le climat culturel et la situation de lassitude dans lesquels se trouvent nombre de communautés chrétiennes risquent d’affaiblir la capacité d’annonce, de transmission et d’éducation à la foi de nos Églises locales. La question de l’apôtre Paul – « comment croire […] sans prédicateur ? » (Rm 10, 14) – apparaît très concrète de nos jours. Dans une telle situation, il faut reconnaître comme un don de l’Esprit la fraîcheur et les énergies que la présence de groupes et de mouvements ecclésiaux ont pu inspirer dans cette tâche de transmission de la foi.

Lineamenta, 15

Publicités