Accueil > Actualité, Politique - Société, Présentation, Pub ! > Epiphanie, mages et Befana !

Epiphanie, mages et Befana !


6 janvier, jourde l’épiphanie. cette fête religieuse où les mages apportent les cadeaux à Jésus, nouveau-né ! Ici, en Italie, c’est un jour férié. Et c’est le jour ou traditionnellement les enfants reçoivent leur cadeau (et pas à Noël, ce qui du coup paraît assez logique !).

Pour les italiens, c’est avant tout l’occasion de défiler, en fanfare, de la place Saint Pierre au château St Ange, en remontant la Via della conciliazione. Comme vous êtes gentils (en même temps, j’en sais rien, mais c’est l’expression consacrée – tiens, encore une parole sortie de son contexte !), je vous mets quelques photos…

Et puis je vous expliquerai, pour les plus patients qui iront au bout du post, qui est la Befana

L’arrivée des mages, portés sur leurs chaises à porteurs :
on a beau être à Rome, y’a pas de chameaux !

Et maintenant, la tradition locale (enfin italienne) : La Befana !


La befana est représentée par une sorcière, et elle vient apporter des cadeaux aux enfants. Quelle idée me direz vous ! Quelques explications donc : La befana serait une vieille femme, que les mages auraient rencontrés sur leur chemin vers Bethléem (avec détour à Jérusalem car Google maps avait planté). Les 3 mages lui auraient proposé de venir avec eux pour rencontrer le roi qui venait de naître. Elle aurait refusé. Mais, après leur départ, pris de remord, elle se serait mise en route, sans jamais arriver jusqu’à l’enfant (c’est ça de partir sans GPS !) (J’aurai aussi pu dire que c’est une femme, et que donc, lire une carte, c’est pas évident, mais bon, on pourrait m’accuser d’être un peu misogyne, et donc je n’utilise pas cette explication). Du coup, elle aurait commencé par distribuer les fruits sec et autres gâteaux qu’elle avait apporté (c’est une femme, elle fait la cuisine elle, pas comme les trois mages !), et elle continue encore aujourd’hui…

Donc une vieille femme, ok  mais pourquoi une sorcière ? Aucune idée (et trop fainéant pour chercher !). Voici donc quelques suppositions : elle a du regarder les étoiles pour trouver son chemin, ce qui en fait l’Elisabeth Tessier de l’époque, et la classe dans la catégorie « sorcières » (une femme qui regarde les étoiles et pas ses casseroles, à l’époque, c’est assez inhabituel – mesdames, il faut se resituer dans le contexte, ne me traitez pas de macho avant l’heure) ! Ou encore, comme elle voulait aller plus vite, elle a pris son balai et hop, de haut, comme Samantha dans « Ma sorcière bien aimé », elle a cherché les mages, et ces idiots, perdus qu’ils étaient, se reposaient chez Hérode, dans le palais, ce qui explique qu’elle ne les a pas vu !

P.S. : Merci à Armance, Marie et Mathilde pour les explications et les hypothèses sur la sorcière (j’avoue avoir transformées un peu ces dernières).

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :