Accueil > Actualité > Revue de Presse

Revue de Presse


une2Que ce soit dans la presse locale ou nationale, les jeunes sont au sommaire de l’actualité d’aujourd’hui. La Croix propose ainsi un dossier avec « des pistes pour répondre au malaise des jeunes » comme le dit le titre de la seconde page. Si le quotidien national enquête sur la pauvreté des jeunes, ce n’est pas le seul levier possible pour répondre à leurs aspirations, comme le rappelle Frédéric Mounier, un peu plus loin, dans le même journal, en relayant les propos des Benoît XVI aux jeunes réunis à Starà Boleslav hier matin : « Dieu frappe à la porte de votre liberté et vous demande d’être reçu comme un ami. La foi chrétienne, c’est cela : la rencontre avec le Christ, une personne vivante qui donne un nouvel horizon à la vie », disait en effet le pape aux 40.000 jeunes réunis pour prier avec lui.

Le Républicain Lorrain, malheureusement oserai-je dire, parle aussi des jeunes. Il ouvre l’édition de Thionville-Hayange par une grande photo de la marche blanche organisée « à la mémoire de Rémy », comme on peut lire sur la banderole que tiennent des jeunes. Plus de 700 personnes du quartier d’Elange qui se sont rassemblés, selon le journal, pour dire « non à la violence » suite à l’agression mortelle dont a été victime le jeune de 21 ans. Une marche au terme de laquelle l’abbé Philippi comme l’imam de Thionville ont pris la parole, rapporte le quotidien, en citant les paroles du religieux musulman : « nous avons abandonné notre jeunesse, oublié de lui transmettre d’autres valeurs que matérielles ».

Des paroles que l’on aurait pu retrouver dans la bouche du pape Benoît XVI ce week-end, lors de son voyage apostolique en République Tchèque. Les journaux de la presse écrite s’en sont fait les témoins. Stéphanie Le Bars, l’envoyée spéciale du journal Le Monde, cite ainsi dans l’édition d’aujourd’hui du journal, les paroles du pape à Brno, lors de la messe de dimanche : « L’expérience de l’Histoire montre à quelles absurdités parvient l’homme quand il exclut Dieu de l’horizon de ses choix et de ses actions », disait donc le pape, poursuivant l’après-midi même, lors de la rencontre avec les universitaires : « “Votre pays, un défi radical pour la foi et donc aussi pour l’espérance” ». La journaliste poursuit en écrivant que le pape répétait « là son inquiétude récurrente face à la sécularisation grandissante que connaissent les pays occidentaux et au matérialisme qui, selon lui, l’accompagne ». Et elle cite encore le Saint Père : « “Qu’arrivera-t-il si dans son souci de préserver un sécularisme radical, la culture se détache elle-même des racines qui lui donnent vie ?” ».

Jean Marie Guénois, dans la nouvelle mise en page du Figaro, s’interrogeait samedi, avant le départ du pape pour son voyage, sur « les sept défis de Benoît XVI » pour la nouvelle année. En vrac, il inventoriait « la délicate question de la Résurrection » que le pape abordera dans le second tome de son livre Jésus de Nazareth, « l’unité de l’Eglise » avec les schismatiques traditionnalistes, la « réconciliation de long terme avec le peuple juif », « le rapprochement avec l’orthodoxie », « les voyages pontificaux » que Benoît XVI devrait entreprendre en Europe l’an prochain, et les deux synodes, celui qui s’ouvrira d’ici 6 jours, pour l’Afrique, et celui que le pape a annoncé il y a une semaine, en octobre 2010, concernant les Eglises orientales. « La béatification de Jean-Paul II », dernier défi que l’actuel pape a face à lui pour cette année, devrait être le plus simple à gérer, tant son prédécesseur aura marqué son temps et laissé une empreinte forte.

Alors que nous approchons du 1er octobre, comment ne pas s’arrêter, comme le fait le magazine Famille Chrétienne, sur la belle figure de Sainte Thérèse de Lisieux, patronne des missions. Si cette dernière n’est pas sortie de son Carmel, elle aura marqué les esprits et les cœurs. Celui de l’écrivain Georges Bernanos comme l’explique Mgr Guy Gaucher et Sœur Monique Marie dans un long article de 6 pages du dernier numéro. Un get.aspxnuméro dans lequel Juliette Levivier revient aussi sur cette sainte « des “petits pas” » en y voyant un chemin de sainteté « sur mesure pour les mères de familles ». Messieurs, ne soyez pas jaloux, la dernière page de cette même revue nous présente Gérard Thénezay, un motard qui confie, selon le magazine, « être le double fan d’une femme et d’une bécane : sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus et la bienheureuse Harley-Davidson »…

Avant de conclure, je vous signale juste une pleine page du journal La Croix de ce week-end sur la ville de Metz. « Metz offre un visage chaleureux. Cela grâce à une couleur dominante, le jaune, qu’impose une pierre calcaire, venant de carrières situées à 20 kms de là : la pierre de Jaumont » explique l’article. Un visage chaleureux que vous pourrez apprécier aujourd’hui encore, vu que « l’été joue les prolongations » selon le titre du Républicain Lorrain… Alors pourquoi ne pas profiter de cet été indien pour lire en plein air… Bonne lecture, et à la semaine prochaine.

Publicités
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :