr Giraud, qui a été élaborée dans le cadre d’un travail de la Conférence des évêques de France, a été repris par le site internet de Témoignage Chrétien, où de nombreux témoignages viennent prolonger la recherche.

Parmi les blogueurs, on peut noter la contribution de Pneumatis, qui revient sur le contexte dans lequel Jésus a donné cette prière aux disciples, et sur certains problèmes de traduction. Il nous annonce également huit billets à venir sur le sujet ! De quoi découvrir un peu plus cette prière.

Vous savez que j’aime bien présenter quelques vidéos ici. Mais cette semaine, on va parler musique, car mardi soir, c’était la fête de la musique en France. Et de nombreux blogueurs ont sorti des billets sur le sujet. Sur le site Dieu et Moi (www.dieu-et-moi.com), une interview des frères Pouzin, du groupe Glorious. Sur le même site, un autre article sur l’intégration des musique actuelles dans l’Eglise Catholique et un dernier intitulé « Oui à la musique actuelle chrétienne ».

Didier Chautard, sur son blog, nous propose de découvrir l’association Musique Espérance de la Région Lyonnaise, qui « se situe sur le registre de la prévention de la délinquance ». Comme quoi la musique adoucit vraiment les mœurs !

Etienne Séguier, sur son blog Cultive tes talents, revient lui aussi sur la fête de la musique en nous rappelant l’importance des différents canaux sensoriels utilisés pour communiquer. Et Pneumatis, très en verve ces derniers jours, nous offre lui un article sur la (le ?) Hellfest, ce rassemblement autour de la musique Métal, où il a rencontré quelques passionnés comme lui. Chaque année ce festival est source de tension pour les chrétiens, à cause de groupes plus ou moins sataniques qui viennent y jouer. Le billet de Pneumatis est très bien et permet de poser le débat. N’hésitez pas à le lire !

Et même si ce n’est pas de la musique, comment ne pas citer les deux billets de David Lerouge et d’Edmond Prochain qui se répondent à propos de Mme E. Duval et de Gérard F., respectivement piliers d’Eglise et de bistrot ! C’est frais, c’est bon, et c’est à lire ! (Tout comme le dernier billet de David Lerouge sur la Grâce divine, auquel il la donné le titre de « St Paul emploie« . C’est tordant et profond à la fois !)

Et pour finir, cette semaine, je vous propose d’aller voir le blog de Jean Compazieu qui s’appelle tout simplement dimancheprochain.over-blog.com ! C’est le blog de la semaine, et en allant le lire vous pourrez trouver, outre une homélie pour le dimanche qui suit (pour la fête de du Saint Sacrement cette semaine), tout un tas de petites pépites. Des vidéos (sur la Trinité par exemple), les homélies des dimanches passés, des textes de réflexions sur des points particuliers de la foi (souvent en lien avec l’actualité du temps liturgique), … On trouve vraiment de tout sur ce blog que je vous invite à visiter, et à garder dans vos favoris. Et en plus, on peut s’abonner aux mises à jour par un système qui envoie un mail ! C’est très pratique…

Voilà, c’est tout pour cette semaine. Bonne lecture, bons commentaires et à la semaine prochaine !

PS : Et quelques liens en vrac :

Revue de blogs : cardinaux, politique, internet, et Edmond !

21 octobre 2010 2 commentaires

 

copie d'écran du blog du suisse Romain

 

Bonjour à toutes et à tous. L’événement de la semaine, pour l’Eglise, c’est la nomination hier de 24 nouveaux cardinaux. Aucun français, mais un suisse, Mgr Kurt  Koch, et donc les bloggeurs helvètes s’en sont donnés à cœur joie. Cela nous permet de découvrir que la blogosphère chrétienne est bien vivante au pays du chocolat. « La Suisse en rouge » titre Le suisse romain sur son blog. Cet étudiant en communication à Rome tient un blog bien informé, et qui donne des repères sur la position officielle de l’Eglise. Il est précieux, ne perdez pas le lien. Sinon, Le Copiste revient lui aussi sur l’évènement. Mais on trouve également sur le blog de frère Dominique de nombreux éléments de formation et de réflexion. La Vie a sauvé la France mercredi matin en annonçant les nominations, se basant sur plusieurs blogs, et donnant un bon compte-rendu de ces nominations, avec en plus une vidéo. D’ailleurs le site internet propose chaque jour une revue de web très complète. Ne la manquez pas. Et puis pour plus d’informations, il y a comme toujours le site internet du journal La Croix et le blog de Frédéric Mounier.

En passant sur le blog de Patrice de Plunkett (plukett.hautetfort.com), vous aurez une petite analyse politique sur le problème des retraites en France. Rassurez-vous, je n’aborde pas le sujet politique sans précaution, mais bien parce que cette semaine, plusieurs bloggeurs ont fait le lien entre leur engagement dans la cité et la foi. Pneumatis a ouvert le bal en montrant comment l’engagement politique est compatible avec la Doctrine Sociale de l’Eglise.  Henry le Barde sur le blog du Temps d’y Penser nous invite à réfléchir sur le libéralisme, le lien social, etc… Et finalement, comment ne pas citer le billet de Jean-Baptiste Balleyguier, sur le site des Sacristains. Le titre est éloquent, et fait clairement référence à l’actualité : « Contre l’inconscience objecter la conscience ». Là encore, le lien foi/politique est clair quand on lit, entre autres : « Le chrétien s’inscrit ainsi dans son monde ». Et puis juste par plaisir, parce que c’est très reposant et instructif, je cite le billet du blog Thomas More sur, le titre n’est pas de moi, « Le schtroumpfage de la monnaie ». Une belle analyse sur l’origine et l’usage de la monnaie.

 

copie d'écran du site http://pneumatis.over-blog.com

 

Et puis, revenons sur la politique. Martin Dacos sur son blog Homo Numéricus, nous démontre qu’Internet peut avoir une dimension politique. Même Powerpoint, pourtant inculpé dans  Le Monde Magazine au prétexte de « noyer le poisson » et d’ « anesthésier l’esprit critique ». Facebook est lui aussi accusé de tous les maux, mais pourtant David Desgouiles défend ce réseau social dans un billet sur le site de Causeur. Ces réseaux permettent entre autre de partager des informations, plus ou moins sérieuses, comme celle-ci : Homer Simpson est un vrai catholique. C’est le journal anglais, The Telegraph qui le dit, en citant l’Osservatore Romano, le journal du Vatican ! Le site www.chretiente.info reprend lui aussi l’information. A vos télés donc !

Voilà une nouvelle qui inspirera sans doute Edmond Prochain, dont le blog  est le blog de la semaine. Chaque dimanche, Edmond nous propose une petite bande dessinée sur l’évangile du jour, et il manie aussi bien l’humour que son clavier pour nous faire réfléchir tout en proposant de superbes jeux de mots. Son dernier billet, « all you need is laugh », joue sur les mots love, amour, et laugh, rire ! Et pourtant, il nous incite à réfléchir au sens même de la liturgie. Et en plus, Edmond cite abondamment la blogosphère… Il a vraiment tout pour lui ce blog. Un incontournable !

Voilà, c’est tout pour cette semaine, bonne lecture, bons commentaire, et à la semaine prochaine !

 

 

Les catholiques en quête d’identité ???

Une question légitime, qui m’est venue à l’esprit en lisant les lignes suivantes, qui concernent l’Italie :

Avons-nous su favoriser, ces dernières années, l’expression d’une vraie culture de la foi ? Ou bien une génération pour qui le dialogue passe avant l’identité a-t-elle grandi parmi nous, sous nos yeux ? Parfois il semble que le dialogue que nous établissons avec les incroyants ne soit rien d’autre qu’une reddition sans conditions. Au nom du dialogue, nous oublions qui nous sommes. Et quand nous oublions qui nous sommes, ce sont toujours les autres qui ont raison, qui gagnent.

Mgr Luigi Negri, évêque de Saint-Marin et de Montefeltro

tiré du site de Sandro Magister

Je vous invite à lire le long mais passionnant article de Sandro Magister sur la candidature d’Emma Bonino, qualifié (à juste titre) d' »adversaire irréductible de l’Église depuis toujours » dans la région du Latium (la région de Rome). On y voit que les cathos prennent parfois (et même trop) position pour cette farouche militante de l’avortement, de l’euthanasie, du mariage gay, des drogues,… Et on y lit la passivité de l’Eglise et de la hiérarchie catholique (le Cardinal bagnasco a parlé, de manière allusive, de cette situation, mais sans citer personne).

Une question se pose, à la suite de la citation de Mgr Negri : catholiques, qui sommes-nous, que voulons nous pour le monde et comment l’obtenons nous ? Le 8ème chapitre du Compendium pour la doctrine Sociale de l’Eglise, la constitution Lumen Gentium du concile Vatican II (N°31 et 37) demandent que les chrétiens s’engagent en politque pour défendre le Bien Commun…

Ma question se pose aujourd’hui en Italie, à travers les éditoriaux de deux journaux. Mais en France, ce débat ne mériterait-il pas non plus d’être posé ? Sans militantisme outrancier, sans volonté de prosélytisme, l’affirmation de notre identité catholique ne nous pousse-t-elle pas à nous engager sur le chemin de la paix, du respect des la personne humaine, de la nature, vers le partage des richesses entre tous (ce n’est pas moi qui le demande, mais les Actes des Apôtres : « La multitude de ceux qui avaient adhéré à la foi avait un seul cœur et une seule âme ; et personne ne se disait propriétaire de ce qu’il possédait, mais on mettait tout en commun » – Ac 4,32). Lire la suite…

Bientôt, les élections…

27 septembre 2009 1 commentaire

Rassurez vous, je ne vais pas vous parler de politique, quoique j’aimerai bien (et je le ferai certainement à un moment ou à un autre).

Mais simplement, je voudrai attirer l’attention sur le fait que 2010 sera, de nouveau, une année électorale en France. Après 2009 et les élections européennes, on devra voter nos représentants au Conseil Régional.

voteC’est une nouvelle opportunité qui est donnée aux leaders politiques, comme aux plus petits candidats, et à chaque citoyen, de jouer un rôle actif dans notre démocratie. On a eu droit, ces derniers temps, à un paquet de douches froides, espérons que ce ne soit pas le cas au printemps prochain, et faisons ce qu’il faut pour que ce ne soit pas le cas…

Souvenez vous de 2007 ! La grande espérance : une nouvelle génération se lève. Que ce soit Sarkozy, Ségolène, voie même le facteur (Besancenot), on a eu une génération de quinquagénaires qui se sont présentés, avec la volonté de changer tout le système. Et juste après la campagne, participative pour certains, mobilisatrice pour d’autres, démagogique pour certains, révolutionnaire, écologique, … (ne cherchez pas un ordre particulier, ce sont des termes génériques), voilà qu’on est retombé bien bas…

On est entré dans l’ère du Bling-Bling (heureusement révolue aujourd’hui dans son acception ostentatoire), des déchirures qui sont de vraies fractures (non plâtrées et non consolidées) de l’autre côté, une forme d’opposition stérile et stupide s’est mise en place au centre (ou ce qu’il en reste), la crise est arrivée, et tous les espoirs se sont envolés. Le grand tintouin a continué, comme avant. La preuve, le taux « historiquement bas » Lire la suite…