Archive

Posts Tagged ‘Vatican II’

Vatican II, c’est (encore) maintenant !

9 décembre 2012 3 commentaires
Paul VI lors de la clôture du concile Vatican II

Paul VI lors de la clôture du concile Vatican II

Samedi, le 8 décembre, nous avons fêté les 47 ans de la clôture du concile Vatican II. Permettez-moi un flash-back et surtout de m’arrêter un peu sur son lancement. En effet, il y a un peu plus de 50 ans, Jean XXIII ouvrait le concile Vatican II. Ce dernier  a eu des répercussions que tout un chacun a pu constater, que ce soit au niveau de la liturgie (français, messe « face au peuple »,…) ou à des niveaux plus pastoraux (l’œcuménisme, l’attention au monde dans la constitution pastorale Gaudium et Spes sur l’Eglise dans le monde de ce temps). Et encore, je n’aborde pas l’aspect théologique avec le travail sur la Parole de Dieu et son interprétation aujourd’hui, avec la question de la révélation et de sa source unique et continue qu’est la Bible et la définition de la foi dans l’histoire de l’Eglise.

Si je n’aborde pas tout cela, c’est parce qu’il me semble que l’élément central du concile reste  l’idée qui a présidé à sa mise en œuvre. Il faut remonter au 25 janvier 1959 pour comprendre ce qu’a voulu faire Jean XXIII. Après les vêpres à la basilique St Paul hors les murs, pour clôturer la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, le pape annonce aux cardinaux présents plusieurs nouvelles, dont son intention de convoquer un concile pour un aggiornamento, c’est-à-dire une « mise à jour » de la manière de présenter la foi.

Il convient, disait-il, que cette doctrine sûre et immuable, à laquelle on doit adhérer de manière fidèle, soit approfondie et exposée selon des demandes de notre temps. En effet, autre est le dépôt de la Foi, c’est-à-dire les vérités contenues dans notre vénérée doctrine, autre est le mode par lequel elles sont annoncées avec toujours le même sens et dans la même acception.

Voilà l’inspiration fondamentale du Concile, et tout le travail réalisé n’avait que ce but : rendre la foi compréhensible par les hommes et les femmes de ce temps. Un travail de réécriture en somme, de reformulation pour mieux présenter Dieu aux hommes d’aujourd’hui. 50 ans plus tard, il semble que le travail soit loin d’être fini, et à reprendre une fois de plus. C’est en fait une œuvre d’inculturation qu’il nous faut faire. Et le meilleur pour nous montrer l’exemple, c’est Jésus Christ. Regardez comment il décrivait l’amour de Dieu à ses contemporains : il utilisait des paraboles, avec des exemples de la vie courante : les vignerons, le berger qui cherche sa brebis perdue, l’histoire du figuier, le fils qui demande son héritage et le gaspille avant de revenir chez son père,… Je m’arrête là.

Aujourd’hui, quelles images pouvons-nous utiliser pour parler de Dieu à nos contemporains ? Qui, y compris parmi les pratiquants réguliers, comprend le Credo, celui que nous récitons tous les dimanches et dans lequel nous proclamons notre foi. Oh, je ne suis pas en train de vouloir le changer, ni même de vouloir l’adapter. Il y a des éléments symboliques qui restent. Mais il y en a tant d’autres que nous pouvons inventer pour dire notre foi, pour l’exposer de manière claire.

On dit parfois qu’il fallait deux papes pour faire le concile Vatican II. L’un qui a eu le courage de l’ouvrir mais dont on ne sait s’il aurait eu la force de le mener à bout, et l’autre qui n’aurait certainement pas osé s’aventurer sur cette voie, mais qui a permis aux pères conciliaires de mener leur travail à son terme. Jean XXIII et Paul VI, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, ont travaillé main dans la main. Le premier a eu l’intuition, le second a géré cette intuition et lui a donné un rayonnement et une ampleur inimaginable. C’est peut-être, voire certainement, une invitation pour nous à travailler en commun pour inculturer notre foi dans notre monde actuel. Pour traduire ce que nous croyons et ce que nous avons peut-être du mal à croire dans un langage que nos frères et sœurs peuvent comprendre.

Voilà tout l’enjeu de la Nouvelle évangélisation. Toucher les cœurs et pouvoir dire ce que nous croyons. Et soyez assurés que ce n’est pas le travail des théologiens. Alors certes, il y a 47 ans, on a refermé le concile, mais à y regarder le prêt, le travail est encore en cours… Oui, finalement, le concile, c’est encore maintenant !

Catégories:Actualité, Réflexion Mots-clés : , , ,

Revue de Presse : Mariage pour tous, mariage pour tous, mariage pour tous,…

8 novembre 2012 12 commentaires

Illustration tirée du blog : traits-d-humeur.over-blog.com

Le sujet de la semaine, à n’en pas douter, c’est le mariage pour tous. Tous, c’est l’occasion de le dire, en ont parlé, à commencer par les évêques, réunis à Lourdes pour leur assemblée plénière d’automne ! Le Cardinal André Vingt-Trois a ouvert l’assemblée des évêques de France samedi dernier par un discours dans lequel une grosse partie était consacrée à ce sujet. Dans cette prise d e parole, une formule a fait mouche : « un mariage pour quelques-uns imposé à tous ! » Après avoir évoqué le concile Vatican II et le Synode pour la promotion de la Nouvelle évangélisation, l’archevêque de Paris a eu un long développement sur la question de « la loi républicaine », autour du mariage pour tous, mais aussi de la question de la catéchèse pour les enfants, avec une mention à Jules Ferry svp ! De nombreux médias se sont fait l’écho de discours, sans aller jusqu’à consulter les documents publiés par les évêques et que le cardinal avait rappelés dans son texte, telle la note « Elargir le mariage aux personne de même sexe ? Ouvrons le débat ! ». Ce texte, si l’on prend le temps de la lire, montre que les attaques contre les propos tenus par les responsables de l’Eglise sont totalement infondées. Je vous renvoie aussi à son homélie de ce dimanche, soit en vidéo sur le site du Jour du Seigneur, soit écrite, sur le site des évêques de France (où vous pourrez trouver un dossier sur l’ensemble de leur travail cette semaine). Sinon, à Dijon, c’est un dépliant qui a été publié et distribué par le diocèse à 20.000 exemplaires. Le but avoué étant de proposer « un discernement et des repères, dans lesquels se reconnaîtront toutes les personnes qui veulent prendre du recul par rapport aux changements législatifs annoncés ».

Sur le même sujet, le cardinal Ricard a été interrogé par Famille Chrétienne, et il ne mâche pas ses mots à propos du non-débat qui règne actuellement : « ce n’est pas parce que vous avez effectué quelques auditions de responsables de confessions religieuses ou d’associations que vous avez créé un véritable débat. Le débat, ce n’est pas un jeu de ping-pong, d’opinions contradictoires, par médias interposés ». Une position que François Hollande lui-même a validé ce mercredi, comme le rapporte Radio Vatican, renvoyant ainsi certaines obédiences de francs-maçons ou d’autres groupes de pressions dans les cordes !

D’autre part, les catholiques ne sont pas les seuls à s’engager pour la défense de la loi actuelle sur le mariage, comme le rapportent plusieurs articles de journaux. Jean-Marie Guénois, pour le Figaro, montre même le déplacement du débat sur le terrain sociologique : « Juifs, chrétiens et musulmans ont privilégié l’analyse des conséquences sociales du mariage homosexuel, laissant de côté les argumentaires théologiques ». Constance de Buor dresse le même constat dans le magazine La Vie de cette semaine (article à consulter gratuitement après inscription sur le site internet)

Du côté des blogueurs, Charles Vaugirard propose de dépasser la question du mariage pour s’intéresser à celle des enfants, et ce à travers la tenue d’ « Etats Généraux de l’enfant » ! Le blogueur s’interroge : « La possibilité d’avoir un enfant est-elle un nouveau droit de l’Homme, le “droit à l’enfant”, pour toutes les formes de couples ? Ainsi, les couples non-procréatifs par nature (et non suite à un problème médical, comme les couples hétérosexuels stériles), que sont les couples homos, pourront-ils tout de même donner la vie à grand renforts de prouesses biotechnologiques ? » Sa réponse à lui est toute trouvée, et elle est simple : « Une telle innovation n’est pas souhaitable ». S’intéresser au devenir de l’enfant, c’est également, selon Jean Mercier, le choix de l’épiscopat français : « la tactique de l’Église est claire. Primo, non pas défendre les intérêts du catholicisme, mais ceux des enfants et de la société à travers ses cadres anthropologiques, c’est-à-dire se placer sur le plan de la raison et du droit ».  Un article à lire dans La Vie de cette semaine.

Il y a aussi, à propos de ce projet de loi, ceux qui s’en sortent par la prière. Si le projet a déjà été étudié par le gouvernement, la proposition de Goéland Duval vaut largement pour les prochaines étapes parlementaires et pour les débats à venir. Je vous la laisse découvrir dans ce très bref  billet ! Pour d’autres, leur engagement se traduira par une démarche publique, répondant à l’appel à manifester le 17 novembre (ne vous trompez pas de date, le 18, ce ne sera pas le même combat).

On l’a déjà vu, et ne nous leurrons pas, les cathos et les différents responsables religieux ne sont pas les seuls à s’inquiéter de ce projet de loi. Spécialiste des blogs et d’internet, David Abiker, qui sévit le soir dans l’émission “Des clics et des claques” a publié une nouvelle-fiction qui a pour titre : « Grosse frayeur chez Papa-Papa » ! Une contribution que l’on espère totalement fictive, tant elle est effrayante au fond ! D’ailleurs, même des maires de gauches s’opposent à ce projet. C’est Patrice de Plunkett qui nous signale un article du Point dans lequel plusieurs maires encartés au Parti Socialiste font état de leur fibre catholique et déclarent refuser cette évolution. Il y a même un député de gauche qui prend officiellement position contre ce projet de Loi (encore Merci à Patrice de Plunkett pour le lien). Et je vous renvoie également au communiqué des parlementaires pour la famille, qui propose 100 jours de débats sur ce sujet ! Pour Jean-Pierre Denis, il est, dans ce non-débat actuel, question de « dogmatisme ». C’est ce qu’il explique dans son édito de la semaine de La Vie, montrant comment toute prise de position contraire au « faux consensus » autour de ce projet de loi est délibérément mis de côté et disqualifié en lui « collant des étiquette infamantes ».

Un petit mot pour constater quand même que ce débat n’est pas simplement franco-français, mais qu’il se pose aussi en Suisse et en Espagne, où le mariage homosexuel a été confirmé par le Tribunal constitutionnel, tandis qu’aux Pays-Bas c’est la question est celle de la reconnaissance de plusieurs parents (plus que deux) pour un enfant qui se pose.

En conclusion de ce trop long sujet (enfin, conclusion pour aujourd’hui), je vous renvoie vers La Croix qui a un dossier complet sur le sujet ! Bonne lecture !

 

On en arrive à nos sujets hebdomadaires, avec les JMJ et un appel au volontariat par la Famille de St Joseph. On apprend dans ce petit billet que 40.000 volontaires sont attendus au Brésil, soit le double de ceux qui s’étaient mis au service des pèlerins à Madrid. Et pour vous motiver à partir à Rio, il y a surtout, en pied de cet article, la vidéo du Cathologue, où Jérôme vous détaille ses cinq « arguments originaux pour aller aux JMJ » ! Si après-ça vous ne foncez pas vous inscrire…

Concernant l’année de la Foi et les 50 ans de Vatican II, je vous propose une petite histoire belge ! En fait, il s’agit d’une émission de la RTBFqui a pour titre “Il était une foi” et qui a pour thème Vatican II. Entre Joseph Fameré et la squadra Belga, les témoignages du cardinal Ries, ou la pub pour le web-documentaire des Médias Catholiques, il y a largement de quoi découvrir l’influence des belges sur concile !

A signaler aussi, parce que tout ce que font le gouvernement français et ses services n’est pas à critiquer, les journées d’études sur Vatican II organisées par le ministère des affaires étrangères !

Concernant Diaconia, et même si il ne faut pas limiter cette dynamique à certains services écclésiaux, le secours Catholique publie aujourd’hui son rapport qui a pour titre « Regard sur 10 ans de pauvretés ». Preuve que si l’Eglise est engagée contre le mariage pour tous, elle n’en est pas moins attentive à tous, et surtout aux plus pauvres. Et Sylvia, la « sacré gothique » nous donne quelques exemples de cet engagement de l’Eglise envers les plus pauvres ! Avec un style véhément où l’on sent l’exaspération, elle s’adresse à tous ceux qui demandent à l’Eglise de se taire face aux évolutions sociétales, et leur démontre que le discours sur ces sujets s’articule avec une mise en œuvre de la charité. Le Petit Chose, pour sa part, nous montre comment sa charité se fera active le 18 novembre. Si elle ne soutient pas le combat contre le mariage pour tous, elle accepte néanmoins d’entrer en débat avec ses contradicteurs, et surtout elle veut montrer qu’elle reste ouverte à tous dans leur accueil et l’attention à eux !

Un mot quand même pour souligner l’élection de Barack Obama aux Etats-Unis, avec son verset biblique préféré : « Ceux qui espèrent dans le Seigneur retrempent leur énergie : ils prennent de l’envergure comme des aigles, ils s’élancent et ne se fatiguent pas, ils avancent et ne faiblissent pas ! » (Is 40, 31.) ». C’est un petit article à lire sur le site du Pèlerin. Salut cette élection Benoît XVI a envoyé un télégramme au président américain. Le père Lombardi en a donné un résumé, qui nous est rapporté par l’agence Zenit ! Et les évêques américains, pourtant assez peu favorables au candidat démocrates, l’ont eux aussi, à leur tour, félicité, en l’assurant de leurs prières pour que « Dieu donne la force et la sagesse » au président afin d’« affronter les défis qui attendent les Etats-Unis ». C’est à lire sur news.va !

 

En bref :

Revue de Presse : Numéro spécial 50 ans de Vatican II et Synode !

11 octobre 2012 1 commentaire

Le vent tourne les pages de l’évangéliaire durant la messe d’ouverture de l’Année de la foi

Une revue de presse un peu spéciale en ce jour anniversaire des 50 ans de l’ouverture du concile Vatican II. Un premier point sur cet anniversaire et l’ouverture de l’année de la foi, et un second (très rapide) sur le synode sur la Nouvelle évangélisation, bien qu’il soit compliqué de dissocier clairement ces deux événements.

Sur Vatican II, pour commencer, je ne peux que citer le blog des prêtres de Metz, Vatican II : objectif 50 ans ! Outre l’actualité du moment, avec les homélies du pape pour l’ouverture du synode sur la nouvelle évangélisation et celle de la messe d’ouverture de l’année de la foi, qui a lieu ce matin, vous trouverez des réflexions sur le contexte du concile, une analyse de certains textes pris dans leur globalité ou sous un angle particulier (Presbyterorum Ordinis, Inter Mirifica, Dei Verbum, Lumen Gentium, Gaudium et Spes…), des vidéos, des podcasts, des recensions, des liens,… Bref, un site qui est loin d’être complet mais qui offre un point de vue assez vaste sur le sujet ! Pour en savoir plus, pour le découvrir et comprendre les intentions des auteurs, il y a même une petite page (avec là aussi une vidéo). Etant partie prenante de ce blog, je n’en dirais pas plus, sinon qu’il est très bien…

A noter sur ce blog plusieurs liens :

  • Le premier vers la page de la conférence des évêques de France qui propose un contenu assez exhaustif sur cet anniversaire. La mise en page est celle de l’ensemble du site, et il faut farfouiller un peu pour trouver son bonheur, ou sinon, cliquer sur un lien et laisser la providence vous faire rencontrer une initiative diocésaine, un texte surprenant, une pépite sur le concile… Et bien entendu de nombreux liens.
  • Le second vers le site Porta Fidei, réalisé par le Centre d’Etudes Théologiques de Caen. On y trouve là aussi de nombreuses vidéos, ainsi que des articles de fond et d’actualité. Si le contenu n’est pas toujours inédit sur ce site (il y a des reprises de certaines interviews), l’aspect vidéo mis en avant est vraiment intéressant, car il cherche à démocratiser la foi. Autour du concile, c’est en effet ce qui constitue l’Eglise qui est mis en avant. Et puis, autant le dire clairement, je suis fan de leur design. Sobre, épuré, avec un effort pour présenter de belles photos, pour trouver des vidéos, et aussi pour mettre des articles en relation les uns avec les autres. Attention, le site est addictif. Quand on y va, on a du mal à décrocher, et on se promène longuement d’une page à l’autre…
  • Le troisième lien renvoie vers une page Scoop-it sur Vatican II. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Scoop-it est un agrégateur de lien, qui permet principalement de “stocker” divers liens renvoyant vers des articles déterminés. Sur cette page, il y a jusqu’à présent plus de 40 liens vers des billets de blog, des articles de journaux, de sites catho ou non. Mais dans les jours qui viennent, elle va certainement se remplir à une vitesse vertigineuse ! Un bon moyen, là aussi de sortir de ses habitudes de surf !
  • Un dernier lien est plus subtil à trouver. Il renvoie vers quelques vidéos du Jour du Seigneur sur le concile. On peut les visionner dans le site même, ou, par l’intermédiaire de la page multimédia, se reporter sur les deux parties du site du Jour du Seigneur consacré à l’événement ! Là encore, du contenu fort, avec des témoignages de personnalités, et surtout, des images d’archives.

Quittons ce blog sur Vatican II et ceux auxquels il renvoie pour l’actualité chaude ! Et c’est sur les pages de Radio Vatican que je vous envoie pour suivre cet événement. Outre les reportages et interview produits par la rédaction française, on y trouve des textes et même quelques vidéos. Pour ceux qui trainent sur Facebook, il y a aussi leur page à suivre ! Rien qu’aujourd’hui (ok me direz-vous, c’est normal), à 6h10, il y avait 3 articles en première page sur les 50 ans du concile, dont le texte inédit du pape qui est publié par l’Osservatore Romano dans son édition spéciale pour les 50 ans de l’ouverture du concile Vatican II.

Du côté des magazines, sur Internet, Témoignage Chrétien a publié il y a quelques temps un pearltrees avec de nombreux liens. Si vous n’y trouvez pas votre bonheur, c’est que vous êtes trop exigeant ! Et dans la livraison de la semaine, qui est la dernière du magazine sous cette forme, on trouve un dossier nommé « Ecclesia semper reformanda » (Une Église toujours à reformer) ! Gilles Routhier, théologien québecois, revient notamment sur la question de la réforme, à l’aune du texte de 2005 de Benoît XVI sur la lecture de Vatican II. Dans le même numéro, plusieurs livres sur le sujet vous sont présentés.

Famille Chrétienne nous propose un numéro spécial autour du regard que porte Benoît XVI sur le concile ! « Cinquante ans après Vatican II, écrit Aymeric Pourbaix dans son éditorial, l’Année de la foi marque donc à nouveau cette volonté de passage de témoin entre générations, afin de tourner la page, sans la déchirer davantage, des divisions du passé, et pour se tourner résolument vers l’avenir : l’annonce de la foi dans un monde à ré-évangéliser ».

Sur le site de La Vie, un dossier sur Vatican II regroupe les articles de ces derniers temps (ainsi que certains d’il y a 50 ans), tandis que dans le Pèlerin de cette semaine, c’est Mgr Doré qui nous affirme clairement que « Vatican II est une chance pour l’Eglise » ! Quant au journal La Croix, il propose un bilan de Vatican II en affirmant que « Cinquante ans après Vatican II, l’Eglise compte toiujours » tout en constatant cependant « une déchristianisation brutale en 50 ans » ! D’autres articles viennent bien entendu s’ajouter à ce dernier, tel l’éditorial de Dominique Grenier qui titre sobrement « boussole » ! (à lire gratuitement sur internet aujourd’hui !). Bien entendu, sur RCF, sur Radio Notre Dame, et sur KTO ainsi que sur de nombreux site diocésain, vous trouverez des dossiers sur le sujet ! Mais là, je vous laisse vous débrouiller…

Pour les fans de podcasts, qui ne connaissent pas le contexte et les événements du début du second concile du Vatican, Franck Ferrand vous propose, sur Europe 1, une mise à jour dans son émission “Au cœur de l’Histoire” ! Un #MustListen . Pour ceux qui préfèrent la télé, ça se passe ce soir sur KTO. C’est Philippine de St Pierre qui assurait la pub sur Twitter : « « Le bon pape Jean XXIII », à voir sur #KTO les 11 et 12 oct, pour avoir envie d’acheter le DVD ! ». Et les plus courageux pourront même se plonger dans la lecture du livre de John O’Malley, “L’évènement Vatican II”. Le père Christophe Delaigue, sur son blog, nous en donne un bon aperçu, qui devrait vous inciter à vous lancer !

Un dernier mot sur les blog pour l’anniversaire de l’ouverture du Concile, en vous signalant la reprise de quelques pages du livre de Joseph Ratzinger, “Mon Concile”, autour du schéma XIII (le texte précédant Gaudium et Spes), sur le blog “En passant… en glanant…” !

On en arrive (finalement) au Synode pour la Nouvelle évangélisation, et une nouvelle fois, je fais le tour des médias qui en parlent. La palme revient à Radio Vatican qui déploie beaucoup d’énergie (normal en même temps), ainsi qu’à La Croix, qui a mis en place un Storify, reprenant des tweets, des photos, des liens,… Bref, une actualisation quasi instantanée sur le synode ! C’est tout simple, mais tellement efficace ! Pour les plus branchés, on peut aussi suivre deux twittos qui participent au synode : Florence de Leyritz (qui est aussi dans La Croix avec son mari Marc), et Mgr Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec (qu’on peut aussi suivre sur Facebook, avec des photos inédites). KTO est aussi de la partie, en proposant chaque jour une chaine spéciale sur Youtube (et bien entendu à la télévision) pour suivre le synode qui a débuté dimanche dernier. Philippine de St Pierre passe les participants à cette rencontre au grill des questions, et chaque jour, on découvre un autre aspect de ce que signifie l’évangélisation !

Du côté des blogueurs, ça réagit aussi, avec un billet de Frédéric Mounier qui titre, cash : « Le synode et l’architecte, du sol au plafond ». L’envoyé permanent de La Croix à Rome prend l’image d’une maison, et à partir de cette analogie, il montre qu’on ne peut se résoudre, aujourd’hui, à de légers aménagements. « En un mot, est-il sage de s’en tenir à une remise à neuf de l’ancien, alors qu’à bien des égards, c’est la distribution des pièces elles-mêmes, et leur usage familial et social, qui a changé ? Je note qu’il a été prévu une nouvelle pièce, devant l’entrée : le Parvis des Gentils, destinée au dialogue avec ceux qui ne croient pas ». Il n’est pas le seul à réfléchir sur le sujet. Mais Pierre Baptiste Cordier est plus positif. Pour lui, « Vatican II nous invite à devenir des missionnaires de l’annonce mais cette dernière doit, à mon sens, passer par capillarité, par nos modes de vie, de pensée, par une fraternité manifestée à tout à chacun ». Pour l’auteur du blog “En manque d’Eglise”, en revanche, il n’y a pas grand-chose de nouveau sous le terme Nouvelle évangélisation. Et pour justifier son propos, il cite Antoine Chevrier ! Comme quoi, aujourd’hui, il y a certainement autant d’idées sur la nouvelle évangélisation que de personnes ! La preuve ? Allez jeter un œil au site mis en place par le diocèse de Québec, et vous pourrez vous faire votre idée !

 

Deux mots quand même pour vous rappeler les Etats Généraux du Christianisme (#EGC) organisés par La Vie à Strasbourg ce week-end. On y parlera de la Foi, et certainement aussi d’évangélisation… Bref, on reste dans le thème !

Et puis, parce que tous vos magazines chrétiens en parlent, ce soir, sur Arte, les deux premiers épisodes de Ainsi-soient-ils, la fiction sur la vie de cinq séminaristes. Pour un autre regard, avec des vrais séminaristes, c’est vers Lille qu’il faut tourner le regard.

Revue de Presse : Réseaux Sociaux, mariage homosexuel, témoignage…

3 octobre 2012 5 commentaires

Pour Kevin et Sofiane, via @Lepetitchose

On commence par une petite incursion dans le futur, avec le thème de la prochaine Journée Mondiale des Communications Sociales. Il a été rendu public samedi dernier : « Réseaux Sociaux: portes de vérité et de foi ; nouveaux espaces pour l’évangélisation ». Au vu du thème, il est impossible de ne pas donner en premier la parole à celui qui est peut-être le plus éminent représentant de ces évangélisateurs sur les réseaux sociaux, Mgr Hervé Giraud. Dès samedi, il a commenté ce message (pour le lire, retournez au mois de septembre sur son diaire, et rendez-vous au 29 !). Sinon, Radio Vatican nous propose d’autres clés pour nous approprier ce thème.

Un sujet qui d’ailleurs est largement d’actualité, car aujourd’hui, les réseaux sociaux servent à tout, y compris à la prière. Un exemple nous en a été donné cette semaine, suite au massacre de Grenoble. Le Petit chose a ainsi publié un billet et un tweet lundi soir, pour inviter ses lecteurs à s’associer, sur le réseau, à sa prière pour Sofiane et Kévin, les jeunes tués vendredi dernier à Grenoble. Son message a été largement relayé, par voie de tweet, sur Facebook ou dans des billets de blog. Et mardi, vers 18h30, les tweets #VagueBlanche sont passés, quelques billets aussi.

Les réseaux sociaux servent aussi à faire connaître des initiatives méconnues, à partager des informations qui n’auraient pas l’écho mérité. Certes, l’impact est peut-être faible, mais il n’est pas négligeable. L’exemple nous est donné par le blog “Dialogue Abraham”, où l’on apprenait cette semaine qu’en Libye, « la population locale, poussée à bout par les islamistes d’Ançar al-Chari’a –Partisans de la chari’a- (apparemment responsables d’avoir lancé l’attaque contre l’ambassade US) attaqua leur local et les chassa de la ville ». Quand, dans la même ville, l’ambassadeur américain a été assassiné, les médias l’ont largement rapporté. Mais pour cette info, heureusement, les réseaux sociaux existent et offrent un petit espace d’information très différent, au service de la vérité !

Changement de sujet : vous connaissez la position de l’Eglise sur le mariage homosexuel, mais peut-être avez-vous du mal à en rendre compte. Eh bien dans ce cas (et même autrement d’ailleurs), je vous incite à télécharger (et à lire bien-sûr) une note de travail rédigée par le Conseil “Famille et Société” de la Conférence des évêques de France. Selon ce qu’en dit très justement Mgr Bernard Podvin, le porte parole des évêques de France, «  ce document est riche à plusieurs titres : il est la convergence de compétences pluridisciplinaires. Il ne se résume pas à des slogans incantatoires. Il propose une véritable analyse. Il est aussi une pressante interpellation éthique ». Un document à lire pour se documenter, pour comprendre et argumenter autour de ce que préconise l’Eglise catholique pour nos sociétés.

Sur le même sujet, Natalia Trouiller n’en finit pas de nous épater. Elle se livre, sans exhibitionnisme, mais en vérité, pour défendre ce en quoi elle croit. Là, il s’agit du mariage entre un homme et une femme. En fait, elle nous offre à la lecture la lettre qu’elle a écrite à son député, pour protester contre le projet de mariage pour tous. Pas uniquement à partir de ses convictions religieuses, mais aussi de son expérience. Je vous en livre un petit extrait, mais vraiment, c’est l’ensemble du billet qui vaut le détour :

Dans l’esprit de beaucoup, il semble que le sexe de ceux qui vous élèvent importe peu, que l’amour prime. Permettez-moi de vous dire que c’est un leurre, en particulier lorsqu’il s’agit d’enfants adoptés. L’amour est essentiel mais parfaitement insuffisant. Les qualités pédagogiques individuelles de chaque parent aussi. Ce dont un enfant a besoin avant tout, c’est de pouvoir dire « papa » et « maman ». Nous, enfants nés sous X, le savons mieux que quiconque, car on ressent toujours plus fort ce dont on a failli être privé.

Et quand Natalia nous parle d’elle, elle répond en quelque sorte à l’appel lancé par Valérie Barbe dans son billet de lundi. Un article inspiré par l’interview de l’ex-chanteuse Diam’s, qui déclarait : « Les musulmans, leur spiritualité,  je la voyais (ramadan etc.) et je ne voyais pas trop celle des autres ». Comme le dit Valérie, « et toc ! dans les dents ! ». La blogueuse nous exhorte alors à un témoignage plus fort, tout en restant respectueux de la laïcité et des autres. Et c’est dans ce même esprit que Koz nous parle de sa foi, en dialogue avec Doudette ! Un dialogue qu’Emmanuel Pic n’a pas hésité à utiliser pour illustrer la nouvelle évangélisation ! Quant à Goéland, il a prolongé cet échange de mails pour donner son témoignage et dire sa foi ! Oui, il n’y a pas à dire, internet, c’est quand même fabuleux, et cela confirme ce que dit le pape : les réseaux sociaux sont de véritables « portes de vérité et de foi » et en même temps des « espaces pour l’évangélisation » !

Un peu de dépaysement : on paert pour le Brésil et les JMJ, avec le site www.isereanybody.com, du diocèse de Grenoble ! Sur la partie réservée aux JMJ, on découvre l’ambition des organisateurs isérois : « Nous lançons le défi que chaque paroisse puisse envoyer au moins 2 jeunes à Rio ! » ! Vu qu’il y a 46 paroisses dans le diocèse, c’est un beau défi. Allez, on y croit, et on vous encourage !

Du côté de Diaconia, rien de bien nouveau sous le soleil. Le projet poursuit sa route. Sur le site officiel, http://diaconia2013.fr, vous pourrez retrouver les dernières actualités, qui sont parfois très locale. Pour preuve, l’écho donné à cette rencontre des enfants sur le thème de Diaconia à Thionville, avec, en pièce jointe, un déroulement de la messe qui a été célébrée, un mot d’entrée déjà écrit… Bref, du bonheur pour ceux qui seraient en panne d’idée.

Sur le même site, on découvre aussi la vidéo d’invitation à la rencontre du 9 au 12 mai prochain, à Lourdes, pour le rassemblement Diaconia ! Un film où tous, les blessés de la vie comme les plus chanceux, ont leur place, et témoignent de leurs fragilités et des merveilles qu’ils ont vécues.

Le gros sujet du moment, sur internet, au moins pour les rédactions des différents médias, c’est l’année de la Foi et les 50 ans de Vatican II. Et Benoît XVI prépare aujourd’hui même ces événements par un pèlerinage au sanctuaire de Lorette ! Il met ainsi ses pas dans ceux de Jean XXIII qui avait effectué le même voyage il y a 50 ans.  Voilà pour l’actualité du jour. Sinon, que dire ? Il y a tellement d’informations sur le sujet que je ne sais pas où commencer. Peut-être tout simplement en vous renvoyant vers le compte Scoop.it sur les 50 ans de Vatican II sur lequel je mets de nombreux liens sur cette actualité. Et comme il faut bien choisir, je vous renvoie vers le site mis en place chez nos voisins belges, minisite.catho.be/vatican2/ ! Du texte, des vidéos, des sons, et tout ça en attendant le web-documentaire qui devrait sortir. C’est la section «“Bonus” qui est la plus fournie, sans être trop exhaustive non plus pour l’instant.

Sur le même sujet, deux billets de blog de Jean Mercier, de La Vie, qui revient dans le premier sur l’opposition entre l’herméneutique de la rupture et celle de la « réforme dans la continuité », en éclairant ce débat par « le concept de conversion ». Dans le second billet, le journaliste se fait quasi-théologien en nous dressant le compte rendu d’une rencontre théologique, à Moulins, sur le concile. Les questions sont pointues, mais accessibles, et portent à la réflexion. Un billet à ne pas manquer !

Il y aurait encore de nombreuses choses à dire, de nombreux articles à citer, mais voilà on ne peut pas tout dire. Et puis, tant que j’y suis, sachez que la semaine prochaine, cette revue de presse, qui paraîtra le 11 octobre donc, sera consacrée à cet anniversaire ! Patience donc, et n’hésitez pas à apporter votre pierre à l’ouvrage.

 

Quelques infos encore : Edmond Prochain a ouvert un blog sur les films (où il n’est pas toujours tendre avec tout le monde, comme le prouvent ses derniers articles), et pourtant, c’est sur son blog original qu’il nous présente divers projets de film. Attention, même si ça peut être vrai, les films dont il nous parle n’existent que dans son esprit. Mais en fermant les yeux, on les imagine déjà… Comme quoi, il est facile de vite se faire un film !

Du côté de Rome, ça chauffe au Vatican avec le procès de Paolo Gabriele, l’ex-majordome du pape qui est jugé suite aux documents privés qu’il a dérobés et transmis à la presse. Je vous renvoie vers les deux billets (Acte I et Acte II et III) de Frédéric Mounier, du journal La Croix, où des rebondissements se font jour : « Au fond, qui a influencé qui ? Paolo Gabriele n’est-il, finalement, qu’un Jack Bauer au petit pied, collectionneur maniaque et baptisé pieux ? Info ou intox ? ». Pour Antoine-Marie Izoard, ce sont encore d’autres questions qui se posent, sur le rôle réel de Paolo Gabriele… C’est à lire dans une dépêche publique sur le site  de l’Agence i-média, pour découvrir l’ambiance qui règne à Rome autour de ce procès !

Et comme il ne faut pas s’arrêter à ces détails, prenons un peu de hauteur avec un billet au ton très pastoral de David Lerouge, sur le silence des participants aux célébrations liturgiques. Et comme nous côtoyons les sommets, restons-y avec le cardinal Etchegaray et son interview qui est parue ce week-end dans La Croix ! Limpide, lumineux, concis… Rien à ajouter ! Merci éminence !

Brèves :

Revue de Presse : Vatican II(I), #EGC, ad limina, vidéos…

26 septembre 2012 5 commentaires

Le sujet actuel, c’est le concile Vatican II, et ses 50 ans ! Déjà diront certains, à peine diront d’autres ! La Vie de cette semaine publie un large dossier sur le dernier concile. On y retrouve  entre autre, un abécédaire très bien réalisé, des témoignages de chrétiens de divers horizons, et surtout une interview de Marcel Gaucher sur le site internet. L’intellectuel déclare d’entrée de jeu que Vatican II « est dépassé » et qu’il faut passer à Vatican III. Ce n’est certes pas Christine Pedotti qui dira le contraire, à en lire les recensions de son livre “Faut-il faire Vatican III ?sur le blog des chrétiens de gauche par René Poujol ou dans les pages de Témoignage Chrétien. Plusieurs voix se sont cependant élevées pour exprimer une incompréhension vis-à-vis de cette idée. Parmi elles, celles d’@incarnare, sur twitter, ou de Gérard Leclerc sur le site de France Catholique ou sur les ondes de Radio Notre Dame ! Mais il y a aussi Bernard Lecomte, et c’est certainement lui, qui, au final, à raison. Je pille allègrement un de ses billets pour vous livrer ce qu’il dit sur cette question de Vatican III, qu’il définit comme « un souverain poncif » :

Attendez-vous à voir fleurir ce gymmick journalistique tout au long de la commémoration du 50ème  anniversaire du concile Vatican II, en octobre :« Faut-il un concile Vatican III ? » Une question simple, facile, binaire, qui ne mange pas de pain et qui permet tous les développements. D’un roman écrit par Thierry Breton au rêve du défunt cardinal Martini, du dernier livre de Christine Pedotti à l’interview de Marcel Gauchet dans La Vie de cette semaine, le poncif « Vatican III » est comme une auberge espagnole où l’on apporte son manger, à sa guise. Ce qui, à la réflexion, n’est peut-être pas plus mal…

Sans nous engager sur la question d’un nouveau concile, il faut bien reconnaître que Vatican II a encore des choses à nous dire. Dans le cadre de la liberté religieuse, dont il a été largement question la semaine dernière, je vous invite à lire l’article de Chritoph Théobald sur le site de croire.com. Le jésuite y redit que « la grande affirmation du Concile est justement que « la vérité ne s’impose jamais par la force, sinon par la force (de conviction) de la vérité elle-même qui pénètre l’esprit avec autant de douceur que de puissance » (Dignitatis humanae, 1) ». Ce qui induit donc que « la liberté de conscience est donc la condition absolue pour que l’homme puisse entrer avec Dieu dans une relation libre, digne de Dieu et de l’homme ». Et qui oblige, par conséquent, les prêtres à penser une nouvelle évangélisation (cf. les billets d’Emmanuel Pic sur le même sujet) !

Un petit mot quand même sur les visites ad limina des évêques de France, dont on parlé grâce, notamment, à l’homélie du cardinal Ricard, qui parlait d’ailleurs de la nouvelle évangélisation… Pour savoir ce qui s’est dit ou vécu durant les rencontres des évêques avec le pape, rendez-vous sur le blog des diocèses de l’ouest, visiteadliminaouest2012.wordpress.com, ou sur la page Facebook associée ! Sinon, il y a les spécialistes, que vous commencez à connaître : Frédéric Mounier, dans La Croix (plusieurs articles)ou sur son blog, ou l’agence i-média (site et blog ). Sinon, dans Famille Chrétienne de cette semaine, Aymeric Pourbaix, dans l’éditorial, insiste sur le rôle des laïcs, qui est « en premier lieu, l’évangélisation des “réalités temporelles”, c’est-à-dire l’entreprise, l’école, l’État… et ce de manière “autonome” », plutôt que l’entretien des paroisses… Sur le site internet du magazine, Benjamin Coste revient lui aussi sur la visite ad limina des évêques à Rome, en proposant une petite revue de presse sur le sujet !

Et puis, à noter la réaction du cardinal Ricard suite à l’interpellation de René Poujol à propos de la phrase « Nous rencontrons aujourd’hui dans l’Église toute une génération prête à relever le défi d’une nouvelle évangélisation ». Le tout s’est fait… sur le mur Facebook du journaliste. Le cardinal lui a répondu et René Poujol a publié cette réponse… Belle réactivité et chapeau au cardinal Ricard qui montre ainsi être à l’écoute de la toile ! (C’est pas une raison pour l’assaillir de question non plus, hein !)

On débute la section sur nos sujets habituels avec les JMJ et une vidéo réalisée par les jeunes cathos du Loiret. S’il ne parle pas directement de la rencontre de Rio, ce petit film présente les activités de la pastorale des jeunes du Loiret. Voici le texte qui est dit par les jeunes : « se dépasser, marcher, avancer, cheminer, échanger, inventer, aimer ! Parce que ça ne se vit pas tout seul, la pastorale des jeunes ! » Et à la fin de la vidéo, l’invitation à aller sur la page internet des jeunes cathos du Loiret nous amène sur un espace où  les JMJ figurent en bonne place. Un petit clic de plus, et l’on découvre que le diocèse propose à 25 jeunes « de vivre un projet missionnaire en immersion dans l’Amazonie » pendant un mois, rien que ça ! Dites le diocèse d’Orléans, vous prenez aussi des jeunes (oui, bon, je suis encore un “jeune prêtre”) d’ailleurs ? Bon, tant que vous êtes sur cette page, n’hésitez pas à jeter un œil aux témoignages qui sont sur la droite de la page, là aussi, ça vaut son pesant de cacahouètes…

On continue avec les vidéos, parce que dans le cadre de l’Année de la foi, cette semaine, une vidéo à buzzé ! Elle a été postée mardi matin, et s’est répandue à travers les réseaux sociaux comme une véritable trainée de poudre, suscitant près de 4000 vues en 24 h ! Il s’agit d’une invitation faite par le diocèse de Lyon à s’associer au lancement de l’année de la foi. La vidéo est hyper efficace, et son titre en dit long sur son contenu : « Vatican 2.0 : Téléchargez la mise à jour de votre Eglise ! ». Elle joue sur tous les codes de l’informatique, avec humour mais précision. Les habitués de l’installation des programmes, de Facebook et de Twitter, s’y retrouveront sans problème, mais on reste dans un produit qui peut être compris par le grand public ne possédant pas les notions de base des geeks. Le truc qui m’a le plus plu : lors de l’installation du programme, quand la bande bleue défile, l’inscription « Aggiornamento » à la place de « mise à jour » ! C’est à ces petits détails (comme le milliard de follower du compte twitter qui est utilisé pour la vidéo) qu’on voit le souci mis dans la réalisation de ce clip promotionnel. Ce dernier se termine par l’extinction de l’ordinateur pour  inciter à allumer l’Evangile ! Et la vidéo renvoie sur le site mise en place par le diocèse de Lyon : www.141012.fr! C’était quand même la moindre des choses de le citer !

Du côté de Diaconia, une vidéo, là aussi, réalisée par le diocèse de Digne, Riez et Cisteron. Elle est un peu plus longue que les autres films, mais « révèle une fois encore que le souci de l’autre n’est pas une utopie ni même un projet fou ou irréalisable mais bien une réalité tangible et à la portée de chacun ». A travers 18 témoignages, on découvre que l’attention aux autres est aussi (voire surtout) une nécessité pour aujourd’hui. Et dans le même ordre d’idée, bien qu’il n’y ait aucun lien avec Diaconia, je vous invite à aller visiter le site de Handicap International pour participer à l’opération « pyramide de chaussures » ! Et pour découvrir l’histoire de cette initiative, c’est dans La Vie de cette semaine !

Allez, on revient à la presse papier, avec Témoignage Chrétien qui va mal. Le magazine n’y va pas par quatre chemins : « Le monde change. On ne mettra pas le vin nouveau dans de vieilles outres. Il faut inventer un nouveau Témoignage  chrétien pour aujourd’hui. Ou mourir. Nous sommes allés aussi loin que nous le pouvions en aménageant la formule actuelle de l’hebdomadaire. Cela ne suffit pas à lui donner les ressources pour vivre ». Pour autant, aucune résignation pour la rédaction de l’hebdomadaire, mais un appel : « Nous vous demandons bien plus que de l’argent: vos mains, votre cœur, vos idées, vos passions, votre foi. Écrivez-nous pour nous dire ce que vous attendez, ce que vous espérez, ce dont vous êtes les témoins. Témoignez ! ». Et rendez-vous aux pages 10 et 11 du magazine pour découvrir ce que le magazine propose comme évolution !

On quitte TC pour La Vie, parce que d’ici quelques semaines, à Strasbourg, les amis de cette revue (et même les autres s’ils veulent) se retrouveront pour les Etats Généraux du Christianisme (#EGC). Pour les préparer, les blogueurs de la #FASM (faut suivre avec ses abréviations) proposent d’ores et déjà plusieurs billets sur des sujets qui y seront abordés. Le premier est signé Incarnare, sur le blog “Le Temps d’y penser”. Il pose la question : « Les femmes sont-elles condamnées à seconder les hommes ? » et y apporte une réponse fort équilibrée, basée sur la Bible, mais aussi sur une lecture attentive de l’actualité de l’Eglise. Un billet à lire avant d’aller à Strasbourg et de participer aux débatsUne première réponse, sous forme de témoignage, nous est livré par Valérie Barbe sur son blog, “Jonas Tree”. La blogueuse nous invite à regarder la vidéo du Jour du Seigneur qui pose la question dans la rue… Et vous, quel est votre avis ? Charles Vaugirard, pour sa part, s’est affronté au sujet d’actualité n°1 : « Le mariage gay, un changment de civilisation ? ». Et il décrypte l’idéologie qui sous-tend cette réforme pour mieux la mettre en lumière. En outre, il propose de nombreux liens qui le confortent dans son refus de cette évolution. A lire aussi, dans le cadre deces #EGC, le billet de Sylvia, sur son blog, « Le sacré et le gothique », sur le thème du mariage gay et de l’adoption par les couples homosexuels

Allez, on prend un peu de hauteur : Samedi, c’est la saint Michel. L’occasion de revenir sur la sortie d’un livre, signé François-Xavier Maigre, « Sur la trace de l’archange ». Les plus attentifs auront reconnu le patronyme d’un journaliste du service religion de La Croix. Il  raconte dans cet ouvrage le périple entrepris avec sa femme, ses deux jeunes enfants et l’âne Cacao vers le Mont Saint Michel, au départ de Paris. La première recension de ce livre était signée Patrice de Plunkett, sur son blog, mais pour avoir plus d’infos, il y a désormais le podcast d’une émission réalisée par RCF, et un article sur le site de Pèlerin. On y trouve quelques extraits sonores d’une interview mais aussi une vidéo (décidément, on n’en sort pas cette semaine !). En outre, les plus fans pourront s’abonner à la page Facebook de l’aventure ou aller rencontrer l’auteur lors d’une dédicace de l’ouvrage !

Quelques brèves pour finir :

Revue de Presse : Liban, ad Limina, mariage gay, année de la Foi…

13 septembre 2012 1 commentaire

« Voyages Voyages » C’est un peu ainsi que l’on pourrait synthétiser cette revue de presse. Le premier à voyager, c’est Benoît XVI, qui se rendra au Liban ce week-end. Un voyage qui est, selon les paroles même du père Lombardi, le porte parole du Saint-Siège, « un acte de grand courage et d’espoir ». Gérard Leclerc, sur le site de France Catholique, détailles les risques et les enjeux de ce voyage. Une analyse partagée par le Cardinal Jean-Louis Tauran, en charge du conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux. Pour ce dernier, ce voyage est « d’abord un pèlerinage auprès des chrétiens du Moyen-Orient ». Sur le site du Monde des Religions, Fabien Trécourt nous explique un autre enjeu de ce voyage : « Au Liban, “le pape ne s’adressera pas qu’aux chrétiens” ». En effet, comme le rappelle Jean-Pierre Denis dans l’Edito de La Vie de cette semaine, « Plus qu’un pays, “le Liban est un message” » ! Et ce message renvoie au pluralisme qui est vécu dans ces pays du Moyen-Orient. L’espérance du Cardinal Sandri, qui accompagnera Benoît XVI, est que « le Moyen-Orient en général et le Liban en particulier deviennent une terre de communion, de fraternité et de témoignage, pour les chrétiens comme pour les musulmans et pour toutes les religions ». Un pluralisme parfois mis à mal par les révolutions récentes, comme le rapporte le P. Ayuso, secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux dans La Croix. Dans le journal, vous pourrez retrouver plusieurs articles sur ce voyage.

Les magazines ne sont pas en reste. Ainsi, La Vie, la semaine dernière, titrait « Vont-ils disparaître, la vérité sur les chrétiens d’Orient ». Sur une carte, aux pages 36 et 37 de la revue, on découvrait que sur les 4 millions d’habitants du Liban, 1,6 million était chrétien, avec majoritairement des maronites. Sur les mêmes pages, les légendes accompagnant chaque nom de pays reflètent un regard sombre sur la place des chrétiens dans cette partie du monde. Un dossier qui donne largement la parole à des chrétiens de ces pays ou qui s’engagent dans ces pays. D’ailleurs, le cahier central, “Les essentiels”, a été réalisé sous le patronage de Mgr Georges Casmoussa, archevêque de Mossoul, en Irak. Cette semaine, Le Pèlerin consacre 8 pages à cette visite, et sur le site internet du magazine, on trouve un magnifique témoignage de Laurence Desjoyaux, qui a vécu en Irak (et de nombreux liens vers d’autres articles). Famille Chrétienne donne la parole à Mgr Bechara Raï, le patriarche maronite du pays. Ce dernier affirme sans détours : « La visite de Benoît XVI est un évènement providentiel car le Liban et le Moyen-Orient vivent une période très critique, et se trouvent face au défi de la paix et de la guerre ». La question de la paix revient de manière récurent, y compris dans certains journaux profanes, comme le JDD ! Sur le site de l’œuvre d’Orient, vous pourrez retrouver le mot d’accueil que Mgr Raï adressera au pape lors de son arrivée, mais aussi de nombreux autres renseignements.

Comme le voyage débute ce vendredi, je vous invite à suivre le pape en vidéo, grâce au player du Vatican, à retrouver sur le site de radio Vatican ou du Saint-Siège. Pour les adeptes de la lecture et de l’analyse, les revues et journaux quotidiens sont là, avec une mention plus particulière à La Croix et à l’Orient le jour, le quotidien libanais d’expression française. Les articles, sur ce dernier support, sont nombreux, et aident à sortir de la perspective occidentale. Partant de l’organisation matérielle, le journal libanais profite de ce voyage du pape pour redécouvrir les communautés du pays et voir leur implication dans la vie politique et sociale. Sur le net, le portail du Vatican (www.news.va) ou la page de Radio Vatican (qui est aussi sur Facebook depuis peu), ainsi que le site officiel de la visite du pape, vous serviront de références ! Pour les adeptes de Twitter, vous suivrez le voyage sur le compte @lbpapalvisit et grâce au hashtag #PapeAuLiban.

Un dernier mot pour souligner l’engagement des blogueurs (ou plutôt d’une blogueuse) sur le sujet. Sylvie Carnoy, sur www.lespiritueldabord.com, profite du voyage pour nous poser quelques questions sur notre engagement pour la paix dans ce coin du monde !

Mais du côté des voyages Benoît XVI n’est pas le seul à quitter son pays. Il y a aussi les évêques qui viennent voir le pape (enfin, sauf les trois jours où il sera au Liban). Ce sont les visites ad limina, ou plus justement, les visites ad limina apostolorum (“au seuil [des basiliques] des apôtres”). Les premiers à partir sont les évêques de l’Ouest de la France, et vous pourrez suivre leur “périple” grâce à un blog et une page facebook ! On apprend grâce à ces pages ce qu’est et en quoi consiste la visite ad limina. Et pour sûr, lors de la visite, on aura bien d’autres informations… A suivre donc !

On en vient à parler des dossiers de 2013, avec l’Année de la Foi. Et qui de mieux pour nous y faire entrer que Benoît XVI, avec sa lettre apostolique Porta Fidei. Pour la découvrir, je vous renvoie au blog des prêtres de Metz pour préparer l’ouverture du concile Vatican II : www.vatican2-50ans.fr ! Et à un article qui présente cette lettre et la situe dans la pensée de Benoît XVI ! Et tant que vous êtes sur ce blog, allez jeter un œil sur le reste des propositions multimédias, des événements proposés de ci de là, ainsi que sur les billets qui s’intéressent tous au dernier concile. Chaque semaine, il y a deux mises à jour (les mardis et vendredi). Un blog à suivre donc !

