Accueil > Actualité > Décryptage de l’actu du Saint-Siège – 1

Décryptage de l’actu du Saint-Siège – 1


Quand on parle de Rome, on parle souvent du pape, des différents dicastères de la curie, c’est-à-dire des ministères du Saint-Siège qui aident le pape dans son activité quotidienne. Pourtant, l’Eglise n’est pas qu’à Rome, mais bien dans le monde entier. Les évêques, qui de par leur ordination sont les successeurs des apôtres, entretiennent des rapports constants avec le Saint-Siège et les organes de la curie.

Le Card. Ouellet, nouveau préfet de la Congrégation pour les évêques - Photo : http://www.cyberpresse.ca

C’est ainsi que tous les 5, 6 ou 7 ans, plus ou moins, ils viennent à Rome pour la visite ad limina. Des visites qui ont pris du retard ces dernières années, suite à la maladie qui a empêchée Jean Paul II de tenir son planning. Outre le pape, les  évêques passent dans les différents dicastères ou conseils pontificaux, pour faire le point sur leur diocèse, sur les besoins qu’ils ont ou sur les initiatives qu’ils ont prises. Par exemple, à la congrégation pour l’éducation catholique, on parle des séminaires, des vocations, des collèges privés,… Au Conseil Pontifical pour les migrants, on imagine les problèmes que pourraient rapporter les évêques français en ce moment…

Benoît XVI s’est donc attelé à la tâche, et il commence à rattraper le retard dans ces visites. La semaine dernière, il a ainsi rencontré les évêques de la région nord est III du Brésil. C’est à Castel Gandolfo que le pape les a reçu, dans sa résidence d’été, car il n’est pas encore revenu au Vatican. A son retour d’Angleterre, du 20 au 27 septembre, ce seront les évêques brésiliens de la zone  Est I qui seront à Rome pour leur visite ad limina.

Il leur a adressé un discours assez sévère, où il insistait notamment sur la nécessité de l’évangélisation et sur le dialogue avec les autres chrétiens. Au Brésil en effet, de nombreux catholiques quittent l’Eglise pour se tourner vers les communautés évangéliques (qu’ils finissent aussi par quitter au bout de quelques années, se retrouvant sans aucune attache religieuse à la fin). Le Saint Père a donc rappelé à ces évêques brésiliens l’importance d’une évangélisation en profondeur, ce qu’il appelle la Nouvelle Évangélisation en Occident. A ce propos, certains points qu’il a développé dans le discours adressé à l’épiscopat brésilien présent à Rome et les thématiques que l’on attend pour le voyage en Grande Bretagne qui débute ce jeudi, risquent de se retrouver dans la lettre de constitution du nouveau dicastères qui vient d’être crée à Rome, pour promouvoir la nouvelle évangélisation.

Bien évidemment, ce n’est pas le seul moment où les évêques voient le pape. Ils peuvent lui demander une audience particulière. Certains évêques des grandes villes, et à plus fortes raison des cardinaux, comme celui de Paris, Mgr Vingt-Trois, rencontrent le pape plus régulièrement. Il y a également les synodes, comme celui qui va débuter d’ici moins d’un mois à Rome, qui permettent aux évêques de s’adresser au Saint-Père.

Et puis, pour les évêques nouvellement nommés, il y a tous les ans un séminaire de formation, pour rencontrer les responsables de la curie et découvrir l’ensemble de leurs fonctions. Cela leur permet aussi de faire un pèlerinage à Rome sur la tombe des apôtres Pierre et Paul, et de prier ensemble tout en apprenant à se connaître. Ce séminaire a lieu actuellement à Rome, et le pape s’est adressé à ces évêques ce matin. Une rencontre de ce genre a également lieu pour tous les 102 évêques nommés depuis moins de 2 ans dans ce qu’on appelle les pays de missions. Ces derniers dépendent plus directement de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples (la Propaganda Fidei).

Benoît XVI a donc rappelé hiern aux évêques présents qu’ils sont invités à vivre leur ministère à l’exemple du Christ, Bon pasteur. L’évêque est, par l’autorité du Christ, le gardien des mystères de la foi. Le pape précise cependant que garder « ne signifie pas seulement conserver » ce qui est défini par les dogmes, mais inclus un aspect dynamique, qui vise aussi au perfectionnement face « aux exigences nouvelles » du monde et de la communauté chrétienne.

Il avait invité samedi les évêques des pays de mission à concevoir leur mission comme un « service d’amour » pour son Église et pour le peuple qui lui a été confié. Pour cela, Benoît XVI a rappelé l’importance de la prière. Voilà quelques uns des aspects forts de ces rencontres du pape avec les évêques.

Publicités
Catégories :Actualité Étiquettes : , , ,
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :