Accueil > Actualité, Présentation > Actualité du saint-Siège : encore un week-end chargé à Rome

Actualité du saint-Siège : encore un week-end chargé à Rome


Couverture du livre de Benoît XVI et Peter SeewaldCe week-end, on a beaucoup parlé des propos du pape sur le préservatif. Ou, pour être plus précis, on a parlé de 5 lignes parues sur l’Osservatore Romano, le journal du Vatican, et tirées du livre d’entretiens que le pape a accordé à Peter Seewald, un journaliste allemand. 6 heures d’entretiens évincés par un seul mot : préservatif. Sauf que, pour une fois, le pape semble favorable à son utilisation dans certains « cas individuels justifiés », quand l’un des partenaires qui est porteur d’une infection par exemple.

Mais le pape rappelle surtout, et c’est le plus important, que « se concentrer uniquement sur le préservatif, c’est banaliser la sexualité et cette banalisation est justement la raison dangereuse pour laquelle tant de gens ne voient plus dans la sexualité l’expression de leur amour, mais seulement une sorte de drogue, qu’ils s’administrent eux-mêmes ». Et il explique donc que le préservatif n’est qu’« un premier pas sur le chemin d’une sexualité plus humaine ».

En fait, il n’y a là aucune révolution, aucun changement dans la doctrine  de l’Eglise, qui a toujours tenu ces propos. Je me souviens d’avoir entendu le cardinal Lustiger, il y a une vingtaine d’années, dire la même chose. Seule différence, comme le constate le père Lombardi, le directeur de la Salle de Presse du Saint-Siège : « jusqu’à présent nous n’avions jamais entendu ces propos avec autant de clarté venant de la bouche d’un pape ».

Alors à Rome, tout le monde regarde, avec amusement ou énervement, l’agitation médiatique sur le sujet. Il y a 34 ans, Brassens chantait « Tempête dans un bénitier », il avait, en ce qui concerne cette controverse, totalement raison.

Et à part ces quelques lignes, que contient ce livre me direz vous ? Je suis persuadé que vous avez déjà parcouru la presse pour le découvrir (sinon, allez jeter un œil à La Croix ou sur différents blogs). Pour vous répondre, il faudrait attendre demain, et la présentation officielle de l’ouvrage. Mais les médias ont déjà donné quelques éléments. Le premier chapitre, “Les papes ne tombent pas du ciel”, revient sur l’élection du pape. Benoît XVI assure qu’il pensait se retirer, mais qu’il a répondu à la volonté de Dieu quand il a été choisi par les cardinaux.

Et puis, au fil des pages, il revient sur les évènements médiatiques du pontificat : la crise de Ratisbonne, l’affaire Williamson, cet évêque intégriste négationniste, les scandales des abus sexuels,… Et si le pape reconnaît que la gestion de certains dossiers a été maladroite, il parle même d’« erreurs » à certains moments.

On le découvre aussi fan de Don Camillo, et on apprend des petites choses de sa vie… Sinon, le livre s’appelle « Lumière du monde », et ça, c’est déjà tout un programme, car on y revient également énormément sur la place de Dieu dans le monde. Le pape, qui, on le sait, dénonce le relativisme de notre époque, reste confiant dans notre époque, quand il écrit : « Tant de problèmes doivent être résolus, mais aucun ne le sera si Dieu n’est pas au cœur et ne redevient pas visible dans le monde ». Selon l’agence i-Média, le pape glisserait même « une ouverture inattendue en vue de la communion des divorcés remariés ».  Il parle aussi de sa manière de donner la communion, et du dialogue avec les juifs, de la drogue, de l’intolérance, de la burqa,…Voilà, énormément de choses dans ce livre, qui sortira le 3 décembre en France, aux éditions Bayard.

Mais Frédéric Mounier, le journaliste de La Croix, avec qui j’étais samedi après midi pour les rencontres des cardinaux, me disait en me montrant le texte qui venait de sortir que tout le monde n’allait parler que du préservatif. Il a malheureusement eu raison…

photo du site eucharistiemisericor.free.frEn parlant des cardinaux, un petit mot sur le consistoire. Sa première étape a eu lieu vendredi, avec la rencontre  des cardinaux autour du pape, pour parler de plusieurs sujets, dont la question de la liberté religieuse. Au moment où des chrétiens sont assassinés au Moyen-Orient, une réflexion avec tous les cardinaux était importante. Il a aussi été question de la liturgie, un thème qui tient une grande place pour le Pape, car la liturgie est le lieu par excellence de la rencontre avec le Seigneur, et plus particulièrement la messe et les sacrements.  Et puis le pape a promu 24 nouveaux cardinaux lors du consistoire de samedi matin, leur rappelant qu’ils recevaient cette charge pour servir : « Le critère de grandeur n’est pas la domination, mais le service » leur a-t-il dit.

Dimanche, il leur a remis l’anneau cardinalice, qui les unit plus particulièrement à lui. Les cardinaux sont en outre nommés dans une église de Rome (ce qui d’ailleurs limite le nombre de cardinaux), et c’est à ce titre qu’ils forment ce qu’on appelait autrefois le “sénat” du pape. Ils recevront en outre diverses nominations dans les dicastères, car on le sait moins, mais les cardinaux participent aussi à la vie de la curie en se rencontrant régulièrement à Rome, avec les différents services de l’Eglise.

Et enfin, 20 des cardinaux promus, dont le cardinal Fortunato Baldelli, l’ancien nonce apostolique en France, pourraient prendre part au conclave pour élire le successeur de Benoît XVI s’il mourrait. 20 sur 120, c’est 1/6 des cardinaux électeurs qui vient d’être nommé. A ce jour, 50 d’entre eux ont été nommés par Benoît XVI, et il en reste 71 nommés par Jean Paul II ; Mais franchement, ici, personne n’est pressé de les voir se réunir pour cette occasion.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :