Accueil > Actualité, Politique - Société, Réflexion > Le Vatican se prépare à Noël

Le Vatican se prépare à Noël


Il y a eu ce matin, au Vatican, une cérémonie durant laquelle le pape a présenté ses vœux à la curie. C’est un temps fort chaque année car c’est l’un des deux moments où le pape fait le bilan de l’année passée et donne ses orientations pour l’année à venir. D’emblée, Benoît XVI a attaqué avec le point délicat : l’année sacerdotale qui s’est « déroulée tout autrement que nous l’aurions attendu » a-t-il dit. S’il a relevé  « la conscience de ce don que représente le sacerdoce de l’Église catholique », il a surtout mentionné les « abus contre les mineurs commis par des prêtres, qui transforment le Sacrement en son contraire ».

Le pape a fait à ce propos une longue citation de Ste Hildegarde de Bingen sur l’Église, dont le visage, a poursuivi Benoît XVI, « est couvert de poussière ». « Nous devons nous efforcer de tenter tout ce qui est possible (…) pour qu’une telle chose ne puisse plus arriver » a-t-il ajouté, tout en dénonçant le contexte de notre temps qui n’incite pour rien au respect des personnes et des corps.

Benoît XVI voit ces perversions comme la conséquence du relativisme moral initié dans les années 60. Il parle d’ailleurs de la « décomposition des systèmes porteurs du droit et des attitudes morales de fond » qui, poussées à son terme, mène la civilisation vers son déclin… Comme réponse, le pape indique l’importance de redécouvrir les « bases essentielles et permanentes de l’agir moral ».

Revenant sur la situation au Moyen-Orient, le pape a rappelé que « dans la situation actuelle, les chrétiens sont la minorité la plus opprimée et tourmentée ». Et c’est la raison pour laquelle « les paroles et les pensées du Synode doivent être un cri fort adressé à toutes les personnes qui ont une responsabilité politique ou religieuse pour qu’ils arrêtent la christianophobie ; pour qu’ils se lèvent pour défendre les réfugiés et ceux qui souffrent et revitaliser l’esprit de la réconciliation ».

A propos de son voyage en Angleterre, le Pape a souligné « le thème de la responsabilité des chrétiens dans ce temps et (…) la mission de l’Eglise d’annoncer l’Evangile », affirmant que, aujourd’hui comme elle l’a fait dans le passé, l’Église peut apporter sa contribution à la vie de la Société. Il a bien évidemment mentionné la béatification du cardinal Newman et l’importance de la conversion dans sa vie, une conversion due à « la force motrice » de la « conscience ».

Quant aux voyages à Malte, au Portugal et en Espagne, Benoît XVI a indiqué qu’« à travers eux s’est rendu de nouveau visible que la foi n’est pas une chose du passé, mais une rencontre avec le Dieu qui vit et agit maintenant ». Voilà Jean-Louis, c’est donc un véritable bilan thématique de cette année que le pape nous a dressé.

Et puis, alors que nous touchons au terme du temps de l’Avent, un petit point sur la manière dont on vit ces derniers  moments avant Noël au Vatican. Comme dans de nombreuses familles, au Vatican, pour Noël, on fait une crèche, et même plusieurs. La plus grande se trouve sur la place Saint Pierre, devant l’obélisque. Et il y a un sapin de noël qui l’accompagne. Chaque année, c’est une autre région du monde qui offre ce sapin, et vendredi dernier, le pape a donc béni le sapin offert par la province de Bolzano – Alto Adige, une région du Sud Tyrol italien. Le sapin, vieux de 80 ans, rien de moins, fait 26 mètres de haut et 7 mètres de diamètre. Dans son salut, le Pape a rappelé que l’arbre de Noël « enrichit la symbolique de la Nativité, qui est un message de fraternité et d’amitié, une invitation à l’unité et à la paix, une invitation à accueillir dans nos vie et dans la société ce Dieu qui nous offre son amour tout puissant dans un nouveau né ». Et en parlant de la décoration de ce sapin, Benoît XVI disait que les lumières qui l’illuminent sont le signe de « la lumière que le Christ a apportée à l’humanité par sa naissance », pour dissiper « les ténèbres de l’erreur, de la tristesse et du péché ». « La crèche et l’arbre apportent donc, a continué le pape, un message d’espérance et d’amour, et l’aident à créer le climat propice pour vivre le mystère de la Nativité du Rédempteur avec la juste dimension spirituelle et religieuse ». Une cinquantaine d’autres sapins plus petits ont été offerts pour orner divers lieux de la Cité du Vatican.

Et enfin, ce vendredi a eu lieu la dernière prédication de l’Avent du Père Cantalamessa, le prédicateur de la maison pontificale, dans la chapelle Rédemptoris Mater, une superbe chapelle décorée par les mosaïques de Rupnick, un artiste contemporain.

Concernant le thème de ces prédications, le père Cantalamesa est tout à fait en syntonie avec l’air du temps à tome, et il a chois, pour ses 3 interventions, de parler de la Nouvelle évangélisation. Vous savez que le pape a créé il y a environ 2 mois un nouveau dicastère, le Conseil Pontifical pour la Nouvelle Evangélisation. De plus, Benoît XVI a annoncé que le prochain synode, en 2012, serait consacré à ce thème. Par conséquent, le père Cantalamessa a décidé d’y consacrer ses trois interventions.  Il a cherché à identifier les obstacles de fond présents dans la culture moderne pour l’accueil de la Bonne Nouvelle : scientisme, sécularisation et rationnalisme. Il s’est notamment appuyé sur la contribution offerte par la pensée du bienheureux John Henry Newman, que le pape a béatifié lors de son voyage en Grande-Bretagne cette année… Nouvelle évangélisation, primat de la conscience, et engagement de l’Église dans la société, voilà qui nous ramène à des thèmes que Benoît XVI a défendu ce matin…

 

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :