Accueil > Politique - Société > Vas-y Angela, fais tourner…

Vas-y Angela, fais tourner…


Préalable : Le titre fonctionne aussi avec d’autres dirigeants européens

Préalable 2 : Je n’ai pas vu le débat de jeudi soir pour les primaires socialistes. Je ne fais que réagir suite à ce que j’en ai entendu et lu…

Ce matin, en ouvrant le journal lors du petit déjeuner (oui, vous allez tout savoir de ma vie trépidante), j’ai appris que durant le débat, Jean-Michel Baylet s’est déclaré favorable à la dépénalisation du Cannabis. Et plus tard, un billet du Chafouin m’apprenait que Martine avait viré sa cuti et s’était elle aussi déclarée favorable à la dépénalisation des drogues douces.

En lisant ce billet, les bras m’en sont tombés (ce qui est moins pratique pour rouler les joints). Alors qu’on est en pleine crise politique en Europe (oui, ça fait un bout de temps maintenant, mais quand même), que la crise économique semble de plus en plus dure et frappe de plus en plus prêt, Martine et Jean-Michel s’intéressent au sujet qui doit passionner le plus les français : la dépénalisation. Remarquez, j’ai beau jeu de les critiquer, de l’autre côté de l’échiquier politique, ce n’est guère mieux avec Valérie Pécresse qui nous dit que la crise de 2009 est derrière nous.

Alors je dis STOP. Mesdames et messieurs les Hommes (avec un grand H parce qu’il y a aussi des femmes), arrêtez de nous prendre pour des abrutis. Certes, nous le sommes tous un peu, de manière très transitoire ou plus longue parfois pour certains, mais quand même ! Pourquoi ne pas nous présenter un vrai programme économique ? Plutôt que d’asséner des idées au bout desquelles vous n’allez jamais. Pourquoi tenter de nous faire croire que l’essentiel, c’est de nous divertir, alors que nous savons que notre mode de vie est menacé ?

Peut-être qu’il faudrait pénaliser plus lourdement la fumette au sein des partis, celà vous permettrait d’arrêter de vous prendre pour des être supérieurs, et vous obligerait à un peu d’honnêteté et d’explications vraies envers les électeurs ! Sans compter que dans les sommets internationaux, ça va faire désordre un président stone…

PS : l’un des points positifs de ce billet, c’est que j’ai appris qu’il y avait 2 « n » à Cannabis…

Mise à jour suite au commentaire d’Hipparkos : Ouf, du coup, c’est moins grave. Quoique… le problème devient celui du journaliste qui pose des questions un peu stupides et légères. Bon en tout état de cause, je comprends bien que sur un peu plus de 2 heures de direct, il faille aussi des éléments plus légers, tant dans les  questions que dans les réponses, et j’accepte la polémique. J’avoue avoir surjoué mon énervement. Mais quand même, trouvez-vous qu’on parle beaucoup de fond dans cette campagne ? Que l’on ait une vision ouverte où la France participe à la vie du monde ? Ou bien sommes nous dans notre petit village au bord de la côte armoricaine, entouré d’étrangers qui veulent notre pays (toute référence à une BD serait purement volontaire). Mais là, je m’égare, c’est le sujet d’un autre billet !

Advertisements
Catégories :Politique - Société Étiquettes : , , ,
  1. 16 septembre 2011 à 22:56

    Je n’ai pas vu tout le débat, mais j’ai vu ce passage.

    C’était une question des journalistes : ils y ont répondu.

    Baylet souhaitait carrément nationaliser la vente du cannabis. À l’opposé, Valls voulait coffrer dealers et consommateurs. Les positions d’Aubry et Hollande étaient proches, plus modérées et plus proches du statu quo : ne pas poursuivre, ou poursuivre sans sévérité excessive, les consommateurs finaux (avec une limite à la quantité transportée – c’est la dépénalisation de la consommation, sans légalisation), mais pénaliser le trafic.

    Bref, pas de quoi fouetter un chat, et un sujet qui n’aurait sans doute pas été abordé sans la question des journalistes.

    • 17 septembre 2011 à 08:19

      Merci Hipparkos pour le commentaire. Du coup, j’ai fait une mise à jour de l’article.

  2. 17 septembre 2011 à 15:50

    oui il y a des sujets plus importants

    mais était sous-jacent la question d’éducation, de valeurs, et aussi voir jusqu’où les liberticides socialistes pouvaient aller 🙂 insécurité, tolérance,

    et ce thème intéressait le socle des militants et sympathisants du ps : les enseignants et éducateurs – lesquels au collège et lycée voient les gamin(e)s qui dégringolent petit à petit –

    • 17 septembre 2011 à 21:21

      Certes, je comprends bien cela, mais revenir constamment (de la part des politiques comme des journalistes), sur des sujets si futiles à la place de donner de la consistance au débat, je trouve ça navrant… Qu’il y ait 6 débats à la place de 3, d’une durée réduite, mais où l’on parle de choses importantes, et directement, pas à travers des cas précis et concrets où finalement, on propose de légiférer à partir d’un cas particulier alors que la loi est universelle… Mais là encore, c’est un autre billet qui pourrait surgir un jour….

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :