Accueil > Actualité > Revue de Presse : Bible, malade et polémique papale…

Revue de Presse : Bible, malade et polémique papale…


« La Bible, traduite en 2 200 langues ou dialectes, est à ce jour le livre le plus vendu dans le monde ». L’affirmation est de Dominique Greiner, dans l’éditorial de La Croix d’aujourd’hui. La Bible qui est, depuis dimanche, au centre d’une exposition à l’UNESCO intitulée : « La Bible Patrimoine de l’humanité ». Une exposition éphémère car elle prendra fin ce vendredi, 12 février. Mais une exposition qui permet de revenir sur ce livre particulier et surtout sur sa fréquentation si j’ose dire. C’est le Figaro d’hier qui a ouvert le ban. Jean-Marie Guénois présentait le sondage commandé par l’Alliance Biblique Française : « ceux qui ont une Bible chez eux, auraient tendance à la lire davantage ». 62 % de ceux qui possèdent une Bible disent en effet la lire. Et la surprise vient des jeunes : « 35 % des personnes de moins de 25 ans pensent que la Bible est une “référence culturelle” alors que seulement 26 % des plus de 60 ans lui accordent ce statut ».

Céline Hoyeau, dans La Croix d’aujourd’hui, précise la relation nouvelle des jeunes à la Bible : « pour eux, il est acquis que les religions font partie de notre culture et de notre histoire, qu’il faut s’y intéresser et dégager des clés d’intelligibilité, quelle que soit son appartenance – ou non – à une religion ».  Et la journaliste de poursuivre : « Tout en étant pour une bonne part sortis du religieux institutionnalisé, les jeunes ont une liberté plus grande à l’égard de la Bible, ainsi qu’un rapport plus décomplexé au religieux que leurs aînés ». Pour plus d’information sur cette exposition, vous pouvez vous rendre sur le site internet de Radio Vatican pour découvrir l’aspect culturel qui, à côté du phénomène religieux, est mis en avant par de cet évènement.

Et de la bible à la catéchèse, il n’y a qu’un pas… Simplement pour signaler une interview de l’abbé Jean-Christophe Meyer, « vicaire épiscopal du diocèse de Metz », qui présentait le service de la catéchèse dans les colonnes du Républicain Lorrain jeudi dernier, en expliquant clairement que la catéchèse s’adressait à tous, car, pour le citer « on a besoin de grandir dans la foi ».

C’est cette semaine que sera célébrée la journée mondiale du malade. Si vous avez malheureusement raté l’interview hebdomadaire de monseigneur Raffin sur les ondes de Jérico, vous pouvez réentendre ce qu’il disait à ce sujet sur le site internet du diocèse de Metz : metz.catholique.fr. La journée du malade, c’est aussi l’occasion de parler de l’engagement de l’Eglise envers ces personnes malades. Ainsi, le Républicain Lorrain d’hier, dans l’édition de St Avold, nous présentait 19 personnes « officiellement missionnés par l’évêché pour visiter et soutenir des malades de St Avold et environs ». Le journal précise la mission de ces chrétiens : « les bénévoles des équipes SEM [Service Evangélique des Malades] rendent visite à des personnes qui sont malades, souvent âgées, parfois très isolées ». Un service complémentaire des aumôneries d’hôpital donc, pour encore plus être présent auprès de ceux qui souffrent et répondre à l’invitation du Christ, que le journal a cité : « J’étais malade et vous m’avez visité ».

Parlant de malade, Famille chrétienne nous présente cette semaine un témoignage particulier, celui du « docteur Maurice Caillet, ancien vénérable du Grand Orient de France (…) [qui] raconte sa conversion ». Une très belle histoire, vécue, où touché par la grâce, à Lourdes, il s’offre à Dieu pour la guérison de sa femme, tandis que celle-ci priait pour sa conversion. C’est quelques mois plus tard, le jour du baptême de son époux, que celle-ci fut guérie… Un témoignage très fort, à découvrir donc dans le magazine Famille Chrétienne.

Le Républicain Lorrain d’aujourd’hui fait également un bref article sur ce thème en parlant, dans l’édition régionale, à la page 2, des « pasteurs, prêtres ou laïcs qui auraient des dons divins ».  Un développement qui inquiète jusqu’à l’Eglise catholique, qui, bien que reconnaissant ces phénomènes, déjà mentionnés dans la Bible, on y revient,  « redoute que le merveilleux ne l’emporte sur le religieux » pour reprendre les paroles de Mgr  Boishu, évêque auxiliaire de Reims.

L’actualité romaine n’est pas absente des journaux ou sites internet ces derniers jours. Et c’est Le Monde qui a dégainé le premier mercredi dernier, en publiant un article intitulé « Le pape en guerre contre un Labour peu catholique ». Le contexte est le message que le Benoît XVI a adressé aux évêques anglais en visite ad limina au Vatican sur le projet de loi britannique concernant l’égalité des chances, et plus particulièrement sur la question de la discrimination des homosexuels obligeant l’Eglise à embaucher ces personnes pour ses activités, y compris auprès des plus jeunes ou pour les prêtres… ce qui est contraire à la politique de formation dans les séminaires… Le Monde donc a repris (et même accentué) la position du pape. Pour une très bonne analyse de cette mini polémique, (car La Croix d’aujourd’hui nous apprend que la loi à été modifiée pour tenir compte des particularités religieuses), je vous renvoie à un billet de Natalia Troullier sur le site internet des sacristains (www.sacristains.fr) qui s’intitule : « Benoît XVI, la position du mercenaire ». Notre consœur de RCF revient sur l’article du Monde et démonte totalement la polémique lançée, en exposant les mécanismes de transformation de la pensée et des paroles du pape. Un vrai travail de journaliste, en citant le texte original, qui est bien loin de ce qui est rendu par le journal français…

Et pour finir, quittons ces polémiques, prenons du recul. C’est bientôt le carême, et Le Républicain Lorrain, dans l’édition de Metz, propose aujourd’hui une interview de l’abbé Fabien Faul, pour qui « le carême est l’occasion de se libérer de ses addictions ». Espérons que ce sera aussi le cas pour certains journalistes qui tirent sur le pape et l’Eglise sans prendre la peine de bien regarder ce qu’elle dit ou propose… Si vous, vous décidez de le découvrir, n’hésitez pas à lire vos journaux et revues catholiques. Bonne lecture, et à la semaine prochaine.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :