Accueil > Actualité, Revue de presse multimédia > Revue de Presse : Avent, environnement, blogs, papamobile…

Revue de Presse : Avent, environnement, blogs, papamobile…


« Bonne année ! » C’est le titre d’un billet de Nicolas Mathey qui à sa manière, avec une cantate de Bach, nous a rappelé dimanche que nous entrions dans une nouvelle année liturgique et nous a introduit à ce temps de l’Avent, qui culmine dans la fête de Noël. Dans le billet de Nicolas, une vidéo avec la musique et le chant de la cantate de Bach pour le 1er dimanche de l’Avent. Et  il n’est pas le seul à nous avoir proposé de la musique. La Cybersister du blog « La Web Attitude » a fait de même, proposant une petite méditation avant de nous inviter à écouter le « Rorate caeli desuper » (et pour les plus ignares du latin, comme moi, il y a même la traduction française de cet hymne) ! Et puis, en vrac, pleins d’autres blogueurs et blogueuses ont réfléchi aux thèmes de l’attente et de la veille comme, par exemple, Anne-Claire, l’abbé de Somme, les pères Christophe Delaigue et Bernard Laflavandrie ou encore Etienne Séguier  (et je précise que j’ai exprès commencé les citations par une femme et fini par un laïc pour montrer qu’il n’y a pas que les prêtres qui en parlent) !

Sur le site internet de la Conférence des évêques de France, il y a un dossier avec de nombreux articles et renvois. A parcourir pour bien vivre l’Avent, et pour sérieusement préparer Noël ! Parmi ces renvois, le très attendu calendrier de l’Avent du Jour du Seigneur (le 1er décembre se trouve tout en bas de la page). Et tant qu’on est dans les calendriers de l’Avent, celui des Apprentis d’Auteuil, calendrierdelavent.org, a ouvert ses fenêtres dimanche. On y trouve une musique et des chansons différentes chaque jour, que vous pouvez télécharger moyennant une petite contribution financière. C’est une manière sympathique de soutenir cette fondation ! Et puis, si vous ne connaissez pas les Apprentis d’Auteuil, La Vie vous la fait découvrir sur son site internet, à partir du « Plaidoyer pour la jeunesse en difficulté » qu’ils ont rendu public pour la campagne présidentielle  (et que l’on peut retrouver sous forme de livre électronique sur le net !)

Mais revenons à l’Avent, avec Céline Marcon qui, dans les pages de La Vie, proposait la semaine passée  quelques idées pour vivre l’Avent en Famille ! Bricolages, attentions aux autres, à la manière de se saluer,… on y trouve pleins de propositions concrètes pour entrer dans cette période ! Cette semaine, dans les Essentiels, le cahier central, le magazine donne la parole à Catherine Pelissier qui invite à réfléchir avec les enfants à l’Evangile de dimanche ! Retour à l’édition de la semaine passée qui, sur une double page, nous appelait à « faire la fête… sans nuire à la planète ». Un article qui tombe à pic au moment où le sommet de Durban se penche sur les préoccupations climatiques. La Croix et Le Monde revenaient mardi sur le sens et l’histoire de cette « grand-messe climatique », tandis que Benoît XVI, ce dimanche à l’Angélus, puis lors d’une rencontre lundi, a confirmé « l’engagement écologique de l’Eglise », pour la terre comme pour la personne humaine. « “Le respect de l’être humain et le respect de la nature sont indissociables”, a affirmé le pape », nous rapporte Frédéric Mounier dans La Croix, en ajoutant les paroles du pape à l’Angélus qui souhaitait que « “tous les membres de la communauté internationale s’accordent sur une réponse responsable, crédible et solidaire” au changement climatique, “un phénomène complexe”, “en tenant compte des exigences des populations les plus pauvres et des générations futures” ». Radio Vatican nous propose d’ailleurs un Gros Plan sur  « l’engagement Vert » des papes pour prouver que cette option n’est pas nouvelle à Rome !

A ce propos, quand l’Eglise s’engage dans le domaine de l’écologie, ce n’est pas qu’au Vatican. « Les évêques brésiliens ont été primés pour leur campagne en faveur de l’environnement » nous apprend La Croix toujours ! Sur le site internet de  La vie, vous pourrez trouver une présentation du plaidoyer de Desmond Tutu, le célèbre archevêque anglican sud-africain, pour une « justice climatique ».

Retour à des préoccupations plus immédiates pour les chrétiens du Proche-Orient ou de l’Asie ! De menaces d’expulsions pour un jésuite qui vit en Syrie depuis 30 ans à la tentative d’attentat contre une église au Népal en passant par l’attaque d’une mission au Burundi, la situation semble tendue pour les minorités religieuses de ce côté du globe !

Sans rapport immédiat avec ces événements, mais en faisant toujours attention à ce contexte, le Vatican lui-même « s’inquiète des conséquences sur les libertés des chrétiens » suite aux élections qui ont lieu en Egypte et au Maroc nous dit La Croix ! Et à la suite des élections et de l’accession au pouvoir de certains partis religieux, les journaux nous ont proposé quelques éclairages sur ce sujet : sur la Charia, sur la place de la religion dans la société, sur la réalité d’un islam « modéré » (ou ), sur la laïcité en terre d’Islam, sur les islamistes en Egypte,, sur « les choix difficiles du monde musulman », … Globalement, les articles sont positifs, montrant une distinction entre les règles religieuses comme la charia et leurs traductions dans la constitution des pays. Mais les relations personnelles ou communautaires sont parfois plus complexes, comme l’illustre quasiment chaque jour Natalia Trouiller dans la Matinale Chrétienne de La Vie ! A tel point que Charles Vaugirard n’hésite pas à parler d’ « hiver arabe » pour les chrétiens…

Et comme le sujet de la laïcité a été abordé, je ne peux que vous inciter à lire le billet de Jocelyn Girard sur son blog « Culture et foi », où il nous propose cinq visions de la laïcité, dont la dernière, intitulée « la laïcité de reconnaissance », « procède d’une vision positive de la religion dans sa fonction sociale régulatrice en reconnaissant que les croyances religieuses font partie des valeurs fondamentales auxquelles une majorité d’êtres humains vont consacrer une forte adhésion, au point d’orienter leurs choix et leurs comportements ». Jacques Delors revendiquait également, la semaine passée, son héritage chrétien. C’est à lire sur le blog de la Recherche du Collège des Bernardins

Après les problèmes liés à la relation foi-état, restons dans les sujets délicats avec le procès de Pierre-Etienne Albert, ancien religieux de la communauté des Béatitudes, qui comparaît devant le tribunal correctionnel de Rodez pour 57 agressions sexuelles sur mineurs. Tous les journaux, télés, radios en parlent.  Stéphanie Le Bars a enquêté sur les conditions de vie dans la communauté, les agissements du religieux et la réaction des instances dirigeantes des Béatitudes, et c’est au final tout autant le procès d’une personne que d’une institution qui a lieu. En Belgique, l’enquête sur l’implication des autorités ecclésiales sur ce sujet n’en finit pas de rebondir pour devenir de moins en moins pertinente, aux Pays-Bas et en Irlande, ça continue… Je vous envoie à la Matinale Chrétienne de ce mercredi pour un point complet de la situation dans le monde.

Revenons à des sujets plus légers ! Depuis quelques semaines, la blogosphère catho est en émoi que dis-je, en ébullition ! Enfin, pas tant que ça non plus. Mais le billet de Jean-Marie Guénois, publié en fin de semaine dernière, me donne l’occasion de revenir sur la controverse : « Faut-il encadre les blogueurs cathos ? » s’interroge le journaliste en titre de ce billet. Premièrement, il traite de trois points précis : le voyage du pape au Bénin et la très longue exhortation post-synodale qu’il y a apportée, une rencontre sur la communication au Vatican, et l’intervention du père Gagey lors de l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes. Je vous renvoie vers le billet suivant de ce blog, pour plus d’explications concernant les “erreurs” de Jean-Marie Guénois. Zabou a répondu elle aussi à Jean-Marie Guénois dans un billet très juste, où elle exprime très finement sa position de blogueuse, en montrant que malgré sa présence sur la toile, le journaliste du Figaro est loin d’avoir appréhendé la relation de l’Institution avec les blogueurs ! Juste pour rebondir un peu, je vous cite cet article du site des évêques de France  qui donne des petits trucs pour écrire sur le net… Pour ceux qui hésitent à se lancer, au cas où…

