Archive

Posts Tagged ‘Blog’

Revue de Presse sur le blog de La Croix !

Capture d'écran de La Matinale de La Vie du jeudi 29 août 2013

Capture d’écran de La Matinale de La Vie du jeudi 29 août 2013

Et c’est reparti pour une nouvelle saison. L’an dernier, il y avait les 3 sujets récurrents (JMJ, Année de la Foi et Diaconia). Cette année, je vous proposerai chaque semaine une découverte. Que ce soit une page Facebook, un site, un blog, un forum (si si, ça existe encore),…

Et on commence donc de suite avec  une page dont j’affirme qu’elle est incontournable pour qui s’intéresse quotidiennement à l’actualité religieuse. Il s’agit de « la Matinale » de la Vie ! Dans la première Matinale de la saison, publiée ce mardi, un hommage est rendu à celle qui a été la seconde rédactrice (ou responsable) de la Matinale (après Benjamin Legendre qui l’avait lancée), à savoir Natalia Trouiller. Et j’ose reprendre les mots de la rédaction de La Vie pour « la remercier pour son travail et lui souhaiter bon vent dans sa nouvelle aventure professionnelle ». Mais revenons-en à la Matinale : certes, elle est très “corporate”, citant abondamment le site internet de la revue. Mais en même temps, elle offre un panorama assez riche de l’information religieuse. Par exemple,…

La suite sur le blog hébergé par La Croix !

Catégories :Actualité, Revue de Presse Étiquettes : ,

Reprendre… et repartir

Il y a eu les JMJ, mais ça je vous en avais parlé, et puis un déménagement, et puis le déballage des cartons, l’installation (pour la première fois seul) dans un presbytère,… et ça m’a fait du bien de couper un peu.  Bon, objectivement, ça fait deux semaines que j’ai recommencé à publier sur Facebook, Scoop.it et Twitter. Mais il restait les blogs. Et bien voilà, c’est reparti ! Et dans ce billet, publié sur le blog que La Croix m’a proposé de tenir, je vous dis pourquoi je suis enthousiaste ! 

Reprendre… et repartir !

 

Copacabana, quelques jours avant que les JMJ ne débutent à Rio

Copacabana, quelques jours avant que les JMJ ne débutent à Rio

Le dernier billet que j’ai publié sur ce blog date du 6 juillet. Une éternité dans le monde d’internet. Entre temps, j’ai vécu les JMJ à Rio (ça c’est juste parce que ça claque d’y être allé !), un déménagement, le mariage d’un ami, quelques rencontres avec d’autres amis, dont certains que j’avais plus ou moins perdu de vue, des retrouvailles familiales, bref, un temps bien différent de celui de l’année pastorale. Autant vous dire que depuis plusieurs jours, je retarde le moment de mettre ce billet au propre, tant il me semble sonner la fin des vacances.

Pourtant, et je le sais bien, cette période de repos, ou tout du moins de changement de rythme et d’activité, n’a de sens que parce qu’elle permet de mieux repartir, de repartir pour une nouvelle année de manière différente, enrichi des expériences vécues…

Lire la suite sur le blog de La Croix

Ici et ailleurs…

Chers lecteurs habitués (ça fait méga pompeux de commencer comme ça, mais bon, j’aime bien, et puis je le pense aussi),

Merci de me suivre sur ce blog, de supporter mes coups de gueule (et encore, je me maîtrise), d’avoir la patience d’attendre le prochain billet (parfois, ça peut prendre du temps), de parfois commenter (faut pas hésiter, lâchez-vous !), bref, de venir sur ce blog de temps à autre.

blogDepuis quelques semaines, vous avez peut-être constaté une activité moins intense sur ce blog. J’ai moins de temps (oui, on donne toujours ça comme excuse, et même que des fois elle est valable), mais surtout, je publie désormais aussi ailleurs… On m’a proposé de bloguer sur le site de La Croix. A 150 € le billet, j’avoue que je n’ai pas dis non ! En fait, c’est assez sympa parce que des personnes qui ne seraient jamais venue ici peuvent aussi me lire. Et comme vous avez droit depuis quelques temps à une chronique dominicale (que je fais pour la webradio MissionWeb), ça m’a paru intéressant !

Ce blog ne va cependant pas fermer. Je continuerai de poster ici quelques billets trop engagés pour être postés ailleurs. Je vous mettrai quelques liens si je poste sur d’autres site (bientôt dans les blogs du Jour du Seigneur par exemple).

Teasing

 
Et puis durant le carême, je vous invite à venir sur ce blog chaque jour pour un petit parcours vers Pâques. Sans trop en dire, je vous annonce déjà que ce sera un petit jeu… et que ce sera bref !

Voilà, sur ce, à très bientôt !

PS : le flux RSS du blog sur La Croix, pour ne rien rater des publications : http://lemessin.blogs.la-croix.com/feed/rss/

PS 2 : Il y a aussi ce blog que je délaisse un peu trop : www.vatican2-50ans.fr

PS 3 : Pour le blog sur La Croix, ne soyez pas jaloux, je ne suis pas payé…

Catégories :Actualité Étiquettes : , , ,

Vatican II – en route vers les 50 ans

12 octobre 2011 9 commentaires

Bon, vous connaissez certainement le concile Vatican II. Si comme moi vous êtes trop jeune pour l’avoir vécu, vous en avez vu des photos, des vidéos, et j’espère surtout que vous en avez lu les textes. Si vous suivez l’actualité religieuse (ce dont je ne doute pas une seconde, sinon vous ne seriez pas là en train de lire ce billet), vous aurez compris depuis longtemps que le Concile, eh bien il pose problème ! Ce qui est plutôt cool, ça veut dire qu’il nous interpelle, qu’il nous dérange… Ça me rappelle un type qui vivait il y a 2000 ans, et qui lui aussi, à travers ce qu’il disait, dérangeait… Pas tout le monde, mais tout de même assez pour être mis à mort.

Mais revenons au Concile. Les intégristes y sont farouchement opposé. Les tradis disent que finalement, c’était pas si mal avant. Les progressistes disent qu’on y a rien compris, que l’esprit du concile est bien plus vaste que les textes qui en sont sortis. Et les autres ne disent rien… L’école de Bologne lit le concile sous le mode de la rupture, Benoît XVI préfère y voir une continuité,… Bref, on finit par tout entendre et son contraire…

Du coup, il n’y avait pas de raison que vous n’entendiez pas ce que nous, les « jeunes » prêtres (je crois qu’on sera « jeunes » pendant encore longtemps), on en pense. Alors on s’y est mis, avec plusieurs confrères du diocèse. On s’est réparti le travail (si si, on l’a fait, enfin pour commencer, on va peaufiner ça encore un peu) et on va vous dire comment nous, on le reçoit ce Concile. Parce que c’est aussi le nôtre. Il n’y a pas que les prêtres des années 60-70 qui l’ont reçu pour l’appliquer. Aujourd’hui, c’est aussi notre job que de le faire connaître et appliquer. Et on a ouvert un blog. Ensemble, à plusieurs voix (bon, pour l’instant il n’y a que la mienne, mais ça ne va pas durer, et il fallait bien un début), parce que parler du Concile seul, dans son coin, c’est quand même pas méga-ecclésial. Et là, je vous arrête tout de suite ; j’entends d’ici les critiques : « C’est que des prêtres, ils sont où les laïcs ? » Et je répond : Ben devant leur ordi (ou leur iPad, ou leur smartphone) à nous lire ! Plus sérieusement, s’il n’y en a pas, c’est parce que ça c’est fait comme ça ! Et si des laïcs ouvrent un blog du même genre, eh bien je dirai tant mieux ! Mais voilà, l’occasion ne s’est pas présentée, c’est parti d’une discussion avec une amie journaliste, une fin de soirée, au téléphone (pour les curieux, je peux divulguer son nom, mais c’est une chose que je ne dévoile pas publiquement !). Puis avec une autre amie (elle, vous ne la connaissez pas… pourtant, c’est une femme bien aussi, qui mérite d’être connue), qui m’a dit : « Ben pourquoi tu ne fais pas un blog ? ». Puis d’une proposition faite à un confrère, et à un autre , et à un autre, et puis voilà… C’était là, comme ça. Là encore, ça fait très évangélique je trouve : ce sont  des femmes qui sont les premières au courant, mais à la fin, elles ne sont plus visibles ! N’empêche que sans elles, eh bien on n’en serait pas là (et je pourrai dormir un peu plus !)

Bon, voilà, tout ça donc pour vous dire que le blog est né hier, le 11 octobre 2011, 49 ans après l’ouverture du Concile. Le premier billet y est d’ailleurs fort logiquement consacré. Alors comme toujours, allez-y, naviguez, voyagez dessus (il n’est pas encore très fourni, mais il va s’enrichir progressivement), il y a des vidéos, des interviews, les textes de Vatican II même (merci le site du Vatican),…  Et puis il pourrait y avoir vos réactions. Mais là, c’est à vous de jouer !

Ah oui, l’adresse ! Je savais bien que j’avais oublié un truc ! www.vatican2-50ans.fr ! facile à retenir, à partager… Ne vous gênez pas !

Revue de Presse : Le pape en Allemagne, les familles, peine de mort, économie et politique vaticane !

22 septembre 2011 2 commentaires

Photo prise par Antoine Marie Izoard, à Berlin

Le pape est en Allemagne, et tant internet que la presse se font largement l’écho de ces 4 jours intenses pour Benoît XVI. Il suffit de regarder son programme (qu’on trouve sur le site internet du Vatican) pour découvrir qu’il fera 17 discours durant ces 4 jours. Un voyage qui ne semble pas évident, à lire tous les commentateurs et experts du Vatican. De La Croix qui titre « Le défi allemand de Benoît XVI » à Sandro Magister, journaliste italien spécialisé dans l’actu du Vatican et qui parle de l’Allemagne comme un « désert de la foi », car « Moins de la moitié de la population, 47 %, affirme croire en Dieu ». Dans le Magazine Pèlerin, le constat est identique : depuis 1990, « beaucoup de gens ont quitté l’Église. Avec l’arrivée de la société de consommation, l’hostilité à la foi s’est muée en indifférence, en ignorance », regrette le P. Peter Matheis. C’est à lire aux pages 18-19 du magazine de cette semaine.

Pour le pape qui cherche à réconcilier les hommes avec Dieu, il y a donc lors de ce voyage un vrai défi. Le « Wir sind Papst » de 2005 (qui s’affiche en grand sur l’immeuble du Bild à Berlin en ces jours de voyage), a laissé place au mouvement « Wir sind Kirche ». Jean-Marie Guénois, sur son blog dans les pages internet du Figaro, présente ce mouvement comme une « culture catholique tout à fait particulière, proche du protestantisme en fait »… Jean Mercier, dans le dossier spécial de La Vie de cette semaine (et sur Internet), cite lui aussi, ce mouvement de « catholiques critiques » envers l’Eglise, tout comme Philippe Clanché qui, sur le site de Témoignage Chrétien, liste d’autres problème que l’Eglise en Allemagne doit affronter. La Matinale chrétienne de La Vie propose  ce jeudi un tour d’horizon très instructif des articles sur le sujet dans la presse internationale.

Benoît XVI, quand à lui, est confiant. Pour expliquer les raisons de la troisième visite dans son pays natal, le pape a accordé une interview à la télévision allemande, où il pointe entre autres l’aspect œcuménique du déplacement (une analyse de ce message est disponible sur le site internet de Radio Vatican).

Stéphanie Le Bars, du Monde, souligne dans les pages du journal l’opposition entre « les valeurs fondamentales du catholicisme » et les « appels à l’évolution qui s’expriment au sein des Eglises ». Sur son blog, elle mentionne la rencontre du pape avec le parlement allemand, citant le rapport décomplexé d’Angela Merkel, protestante, avec le pape, qu’elle accueille à Berlin mais dont elle avait critiqué l’action lors de la réintégration de Mgr Williamson, l’évêque intégriste accusé de négationnisme.

Pour suivre le voyage, comme toujours, vous avez la chaine télévisée KTO, ou alors, sur internet, le player de Radio Vatican, qui reprend toutes les rencontres publiques du pape !

En marge de la visite du pape en Allemagne, La Vie publie 2 articles sur la bière cette semaine : Bocks en stock et La bière, entre ambre et lumière. S’agit-il d’une dédicace spéciale #FASM ?

Sinon, vous savez que l’année 2010-2011 était consacrée, par les évêques français, à la question de la famille. Un blog a même été ouvert sur le site de la Conférence des évêques de France. Et pour conclure cette année, un colloque aura lieu à Paris les 1er et 2 octobre prochain. Pour le préparer, l’équipe du Jour du Seigneur a invité divers blogueurs à prendre la parole sur ce sujet. Incarnare, Henry le barde, Skeepy Gourou, Edmond Prochain, et prochainement même « l’avorton que je suis » (1 Co 15,8). Des billets à la fois écrit avec beaucoup d’humour, mais avec chaque fois un point précis à étudier : l’infidélité, l’engagement, la solidarité… N’hésitez pas à aller y faire un tour.

Et puis, chers lecteurs,  une petite devinette pour vous ? Elle est proposée par Bernard Lecomte, sur son blog. « Quel responsable politique, la semaine dernière, a invité les « hommes de religion » à « aider les gouvernements européens » face à la crise ? Qui a dit :« La base de notre coexistence, c’est la déclaration des droits de l’homme : les hommes de religion doivent aussi intervenir quand ces droits sont violés. (…) Les religions enseignent à regarder ce qui nous unit et pour cela, elles auront un rôle toujours plus important. (…) Sans la religion, nous risquerions d’oublier le véritable sens de la vie. » ». Il s’agit… d’Angela Merkel.

Et en France aussi, les cathos se posent des questions sur leur engagement politique. Pour preuve, un billet d’Amblonyx Cinereus, sur le blog du Temps d’y penser. Il propose une réflexion autour du clivage “catho-de-gauche” et des “catho-de-droite”, avec comme conclusion l’injonction au témoignage de notre foi de manière intégrale. Un engagement dont Denis Vienot témoigne en acceptant de devenir Secrétaire Général de Justice et Paix – France. Il explique sur le site des évêques de France que ce qui le guide, « c’est la Charité politique ».

Une charité qui a fait défaut à Barack Obama, taclé ce matin sur les réseaux sociaux par des internautes mécontent de sa non-intervention pour accorder la grâce à Troy Davis, qui a été exécuté cette nuit aux Etats-Unis. L’abbé Grosjean déclarait sur Twitter « Obama nous a refait le coup de Pilate. Décevant pour un prix nobel de la paix, adepte du « yes we can » », tandis que sur Facebook, c’est Jonathan Leidner, un étudiant en droit, qui écrivait : « RIP Troy Davis. Coup de pied au cul du Prix Nobel de la Paix Obama ». Sur le sujet, allez consulter l’article très complet de Nicolas Mathey, sur le blog Thomas More, ou le billet d’Henrik Lindell, qui parle de « scandale » sur le blog Dieu-et-moi.

Et pour finir, une fois de plus, on a parlé politique et économie dans les médias chrétiens cette semaine.L’économie d’abord, avec Anne Ponce qui, dans l’éditorial du Pèlerin nous annonce que les chrétiens « plaident en faveur de… l’impôt ! », et ce parce que, « Au nom de leur foi, les chrétiens s’engagent pour plus de justice fiscale ». C’est à lire dans le magazine de cette semaine, où à écouter sur le net (La Vie aussi en parle)Un thème repris par Jocelyn Girard, sur le Blog « Culture et foi », où l’auteur nous annonce que « La révolution pourrait venir des riches ! ».

Côté politique, on se dirige vers Rome pour une fois. Avec un billet de Frédéric Mounier, sur son blog, intitulé : « Qui gouverne le Vatican ? les Italiens ». Hans Küng, le théologien contestataire, parle quant à lui, à propos de Benoît  XVI et de sa politique, de « Poutinisation ». A lire dans la Matinale chrétienne de La Vie de mardi !

Et comme nous sommes au Vatican, restons-y avec deux articles. L’un sur les finances du Saint-Siège, par Sandro Magister, et l’autre qui part des options politiques prises par le pape autour de la réintégration des intégristes. C’est un billet d’Isabelle de Gaulmyn, qu’on a toujours autant de plaisir à lire, car elle en revient finalement à notre comportement, mêlant habilement l’universel et le particulier.

J’ai aussi aimé cette semaine :

–         « Il y a les artisans de paix… et les autres » de Pneumatis

–         Le pape qui fait du people !

–         L’histoire de la culture pour les nuls (ou presque)

Dieu vs Julia roberts : 1-1

26 février 2010 Laisser un commentaire

Oui, je sais, le titre de ce billet peut sembler provoquant. Mais rassurez vous, je ne cherche pas à diviniser la belle Julia (Oui, je sais, elle vieillit, mais moi aussi !), et je ne voudrais pas passer pour un méchant arien (parce que bon arien, ça le faisait moins). Arien dans le sens de l’hérésie arienne, rien à voir avec les nazis (et Pie XII)…

Donc simplement, de manière purement statistique, je constate que « Dieu » et « Julia Roberts » se font la course pour être en tête des mots clés apportant des visiteurs sur ce blog. La preuve en images :

Hier, c’est Julia qui avait gagné, mais finalement, si l’on fait le compte, dieu a une vois de plus… ouf

Bon, le but était de détendre l’atmosphère, mais aussi de dire ma satisfaction que finalement on arrive sur ce billet par le mot clé Dieu. car ne nous leurrons pas, c’est ce mot qui est certainement plus tapé dans les moteurs de recherche que d’autres comme trinité, Eglise, esprit Saint, ou même Jésus… Alors pour une fois, je ne boude pas mon plaisir… même si seulement 11 personnes sont arrivés sur ce blog en 2 jours à partir de cette requête, et que ce n’est peut-être pas le meilleur lieu d’évangélisation qui existe, car finalement je ne parle pas tant que ça (euphémisme pour dire presque jamais) de Dieu de manière directe.

Promis, à partir d’aujourd’hui, je mettrai plus souvent le tag « Dieu » (en même temps, tagguer Dieu, ça fait drôle).

Catégories :Pub !, Réflexion Étiquettes : , , , ,

Pourquoi je blogue : ma lecture du message du pape pour la 44ème JMCS.

Depuis quelques jours (une semaine à vrai dire), une question me taraude à propos de ce blog : à quoi sert-il ? Est-ce que, au moins, j’y accomplis ma mission de prêtre ? Quand je regarde le message du pape pour la 44ème journée mondiale des communications sociales, je commence à vraiment me poser (et à juste titre), des questions :

Le devoir primordial du prêtre est d’annoncer le Christ, la Parole de Dieu faite chair, et de communiquer la grâce divine multiforme porteuse du salut à travers les sacrements.

Euh, c'est pas tout à fait ça je pense...

Bon, je suis en études, donc ça s’applique un peu moins à moi. Et puis dans les diverses activités que je réalise, j’essaye de vivre cette dimension pastorale  et missionnaire. La question est de savoir si le blog me permet justement « d’annoncer le Christ, la Parole de Dieu faite chair » ? Là je commence à douter un peu…

Continuons la lecture :

le monde numérique, en mettant à disposition des moyens qui offrent une capacité d’expression presque illimitée, ouvre de considérables perspectives d’actualisations à l’exhortation Paulinienne: « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile! » (1 Co 9, 16).

Redoute… enfin, je doute à nouveau (rien à voir avec un service de Vente par correspondance…)

Dans le même paragraphe, enfin, je trouve ça :

le prêtre se trouve comme au début d’une « histoire nouvelle », parce que plus les technologies modernes créeront des relations étroites et plus le monde numérique élargira ses frontières, plus il sera appelé à s’en préoccuper pastoralement, accroissant son engagement, pour mettre les media au service de la Parole. Lire la suite…