Le rapport entre le Christ, Parole du Père, et l’Église ne peut être compris comme un simple événement passé; il s’agit plutôt d’une relation vitale dans laquelle chaque fidèle est appelé à entrer personnellement. (…) Comme le Pape Jean-Paul II l’a affirmé: «La présence du Christ aux hommes de tous les temps se réalise dans son Corps qui est l’Église. Pour cela, le Seigneur a promis à ses disciples l’Esprit Saint, qui leur “rappellerait” et ferait comprendre ses Commandements (cf. Jn 14, 26) et serait le principe et la source d’une vie nouvelle dans le monde (cf. Jn 3, 5-8; Rm 8, 1-13)»(…)

L’Église (…) est une communauté qui écoute et annonce la Parole de Dieu. L’Église ne vit pas d’elle-même mais de l’Évangile et, de cet Évangile, elle tire toujours à nouveau une orientation pour son chemin. C’est une remarque que tout chrétien doit recevoir et appliquer à lui-même: seul celui qui se met à l’écoute de la Parole peut ensuite en devenir l’annonciateur». Dans la Parole de Dieu proclamée et écoutée, dans les Sacrements, Jésus dit aujourd’hui, ici et maintenant, à chacun: «Je suis tien, je me donne à toi» pour que l’homme puisse répondre et dire à son tour: «Je suis tien». L’Église se manifeste ainsi comme le lieu où, par la grâce, nous pouvons expérimenter ce que raconte le Prologue de Saint Jean: «Mais tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu» (Jn 1, 12).

Verbum Domini, 51

Publicités