Mais sachez-le, vie de blogueur ou blogueuse n’est pas évident. Demandez à Isabelle de Gaulmyn qui a écrit ce week-end (les journalistes ont apparemment plus de temps en fin de semaine !) un billet documenté sur les « ultra…catholiques » où elle pointe le malaise de ces appellations. Eh bien dans les 67 commentaires, on se rend compte que soit certains n’ont rien compris à son billet, soit ils réagissent complètement à côté de la plaque… Pas toujours facile de prendre position, même quand on cherche à défendre les uns et les autres…

Et puisqu’on parle d’« ultras-catho », venons-en aux intégristes (oui, la ficelle est grosse, et je sais déjà que le rapprochement ne va pas plaire à tous, mais c’est l’exercice délicat des transitions) qui sont sur le point de demander à Rome des précisions et des éclaircissements sur le préambule doctrinal. François Vercelletto fait un bilan de la situation actuelle et rappelle comment on y est arrivé. Natalia Trouiller, toujours en avance, nous en parlait dès mardi matin dans la Matinale Chrétienne. Le site des évêques belges est plus direct dans son approche : on y lit en titre que  « les traditionnalistes rejettent le “Préambule doctrinal” ». Jean-Marie Guénois développe sur son blog et dans le Figaro une analyse plus fine, avec une vision intégrée de cette crise dans la compréhension théologique du concile…  (Comme quoi je peux aussi être positif sur son travail !)

Séquence culture pour finir, avec le prix Pèlerin attribué au magnifique livre d’Anne-Dauphine Julliand, « Deux petits pas sur le sable mouillé ». Dans l’édition de cette semaine, le magazine revient sur cette histoire bouleversante, mais tellement forte de ce couple autour de leur petite fille, pour lui offrir une vie plein et belle malgré la maladie.

Et puis, après le mieux, le moins bien. Avec le film Bernadette qui est sorti hier sur les écrans. Bruno Bouvet l’a vu, et ne l’a pas du tout apprécié. Je vous renvoie vers le Journal La Croix de mercredi ou sur le net. Le journaliste décrit le film comme une « fresque historique sans grâce », avant de conclure sa critique par ces mots : « Les pèlerins, auquel ce film sera sans doute présenté dans la ville durant de longues années, méritent mieux ». Tout est dit !

Bonus :

Après la quête à la messe, c’est l’état qui innove, et met des amendes pour les messes ! Rassurez-vous, ça se passe au Canada !

La semaine dernière, je vous parlais du livre du père Gaignet. Cette semaine, c’est Jean-Baptiste Maillard qui nous propose une interview de Patrice de Plunkett où le journaliste nous explique pourquoi il blogue… Et vous, c’est pourquoi que vous bloguez ? Les commentaires sont ouverts !

Les prêtres sont-ils célibataires ? Vous souriez à cette question ? Allez chez David Lerouge, vous rirez carrément à voir ce qu’on lui demande…

Une réflexion sur la place de Jean-Paul II dans l’histoire. C’est à lire sur le blog de la Recherche du Collège des Bernardins, ou dans la Croix de ce week-end !

Pape encore, avec Benoît XVI « hors la loi » ! Si, c’est sérieux : il n’a pas bouclé sa ceinture de sécurité dans sa papamobile ! C’est à lire dans le Figaro, sur le site des médias cathos belges ou chez Marc Favreau ! La Nouvelle a été tellement reprise que le Père Lombardi, directeur du bureau de Presse du Saint-Siège, a répondu :

La Nouvelle que le pape a été dénoncé pour ne pas avoir utilisé la ceinture dans la papamobile durant le voyage en Allemagne continue naturellement de susciter la curiosité et surtout des sourires de divertissement,  à commencer par le pape lui-même. Comme nous le savons tous, la Papamobile ne fait en général pas de long parcours à grande vitesse, et elle ne court pas beaucoup de risques d’accident avec des véhicules qui lui coupent la route ou apparaissent à l’imprévu sur son itinéraire. Le pape se tourne continuellement à droiteet à gauche pour  saluer et bénir les fidèles. Il n’est pas rare qu’il se lève et qu’on lui mette entre les mains des petits enfants à bénir, pour la plus grande joiede leurs parents et des spectateurs de la TV. Tous ces gestes supposent une certaine liberté de mouvement… Nous sommes reconnaissants pour cette sollicitude à l’égard de la sécurité du pape… ou peut-être un de ses compatriotes ne brille-t-il pas par sa souplesse d’interprétation des règles ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :