Accueil > Actualité, Revue de presse multimédia > Revue de Presse : Famille, coming-out, Vatileaks, communion,…

Revue de Presse : Famille, coming-out, Vatileaks, communion,…


Logo du Congrès Eucharistique Internationnal, Dublin – 2012

Le week-end passé, Benoît XVI était à Milan, pour la 7ème rencontre mondiale des familles. Les journaux chrétiens, et même plus largement, la presse généraliste, au moins écrite, a donnée des échos de ces quelques jours, et notamment de la réaction de Benoît XVI sur les divorcés remariés. Selon le portail news.va, en répondant à une question, le pape

a affirmé « que l’Eglise les aime et qu’ils doivent compter sur cet amour ». Les paroisses et les communautés doivent « faire tout leur possible pour que ces personnes se sentent aimées et acceptées. Elles ne sont pas hors de l’Eglise même si elles ne peuvent recevoir l’absolution ni accéder à l’Eucharistie. Même ainsi, elles vivent pleinement l’Eglise… L’Eucharistie n’est véritable que si on entre en communion avec le Corps du Christ, mais même sans la communion on lui est uni spirituellement ».

Sur ce même sujet, Radio Vatican a interrogé le père Denis Sonet, toujours aussi percutant. Sinon, pour un compte-rendu plus détaillé de ces journées, je vous renvoie au blog de Mgr Riocreux, qui est revenu sur les moments forts de cette semaine (car il n’y avait pas que les 3 jours autour du pape). Vous avez aussi, sur un mode plus journalistique et moins personnel, l’article du VIS repris par le site des évêques de France, ou l’éditorial de Gian Maria Vian, le directeur de l’Osservatore Romano. Il y a aussi plusieurs articles dans France Catholique de cette semaine ! Frédéric Mounier nous proposait quant à lui, durant ce week-end, un billet sur le concert offert au pape à la Scala de Milan. Le journaliste de La Croix a dressé un parallèle entre le pape et le chef d’orchestre, qui n’est pas sans écho avec l’actualité vaticane.

Durant cette rencontre, le cardinal André Vingt-Trois a également pris la parole pour défendre la famille. Patrice de Plunkett a sélectionné un passage de ce discours dans lequel le président de la Conférence des évêques de France déclarait : « Nos choix en matière familiale n’expriment pas une sorte de particularisme ; ils ne sont pas seulement confessionnels, mais ils engagent un choix de société ».

Si les questions de sociétés se posent de manière plus forte en France, avec les choix du gouvernement sur le mariage homosexuel, le site Aleteia met les pieds dans le plat en posant une question de manière très crue : Jésus aurait-il soutenu le mariage entre personnes de même sexe ? » La réponse est, on s’en doute, négative, mais l’article est intéressant de par les arguments qu’il déploie. Et encore plus “bizarre”, l’expérience vécue par le père Emmanuel Pic, d’un père qui, au moment de la communion de son enfant, changeait de sexe… Sans oublier les « gays chrétiens ». Voilà des réalités face auxquelles un positionnement pastoral, pour poursuivre les paroles de Benoît XVI sur les divorcés, est loin d’être évident.

Quittons le mariage en restant sur les questions de société, avec l’euthanasie. Je vous renvoie pour commencer vers un superbe billet de France Catholique sur l’euthanasie et sur les conditions requises pour donner la mort. C’est une chronique de 1973, avec un soupçon d’ironie, mais tellement de bonnes questions qui sont posées. A ne pas manquer non plus, cette semaine, le billet de Koz sur l’euthanasie et les atermoiements du gouvernement sur le sujet, pour noyer piquer le poisson (si j’ose dire). Tant que vous y êtes, allez faire un tour sur le pearltrees qu’il tient sur le sujet ! Et continuez votre balade en allant voir ce qui se passe (ou risque de se passer) à l’étranger, avec la Suisse (via la Matinale Chrétienne) et la Belgique (via le site www.sauvonspapietmamie.com). Pendant ce temps, en France, « 150 000 malades ne reçoivent pas les soins palliatifs adaptés ». Cet article de La Vie fait écho au dossier de la semaine du magazine qui s’intitule « Bien vieillir ». Et comme d’un extrême à l’autre il n’y a qu’un pas, dans le magazine Témoignage Chrétien de cette semaine, en page 5, vous trouverez un article sur le « droit à l’eugénisme ? » ! Une fois de plus malheureusement, une maman d’une petite fille trisomique porte plainte car elle n’a pas eu accès au diagnostic prénatal. Ca se passe en Lettonie, et ça ne mérite pas plus de commentaire, mais vraiment une prière pour cette petite fille !

On reste dans les problèmes de société, avec une réaction de Natalia Trouiller sur son blog vis-à-vis de l’homoparentalité, et de quelques autres sujets. Elle nous raconte une histoire très personnelle, elle se livre, sans vouloir aucunement jouer les héroïnes, mais pour illustrer sa position. François Vercelletto, pour sa part, fait son coming-out : il va à la messe, et même plus, il y va « par plaisir ». Thierry Bizot, qui a raconté sa conversion dans un livre (dont le film Qui a envie d’être aimé est tiré), revient lui aussi sur sa fierté d’être chrétien. Et enfin, pour conclure avec les journalistes ou hommes de médias à faire des révélations sur leur vie, Frédéric Mounier, qui, en revenant de Milan, après un séjour plus que positif, a été replongé, à son corps défendant, dans la machinerie vaticane et son « usine à papier ». Un très beau billet qui pointe les lourdeurs de l’administration et « du fonctionnement interne du Vatican ».

Restons à Rome, avec l’affaire Vatileaks qui continue de faire couler de l’encre. Pour un point actuel de la situation, je vous renvoie à un article du portail www.news.va, dans lequel le père Lombardi casse le cou aux dernières rumeurs. Sinon, dans le Pèlerin de la semaine, vous aurez en 10 pages une vue concise du dossier, avec des encarts sur la banque du Vatican, sur la curie romaine, et même une interview de Gianliugi Nuzzi, le journaliste à l’origine du livre qui dévoile une partie des documents secrets. Vous pourrez également trouver une autre interview du journaliste italien sur le site du JDD ! A noter aussi, toujours sur le portail news.va, une interview du cardinal Sodano, le prédécesseur du cardinal Bertone, qui est souvent visé comme un « corbeau » probable. S’il reconnait des divergences d’opinion entre les cardinaux (qui en aurait douté d’ailleurs), il affirme également que « tout se recompose ensuite dans l’unité fondamentale du même esprit de service à l’Eglise du Christ ». Sur son blog, Marc Favreau profite de cette histoire pour nous présenter le droit de l’Eglise. Il publie unn billet fort bien documenté, écrit par Louis Chaseriau, et qui montre bien que même si l’on vit au Vatican, il y a des règles.

A noter ce jeu qui est apparu mardi sur Twitter, en Italie du moins : décrire la situation au Vatican en transformant des noms de films. Si vous voulez jouer (le jeu est fini, plus personne n’a participé depuis mardi, mais qui sait), participez avec le hashtag #cinevaticano

Et puis, face à toutes ces vicissitudes, il y a les appels à serrer les rangs autour du pape (qui n’est pourtant jamais attaqué, tout le monde lui faisant confiance, ceux qui prélèvent les documents comme ceux qui cherchent à le protéger de ces vols, cf. l’article de Sandro Magister) : le cardinal Poupard, lors de la traditionnelle messe de Ste Pétronille en la Basilique St Pierre de Rome, a évoqué  la situation par ces mots : « Nous l’assurons,  a affirmé le cardinal français à propos du pape,  au milieu des pénibles épreuves que nous partageons avec lui, de notre filiale affection et de notre fervente prière ». Sinon, un autre appel vient de Mario Monti, le président du conseil Italien, qui invite les romains à participer à la procession de la fête Dieu qui aura lieu ce soir à Rome, pour « témoigner publiquement (…) de l’unité de l’Eglise de Rome autour de son évêque… à un moment où le Siège de Pierre fait l’objet d’insinuations, qui désorientent les personnes ». Le cardinal Vallini, vicaire du pape pour le diocèse de Rome, lance le même appel !

Bon, et comme on parle de la Fête Dieu continuons ! Dès ce jeudi soir, Benoît XVI va présider la fête du Saint Sacrement à Rome, avec la traditionnelle procession eucharistique entre la Basilique Saint Jean de Latran et la Basilique Sainte Marie Majeure. Une tradition qui remonte au XVème siècle comme nous l’apprend Radio Vatican sur le portail news.va (souvent cité aujourd’hui, mais “il le vaut bien”). Pour comprendre cette fête, je vous renvoie vers une prière partagée par le blog des jardiniers de Dieu. Et puis, comme l’eucharistie est vraiment  centrale dans la vie de l’Eglise, cette dernière propose des temps plus long pour s’approprier ce mystère. Ce sont les congrès eucharistiques. Le prochain débutera dimanche, à Dublin, « sous le signe de la communion et de la réconciliation ». La cardinal Ouellet sera le représentant du pape (son légat) ; il expliquait récemment à Radio Vatican les enjeux de cette rencontre. Et pour en savoir plus, rendez-vous sur le site des évêques de France, avec une interview de Mgr Legall, qui participera à la rencontre de Dublin ou sur le site même du Congrès de Dublin (avec un compte à rebours jusqu’au début de la manifestation). Si tout cela ne vous suffit pas, le site du Vatican vous propose des « réflexions théologiques et pastorales » pour ce 50ème congrès Eucharistique International.

Délaissons quelques instants ces sphères spirituelles pour une autre pastorale, celle de la rencontre IRL des blogueurs. Peut-être connaissez-vous la FASM : la Fraternité des Amis de St Médard. Les membres se retrouvent plusieurs fois dans l’année pour partager un temps de prière et une bière (l’un après l’autre), selon leur devis : “Ora et bibe”. Le blog de la FASM (www.fasm.eu) est aussi un agrégateur de blogs très divers, que je vous invite à découvrir). Mais bon, revenons à l’essentiel : qui était donc Saint Médard ? Nos amis belges nous le disent et nous décrivent le culte qui lui est associé. Alors comme le disait Sylvie, du Spirituel d’abord, sur Twitter : « on y va l’an prochain ? »

On quitte la France pour le Honduras et la Nouvelle Zélande, et l’on découvre qu’il y a bien des manières de se positionner face aux nouvelles technologies et face à l’irruption des smartphones et tablettes dans la vie des chrétiens. Au Honduras, selon le cardinal Maradiaga, les jeunes sont « accros » à la Lectio Divina sur internet. C’est un article de Zenit qui nous l’apprend.  Mais tous les évêques ne sont pas aussi enthousiastes, comme nous le montre un article de La Croix : en nouvelle Zélande, il est désormais interdit de célébrer la messe avec un iPad comme missel ! Preuve que d’un continent à l’autre, l’enthousiasme diffère !

Chronique mondaine pour finir : deux souverains, et 171 ans à eux deux ! Benoît XVI, Souverain Pontife, a écrit à la reine Elisabeth II, Souverain des royaumes du Commonwealth. Outre ces responsabilités, ils ont tous les deux un rôle religieux, la reine étant gouverneur suprême de l’Eglise d’Angleterre (pour le pape, je ne précise pas, je pense que c’est assez évident).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :