Accueil > Actualité > Revue de Presse : Carême, silence, cathos de gauche… et autres

Revue de Presse : Carême, silence, cathos de gauche… et autres


Le temps du carême s’installe. Et avec lui, après la fébrilité des premiers jours, vient l’époque du recueillement, de la réflexion. C’est ce qui se produit notamment avec la proposition des conférences de carême. Si la presse religieuse ne se fait pas encore l’écho de ce qui se passe à Metz, elle revient largement sur les rencontres parisiennes. La Croix, dans l’édition de ce week-end (et tous les week-ends de carême nous annonce-t-on), s’arrête sur « l’attention aux signes des temps, un devoir pour l’Église ». Dans l’article qu’il a rédigé pour le journal, « Mgr Éric de Moulins-Beaufort, évêque auxiliaire de Paris, explique comment les pères conciliaires ont voulu situer le concile dans l’histoire et la modernité » nous dit l’introduction de La Croix. Et s’il parle des pères conciliaires, c’est parce que le thème choisi cette année par le cardinal André Vingt-Trois n’est autre que le concile Vatican II. En ouverture de ces conférences, hier après-midi, ce dernier expliquait ainsi qu’« à plus de 40 ans de distance, l’assimilation du concile Vatican II dans la vie de l’Eglise est d’une certaine manière plus urgente mais aussi plus facile ». Des conférences que vous pouvez visionner sur en direct sur la chaine télévisée KTO ou revoir à partir du site internet de KTO (www.ktotv.com).

Le temps du carême, c’est aussi l’invitation à partir au désert, dans le silence. Une expérience qu’ont vécue, à nouveau frais, des hommes déjà peu bavards, à savoir 4 moines de l’abbaye de Citeaux. La Vie nous présente cette semaine dans son « grand format » ces quatre frères qui ont été envoyés pour faire « revivre la vie monastique » en Norvège, « à Munkeby, tout près du cercle polaire », précise la revue. A quatre, la vie est simple. « “On peut tout partager autour d’une table”, confirme Arnaud. “C’est une vie  fraternelle plus exigeante, mais plus intense et plus riche ”». Le moine qui explique également le sens de leur présence dans le grand Nord : « Nous ne sommes pas là pour annoncer la foi, puisque cette terre est chrétienne, mais peut-être pour aider à la réveiller ». A travers de magnifique photos, pleines de neige au sein d’un paysage de forêts, le magazine nous fait entrer dans le silence, et comme le vivent les moines, selon l’expression de frère Arnaud, nous invite à retrouver « un attachement à la nature, à la contemplation, une simplicité dans les rapports humains ». Un très beau reportage à parcourir et à méditer…

Mais quittons ce monde du silence pour celui de la réflexion. Le Pèlerin nous propose cette semaine une rencontre avec Jean-Luc Marion, le philosophe chrétien qui vient d’entrer à l’Académie française, en prenant le siège du cardinal Lustiger. Intéressé par différents thème d’actualité, dont « la sécularisation de nos sociétés », le « rôle des catholiques face à la crise », etc…, l’homme se veut lucide et optimiste. « Je remarque simplement que le fait qu’une Eglise soit majoritaire et très puissante n’est pas forcément, en soi, une bonne chose d’un point de vue spirituel » explique-t-il. Mais ce n’est pas pour autant un refus du pouvoir et de l’action qu’il préconise. Pour preuve, ces autres propos tirés de l’interview : « Les catholiques ont aussi un rôle essentiel à jouer en matière d’éducation et de santé. A eux de démontrer, dans les faits, qu’ils sont armés pour régler les problèmes de la société. C’est cela qui leur donnera une visibilité et une force. Par les effets de la charité ».

Et après ces paroles, comment ne pas rebondir sur l’article de La Vie qui s’intéresse aux « cathos de gauche », en déplorant leur disparition. Si les plus ancien se souviennent de quelques grands noms (Jacques Delors, Pascal Lamy), la nouvelle génération se fait plus discrète, et semble s’investir plus particulièrement « dans la politique locale, jugée peut-être moins risquée et surtout, moins partisane » explique l’hebdomadaire chrétien. Pour Jean-Baptiste Foucault, inspecteur des finances et qui se réclame de cette catégorie des cathos de gauche, leur limite « réside dans “l’insuffisance du travail théologique sur les grands enjeux actuels” ». Là encore, le carême est peut-être l’occasion de se replonger dans le silence et la médiation pour trouver de nouvelles pistes…

Revenons en Moselle, où le Républicain Lorrain propose aujourd’hui une pleine page intitulée « faire son deuil, c’est quoi ? ». Du carême à l’introspection en quelque sorte… Mais pour Sophie Rostain, qui signe cet article, s’il s’agit d’une « expression fourre-tout, envahissante », c’est surtout le symptôme d’une société qui récuse la mort et peine à vivre le manque. Et nous voilà, comme chrétiens, ramené à ce temps de carême, qui propose justement cette expérience purificatrice du manque… C’est également à l’occasion de ce travail de deuil que l’on retrouve le sens du rite. Les cérémonies organisées après de grands évènements tragiques en sont une illustration, qui est largement mise en lumière par l’article du Républicain Lorrain. Jusqu’à, comme le dit encore le journal dans l’un des titres de cette page spéciale, « créer une nouvelle relation ». Voilà que le langage chrétien est repris par la psychologie… tout en en retirant l’aspect transcendantal… Si vous voulez en savoir plus, je vous renvoie au numéro de février du magazine Psychologies consacré à ce sujet.

Et pour finir sur une note plus gaie, alors que La Croix d’aujourd’hui revient sur les scandales sexuels dans l’Eglise allemande, un entrefilet nous annonce la « quatrième édition de la “Clericus Cup” à Rome ». Un championnat de football pour les prêtres et séminaristes de la ville éternelle. 16 équipes qui s’affrontent, dont le PSG, qui n’est pas l’équipe parisienne du même nom, mais le Pontificium Seminarium Gallicum. Souhaitons que ces joueurs puissent porter le plus haut possible les couleurs françaises. Un esprit sain dans un corps sain, voilà un bel adage. Alors, au moins pour votre esprit, je vous souhaite de très bonnes lectures… A la semaine prochaine.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :