Il faut que la pratique chrétienne guide la réflexion dans un lent travail de construction d’un nouveau modèle d’être Église, qui évite les écueils du sectarisme et de « la religion civile » et permette – dans un contexte post-idéologique comme celui d’aujourd’hui – de continuer à garder la forme d’une Église missionnaire.

et

Autrement dit, dans le cadre de la variété de ses figures, l’Église a besoin de ne pas perdre le visage d’Église « domestique, populaire ». Dans des contextes de minorité et de discrimination aussi, l’Église ne peut pas perdre sa capacité d’être proche de la vie quotidienne des personnes, pour annoncer à partir de là le message vivifiant de l’Évangile. Comme l’affirmait le Pape Jean-Paul II, « nouvelle évangélisation » signifie refaire le tissu chrétien de la société humaine, en recomposant le tissu des communautés chrétiennes elles-mêmes; cela signifie aider l’Église à toujours être présente « au milieu des maisons de ses fils et de ses filles », pour animer leur vie et l’orienter vers le Royaume qui vient.

Lineamenta, 9

Publicités