L’un des pères dit : « Si quelqu’un te demande une chose et te contraint à la fournir, même ta pensée doit se complaire dans ce don, selon ce qui est écrit : “Si quelqu’un te force à faire mille, fais en deux avec lui”, c’est-à-dire si quelqu’un te demande quelque chose, donne-la-lui de toute ton âme ».

Publicités