Accueil > Actualité, Présentation, Réflexion > 44ème Journée Mondiale des Communications Sociales

44ème Journée Mondiale des Communications Sociales


Ce dimanche, l’Eglise célèbre la 44ème journée mondiale de prière pour les vocations. « Le prêtre et la pastorale dans le monde numérique: les nouveaux médias au service de la Parole » : tel est le thème que, au cœur de l’année sacerdotale, Benoît XVI a choisi pour cette journée (vous pouvez retrouver le message sur Pope2You.net – avec une explication- , ici, ou ). De nombreux congrès et colloques ont eu lieu ces dernières années pour réfléchir à la présence de l’Eglise dans ces nouveaux médias. Au point d’oublier parfois le vaste ensemble de propositions qui existent déjà. Je vous propose d’écouter le père Fédérico Lombardi pour faire un point sur les moyens dont le Saint Siège dispose pour communiquer.

[Audio http://www.saintlouis-rome.net/slemessin/Lombardi-1.mp3%5D

Je vous invite à aller regarder un petit témoignage vidéo sur H2Onews

Vous pouvez aussi consulter le dossier du site de l’Eglise Catholique en France à ce sujet, avec des témoignages, des idées, et la méditation de Mgr Podevin, porte Parole de la conférence des évêques de France.

Dans l’évangile de ce dimanche (Jn 17, 20-26) Jésus nous partage sa prière pour les siens. Il est le Prêtre ayant donné sa vie pour l’humanité ! Il nous porte tous vers son Père.

Choisirait-il internet aujourd’hui pour communiquer ce superbe texte ?
Surferait-il sur la toile pour partager sa Bonne Nouvelle ?

Comment lier technologie et vocation, en ces temps éprouvants, à la fois dans le domaine de la communication de l’Eglise et dans l’épanouissement des vocations ?
Internet est, en effet, le lieu du plus exécrable comme du plus édifiant. Le système virtuel peut être horriblement prédateur, comme créatif et solidaire. Les exemples abondent, témoignant du plus sordide comme du plus constructif. Il faut choisir entre un surcroît d’humanité ou un isolement accru. Comme le dit Dominique Wolton, « Internet ne doit pas se résumer à un ensemble de solitudes inter-actives ».

Nous venons de basculer dans une nouvelle civilisation. Nous n’en n’avons peut-être pas encore pris toute la mesure. La ligne de crête du discernement s’inscrit dans la conscience de chaque internaute. Quel usage fera-t-il de ce support ? L’outil ne devra ni être diabolisé, ni idolâtré.

Le Pape dit, dans son Encyclique Sociale, que la mondialisation n’est, en soi, ni bonne ni mauvaise. Elle sera ce que nous en ferons. Habiterons-nous la blogosphère en artisans de paix, en tisseurs de liens respectueux d’autrui ? Quel visage des vocations y proposerons-nous ? Bloguerons-nous la configuration d’une Eglise sacrement du Christ ?

N’attendons pas qu’autrui convertisse sa pratique du net sans consentir, au préalable, à réviser la nôtre. C’est de chacun de nous que dépend la qualité éthique et spirituelle d’un espace informatique qui ne doit pas devenir une « cyber jungle ». Concevoir l’espace et le temps du virtuel comme un domaine essentiel d’humanisation et d’évangélisation doit mobiliser nos énergies. Il est urgent d’habiter Internet autrement ! Un cyber prophétisme s’impose. Les routes numériques de la communication sont autant de chemins de Galilée.

Blessé dans sa profondeur par les manquements graves de certains, le ministère des prêtres crie justice quant à une médiatisation authentique de sa générosité envers la population de ce temps.

Puisse cette journée mondiale nous donner de puiser à la prière intense de Jésus pour sesdisciples. Lui, mieux que quiconque, connaît le cœur de chacun. Aux balbutiants témoins que nous sommes, il confie son Eglise. Ayons l’audace de dire de qui nous tenons la vie. Appelons aujourd’hui à la prêtrise dont le besoin est vital. « Avec mon équipe d’animation pastorale, je vais sur internet pour signifier un autre visage d’Eglise », dit ce jeune curé de paroisse. « Il ne s’agit pas d’y satisfaire mon ego, mais de témoigner d’une communauté accueillante et célébrante ».

Que le Christ nous bénisse et nous garde ! Que nos paroisses, services et mouvements ravivent leur espérance durant cette Eucharistie. Surfeurs sur la toile, soyons-y activement présents.

Que l’infini du potentiel virtuel ne nous grise pas. Quelqu’un de plus grand que nous appelle notre cœur au dépassement. Si nous choisissons de circuler sur le net, que ce soit pour y être des frères et non des loups ! Que ce soit pour y être altruistes et non utilitaristes. Que ce soit pour y faire communauté d’Eglise et non pieux isolement.
Durant ce week-end, prenons le temps de partager nos expériences en ce domaine. Savez-vous que huit cents sites sont liés au portail de l’Eglise Catholique en France ? Ils portent le très beau nom de «Tisserands». Tout un programme ! Seigneur, fortifie notre désir de bloguer le meilleur de l’homme. Pour la gloire de Ton nom et le salut de l’humanité.

Mgr Bernard Podevin –www.eglise.catholique.fr

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :