Accueil > Politique - Société, Réflexion > Evangéliser à travers Internet…

Evangéliser à travers Internet…


Vous trouverez ci-dessous un résumé du témoignage du père Roderick Vonhogen lors de la rencontre « Testimoni Digitali », le 23 avril 2010 à Rome.

Le père Vonhogen

Le père Vonhogen a débuté l’aventure médiatique en 2005, alors qu’il était à Rome, pour suivre la maladie de Jean Paul II et sa mort. Il faisait un compte rendu audio sur internet, et des centaines de personnes ont commencé à le suivre. Pour ancrer cette expérience, il a créé SQPN, Star Quest Production Network. Aujourd’hui, c’est près de 250.000 personnes qui suivent ces programmes. Pour lui, le fait qu’il ait rendu compte de son expérience personnelle plus que sous forme journalistique a largement contribué à la réussite de cette expérience. (D’ailleurs, cela s’ajuste parfaitement avec la technique du Storytelling développé par Christian Salmon dans son livre Storytelling ; les auditeurs sont plus attentifs à une histoire ou au récit d’une expérience qu’à un discours très bien bâti. D’ailleurs, Jésus Christ l’avait bien compris en utilisant les paraboles…)

Le père Vonhogen a confié aux participants les 7 secrets pour réussir à évangéliser sur Internet. Pour cela, il s’est fondé sur le récit des rois-mages.

1. Commencer avec les intérêts du public visé

Une étoile est apparue dans une contrée lointaine. Dieu cherchait activement les rois mages. Il a utilisé une étoile. Pourquoi une étoile ? Parce que les mages regardaient le ciel ! Ils étaient déjà en train de chercher.

Donc il est important d’être là où se trouve le public. Il ne faut pas attendre que les gens s’unissent à nous : il importe au contraire de chercher activement là où se trouve le public. Non seulement les lieux (Facebook, Twitter,..), mais surtout de les retrouver dans leurs centres d’intérêts.

Ex. : SQPN héberge des programmes sur une vaste gamme de livres, de films, de jeux, des programmes sur la santé, l’équilibre, la spiritualité,…

2. Rendre les personnes curieuses, stimuler l’audience à explorer et à découvrir plus de choses

Les rois mages se sont intéressés à l’étoile, ils ont commencé à poser des questions.

Satisfaire la curiosité de nos destinataires, leur donner ce qu’ils cherchent.

Ex. : Dans Harry Potter, JK Rowling utilise de nombreux symboles médiévaux d’origine chrétienne.  Les fans de ces livres pourraient être intéressés pour suivre une série sur l’histoire de l’Eglise. Il importe aussi d’offrir un autre niveau de programmes pour approfondir les questions et y répondre.

3. Créer des contenus de suivi

Les rois mages ont commencé un voyage. C’est très important.

La communication de la foi est un processus, elle n’arrive pas immédiatement après une rencontre. Après la première rencontre, il faut continuer à alimenter la relation, à commencer un voyage avec le public. C’est le voyageur qui doit déterminer le rythme du voyage.

L’objectif est de faire croître la relation, pas seulement de généer un gros trafic sur le site. La qualité des rapports est plus importante que celle des visiteurs, même si le nombre de visiteurs est gage d’engagement plus fort dans la relation.

4. Il faut des modèles, des icones, pour renforcer l’identification

Les rois mages voyageaient en groupe.

Pour bien avancer, il faut être des compagnons de voyages, des amis avec lesquels les gens peuvent partager leur voyage.

Ex. : le lien personnel est très fort à la radio, même si l’auteur ne peut pas connaître ses auditeurs de la même façon. Le père Vonhogen a rencontré une jeune fille sur la place St Pierre. Toute sa famille écoutait son show, et cette jeune fille en savait plus sur lui que sa propre mère. C’est une très grande opportunité dans une époque où le modèle pastoral du dialogue personnel est quasi impossible. Le présentateur, le créateur du programme est devenu un compagnon de voyage dans la vie.

5. Investir la communauté chrétienne dans le contenu

Les mages ont rencontré Jésus et sa famille. La communauté qui s’est construite ici a changé la vie des rois mages de manière définitive.

Il faut fournir aux gens une vraie communauté de personnes, déjà reliée à Jésus. C’est indispensable pour l’évangélisation. Rien ne se fait sans l’Eglise. La “famille” des auditeurs est une “Eglise locale”.

Ex. : Laura a commencé a écouter le programme « Les secrets de Farmville », un jeu sur Facebook, auquel 80.000 personnes jouent chaque jour. Elle s’est unie à la communauté qui se retrouvait en direct pour l’enregistrement du show. Le prêtre présent parlait du jeu, mais aussi du symbolisme pascal de ce jeu. Une amitié a grandi avec les autres personnes de la communauté, une discussion sur la foi est progressivement apparue. Laura a commencé un parcours de redécouverte de sa foi et de l’Eglise, et elle a fini par retourner à la messe…

6. Il est important de stimuler la participation du public

Les mages ont échangé des dons avec le Christ. L’or, l’encens et la myrrhe. Le don de Jésus : son amitié et son amour.

Les gens ne sont pas des consommateurs, mais ils contribuent à la vie de la communauté. Il faut donc les inclure dans la production des contenus, par des questions, des contributions, un feed-back, des histories personnelles, des témoignages,… Ces contributions font que la communauté se sent copropriétaires du processus. Et cela aide fortement à déterminer ce qui est important pour le public.

7. Il est important de prendre soin de ses “fans”

Les rois-mages ont changé. Ils sont repartis chez eux par un autre chemin. Ce ne sont plus seulement des suiveurs, mais ils sont devenus de petites étoiles pour guider les gens vers Jésus.

Le public passif, au bout d’un moment, devient un groupe de passionnés : l’importance des témoignages personnels dans le marketing du site, et donc dans l’évangélisation, est alors évidente. Pourquoi se fier à une institution anonyme  alors qu’elle peut avoir des visages. C’est la manière de donner un visage à l’Eglise dans ces nouveaux médias. Et il est plus facile de se fier à un ami…

Voilà les conseils du père Vonhogen. Une remarque personelle (je suis les conseils, tu vois – comme dirait Edmond) : je retrouve ici une partie du processus d’évangélisation que j’ai découvert dans les Cellules Paroissiales d’Evangélisation. J’aouterais donc, pour récupérer le meilleur des deux, que si on pouvait accompagner ce processus sur le net de la prière par les évangélisateurs et les acteurs de l’évangélisation, ce serait exceptionnel… Elle se transmettrait ainsi de manière capillaire aux « entrants » qui forment la communauté… Et le rapport avec le Christ ne serait pas d’abord intellectuel, ou sentimental, mais deviendrait expérientiel de manière plus complète.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :