Plus de 1600 ans les séparent…

13 septembre 2013 1 commentaire

Ci dessous, une petite description… de qui parle-t-on à votre avis ?

Dès le début, [N.] projeta la réforme de son Eglise : l’austérité du palais épiscopal devait constituer un exemple pour tous – clergé, veuves, moines, personnes de la cour et riches. Malheureusement, un grand nombre d’entre eux, concernés par ses jugements, s’éloignèrent de lui. Plein d’attention à l’égard des pauvres, [N.]fut également appelé l' »Aumônier ». En effet, en administrateur attentif, il avait réussi à créer des institutions caritatives très appréciées. Son esprit d’entreprise dans les divers domaines fit de lui pour certains un dangereux rival. Toutefois, comme un véritable pasteur, il traitait chacun de manière cordiale et paternelle. En particulier, il avait toujours des accents tendres pour la femme et des attentions spéciales pour le mariage et la famille (…)

Malgré son bon cœur, il ne connut pas une vie tranquille. Pasteur (…), il se trouva souvent concerné par des questions et des intrigues politiques, en raison de ses relations permanentes avec les autorités et les institutions civiles. De même, sur le plan ecclésiastique (…) il fut accusé d’avoir franchi les limites de sa juridiction, et devint ainsi la cible d’accusations faciles

Cliquez ici pour lire la réponse !

Catégories :Actualité, Présentation Étiquettes : , ,

Le dernier grand secret mondial bientôt dévoilé ?

12 septembre 2013 3 commentaires

ombre-évêqueIl y en a eu beaucoup, des secrets cachés (c’est le principe des secrets d’ailleurs) qui finalement furent révélés… L’un des derniers en date n’est autre que la révélation par l’Air Force que la Zone 51 (si vous ne savez pas ce que c’est, regardez ce grand film mythique qu’est Indépendance Day !) existait bien. Pourtant, que nenni, il n’y a point d’extra terrestres originaires de Roswell ou d’ailleurs cachés dans les sous-sols de cette base. Il ne s’agissait que du lieu de conception des avions furtifs américains.

Il y a quelques années, le Vatican, autre grand pourvoyeur de secret, avait révélé le troisième secret de Fatima, par l’intermédiaire de celui qui était secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Mgr Tarcisio Bertone.

Quelques secrets existent encore, mais d’importance moindre (qui a vraiment tué JFK, …)

De nombreuses autres interrogations demeurent, comme celui de savoir pourquoi les girafes ont un si grand cou, ou pourquoi une tartine beurrée retombe toujours sur le côté beurré. Peut-être un jour la science permettra-t-elle de répondre à ces questions.

Mais il y a un secret qui devrait bientôt tomber : le nom du futur évêque de Metz ! Attention, pour l’instant, le diocèse de Metz a un évêque, Mgr Raffin, et je suis fort aise et heureux de l’avoir. Cependant, depuis le 13 février dernier, quelques jours avant que le pape Benoît XVI ne démissionne, Mgr Raffin a atteint l’âge fatidique de 75 ans auquel il a remis sa charge au pape. Tant qu’il n’y a pas de successeur nommé, cette « démission » n’a pas été acceptée. Et donc, depuis le 13 février 2013, le diocèse est suspendu chaque jour à la publication du Journal officiel et des nominations rendues publiques par la salle de Presse du Saint-Siège.

Parce que le diocèse de Metz est un diocèse concordataire, et que son évêque est nommé conjointement par le Pape et par le Président de la République. Depuis plusieurs mois déjà, des noms de potentiels successeurs à Mgr Raffin circulaient. Depuis quelques mois, ces noms se sont succédé à une fréquence de plus en plus rapide. Impossible pour un prêtre du diocèse d’aller quelque part sans que la question fatidique lui soit posée : « tu sais qui sera ton prochain évêque ? »

Plusieurs fois, des bruits ont couru, annonçant une nomination imminente… mais ce n’étaient que des bruits. Jusqu’à présent, le nom du 103ème évêque de Metz reste secret ! Alors en attendant qu’il soit révélé, j’ose quelques conjectures expliquant la raison de la persistance de ce secret :

  1. Le gouvernement voudrait nommer une femme, au nom de la parité. Et le Vatican ne cède pas. J’ose une solution pour un règlement à l’amiable : trouver un candidat dont le nom peut-être masculin ou féminin, du style de Claude, Dominique ou Camille.
     
  2. Le pape Benoît XVI, en partant, a pris la bulle de nomination avec lui, et dans le déménagement, il l’a perdue. Comme il avait prévenu le candidat nommé à Metz, mais qu’il a oublié son nom, on recherche activement la nomination au Saint-Siège, afin de la publier. (On pourrait aussi évoquer un complot des francs-maçons au sein du Vatican, mais je laisse cette hypothèse très peu plausible à l’Express et aux autre magazine habitués à traiter ces sujets !)
     
  3. Depuis la révolution française, le diocèse de Metz a eu 11 évêques ! Le cardinal Louis-Joseph de Montmorency-Laval a ainsi été en poste de 1761 à 1802. Devant la longévité exceptionnelle des évêques de Metz, le gouvernement, économies oblige, tente d’économiser une retraite en bloquant le dossier du successeur de Mgr Raffin.
     

Voilà quelques raisons très objectives (comme toujours venant de ma part !) qui expliquent que nous n’ayons pas encore le nom de notre prochain évêque. Mais promis, dès que le secret tombera, vous en serez avertis !

PS : Un grand bonjour à tous ceux qui m’ont demandé des infos sur le prochain évêque de Metz, et qui m’ont inspiré ce billet pas du tout sérieux !

Catégories :Actualité, Humour

Prière pour la paix

7 septembre 2013 2 commentaires

 
A l’occasion de la journée de jeûne et de prière voulue par le pape François pour la Syrie, le Moyen-Orient et pour le monde, je vous propose quelques éléments d’information et une petite prière. Merci à Benoît de l’AED, qui m’a fourni ces quelques données.
 

Quelques informations sur la Syrie :

 

Carte Syrie

Superficie : 185.181 km2

Population : 21 millions d’habitants.

Religions :

  • Musulmans sunnites : 72 %
  • Musulmans chiites : 3,5 %
  • Alaouites : 13 %
  • Chrétiens : 7 %
  • Druzes : 1,5 %

Pays voisins : Turquie, Irak, Jordanie, Israël, Liban
 
 

La situation en Syrie

 
Le conflit meurtrier qui touche la Syrie et dure maintenant depuis plus de deux ans a déjà fait 100.000 victimes et 3 millions de réfugiés, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays.

Plus que jamais, ces derniers ont besoin de nous. Depuis l’année dernière l’AED a déjà pu  secourir des milliers de Syriens déplacés dans leur propre pays, ou réfugiés au Liban, en Jordanie ou en Turquie. A Homs par exemple, dans un centre fondé par l’AED, 500 familles ont pu passer l’hiver. Mais les familles continuent à dépendre totalement des colis d’aide qui leur sont envoyés.

De plus, les chrétiens qui ont fui sont terrifiés et refusent toute aide venant d’organisations qui veulent enregistrer leur nom et les photographier : ils craignent la vengeance des fondamentalistes, et une évolution de leur situation à l’irakienne.

Seule l’aide de l’Église a encore leur confiance. Et le soutien spirituel qu’elle leur apporte est capital.

Un grand merci pour ce geste d’amour envers ceux qui ont tout perdu.
Vraiment ils ont besoin de votre aide et de votre prière !

Mgr Kassab, archevêque de Homs

 

Prière d’intercession pour la paix en Syrie

 

Dieu de compassion,
Écoute les cris du peuple syrien,
Réconforte ceux qui souffrent à cause de la violence,
Console ceux qui pleurent leurs morts,
Fortifie les pays voisins de la Syrie dans leur secours et hospitalité pour les réfugiés,
Convertis les cœurs de ceux qui ont pris les armes,
Et protège ceux qui se dévouent à la paix.
 
Dieu d’espoir,
Inspire les dirigeants de choisir la paix au lieu de la violence
et de chercher la réconciliation avec leurs ennemis,
Inspire de la compassion à l’Église universelle pour le peuple Syrien,
Et donne-nous l’espérance d’un avenir de paix fondé sur la justice.
 
Nous te le demandons
Par Jésus Christ Prince de la Paix et Lumière du monde,

Amen !

Syrie-2

Catégories :Actualité, Spiritualité Étiquettes : , , , , ,

Revue de Presse sur le blog de La Croix !

Capture d'écran de La Matinale de La Vie du jeudi 29 août 2013

Capture d’écran de La Matinale de La Vie du jeudi 29 août 2013

Et c’est reparti pour une nouvelle saison. L’an dernier, il y avait les 3 sujets récurrents (JMJ, Année de la Foi et Diaconia). Cette année, je vous proposerai chaque semaine une découverte. Que ce soit une page Facebook, un site, un blog, un forum (si si, ça existe encore),…

Et on commence donc de suite avec  une page dont j’affirme qu’elle est incontournable pour qui s’intéresse quotidiennement à l’actualité religieuse. Il s’agit de « la Matinale » de la Vie ! Dans la première Matinale de la saison, publiée ce mardi, un hommage est rendu à celle qui a été la seconde rédactrice (ou responsable) de la Matinale (après Benjamin Legendre qui l’avait lancée), à savoir Natalia Trouiller. Et j’ose reprendre les mots de la rédaction de La Vie pour « la remercier pour son travail et lui souhaiter bon vent dans sa nouvelle aventure professionnelle ». Mais revenons-en à la Matinale : certes, elle est très “corporate”, citant abondamment le site internet de la revue. Mais en même temps, elle offre un panorama assez riche de l’information religieuse. Par exemple,…

La suite sur le blog hébergé par La Croix !

Catégories :Actualité, Revue de Presse Étiquettes : ,

Pour l’amour de la Bible – L’histoire d’une webradio

28 août 2013 2 commentaires

Je vous propose ci-dessous un article paru dans la revue Foi et Lumière d’Avril dernier sur une Webradio montée par un passionné de l’évangélisation sur le Net. La webradio, c’est MissionWeb (le lien pour l’écouter se trouve en haut de la colonne de droite de ce blog), et ce passionné, c’est Jean-Marie Weber, un inconnu qui est devenu un ami ! L’article est de lui, et c’est avec joie que je vous le partage…

Jean-Marie, le webmaster de MissionWeb, et programmateur de la radio

Jean-Marie, le webmaster de MissionWeb, et programmateur de la radio

Jean-Marie, après des années de travail pour réaliser des enregistrements de la Bible, chapitre par chapitre, est devenu webmaster d’une radio sur Internet… Une aventure qu’il n’a pas vécu seul, mais soutenu inconditionnellement par son épouse.

14 octobre 2012. Un peu nerveux, je mets la dernière main à ce qui sera la toute première planification de missionweb radio. Une dernière manipulation… ça y est, demain à 5 h du matin, missionweb radio sera « on air ». Il faut atteindre 130 heures d’audience quotidienne d’ici neuf mois pour que la radio puisse survivre. Le compte à rebours est lancé… mais comment en suis-je arrivé là ?

« Toi, fais-le ! »

Retour au début des années 2000. L’usage d’internet commence à se généraliser. Il n’y a pas de Bible catholique librement utilisable sur internet. Un peu partout, des sites catholiques se mettent en place, mais ils sont rudimentaires ; les facilités qu’apportent aujourd’hui les blogs et autres outils du web2 n’en sont qu’aux balbutiements (Facebook par exemple n’existe pas encore).

Je ressens le désir d’agir au service du Seigneur, mais je ne sais pas de quelle manière. Je ne trouve pas le moyen d’articuler vie familiale, vie professionnelle et engagement au service du Seigneur. Le temps passe ; à l’intérieur, lentement mais sûrement, la pression monte. Je déplore en effet que nos frères protestants proposent ceci ou cela, alors que nous, catholiques, semblons en retrait sur ces points. Au milieu des « yaka », « ifauque » et autres « pourquoi yfontpas » finit par résonner en moi cette nécessité : « Fais-le, toi ! »

Webmaster de l’Ancien Testament

Or, au même moment, je tombe – mais est-ce un hasard ? – sur un appel aux bonnes volontés du webmaster du site www.jesusmarie.com, Alexis M., demandant de contribuer à la numérisation de l’Ancien Testament de la Bible catholique Crampon dans son édition de 1923. J’hésite… et finalement, j’envoie un mail, c’est parti ! De la collaboration avec Alexis M. découlera la numérisation de plusieurs livres catholiques. À la recherche des textes des Encycliques papales, je vais voir le prêtre de notre paroisse, le père Bernard Scher. De cette rencontre naîtra une collaboration soutenue qui dure toujours.

Cependant, collaborer sur internet ne suffit pas, il me manque le service concret auprès de mes frères. Je décide de contacter les responsables de l’antenne locale du Secours Catholique (Caritas France), M. et Mme S., encouragé dans cette démarche par le père Scher. Rapidement, je rejoins l’équipe de soutien scolaire avant de monter et maintenir quelques années plus tard un atelier informatique (qui vécut environ trois ans). Cette période fut riche en rencontres et en chaleur humaine. Plus tard, les contacts noués me permettront de réaliser  des interviews de responsables de Caritas Bangladesh venus en France à l’initiative de Caritas France. Ces vidéos sont toujours disponibles sur youtube, dailymotion, gloria.tv ou directement sur www.mission-web.com. Ce fut également l’occasion de rencontrer le père Robert Gurtner, aumônier de notre équipe du Secours Catholique. Lorsque le père Scher prit sa retraite, ce fut le père Robert qui le remplaça, notre collaboration se poursuit ; peut-être connaissez-vous « le mot du curé » sur gloria.tv. ?

Une approche fiable de l’occultisme

Durant tout ce temps, la numérisation de la Bible se poursuit. De fil en aiguille, invité par le père Scher, je rejoins le comité interparoissial. Connaissant mes affinités pour l’informatique, on me propose de faire le site internet de la communauté de paroisses Saint-Benoît de Bouzonville. J’accepte. C’est le point de départ de la réalisation de nombreux sites internet. Car après ce premier site : http://cteparstbenoit.free.fr, d’autres suivront. Décidant de mettre gratuitement mes compétences au service des prêtres, je réalise directement ou contribue à la mise en place de divers sites catholiques. Ceci me permet de faire la connaissance de plusieurs prêtres avec lesquels j’ai gardé contact, notamment le père Walter Covens du blog http://www.homelie.biz/.

Durant ces mêmes années, Alexis me fait remarquer que les questions liées à l’occultisme et l’exorcisme sont très peu traitées sur les sites catholiques. L’idée d’en créer un, centralisant une information fiable, conforme aux enseignements de l’Église catholique, germe ; mais je me sens sans droit ni titre en cette affaire et rechigne à me mettre à l’ouvrage. Pour m’aider à discerner, je fais une neuvaine au Saint-Esprit. Ce n’est qu’à l’issue de cette neuvaine que je me décide à créer www.sosparanormal.com et, dans la foulée, à lui adosser un forum permettant aux personnes parfois fort éloignées de l’Église de reprendre contact, avant d’être orientées le cas échéant vers les prêtres exorcistes diocésains. C’est dans le cadre de ce site que je ferai la connaissance du père Jean-Marie Munier qui me conseille de numériser le livre « Satan – Études Carmélitaines ». Une fois l’autorisation obtenue auprès des Frères Carmes, le livre est mis à disposition sur le site.

Je rencontre à cette période le Père Dominique Auzenet, dont les conseils éclairés seront primordiaux pour moi. Je l’aiderai à réaliser la structure de plusieurs sites, notamment http://charismata.free.fr. Sosparanormal me permit également d’entrer en contact avec le Père Gilles Jeanguenin. Là encore, une collaboration naîtra, dont vous pouvez écouter les fruits sur missionweb radio.

L’Évangile aux oreilles des jeunes

Parallèlement, on me propose d’encadrer un groupe de jeunes se préparant à la confirmation. C’est l’occasion de me rendre compte à quel point les jeunes méconnaissent les Évangiles dont ils sont pourtant les ambassadeurs ! Beaucoup d’entre eux ayant entre les mains des baladeurs mp3, des portables, je me fais la réflexion que s’ils disposaient de mp3 des Évangiles, peut-être aurait-on une petite chance qu’au moins certains d’entre eux les écoutent, durant leurs temps de trajet, leurs loisirs, etc.

Je commence donc à enregistrer les Évangiles. Je fais même une version spécialement calibrée pour tenir sur un seul cd-rom. Les Évangiles enregistrés, je décide de poursuivre avec l’Ancien Testament afin de disposer au final de toute la Bible en audiolivre, ce qui n’existe pas encore de manière gratuite sur les sites catholiques. Devant l’ampleur de la tâche, le Seigneur m’envoie Nicolas B., libraire du site www.lelivrechretien.com , et Dominique B. qui m’aideront dans cette entreprise.

Porter l’Évangile urbi et orbi

Ces enregistrements mis à disposition, m’est venue l’idée de diffuser par tous les moyens possibles, dont les webradios. J’ai examiné diverses solutions techniques, mais cela se révélait cher et compliqué au niveau de la gestion des droits. La seule option qui me semblait valide était celle de la plateforme Radionomy, mais le hic est qu’en contrepartie de ses services, il faut accepter la diffusion de quatre minutes de publicité par heure, sans droit de regard sur leur contenu. Cela me stoppe jusqu’au jour où je constate qu’une autre webradio catholique : spreading light, utilise ces services avec la bénédiction de Benoît XVI ainsi que des évêques de France. Le dernier verrou technique vient de sauter.

Le logo du site MissionWeb

Reste à savoir si c’est une bonne idée de lancer une webradio. D’un côté, il en existe déjà… et la charge de travail sera importante et régulière. D’un autre côté, c’est un moyen intéressant de porter l’Évangile urbi et orbi. J’hésite. Ce qui fera définitivement pencher la balance sera une discussion avec le père Stéphane Lemessin. Nous nous étions déjà rencontrés à l’occasion du mariage d’une de mes collègues de travail (hasard de la vie?). À l’époque, il était à Rome dans le cadre de ses études et intervenait auprès de Radio Vatican et H2Onews. Il me fit lire une thèse qu’il avait rédigée et qui, entre autres sujets, abordait la question des webradios.

Cette fois, c’est décidé, je vais lancer missionweb radio. Reste à savoir si c’est le Seigneur qui construit la maison… l’avenir le dira. Mais quoi qu’Il nous réserve, j’aurai été au bout de la démarche.

***

Pour atteindre les 130 heures d’audience quotidienne nécessaires à sa survie, missionweb radio a besoin de l’aide de chacun : écoute, bouche à oreilles, liens sur les blogs, Facebook, liens pour écouter directement dans son lecteur et dans l’idéal : mise en place de « players ». Écoute en ligne et programmes sur le site.

Catégories :Actualité, Présentation, Pub !

Reprendre… et repartir

Il y a eu les JMJ, mais ça je vous en avais parlé, et puis un déménagement, et puis le déballage des cartons, l’installation (pour la première fois seul) dans un presbytère,… et ça m’a fait du bien de couper un peu.  Bon, objectivement, ça fait deux semaines que j’ai recommencé à publier sur Facebook, Scoop.it et Twitter. Mais il restait les blogs. Et bien voilà, c’est reparti ! Et dans ce billet, publié sur le blog que La Croix m’a proposé de tenir, je vous dis pourquoi je suis enthousiaste ! 

Reprendre… et repartir !

 

Copacabana, quelques jours avant que les JMJ ne débutent à Rio

Copacabana, quelques jours avant que les JMJ ne débutent à Rio

Le dernier billet que j’ai publié sur ce blog date du 6 juillet. Une éternité dans le monde d’internet. Entre temps, j’ai vécu les JMJ à Rio (ça c’est juste parce que ça claque d’y être allé !), un déménagement, le mariage d’un ami, quelques rencontres avec d’autres amis, dont certains que j’avais plus ou moins perdu de vue, des retrouvailles familiales, bref, un temps bien différent de celui de l’année pastorale. Autant vous dire que depuis plusieurs jours, je retarde le moment de mettre ce billet au propre, tant il me semble sonner la fin des vacances.

Pourtant, et je le sais bien, cette période de repos, ou tout du moins de changement de rythme et d’activité, n’a de sens que parce qu’elle permet de mieux repartir, de repartir pour une nouvelle année de manière différente, enrichi des expériences vécues…

Lire la suite sur le blog de La Croix

Les JMJ de François

5 août 2013 1 commentaire

Après des JMJ intenses, que je vous invite à revivre sur le site du Jour du Seigneur avec les JT des JMJ (en plus vous y verrez – enfin – ma frimousse), je  suis rentré pour le mariage d’un très bon amis, et là, je suis en mode déménagement… Du coup, j’avoue n’avoir pas eu le temps d’écrire un truc très structuré sur les JMJ, mais je vous laisse quand même ce petit texte… En vous disant à bientôt, parce que ça me démange d’écrire de nouveau un peu…

DSC_0001On l’attendait, on n’a pas été déçu. Si je ne retiens qu’une seule parole du pape François lors des JMJ de Rio, c’est le « Bota Fé » ! Mets de la foi ! Il me semble que cette parole est celle qui résume le mieux ce qu’ont vécu les jeunes français (et les autres aussi) lors de ces JMJ. D’abord lors des journées en diocèse. Certes, je ne les aies pas vécues, mais à entendre les jeunes raconter ce qu’ils avaient découvert, l’accueil qui leur a été réservé par ces populations brésiliennes bien souvent très pauvres, mais pleines de joies et d’espérance, pleines de foi.

« Bota fé », c’est ce que le pape François a dit aux jeunes lorsqu’ils l’ont accueilli, le jeudi soir. On traduit cette expression par « mets de la foi », mais il serait plus juste de dire « balance de la foi », « ajoute de la foi » ! Et c’est ce qui s’est passé. La foi a été largement versée sur les jeunes qui étaient présents sur la plage de Copacabana. Certes, ils étaient tous chrétiens en partant, mais leur foi a été, si j’ose dire, transfigurée. Par le Christ. Parce que le pape François a mis le christ au centre, et que depuis Benoît XVI et les temps d’adoration lors des précédentes JMJ, c’est Lui qui est bien au cœur de ces JMJ. C’est lui que les jeunes sont venus rencontrer. D’ailleurs, si les cris pour saluer le pape n’ont pas molli, tous ceux que j’ai interrogés m’ont dit qu’ils allaient repartir avec une foi bien plus forte, avec l’envie d’annoncer Jésus Christ à travers ce qu’ils ont vécu.

Oui, « Bota fé », c’est finalement la plus belle conclusion de ces JMJ. Mettre de la foi dans nos vies, l’ajouter pour regarder avec les yeux même du Christ, pour poser un regard bien différent sur notre monde. Après les expériences d’accueil, de solidarité et de communion qui s’enchainent durant les JMJ (depuis toujours), comment ne pas mettre plus de foi dans nos vies. Que nous soyons allés à Rio ou pas d’ailleurs …

Catégories :Actualité, Réflexion Étiquettes : , ,