Accueil > Humour, Réflexion > To be catho or not to be…

To be catho or not to be…


Qui sont les catholiques ? Cette question peut paraître stupide, ou désarçonnante. Par exemple, vous considérez vous comme catholique, ou considérez vous votre voisin comme catholique ? Un catholique, c’est simplement un baptisé, y compris un baptisé qui aurait tourné le dos à la foi et serai devenu bouddhiste ? Ou bien ne considère-t-on que les catholiques pratiquants (et encore, quelle est la définition de pratiquant ? Celle de la sociologie actuelle, c’est à dire une messe par mois, ou celle de l’Eglise qui invite à la messe chaque dimanche ?).

Guy GilbertEst-ce que les catholiques doivent être militants, reliés et en communion avec le pape, ou bien, dans l’Eglise, peuvent-ils faire entendre leur voix, quitte à s’opposer à une hiérarchie qu’ils considéreraient trop figée.

Alors, qui sont les catholiques ? Y’a-t-il, comme pour les chasseurs, les bons et les mauvais catholiques ? C’est ce que semble penser certaines personnes, comme le montre ce post de Bloguequipeut ! Et le fait de ce moquer de ces commentaires ne tend-il pas à renverser, pour certains, la vapeur ? Les bons des uns seraient-ils les méchants des autres ?

Alors, qui sont les catholiques ? N’hésitez pas à laisser un petit message ci-dessous pour donner votre avis. A moins que, comme moi, vous refusiez peut-être de prendre position, préférant imaginer et penser qu’au delà des classifications des uns ou des autres, un catholique, c’est avant tout une personne qui cherche à suivre Dieu, et que ses chemins sont nombreux, même si leur point d’arrivée est unique…

Publicités
Catégories :Humour, Réflexion Étiquettes : , , ,
  1. 9 septembre 2009 à 18:33

    Bonsoir,
    Je serais personnellement tenté de distinguer les personnes catholiques sur le plan de la culture, et ceux qui le sont sur le plan de la foi.
    Sur le plan de la culture, on pourra retrouver à la fois des athées que des croyants, des pratiquants que des non pratiquants… Nous vivons dans un pays imprégné par la culture catholique, marqué par son droit, ses valeurs, son art et son histoire, aussi est-il difficile de s’en extraire complètement.
    Sur le plan de la foi, je vois la catholique comme quelqu’un qui croit (Credo), ou bien fait suffisamment confiance au Christ et à l’institution (l’Eglise, qu’Il a laissée pour nous guider) pour compenser une adhésion pas forcément totale sur le plan intellectuel.
    Pour revenir à la question de la communion ou de l’obéissance à l’institution, je ne vois aucun problème au fait que les gens réfléchissent, se posent des questions, en posent, à la fois sur des questions de foi que sur des questions de doctrine. Je crois qu’il y a clairement de la place pour le débat, mais il ne faut pas oublier non plus que le Pape est la pierre sur laquelle le Christ a bâti sont Église et qu’en l’occurrence la vertu d’obéissance filiale doit être mise en avant. Nous n’avons pas forcément ni tous les éléments ni la connaissance absolue, et tout comme un enfant se doit d’obéir à ses parents même lorsqu’il ne comprend pas, je me sens personnellement tenu à la même obéissance vis à vis de l’Eglise et du Pape. Obéissance rime ici avec humilité je crois.

  2. Lemessin
    9 septembre 2009 à 22:45

    Cher Laloose, merci pour votre commentaire. Vous avez pu constater que j’ai placé ce post dans la catégorie humour, preuve que je prends vorte caractérisation comme mes propres élucubrations, avec beaucoup de recul et de second degré.

    En ce qui concerne la culture, je suis tout à fait d’accord avec vous.

    Pour la foi, ok sur le fait de croire, même si l’affirmation du Credo n’est pas forcément un critère, comme vous l’expliquer. La confiance envers le Christ par contre, est essentielle, car elle implique un rapport fort avec Dieu. Mais le Christ vu comme Fils de Dieu, et non pas un Christ désincarné ou dé-divinisé. sinon, la foi devient une simple idéologie ou une transcendance sans rapport avec l’homme.

    Et c’est là que le bas blesse, car parmi ceux qui sont peut-être les plus distants de l’institution, combien savent vraiment qui est le Christ, et donc entretiennent un vrai rapport avec lui ? Et inversement, combien croient vraiment en Dieu, mais sont perdu par la faute des divisions de l’Eglise, de nos limites humaines (à tous), et n’arrivent pas à les dépasser ?
    Quant à ceux qui sont les pratiquants, combien, en étant intransigeants, figés, ne sont pas dans l’Esprit d’accueil professé par le Christ (au sens premier, incluant le partage des richesses, des choses très terres à terre…). Je ne vise personne, et ne veut condamner personne, mais je pense que des exemples positifs ou négatifs, nous pouvons en trouver dans toutes les situations, dans tous les « camps »

    La question de la communion est ici centrale, mais l’histoire de l’Eglise nous a montré qu’il existe toujours des limites, y compris dans la bonne foi. Que penser des chrétiens séparés au moment de la papauté d’Avignon, quand il y avait plusieurs personnes qui se déclaraient papes… Que penser des conciles qui ont pris des décisions contraires sur une forme liturgique,… qui doit on suivre ? Je reconnais totalement le ministère d’unité du pape, mais s’il est mal présenté, s’il est, comme c’est souvent le cas aujourd’hui, « trahis » par les médias, comment en vouloir aux braves gens qui pensent ne pas être en communion avec le Saint Père alors que sur le fond, ils le sont certainement plus qu’on ne le leur fait croire. Ils ne sont pas innocents, par manque de recherche personnelle, certes, mais c’est parfois dur de trouver une information objective…

    Votre humilité vous honore, cher Laloose, mais elle est à certains moments trop dure à vivre pour certains, et c’est le témoignage de leurs frères qui les gardera en lien avec l’Eglise, et leur permettra certainement d’évoluer positivement. C’est du moins mon espérance.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :