Accueil > Actualité, Réflexion, Spiritualité > « Qu’est-ce qu’être catholique pratiquant pour vous aujourd’hui ? »

« Qu’est-ce qu’être catholique pratiquant pour vous aujourd’hui ? »


Tout à l’heure, par Twitter, on m’a posé une question : « Qu’est-ce qu’être catholique pratiquant pour vous aujourd’hui ? ». J’en suis resté un peu surpris, pas tant à cause de la question que de la réponse qui m’est venue spontanément à l’esprit : « Ben suivre le Christ ! ». Le truc, c’est que la question impliquait une réponse en « quelques lignes »… Là, il m’en manquait. Et si je commence à partir dans les détails, ca va faire un peu plus que quelques lignes.

C’est vrai ça, comment dire en quelques lignes ce que c’est que d’être catholique pratiquant ? Vous avez certainement remarqué comme moi le pratiquant… C’est pas qu’il me gêne (si si, je suis pratiquant), mais juste que ça me dérange un peu. Un catholique, je vois, mais pratiquant, c’est un peu comme si on en mettait plus. Alors qu’en fait, c’est les non-pratiquants qui passent à côté de quelque chose, et j’oserai même dire, de quelqu’un…

Mais bon, ça ne fait pas avancer ma définition du catholique pratiquant en quelques lignes… Allez, je passe en mode curé, et je me lance :

Un catholique pratiquant, c’est une personne qui veut suivre le Christ, fils de Dieu, qui nous a envoyé son Esprit-Saint. Sa foi le pousse à venir rencontrer Dieu dans les sacrements que l’Eglise célèbre ainsi que dans la prière qu’elle propose. Au nom de cette foi, pour donner à voir comment elle l’habite, cette personne s’engage au service de ses frères. Selon le concile Vatican II, dont nous fêtons cette année les 50 ans, la liturgie est « le sommet auquel tend l’action de l’Eglise, et, en même temps la source d’où découle toute sa vertu ». Un catholique pratiquant est donc une personne qui vient puiser dans la célébration communautaire la force de son action et qui en même temps vient rendre grâce pour l’action de Dieu dans sa vie et dans celle de ses frères humains.

Mais bon, là, c’est un peu langue de bois de curé, même si je crois vraiment tout ce qui est écrit. Comment dire les choses plus simplement, en ce Vendredi Saint ? Ben tiens, tant qu’à faire…

L’Eglise célèbre ces jours-çi le mystère pascal, c’est à dire la mort et la résurrection de Jésus-Christ. Dieu qui par amour donne donc jusqu’à sa vie pour sauver les hommes. Un don total qui s’épanouit pleinement dans la résurrection, car même la mort ne peut pas vaincre cet amour. Le chrétien pratiquant est celui qui a découvert cet amour et qui veut en vivre, qui veut le transmettre aux autres. Voilà pourquoi il vient à la messe, pour recevoir ce don de la vie divine, pour offrir à Dieu tout ce qui fait sa vie, comme dans un couple quand le mari et la femme partagent tout ce qui fait leur quotidien. Il le fait avec d’autres, pour signifier la fraternité que le Christ est venue rendre manifeste. C’est au nom de cette foi, et rempli de l’Esprit-Saint, qu’il s’engage à partager cet amour dans le monde. Pratiquer, pour ce catholique, c’est normal, naturel, c’est un besoin, un moment de grâce et d’amour. En fait, ce qui différencie un catholique pratiquant d’un catholique non pratiquant, c’est la manière de répondre à l’amour de Dieu. Totalement, tout en gardant sa personnalité, ses limites, ses envies, ou, oserai-je le dire ?, de manière partielle, quand on en a envie…

Voilà, à vous de choisir…

Et n’hésitez pas à répondre à la question en commentaire !

PS : C’est marrant ce que Google image nous propose comme photo pour la recherche « catholique pratiquant » !

Publicités
  1. David
    6 avril 2012 à 13:30

    botté en touché. pas le temps pour ce genre de sujet à l’arrache aujourd’hui. On peut pas dire que ça soit de l’actu bien à chaud, un peu gonflé de demander ça comme ça à la vazycommejetepousse. Pour écrire de bonnes choses, il faut un peu de temps

    • 6 avril 2012 à 13:33

      oui, moi j’en profite, j’ai un peu de temps, c’est férié chez moi… viendez en Moselle ! Du coup, la matinée est un peu plus libre.

      Et puis, j’ai réussi à m’organiser… j’ai presque tout de prêt pour le week-end !

      • David
        6 avril 2012 à 16:10

        je ne pourrais pas vivre en Moselle. j’aurais du mal à vivre avec un salaire indécent 😉

      • 6 avril 2012 à 16:27

        Et des jours fériés supplémentaires en plus… Oui, j’avoue que je te comprends… 😉

  2. 11 avril 2012 à 08:32

    L’autre bonne question, c’est : « qu’est-ce qu’un catholique non pratiquant ? » Quelqu’un qui croit en Jésus mais pas en l’amour ? Qui ne va pas à la messe ? Bref, ça ouvre des perspectives ?

    Moi, par exemple, je suis marathonien non pratiquant : fasciné par cette épreuve que je regarde à la télé, je ne la pratique pas. Mais j’en suis 😉

    • 11 avril 2012 à 10:00

      en fait, tu es admiratif des marathoniens, fan de Marathon, ou tout ce que tu veux, mais tu ne diras pas que tu es marathonien non pratiquant… Sinon, je suis un spationaute, mais attention, non pratiquant (quoique, si on m’offre un voyage, je suis partant…)

  3. Mendes
    3 mai 2017 à 01:03

    C’est très beau de croire ou de dire que l’on n’ait pratiquant ou chrétien seulement quand je vois que les gens s’insultent à longueur de journée ensuite le dimanche ils vont à l’église et ils se croivent aussitôt pardonnez donc à nouveau il recommence leurs bêtises je veux pas tellement vrai une personne pratiquant ensuite quand vous vous mariez c’est devant le Christ que vous affirmer vos conviction or elles sont pas toujours respecté par certaines personnes qui s’en fiche royalement et quelques jours après n’hésite pas à divorcer alors qu’elle avait bien promis quelle ne se séparer pas jusqu’à leur mort ainsi on dit Je t’aime pour le meilleur et pour le pire et bien sûr vous connaissez ensuite le reste et comme on voit c’est plutôt le contraire c’est le divorce alors oui vraiment la personne qui se dit catholique ou pratiquante ce n’est pas parce que on rentre dans une église qu’on se croit tout de suite chrétien ou pratiquant rappelez-vous que l’habit ne fait pas le moine c’est plutôt Dieu qui le moment de votre mort on vous dira vraiment si vous avez était chrétien répondez simplement à cette question si une personne tu un de vos proches êtes-vous prêt à lui pardonner cette faute si vous ne pouvez pas le faire on est pas aussi chrétien que vous croyez car de personnes l’ont fait au Moyen-Âge il s’agissait de Saint-Simon et Saint- Jude

    • 1 août 2017 à 18:25

      Les deux sont mieux : bien agir et prier seul et en communauté !

  1. 6 avril 2012 à 13:23
  2. 6 avril 2012 à 13:36

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :