Accueil > Actualité, Politique - Société, Réflexion > Les nouveaux médias sont indispensables pour l’Eglise

Les nouveaux médias sont indispensables pour l’Eglise


Je suis fainéant (et j’ai plein de travail aussi) ! Donc, l’analyse que je vous promettait du message du pape, et sur laquelle je planche depuis dimanche n’étant pas encore arrivée à maturation, je vous propose cette analyse de Zenit

Les nouveaux médias sont indispensables pour l’Eglise, selon Benoît XVI
Message pour la prochaine Journée mondiale des communications sociales

ROME, Dimanche 24 janvier 2010 (ZENIT.org) – Dans son message pour la prochaine Journée mondiale des communications sociales, Benoît XVI présente sa vision pastorale sur les nouveaux médias. Ceux-ci sont devenus, selon lui, un « instrument indispensable » pour l’évangélisation.

Même si le sujet du message, en pleine année sacerdotale est : « Le prêtre et la pastorale du monde numérique : les nouveaux médias au service de la Parole », le message s’adresse à toute l’Eglise, a expliqué ce samedi Mgr Claudio Maria Celli, président du Conseil pontifical pour les communications sociales.

Dans sa présentation du message à travers « Power Point », au bureau de presse du Saint-Siège, Mgr Celli a montré que ce message est un approfondissement de l’expression du magistère pontifical sur les défis que pose à l’Eglise l’ère de la communication, nouveau signe des temps.

« C’est une évaluation positive des nouvelles technologies », a-t-il dit. Avant tout, le pape montre qu’il ne s’agit pas d’un scénario de l’avenir mais que « les moyens de communication modernes font depuis longtemps partie des instruments ordinaires, à travers lesquels s’expriment les communautés ecclésiales ».

Parlant du « monde numérique », Benoît XVI reprend la question que saint Paul posait au monde gréco-romain des origines de l’évangélisation, il y a 2000 ans : « Comment croire en lui sans avoir entendu sa parole ? Comment entendre sa parole ne si personne ne l’a proclamée ? »

La réponse du pape est une invitation à toutes les communautés chrétiennes à faire un pas en avant par rapport au passé : « Pour donner des réponses adaptées à ces questions au sein des grands changements culturels dont le monde des jeunes est particulièrement averti, les voies de communication ouvertes par les conquêtes technologiques sont désormais un moyen indispensable ».

« En effet, le monde numérique, en mettant à disposition des moyens qui offrent une capacité d’expression presque illimitée, ouvre de considérables perspectives d’actualisations à l’exhortation Paulinienne: « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile! » (1 Co 9, 16) », explique-t-il.

Pour le pape, les nouveaux moyens de communication ne sont pas une option pour l’Eglise. « Avec leur diffusion, par conséquent, la responsabilité de l’annonce non seulement s’accroît, mais se fait plus pressante et réclame un engagement plus motivé et efficace », écrit-il.

Le grand danger

Le pape met cependant en garde contre un danger réel : évangéliser avec les médias ne signifie pas simplement faire des choses ou transmettre des messages à travers ces nouvelles réalités.

« La multimédialité généralisée et la « palette variée de fonctions » de celle-ci peuvent comporter le risque d’une utilisation dictée principalement par la pure exigence de se rendre présent, et de considérer de façon erronée le web seulement comme un espace à occuper », explique le pape.

Il ne suffit pas d’être présent, ajoute-t-il, il faut savoir comment être présent « dans le monde numérique » pour montrer que « l’attention aimante de Dieu dans le Christ pour nous n’est pas une chose du passé ou encore une construction savante, mais une réalité concrète et actuelle ».

Ainsi, pour la première fois dans son magistère pontifical, Benoît XVI trace les objectifs de la pastorale du monde numérique. Celle-ci « doit pouvoir montrer aux hommes de notre temps, et à l’humanité égarée d’aujourd’hui, « que Dieu est proche; que dans le Christ, nous appartenons tous les uns aux autres » ».

Le pape invite l’Eglise à emprunter cette route en exerçant une « diaconie de la culture » dans le « continent numérique » d’aujourd’hui.

« Avec l’Évangile dans les mains et dans le coeur, il convient de réaffirmer qu’il est temps aussi de continuer à préparer les chemins qui mènent à la Parole de Dieu, sans négliger de dédier une attention particulière à qui se trouve dans une situation de recherche, et plus encore de la tenir en éveil comme premier pas de l’évangélisation », écrit-il.

« En effet, poursuit-il, une pastorale dans le monde numérique est appelée à tenir compte aussi de ceux qui ne croient pas, sont découragés et ont dans le coeur des désirs d’absolu et de vérité éphémères, puisque les nouveaux moyens permettent d’entrer en contact avec des croyants de toute religion, avec des non-croyants et des personnes appartenant à d’autres cultures ».

Le pape conclut avec une affirmation claire : les nouveaux médias sont « une grande opportunité » pour les croyants.

Jesús Colina

Voilà, en attendant !

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :