L’engagement de l’Église pour éduquer à la foi, à la sequela et au témoignage du Seigneur assume plus que jamais aussi la valeur d’une contribution pour faire sortir la société où nous vivons de la crise éducative qui l’afflige, en mettant un frein au manque de confiance et à cette étrange « haine de soi », à ces formes de mépris de soi qui semblent être devenues une caractéristique de certaines cultures. Un tel engagement peut fournir aux chrétiens la juste occasion pour habiter l’espace public de nos sociétés en proposant à nouveau la question sur Dieu et en apportant le don de leur tradition éducative, le fruit que les communautés chrétiennes, guidées par l’Esprit, ont su produire dans ce domaine.

Lineamenta, 20

Publicités