Accueil > Actualité, Spiritualité > Shahbaz Bhatti, le carême et le « Jésus de Nazareth » de Benoît XVI : émotion et réflexion

Shahbaz Bhatti, le carême et le « Jésus de Nazareth » de Benoît XVI : émotion et réflexion


Hier, lors de la prière de l’Angélus, Benoît XVI est revenu sur l’assasinat de Shahbaz Bhatti et sur les événements dans le monde arabe. « Je suis continuellement et avec grande inquiétude les tensions qui, ces jours-ci se déroulent dans divers pays d’Afrique et d’Asie ».

Shahbaz Bhatti, le ministre pakistanais des minorités religieuses, un catholique qui militait pour la suppression de la peine de mort en cas de blasphème et qui était également un fervent défenseur de la minorité chrétienne, a été assassiné mercredi dernier à Islamabad, la capitale pakistanaise, par des inconnus qui ont criblé de balles sa voiture. « Je demande au Seigneur Jésus », disait Benoît XVI, « que le bouleversant sacrifice de la vie du ministre pakistanais Shahbaz Bhatti réveille dans les consciences le courage et l’engagement à respecter la liberté religieuse de tous les hommes, et ainsi, de promouvoir une dignité égale pour tous ».

Et puis le pape a évoqué l’Afrique du Nord : « Mes pensées se dirigent (…) vers la Libye où de récents affrontements ont provoqué de nombreux morts et une crise humanitaire croissante », a poursuivi Benoît XVI, qui mercredi dernier avait déjà évoqué « sa préoccupation » concernant ce pays lors d’un entretien avec la directrice du Programme Alimentaire Mondial.

La mort de Shahbaz Bhatti a marqué les esprits des responsables du Vatican.

Toujours à Rome, le cardinal Jean-Louis Tauran, président du Conseil Pontifical pour le Dialogue inter-religieux, a célébré ce dimanche une messe pour Shahbaz Bhatti. C’est un acte fort pour rendre hommage à celui qui défendait la liberté religieuse dans ce pays. Vous vous souvenez certainement du cas d’Asia Bibi, cette chrétienne condamnée à mort pour avoir soi-disant blasphémé. Le ministre Bhatti avait pesé de tout son poids pour sa libération. Mais les tensions restent fortes dans ce pays sur ce sujet. Le père Lombardi, dans son éditorial pour Octava Dies, le magazine d’information de la télévision du Vatican, a dénoncé ce week-end cette loi anti-blasphème qui est cause « d’injustice et de mort ». Le père Lombardi rapellait d’ailleurs que Shahbaz Bhatti, tout comme Salman Taseer, gouverneur musulman du Punjab, une région du Pakistan, ont tous les deux été assassinés pour s’être opposés à cette loi. « Tous deux savaient bien qu’ils risquaient leur vie parce qu’ils avaient explicitement été menacés de mort. Et ils n’ont toutefois pas renoncé à leur lutte pour la liberté religieuse, contre le fanatisme violent et en ont payé le prix le plus haut par leur sang », expliquait le père Lombardi.

En septembre dernier, de passage à Rome, le ministre Bhatti avait rencontré le pape et demandé de prier pour lui, sachant qu’il était menacé de mort. Il avait notamment témoigné auprès de Benoît XVI de son engagement pour une cohabitation pacifique entre les communautés religieuses de son pays

Concernant Shahbaz Bhatti, le cardinal Tauran déclarait la semaine dernière :« J’ai été profondément ému en lisant le testament spirituel qui – selon moi – est à la hauteur d’un texte d’un des Pères de l’Eglise ». Il citait entre autres ces phrases du ministre pakistanais : « Je n’ai plus aucune peur, je dédie ma vie à Jésus. Je ne veux pas de popularité, je ne veux pas de positions de pouvoir : je veux seulement une place aux pieds de Jésus ». « Il savait, et il avait déjà offert sa vie », a rappelé le cardinal Tauran. « Je pense que c’est un vrai martyr parce qu’il a été tué comme chrétien. C’était un homme, un chrétien authentique ». Et il continuait en rappelant que le ministre assassiné n’a « jamais eu une parole haineuse, jamais. Il avait assimilé l’Evangile de manière éminente ! ». Ce qui en fait un exemple très fort de vie chrétienne, vraiment impressionnant selon le cardinal qui l’avait rencontré à plusieurs reprises : « Nous sommes tous petits face à ce grand exemple. Un homme de 42 ans – très jeune – qui vivait un peu comme un consacré sans l’être. J’ai été très impressionné parce que l’on percevait l’intensité de sa vie intérieure ».

Des propositions pour se préparer à la fête de Pâques

Pour bien débuter les 40 jours de préparation à Pâques, il y a le message du pape pour le carême. Un message sorti il y a quelques temps déjà, mais qu’il est intéressant de reprendre. Benoît XVI y parle du carême comme d’un « chemin de purification dans l’Esprit, par une prière assidue et une charité active ». Il revient également sur le baptême, uni de manière plus spécifique au carême, et qu’il décrit comme « la rencontre avec le Christ qui donne forme à l’existence toute entière du baptisé, lui transmet la vie divine et l’appelle à une conversion sincère, mue et soutenue par la Grâce, lui permettant ainsi de parvenir à la stature adulte du Christ ». La démarche catéchuménale, qui nous fait reparcourir les étapes de l’initiation chrétienne, est au centre de la proposition du pape, qui donne sa lecture unifiée des évangiles du carême dans ce message. Bien évidemment, le Saint-Père lie également ce parcours du carême, qui se termine par la mort et la résurrection du Christ, avec les trois pratiques traditionnelles du carême : le jeûne, l’aumône et la prière. 10 minutes de lecture que vous ne regretterez pas… Et je rappelle qu’on trouve ce texte sur le site internet du Vatican.

Jésus de Nazareth, épisode 2

Une autre proposition que je vous fait, et qui est en lien avec le pape toujours. Ce jeudi sortira le livre « Jésus de Nazareth. De l’entrée à Jérusalem à la Résurrection ». C’est le second des trois volumes de Joseph Ratzinger sur Jésus, et comme le dit le titre, il s’intéresse plus particulièrement à la mort et à la résurrection de Jésus. La librairie éditrice du Vatican en a dévoilé de large extraits à la presse (ils ont été repris dans la Croix la semaine dernière). Je rappelle qu’il s’agit d’un livre qui n’engage pas l’Eglise, car le pape a bien précisé l’avoir écrit en son nom propre, c’est à dire qu’il s’agit de sa « recherche personnelle », et non comme pape, donc d’un livre qui engage l’Eglise. Comme pour les précédents livres (Lumière du Monde), on s’attend à un succès de librairie. Il y avait, pour le dire quand même, 1,5 million de copies vendues pour le 1er tome, et déjà 300.000 exemplaires de commandés pour ce livre. En outre, depuis que Benoît XVI est pape, la librairie Editrice du Vatican (qui a les droits de ses livres) a vu ses ventes progresser de 26,7 % (et ce sont les chiffres de 2008 seulement, avant Lumière du Monde).

Les premiers extraits dévoilés concernent la question de la trahison de Judas, la date de Pâques, le rapport entre vérité et politique, et enfin la délicate question de l’antijudaïsme chrétien qu’il réfute complètement à propos des responsables de la mort du Christ. A tel point que les communautés juives de Russie ont salué ce dernier passage, tout comme Israël, qui à travers son ambassade près le Saint-Siège, souhaite que les propos du pape sur les juifs « inspirent tous les catholiques ». On est loin des accusations de 2008, quand le pape avait autorisé l’usage de l’ancien rite liturgique, bien qu’il avait demandé de retirer les prières du vendredi saint pour les « juifs déïcides ». Finalement, la vérité finit toujours pas se faire entendre !

Le dernier volume sera certainement publié en 2012. Ensuite, nous aurons peut-être l’encyclique du pape sur la foi, après celle concernant l’espérance et la charité. Il paraît qu’on en parle dans les couloirs du palais apostolique.

(Sources : Zenit, Radio Vatican, Fides, et autres…)

Publicités
Catégories :Actualité, Spiritualité
  1. 7 mars 2011 à 16:03

    Info supplémentaire : Le remplaçant de Shahbaz Bhatti pourrait être un catholique. Il s’agit de Javed Michael, selon l’agence Fides !

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :