Accueil > Actualité > Revue de Presse : prêtres, foot et islam…

Revue de Presse : prêtres, foot et islam…


Alors que débutent demain, à Rome, les trois jours de clôture de l’année sacerdotale, durant lesquels le Saint curé d’Ars sera proclamé Saint patron de tous les prêtres, le Républicain Lorrain de dimanche, dans son édition messine, s’est arrêté sur l’engagement engagement perpétuel d’un prêtre dans la famille pradosienne. « Jean Corso à la suite des pauvres » titre donc le journal pour un court entretien avec ce prêtre du diocèse de Metz, qui était venu dire il y a un peu plus d’un mois le sens de cet engagement au micro de Jérico. La Croix continue de nous faire découvrir les diverses casquettes du métier de prêtre. Aujourd’hui, la manière dont ces derniers doivent aussi intégrer l’aspect économique dans leur mission. Le Républicain Lorrain, dans l’édition de Saint Avold, présente quant à lui les festivités prévue à l’abbatiale Saint Nabor et à la basilique Notre Dame de Bonsecours pour la clôture de cette année sacerdotale. N’hésitez pas à vous renseigner pour y participer.

Et puis, tant qu’on est avec les prêtres, deux mots sur la béatification du week-end. C’était en Pologne, celle du père Jerzy Popieluszko. Radio Vatican comme La Croix (avec un très bel éditorial de Jean Offredo ce week-end) et tous vos journaux en ont parlé. Et même Le Monde revient aujourd’hui sur cette célébration, au cours de laquelle, dimanche, l’archevêque de Varsovie a rappelé les propres paroles du martyr : «  Le rôle d’un prêtre est de faire connaître la vérité et de souffrir au nom de la vérité, même s’il faut donner sa vie au nom de la vérité ». Mgr Angelo Amato, l’envoyé spécial du pape, disait quand à lui en parlant de nouveau bienheureux : « Le père Popieluszko était tout simplement un prêtre catholique fidèle, qui défendait sa dignité comme serviteur du Christ et de l’Eglise ainsi que de la liberté de ceux qui, comme lui, étaient accablés et humiliés ».

Autre évènement : la coupe du monde de football, qui va débuter ce vendredi soir (juste après la clôture de l’année sacerdotale). Famille Chrétienne, entre autres, revient sur cet évènement, avec une question : « Le foot est-il une religion ? ». Outre 4 pages d’enquête, le magazine, comme de nombreuses publications, décrit le pays, ses habitants, son histoire, et ce que l’Eglise propose dans le pays. L’hebdomadaire nous invite ainsi à rencontrer le cardinal Wilfrid Napier, archevêque de Durban et président de la conférence épiscopale d’Afrique du Sud, qui insiste sur l’importance de la dignité de la personne humaine dans un pays où les violences sexuelles sont légions, tout comme les crimes : on compte en effet près de 50 homicides au Cap tous les jours…

Mais la coupe du monde, ce sont aussi les petites phrases assassines de la secrétaire d’Etat aux sport sur les conditions de logement des joueurs français, ce sont les réactions au niveau supposé (et démontré) par les matchs de préparation de l’équipe de France, etc…Et puis c’est le lien avec la foi : « Au football, l’Evangile n’est pas hors jeu » titrait La Croix ce week-end. Et pour preuve, le journal prend à témoin la Clericus Cup, ce championnat de football lancé par le cardinal Bertone, le n° 2 du Vatican, pour les séminaristes et prêtres étudiants de la ville éternelle. Un jeune prêtre, « ordonné il y a quelques jours » complète le journal, donne son témoignage sur les valeurs que ce sport peut comporter, au-delà du grand cirque médiatique des professionnels parfois trop bling-bling, pour reprendre une expression que l’on entend de plus en plus.

Restons en Afrique avec un très bon article de La Vie sur le coltan. Vous ne connaissez peut-être pas ce nom, mais c’est l’un des éléments principaux de votre téléphone portable, qu’on trouve en Afrique, au nord Kivu, là où les habitants risquent chaque jour leur vie pour ce minerai… Un reportage poignant à lire sur le site internet de La Vie (www.lavie.fr).

Et puis, comme nous en sommes avec les magazines, il faut signaler la nouvelle formule de Pèlerin qui est sortie cette semaine. On y trouve notamment un petit cahier central intitulé « croire + » qui a pour but d’aider à « mieux comprendre la foi chrétienne ». N’hésitez pas à essayer cette nouvelle formule.

Retour à l’actualité : dans Le Figaro d’aujourd’hui, une tribune en page 14 revient sur la question de la burqa , avec cette question d’Antoine Basbous : « Pourquoi la France, qui a mis au pas l’Eglise puis le Rabinat, il y a plus de deux cents ans, devrait-elle se renier pour tolérer des pratiques rétrogrades qui ne sont même pas prescrites par le Coran mais imposées dans des sociétés médiévales ou par des sectes extrémistes, combattues par un certain islam qui cherche à s’émanciper ou à se moderniser ? » Et le directeur de l’observatoire des pays arabe de citer de nombreuses évolutions qui ont cours au proche ou au moyen orient, la condamnation de la burqua par le CFCM,…

En face de cet éditorial, en page 15 du Figaro toujours, une analyse de Jean-Marie Guénois qui a pour titre : « Pourquoi Benoît XVI récuse “l’islamisme” ». Il revient sur l’Instrumentum Laboris, le document de travail pour le prochain synode que le pape a remis aux chrétiens lors de son voyage à Chypre ce week-end (et dont Frédéric Mounier à largement rendu compte dans La Croix d’hier). Le chroniqueur religieux du journal y voit une dénonciation , celle d’un islam politique qui s’attaque aux chrétiens, un rappel historique, celui de la présence active des chrétiens dans cette partie du monde, et surtout une proposition qui « consiste “à distinguer la réalité religieuse et la réalité politique” », soit en fait à mettre en place dans ces pays « le modèle d’une “laïcité positive” »…

C’est cette même laïcité positive qui pose question à La Croix d’aujourd’hui, qui a demandé à Mgr Philippe Brizard, le directeur de l’œuvre d’Orient, si elle était applicable au Moyen-Orient. Pour le prélat, l’unique voie pour en arriver à une liberté religieuse et une citoyenneté unique par état (ce qui actuellement n’est pas le cas dans ces pays), est de passer par cette laïcité positive  qui « doit être davantage expliqué(e) et éventuellement transformé(e) en “neutralité religieuse de l’Etat” ». Et le verdict qui suit est clair : « Si l’islam ne comprend pas cette interaction avec la réalité internationale et s’il s’enfonce dans l’intégrisme, il mourra ». Voilà qui est dit !

Avec l’année sacerdotale, la coupe du monde, le voyage du pape à Chypre et ses conséquences, l’actualité est fort riche ces derniers temps. Alors n’hésitez pas à parcourir vos journaux et revues pour approfondir ces sujets. Bonne lecture, et à la semaine prochaine.

Publicités
  1. Lemessin
    8 juin 2010 à 09:59

    Et le Pèlerin de la semaine s’y met aussi, avec le titre : « Dieu aime-t-il le foot ? ». Des interviews de joueurs qui se disent chrétiens,… Bon, ben y’aura de quoi dire la semaine prochaine…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :