Archive

Archives de la catégorie ‘Humour’

Le dernier grand secret mondial bientôt dévoilé ?

12 septembre 2013 3 commentaires

ombre-évêqueIl y en a eu beaucoup, des secrets cachés (c’est le principe des secrets d’ailleurs) qui finalement furent révélés… L’un des derniers en date n’est autre que la révélation par l’Air Force que la Zone 51 (si vous ne savez pas ce que c’est, regardez ce grand film mythique qu’est Indépendance Day !) existait bien. Pourtant, que nenni, il n’y a point d’extra terrestres originaires de Roswell ou d’ailleurs cachés dans les sous-sols de cette base. Il ne s’agissait que du lieu de conception des avions furtifs américains.

Il y a quelques années, le Vatican, autre grand pourvoyeur de secret, avait révélé le troisième secret de Fatima, par l’intermédiaire de celui qui était secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Mgr Tarcisio Bertone.

Quelques secrets existent encore, mais d’importance moindre (qui a vraiment tué JFK, …)

De nombreuses autres interrogations demeurent, comme celui de savoir pourquoi les girafes ont un si grand cou, ou pourquoi une tartine beurrée retombe toujours sur le côté beurré. Peut-être un jour la science permettra-t-elle de répondre à ces questions.

Mais il y a un secret qui devrait bientôt tomber : le nom du futur évêque de Metz ! Attention, pour l’instant, le diocèse de Metz a un évêque, Mgr Raffin, et je suis fort aise et heureux de l’avoir. Cependant, depuis le 13 février dernier, quelques jours avant que le pape Benoît XVI ne démissionne, Mgr Raffin a atteint l’âge fatidique de 75 ans auquel il a remis sa charge au pape. Tant qu’il n’y a pas de successeur nommé, cette "démission" n’a pas été acceptée. Et donc, depuis le 13 février 2013, le diocèse est suspendu chaque jour à la publication du Journal officiel et des nominations rendues publiques par la salle de Presse du Saint-Siège.

Parce que le diocèse de Metz est un diocèse concordataire, et que son évêque est nommé conjointement par le Pape et par le Président de la République. Depuis plusieurs mois déjà, des noms de potentiels successeurs à Mgr Raffin circulaient. Depuis quelques mois, ces noms se sont succédé à une fréquence de plus en plus rapide. Impossible pour un prêtre du diocèse d’aller quelque part sans que la question fatidique lui soit posée : "tu sais qui sera ton prochain évêque ?"

Plusieurs fois, des bruits ont couru, annonçant une nomination imminente… mais ce n’étaient que des bruits. Jusqu’à présent, le nom du 103ème évêque de Metz reste secret ! Alors en attendant qu’il soit révélé, j’ose quelques conjectures expliquant la raison de la persistance de ce secret :

  1. Le gouvernement voudrait nommer une femme, au nom de la parité. Et le Vatican ne cède pas. J’ose une solution pour un règlement à l’amiable : trouver un candidat dont le nom peut-être masculin ou féminin, du style de Claude, Dominique ou Camille.
     
  2. Le pape Benoît XVI, en partant, a pris la bulle de nomination avec lui, et dans le déménagement, il l’a perdue. Comme il avait prévenu le candidat nommé à Metz, mais qu’il a oublié son nom, on recherche activement la nomination au Saint-Siège, afin de la publier. (On pourrait aussi évoquer un complot des francs-maçons au sein du Vatican, mais je laisse cette hypothèse très peu plausible à l’Express et aux autre magazine habitués à traiter ces sujets !)
     
  3. Depuis la révolution française, le diocèse de Metz a eu 11 évêques ! Le cardinal Louis-Joseph de Montmorency-Laval a ainsi été en poste de 1761 à 1802. Devant la longévité exceptionnelle des évêques de Metz, le gouvernement, économies oblige, tente d’économiser une retraite en bloquant le dossier du successeur de Mgr Raffin.
     

Voilà quelques raisons très objectives (comme toujours venant de ma part !) qui expliquent que nous n’ayons pas encore le nom de notre prochain évêque. Mais promis, dès que le secret tombera, vous en serez avertis !

PS : Un grand bonjour à tous ceux qui m’ont demandé des infos sur le prochain évêque de Metz, et qui m’ont inspiré ce billet pas du tout sérieux !

Catégories:Actualité, Humour

5 trucs surprenants à Rome

2 janvier 2013 3 commentaires

Une fois n’est pas coutume, une petite liste :

5. Une italienne qui appelle son chien en train de japer, piazza di San Egidio : "Ali Acsa, vieni quà !" Donner le nom de celui qui a tenté d’assassiner le pape à son chien, faut oser, surtout à Rome…
4. Taper un billet de blog sur son téléphone portable depuis une terrasse de Rome, un verre de vin à la main, le 2 janvier… Mais qui est assez fou pour faire ça ? (d’ailleurs, désolé pour les fautes).
3. 40.000 jeunes réunis place St Pierre et vivant un moment de silence avec près de 10 minutes de silence, c’est émouvant. Comme le dit Jennifer (de The Voice), "j’ai eu les poils". Merci les brothers de Taizé.
2. Le cardinal Etchegaray qui a plus de mille cartes de voeux auxquelles répondre et qui prend le temps de saluer un prêtre français de passage venu lui souhaiter un prompt retablissement. Impressinant le bonhomme. Et en plus, il paye le café. Trop top Roger…
1. Benoît XVI qui, au cours de la messe du 1er janvier, lors de l’échange de la paix, attend qu’un obscur cérémoniaire ose s’avancer pour le baiser de paix. Super touchant cette humilité du boss.

Sur ce, j’ai mal aux yeux…et un verre à finir. Ciao.

"Le monde ne suffit pas", Jn 21, 25 (007 inside)

Un billet du blog Pervigilo, de l’abbé Bernard Laflavandrie, qu’il m’a autorisé à reproduire ! N’hésitez pas à ajouter son blog dans vos favoris, pour les photos et les réflexions qu’il partage !

 

"Le monde ne suffit pas" Jn 21, 25.

Ni ce qu’on entasse machinalement, compulsivement.

Rien ne suffit et la plaie est béante de nos manques et de notre souffrance à ne pas être…

Rien ne suffit. Et nous en tirons une douleur muette et sans réponse. En en restant là, nous adoptons un Credo qui pourrait être formulé ainsi : il n’y a que"Les diamants qui sont éternels". Tels des poissons en manque d’air, nous haletons sous la pression des désirs inassouvis. C’est comme si on nous donnait un "Permis de tuer" à exercer sur nous.

Et "Tuer n’est pas jouer".

C’est sans doute pour cela que notre mémoire est parfois si douloureuse, si fiévreuse. "Le monde ne suffit pas".

S’y borner, c’est mourir. Brutalement et longuement, même si cela peut paraitre paradoxal.

Comment alors traverser ce désert sans fin et qui se nourrit de lui-même ?

Où est la source ? "Meurt un autre jour" coco. Il ne s’agit pas de"Vivre et laisser mourir". C’est marrant, au moment de poser la question viennent aussitôt des réponses toutes faites. Ben la source, elle est en Dieu, l’Esprit nous inspire, cela a pris chair en Christ. Patate !

Tout cela est bel et bon, juste et vrai. Mais comment prendre la mesure de l’expérience que nous en faisons ? Ou pour le dire dans une formule plus ramassée, comment le vivons-nous ?

Est-ce selon un mode de dominé à dominant comme si nous étions"Au service secret de Sa Majesté" ? Comme si nous faisions ça"Juste pour vos yeux" ?

Est-ce selon une relation de partenaires,comme si nous voulions affirmer cela à la face du monde : jamais plus jamais le découragement, les désirs à courtes vues, le manque de souffle.

Et puisque "Demain ne meurt jamais", avec Dieu rien ne meurt, les silences parlent, les contraires se réconcilient.

"Le monde ne suffit pas", et c’est tant mieux !

Bonne route !

From Russia with love,

J. B.

Catégories:Actualité, Humour Tags:,

Revue de Presse : anniversaires, tradis, vidéos, spiritualité et humour

19 avril 2012 3 commentaires

« #MessageAuxCathos Y’a une occasion en or de décrocher le label "artisan de paix", ne la ratez pas!#bonplan #FSSPX #BenoitXVI ». Voilà le twitt écrit hier soir par Dopamine, alias « une catho à l’hosto », à propos de la lettre de Mgr Fellay à la commission “Ecclesia Dei” de la congrégation pour la doctrine de la Foi. Pour revenir sur cette réponse et les éclaircissements de Mgr Fellay sur le préambule doctrinal, La Vie et La Croix vous éclairent largement. La matinale chrétienne a ouvert le bal, après que, dès mardi soir, vers 22h, la nouvelle ait été publiée et ait commencé à agiter Twitter ! La Croix titre ce matin « Vers la fin de la crise intégriste ? » et vous propose 3 pages sur le sujet. Du côté des tradis (comment va-t-on les distinguer après leur réintégration s’ils réintègrent et que d’autres ne veulent pas réintégrer ? [si, si, moi je me comprends]), le blog Tradinews offre plusieurs liens pour suivre le dossier. Si vous voulez suivre l’actualité quasi en direct, La Vie vous propose un article régulièrement réactualisé sur « le feuilleton FSSPX/Vatican en direct ». Pour une vision à plus long terme, pour voir comment les discussions ont évolué ces 7 dernières années, c’est sur le site de La Croix qu’il faut aller faire un tour !

Mais bon, comme le dit Philippe Clanché sur le site de Témoignage Chrétien, ne vendons pas la peau de l’ours avant qu’il ne soit tué… en effet, il ne faut pas aller trop vite en besogne : le pape Benoît XVI et la Congrégation pour la Doctrine de la Foi doivent encore examiner les éclaircissements apportés par Mgr Fellay concernant le préambule doctrinal soumis en septembre dernier avant de décider de la réponse officielle de l’Eglise, et d’une  éventuelle réintégration. L’agence i-media vous en dit plus sur cette nouvelle étape, sur sa page Facebook !

Du côté des commentaires et des éditoriaux, la réaction de Marc Favreau est bien plus circonspecte. Il se base notamment sur le rapport concernant les 5 ans d’existence de l’Institut du Bon Pasteur à Bordeaux, pour montrer la limite de l’exercice. Un rapport qui n’est pas sans susciter de vagues et de réactions, comme le montre la matinale chrétienne de ce matin ! Sur le site de La Vie toujours, l’éditorial de Jean Pierre Denis pose « sept questions dérangeantes » concernant cette réconciliation. Une réflexion très juste, à laquelle j’adhère totalement. Le directeur du magazine voit un rôle particulier de Benoît XVI dans cette opération, une idée confirmée par Aymeric Pourbaix, dans l’édito de Famille Chrétienne de cette semaine. Ecrit avant les derniers événements de cette semaine, il pose un portrait de Benoît XVI qui est vraiment pontife en proposant la réconciliation.

Tant qu’on est avec le pape, restons-y : lundi, Benoît XVI fêtait ses 85 ans. Re-belotte aujourd’hui, nouvel anniversaire pour le Pape, qui fête ses 7 ans de pontificat. L’occasion de citer ses paroles lors de l’angélus dimanche dernier : « Jeudi prochain, à l’occasion du septième anniversaire de mon élection au Siège de Pierre, je vous demande de prier pour moi, pour que le Seigneur me donne la force d’accomplir la mission qu’il m’a confiée ! ». Voilà, le message est passé. Sinon, de nombreux blogs et sites d’information ont souhaité un joyeux anniversaire au pape, en profitant pour faire un bilan du pontificat (et je pense que ça va continuer aujourd’hui encore, d’ailleurs Radio Vatican le prouve !). Je ne cite que deux analyse : celle d’Andrea Monda sur le blog de Sandro Magister, où l’image d’un pape ayant le sens de l’humour et marqué par la joie ressort, et celle d’Antoine-Marie Izoard, publiée sur la page Facebook de l’agence i-média, qui décrit le pontificat par le mot transparence ! On termine avec le Pape et le succès de son dernier livre (enfin pas vraiment le sien), que Famille Chrétienne appelle « Le petit livre jaune », le Youcat. C’est un article à lire aux pages 28 à 30 du magazine de cette semaine !

Et puis, on sait que le pape a une appétence particulière pour l’écologie. On l’a déjà surnommé plusieurs fois le pape vert. Eh bien les évêques de France rejoignent le pape, car dès demain ils publieront, nous dit le magazine Pèlerin, « un texte appelant les communautés chrétiennes à manifester concrètement leur engagement écologique ». Vous pourrez retrouver dans la revue, à la page 17, quelques extraits de ce document en exclusivité. Les évêques de France proposent neuf chantiers pour agir, nourris des préceptes bibliques sur le thème du rapport entre l’humanité, la nature et Dieu. Cinq pages pour faire le point de la présence et de l’engagement de l’Eglise dans ce domaine.

Changement de sujet. Si l’écologie est à la mode dans l’Eglise, elle n’est pas la seule. En effet, comme l’écrivait @LB2S dans La Croix de jeudi dernier, « l’Église s’approprie peu à peu la vidéo ». Vous y retrouverez quelques séries que vous connaissez déjà, de “Bref” aux vidéos du Padreblog. Le but est de sortir ce qu’on appelle la cathosphère. Kto comme le Jour du Seigneur tentent de proposer leur contenu plus largement… Les télévisions grand public s’intéressent aussi au phénomène religieux, avec plus ou moins de succès : je vous renvoie à la polémique sur la diffusion du documentaire « La guerre perdue du Vatican ». Parfois cependant, on a de bonnes surprises, comme avec ce film sur la vocation et la formation sacerdotale de Stefano Cascio… C’est passé lundi soir, à 0h05, sur France 3. Vous pouvez le revoir en replay sur votre téléviseur, ou sur Dailymotion ! On y découvre un jeune homme fantasque porté par la foi, qui passe de Nice à Rome, où il sera ordonné, avec les joies et les épreuves qu’il traverse. Un documentaire éclairé par le sourire de Stefano, et qui fait chaud au cœur… Tellement qu’on en a parlé (et en bien) sur France Inter ! Allez, en cadeau, pour rejoindre Stefano sur Facebook, c’est par ici ! Et puis, il n’y a pas que les prêtres qui ont le droit à la vidéo : les religieuses et religieux de France récidivent après le Brother & Sister Act, avec le Brother & Sister Act 2 ! Sinon, dans le même domaine, vous avez l’analyse d’un grand moment de cinéma, le Roi Lion, sur le blog de Kto & the City ! Et puis, réservez votre soirée de jeudi prochain, sur Kto, où une surprise vous attendra… Mais je n’en dis pas plus pour le moment !

Un petit point prière et spiritualité, pour vous présenter une initiative qui va voir le jour d’ici peu. Vous avez peut-être suivi le carême avec la Retraite dans la Ville (ou un autre site). Eh bien les dominicains récidivent, sans attendre l’an prochain, en proposant  dès le 28 mai (oui, je sais, c’est dans longtemps, mais il faut s’y préparer), le site www.psaumedanslaville.org. Le but est de découvrir les psaumes, ce livre qui est un « cri de l’homme vers Dieu, tout autant que de Dieu vers l’homme. Cris de souffrance, de désespoir, d’exultation, de joie ou de colère ». Il y aura, trois fois par semaine, une présentation par un artiste, et bien d’autres choses pour accompagner cette découverte du patrimoine de la prière de l’Eglise !

La semaine  dernière, je citais Etienne Séguier qui nous rappelait qu’avec Pâques, si le carême est fini, la vie chrétienne ne s’arrête pas. Le père François qui s’occupe du blog “Au Large” répond clairement à cette invitation en publiant une série intitulé « Le manuscrit de la Pentecôte ». Ou comment redécouvrir les Actes des Apôtres et la fin des évangiles sous un nouveau regard ! Ca vaut le détour. On a 3 épisodes pour l’instant, mais l’intrigue est captivante ! Et pour les plus sceptiques, rendez-vous sur le blog “Ichtus” pour un superbe texte sur la lecture de la Bible ! Et pour finir sur le créneau, Témoignage Chrétien propose un très beau commentaire spirituel sur l’Esprit-Saint. C’est qu’en ce temps de Pâques, il souffle comme un vent de Pentecôte déjà !

Juste avant de vous annoncer le blog présenté cette semaine par Le Pèlerin pour le prix du Blog Catho, un petit passage par Rome où @comcardbarbarin est intervenu à une rencontre sur la communication à l’Université Pontificale Sainte Croix (cf. l’article de Frédéric Mounier dans La Croix).  Retrouvez le flux twitter de cette rencontre avec le #churchcom2012, et surtout une interview de Pierre Durieux sur le thème des réseaux sociaux et de la communication dans l’Eglise sur le site de Radio Vatican. Mais revenons-en au Prix du blog Catho de Pèlerin, qui présente cette semaine le Blog d’Anne Claire, “Des Petits Riens Qui Disent Tant”. Tant que vous y êtes, allez lire son dernier billet, qui vaut le détour. Vous comprendrez tout ce qu’Anne Claire Raconte dans l’interview du Pèlerin ! Et c’est aussi dans le même magazine qu’on découvre le site www.viesavie.com. Lancé le 13 avril, ce site chrétien réunit plusieurs mouvements au service du couple et de la famille. C’est en fait un nouveau portail Internet qui rassemble de précieuses ressources, et qui s’adresse aussi bien aux chrétiens qu’aux non-croyants (p. 44-46). Tous les domaines y sont abordés, des sentiments à la sexualité en passant par la maladie et autres sujets…

Quelques brèves humoristiques pour finir :

"Si vous le rêvez, vous pouvez le devenir"

10 avril 2012 2 commentaires

Question : Quelle candidate à la magistrature suprême a ce slogan ? Pour vous aider, je vous donne quelques autres infos :

  • "Son programme repose sur le développement de la parité"homme/femme" dans les plus hautes sphères de l’Etat".
  • Sa candidature "a vu le jour grâce à une initiative (…) d’une organisation non gouvernementale et non partisane (…) dont l’objectif est d’encourager la présence de femmes en politique"
  • Elle a 53 ans.
  • Elle "arbore un tailleur rose fushia perlé agrémenté de patriotiques liserés rouge, blanc et bleu".
  • C’est sa cinquième participation à une élection.

Pour avoir la réponse,  Lire la suite…

Mardi-Gras

21 février 2012 Poster un commentaire

Une petite photo de circonstance pour le mardi-gras !

Catégories:Actualité, Humour

Metz aussi

image

Eh oui, il n’y à pas que les parisiens qui peuvent aller à la plage loin de la mer…

Catégories:Humour Tags:,

Libé tacle Jésus et les chrétiens !

18 juillet 2011 10 commentaires

Ce matin, grâce à un lien trouvé sur Facebook (mais je ne sais plus où, et je vous avoue que j’ai la flemme de chercher), je suis tombé sur cet article de Libé ! "Tous en Cène" ! Un article que je ne peux qualifier autrement qu’avec un mot : "ORDURIER" !

L’article commence fort :

Sur sa mère, on sait peu de chose, à peine les bobards plus extravagants les uns que les autres qu’il colportait : que, loin d’être un fils de pute, il était un fils de vierge, et les autres, lalalère, qui peut en dire autant ?

Ouah, la classe ! Là on sent que Libé, c’est vraiment toujours un grand journal d’investigation ! Y’a de la recherche documentée derrière cette affirmation. Mais bon, ok, c’est l’été, donc c’est plus léger, on fait dans l’humour. Guillon et consorts doivent être verts. Eux n’ont encore pas osé s’attaquer ainsi à ce mythe !

Bon, j’avoue, je suis méchant, il y a de la recherche dans l’article. Pour preuve, cette citation :

Parlons-en, du caïd et de sa bande ; c’est August Strindberg qui fait ça le mieux (le 23 juillet 1894, ça va faire bientôt 117 ans) : «Et Jésus, ce minable ! Jamais seul, car, à la différence de Jean-Baptiste, il ne supportait pas la solitude. Il lui fallait de la compagnie – et quelle compagnie ! Pas un seul homme de talent parmi ces misérables ; à l’exception de Paul, qui ne voulait pas le fréquenter, et Jésus l’a fui/ Jésus = la classe inférieure, l’ami des imbéciles, des pauvres d’esprit, des bons à rien.» Comme c’est justement exposé.

Heureusement, à l’époque, certains sont restés lucides. Les plus intelligents, les plus tolérants, les grands prêtres! Heureusement qu’ils étaient là pour arrêter l’hystérie collective ! Et comme Mitterrand (lisez les articles connexes à l’article cité pour comprendre l’allusion) n’était pas encore passé par là, ils ont réussi à se débarrasser de Jésus en le tuant faisant tuer. La peine de mort n’était pas encore abolie, c’était le bon temps pour ceux qui essayaient de remettre les choses en cause ! Oui, vous voyez messieurs Lefort et Lindon, c’est facile de faire des anachronismes… tout seul, en 1 minute, j’ai réussi à en écrire un !

Bon, j’arrête l’ironie et la mauvaise foi, j’ai eu ma dose pour aujourd’hui en lisant votre brûlot ! Car ce n’est rien d’autre ! Une attaque en règle contre ceux que vous considérez comme des abrutis de croire en Jésus ! J’avoue que je vous trouve un peu lâches ! Vous auriez pu vraiment vous défouler en allant détruire ces monuments qui avilissent l’homme et que sont les églises. Un peu d’essence, une allumette, et le tour est joué. Et si en plus l’église est pleine, ça fera quelques fanatiques et intégristes de moins… Stop, j’ai dit que j’arrêtais l’ironie ! Mais bon, en même temps, vaut mieux ça que d’être méchant et de dire des saloperies sur votre journal.

Et au fait, même si les deux hommes "éclairés" (décidément, j’arrive pas à arrêter) qui ont écrit ce texte cet article cette chronique ce papier cette merde (oui, c’est le seul terme qui convienne, désolé) sont plus à plaindre pour la bassesse de leur attaque et de leur niveau humoristique qu’à blâmer (ben oui, comme le disait Brassens – moi aussi je fais des citations, vous voyez les mecs -, "Quand on est con, on est con !" ), je ne peux m’empêcher de remarquer le remarquable travail du directeur de la rédaction, Mr Demorand, et des  rédacteurs en chef qui ont validé ces quelques lignes… (Si vous voulez leur écrire, les contacts sont !) Du grand journalisme ! Voilà qui va apporter des éléments au débat. On ne comprend pas pourquoi François Fillon et Eva Joly n’ont pas encore embrayé dessus !

Et puis, avant de finir, je voulais juste dire aux deux zigotos qui ont produit ce texte : Vous savez que vous êtes en retard ? De près de 2000 ans ! Parce que des mecs qui lui ont cassé la gueule à Jésus, y’en a déjà eu. Et eux au moins, ont eu les couilles (oui, moi aussi je peux utiliser ce mot) de le faire pour de vrai, pas cachés devant un écran… Alors comme le disait un autre grand sage, "Camembert" !

Ah si, une chose sauve Libé : Les commentaires des lecteurs, qui, même pour ceux qui se reconnaissent athées ou bouffeurs de curés, ont unanimement démonté la chronique. Comme quoi, de nos jours, on peut encore avoir l’esprit Libé et ne pas être totalement stupide ! Merci à vous !

Un peu d’humour !

12 mai 2011 2 commentaires

Merci à Jean-Marie qui m’a envoyé cette jolie histoire. Je n’ai qu’un regret : ça ne m’est jamais arrivé, snif !

Pendant la répétition du mariage, le futur marié prend le curé à part, et lui dit à l’oreille :

Écoutez Monsieur le curé, voici un billet de 500 Euros. En échange, je voudrais que vous modifiiez un peu le schéma classique de la cérémonie… En particulier, je voudrais que quand vous vous adresserez à moi, vous laissiez tomber la partie où je dois promettre "d’aimer, honorer et respecter mon épouse, renoncer aux autres femmes et lui être fidèle à jamais".

Le curé prend le billet sans mot dire, et le futur marié s’en va satisfait et confiant.

Le jour du mariage, le moment fatidique de la promesse approche. Le curé se tourne vers le marié et lui dit en le regardant droit dans les yeux :

Promets-tu de te prosterner devant elle, d’obéir à chacun de ses ordres, de lui apporter le petit déjeuner au lit tous les matins, et de jurer devant Dieu et ta femme exceptionnelle que jamais au grand jamais, tu ne regarderas une autre femme ?

Le jeune gars ravale sa salive, rougit, regarde autour de lui avec angoisse et répond d’une voix à peine perceptible :

Oui je le veux.

A la fin de la cérémonie, le marié s’approche du curé et lui dit :

On avait fait un marché!

Alors le curé lui met son billet de 500 Euros dans la poche et murmure à son oreille :

Elle m’a fait une meilleure offre…

Catégories:Humour

Revue de Blog : Piss Christ, humour (faut bien décompresser), semaine sainte,et prêtres, et pleins d’autres choses…

« Père Pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font ». C’est par ces paroles que le Père Cormary ouvre son billet sur le désormais célèbre « Piss Christ » d’Angel Serrano. Mais revenons à celui qui a dégainé le premier, Edmond Prochain. C’était vendredi dernier. A une semaine du vendredi saint, il nous a offert une vraie méditation sur le sens de la croix aujourd’hui. Des mots très bien choisi, un discours pacifiant, qui ne condamnait personne mais pousse à s’interroger sur notre responsabilité dans la mort du Christ. Bien sûr, Edmond se reconnaît « profondément choqué » par cette photographie, mais en même temps, il nous invite à prier au pied de « cette croix-là, celle qui est plongée dans l’urine », car « cette « icône » moderne qui n’est qu’un pâle reflet des outrages qu’on a déjà fait subir au Christ ». Un billet à lire.

Sébastien Lapaque, sur le site de Témoignage Chrétien, écrivait déjà mercredi dernier : « De la Croix du Sauveur, on fait trop facilement un pendentif, un motif décoratif, un signe sans signification. Et voilà que par le geste brutal d’Andres Serrano elle est rendue à sa brutalité : la Croix redevenue un scandale – du grec skandalon, l’obstacle ». De quoi réfléchir en cette veille de vendredi saint.

Et puis, vous le savez, ce dimanche, la photographie a été vandalisée. Et je peux vous dire qu’une grande partie de la christianosphère s’est lâchée, tant sur la photo que sur ceux qui l’avaient vandalisée. Le blogueur Polydamas, pourtant proche des milieux traditionnalistes, comprend qu’on puisse se battre : « ne doit-on pas réagir à chaque fois que notre Dieu est injurié ? », mais dans son billet écrit samedi, donc avant les événements, il reprend la posture d’Edmond, et y va franco: « Cette urine, c’est la mienne ».

Koz, Marc Favreau, Le Chafouin, Patrice de Plunkett, le blog Catholique Aujourd’hui, celui de Bérulle ou le blog protestant Miettes de Théologie, tant de noms que vous entendez régulièrement ont réagi, et même le belge Eric de Beukelear s’y est intéressé. Dès lundi, la matinale chrétienne de La Vie citait déjà de nombreux billets. Et finalement, comme le disait David Lerouge, en commentant le billet de Koz sur Facebook, « l’affaire s’arrête. Personne n’est grandi »…

A noter que suite à la polémique sur le Piss Christ et le lien entre l’art et la foi, l’Osservatore Gabbiano est revenu sur le Festival de Pâques, qui n’aura pas lieu cette année, faute de financement… Dommage pour l’art, et pour les chrétiens…

Sinon, d’autres sujets un peu moins pesants sur le net cette semaine : Vous connaissez peut-être le site vie de merde.fr. Là où les internautes racontent leurs déboires ? Eh bien David Lerouge nous propose un billet reprenant cette idée. C’est court, donc je vous le lis : « Aujourd’hui, je suis dans la sacristie avant une veillée de réconciliation avec une flopée de prêtres de partout, plus ou moins croisés ou pas auparavant, tous genres, tous parcours. Un d’entre eux me serre la main, “salut, tu vas bien ?”, visage connu, pédigrée déjà vu mais oublié… “ah salut, tu vas bien, tu es où maintenant ?”. “Je suis le nouvel évêque du diocèse d’à côté”. J’avais pas vu la croix. VDM ».

Vous vous souvenez que la semaine dernière je vous parlais d’un nouveau meuble style confessionnal. Eh bien Marc Favreau a été jusqu’à faire un billet dessus ! Là encore, c’est un bon antidote au stress, vu comment on sourit en le lisant…

Dans le même ordre d’idée, pour nous détendre un peu, le site au large.com propose un billet nommé « Jésus, roi du buzz ? », qui revient sur l’entrée de Jésus à Jérusalem sous les acclamations… Un buzz qui est bien loin de correspondre à ce que Dieu veut nous faire expérimenter en cette semaine sainte !

Et Justement, en ce jeudi saint, jour où l’on célèbre à la fois la messe de la Cène, mais aussi, normalement, la messe chrismale, où les prêtes renouvellent leur engagement. Eh bien c’est ce jour qu’à choisi la communauté de l’Emmanuel pour lancer un nouveau site : www.pretres.com. C’est le site de la semaine ! Il remplace l’ancien site dont la communauté s’occupait pour promouvoir la vocation sacerdotale. Il s’agit, selon l’un de ses responsables, « d’un site vocationnel pour aider les jeunes que nous touchons dans nos activités jeunes (Forums des jeunes…) ». C’est la même équipe qui avait lancé plusieurs pubs l’an dernier. L’une montrait un enfant qui rêvait de différents métiers et qui les avait tous réalisés en devenant prêtre.

D’ailleurs, une vidéo a été réalisée pour accompagner la sortie de ce site. On y voit une procession quasi interminable de prêtres à la fin d’une célébration… Comme ça, vous ne pourrez pas dire que je n’ai pas cité de vidéo cette semaine. Allez, bonnes fêtes de Pâques, et à la semaine prochaine…

PS : Cadeau de Pâques en avance (eh oui, le lièvre de Pâques court vite cette année) :

Jean Casanave, prêtre du diocèse de Bayonne, nous offre une réflexion sur son blog, et Patrice de Plunkett nous invite à vivre la Semaine Sainte et Pâques avec le Site de l’Eglise de France.

Dans le même genre, une réflexion sur la Semaine sainte et Pâques avec Pierre baptiste Cordier, (qui est parmi les 150 blogueurs qui participeront  à la rencontre au Conseil Pontifical pour les Communications Sociales le 2 mai prochain). On y lit enter autre cette très belle phrase : « Cette lumière du matin de Pâques nous fait tenir dans les difficultés, les doutes, les désespoirs car elle vient nous remettre debout, nous ressusciter ».

Et restons sur Internet, toujours en lien avec Pâques. Etienne Séguier, sur son blog, nous rappelle l’importance du toucher dans un billet de son blog.

Vous savez que Jean-Paul II, qui sera béatifié d’ici 10 jours, sera l’un des saints patrons des JMJ à Madrid. Eh bien sur le site officiel, on peut trouver un abécédaire avec 26 mots décrivant Jean Paul II. A lire d’urgence.

Et pour finir, une chronique cinéma offerte par Frédéric Mounier, sur le film de Nanni Moretti. Alors que Benoît XVI a fêté ses 6 ans de pontificat ce mardi, le réalisateur nous propose le film Habemus Papam, une pure œuvre de fiction, qui sera en concours à Cannes, et qui apparemment est plutôt réussi selon les échos des uns et des autres…

Comme chaque semaine, La Vie nous propose le portait d’un futur participant aux JMJ. Alice déclare cette semaine, entre autres : « J’ai du mal à me poser pendant une heure pour prier. Je prie plutôt en pointillés dans la journée. En chantant, en m’adressant à Jésus dès que j’ai quelque chose à lui dire. Comme si Dieu était un ami à qui j’envoyais des SMS tout au long de la journée ! »… Pas mal comme métaphore !

Humour à nouveau (enfin j’espère pour l’auteur de l’article de l’Express) : « Quel genre de catho êtes-vous ? ». L’article fait partie d’un gros dossier sur l’Eglise et les catholiques. Là, comme ailleurs, n’hésitez pas à répondre, toujours avec beaucoup d’humour bien sûr…

Et pour finir, last but not the least, une très bonne recension d’un phénomène nouveau qui arrive : le catho fun vintage. C’est à lire sur le blog de Jean-François Mayer ! Long, mais très instructif !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  075 followers