Et puis, sachez que Benoît XVI a confié l’année de la Foi à l’intercession de Marie. C’était samedi dernier, lors de la fête de la Nativité de Marie, que le pape l’a annoncé.

Et puis, sujet de rentrée sous l’angle de l’Année de la Foi pour Le Pèlerin, qui nous propose un gros plan sur les bénévoles des groupes de caté. Ces derniers sont en première ligne pour former les plus jeunes mais aussi pour accompagner les adultes qui (re)découvrent les trésors de la foi chrétienne. Pour entrer en lien avec ces nouveaux publics, la catéchèse devient l’affaire de tous. Le magazine de cette semaine propose de découvrir quelques-uns d’entre eux, avec leurs motivations et leurs techniques !

Et après la lecture, un petit peu de réflexion théologique, avec la nouvelle série que nous propose KTO dans le cadre de l’émission “La Foi prise au mot”. Régis Burnet, l’animateur de l’émission, propose de revisiter les grands thèmes de notre catéchisme en s’inspirant des chapitres du Nouveau Catéchisme et en partant systématiquement d’un texte biblique. Premier sujet sur le thème de la Révélation ! Un sujet ardu, mais bien mené et instructif !

Du côté des JMJ 2013, c’est encore le grand calme avant les inscriptions… Du coup, j’en profite pour visiter les sites diocésains. Savez-vous quel est le premier diocèse par ordre alphabétique en France ? Réponse : Agen. Après quelques clics et le passage par le moteur de recherche, je tombe sur la page des JMJ, et là, au milieu d’un texte de présentation, je découvre ces mots :

Une de ces nouveautés est une application “Suis la croix” qui se présente comme “un outil officiel de la JMJ ‘Rio2013’, offrant la possibilité aux jeunes du monde entier la possibilité « d’accompagner par téléphone portable ou tablette, pas à pas, le tour des symboles de la JMJ (la croix et l’icône de Marie) à travers le Brésil”. Comme le précise les organisateurs, l’application est gratuite et peut être téléchargée sur le site

(J’suis sympa, j’ai cherché un lien pour Androïd).

Qui a dit qu’on savait déjà tout ? Finalement, cette petite visite des sites diocésains (et des blogs associés), se révèle plutôt fructueuse. A suivre !

On reste sur le Net avec Diaconia et un groupe Facebook qui vient de voir le jour. Son nom dit tout : “Diaconia avec les jeunes National”. Voilà ce qu’on trouve pour présenter ce groupe :

Nous, les jeunes, avec notre rapport propre à la spiritualité, à l’Eglise et à Dieu, étant avant tout de jeunes frères et sœurs en humanité, nous sommes désireux de montrer notre implication dans la construction d’une société plus fraternelle.Nous avons soif de rencontres, d’actions, nous portons en nous un souffle de fraternité que nous voulons mobiliser c’est pourquoi nous proposons Diaconia avec les jeunes. En nous engageant dans la démarche Diaconia, nous voulons :

  • Permettre aux jeunes de rencontrer des personnes qui les déplacent humainement et spirituellement.
  • Mettre en valeur les gestes de fraternités déjà réalisés par les jeunes pour que chacun puisse témoigner des merveilles et des fragilités vécues lors de ces rencontres.
  • Donner aux jeunes, la parole sur leur vision d’avenir.
  • Porter un regard différent sur les plus fragiles dans notre société.
  • Témoigner que le service du frère n’est pas seulement une affaire de spécialiste.
    • Bousculer la dualité croyant/ non croyant dans le service du frère.

Et bien d’autres choses, car Diaconia avec les jeunes, sera ce que les jeunes en feront !

Qu’ajouter de plus ? Rien ! Si, juste une petite phrase : filez-vous inscrire !

Bon, il faut y passer ! C’est le grand retour du sujet qui mobilise les cathos (à juste titre, même si d’autres sujets mériteraient autant d’attention) sur la toile : le mariage gay ! C’est Christine Taubira qui a lancé le coup d’envoi de la saison d’automne de ce feuilleton, avec une interview dans le journal La Croix. Elle y déclare notamment : « Le projet de loi va étendre aux personnes de même sexe les dispositions actuelles du mariage, de la filiation et de la parenté. Nous ouvrirons donc l’adoption aux couples homosexuels et ce, dans un cadre identique à celui actuellement en vigueur ». Au moins, les choses sont dites.

Bon, du coup, de nombreux articles (trop nombreux pour être tous cités, désolé), sont venus opposer la contradiction ! J’en cite quelques-uns :

On pourrait encore citer de nombreux exemples de blogs qui traitent du sujet, avec des points de vue parfois divergents : Tellou, Padreblog, Stéphanie Le Bars, Henry le Barde, Régis de Berranger, François Vercelletto, Patrice de Plunkett,… Mais la réaction de l’institution de l’Eglise catholique est intéressante elle aussi. Le site des évêques reprend un appel des AFC « pour un débat démocratique sur la réforme du mariage » (à lire aussi dans La Croix). Le cardinal André Vingt-Trois précise quant à lui 4 pièges dans lesquels l’Eglise ne devra pas tomber. Ils sont à découvrir dans le Figaro. La Vie et Témoignage Chrétien, en pages 24 et 25 du numéro de cette semaine, prolongent le débat, tandis que pour préparer les Etats Généraux du Christianisme, Le Jour du Seigneur a été poser la question « Le mariage gay, un changement de civilisation ? ». Réponse en vidéo !

On termine avec Christine Boutin qui, pour sa part, demande un referendum sur le sujet… Comme on dit à la télé, suite dans le prochain numéro…

Et pour finir, quelques perles :

Move the Stone – Joyeuses Pâques !

7 avril 2012 3 commentaires

Certains d’entre vous (tous je l’espère), ont vu que je m’étais inspiré de la série « Plus Belle la Vie » pour montrer les richesses de la Bible ! C’était durant le carême.

Eh bien je récidive, et je descend encore plus bas (si, c’est possible), avec l’émission « Les maçons du Coeur » (Extreme Makeover Home Edition », ça jette plus en anglais quand même !) qui passe sur la TNT (ne me demandez pas où, j’avoue que je ne regarde pas, je ne fais que tomber dessus parfois… faute avouée est à moitié pardonnée non ?)

Bon, dans l’émission, qui est hyper généreuse puisqu’elle propose de construire une nouvelle maison pour une famille, et que pas mal de monde s’offre généreusement pour aider, faire des dons de matériel, ou je ne sais quoi encore), il y a la fin, quand la famille revient. En limousine. Excusez du peu. Et là, ils sortent tous de la voiture (papa, maman, enfants), ils voient tous ceux qui en une semaine leur ont bâti une nouvelle maison, mais ils ne voient pas la maison, elle est cachée par un bus ! Le présentateur fait durer le suspens quelques instants, et là, il demande à la foule de crier la formule magique (oui, c’est produit par Disney) : « Move the bus« . Le bus bouge, la famille voit la maison, et le cri jaillit spontanément, invariablement le même : « Oh my God !« , avant qu’ils ne se jettent dans les bras les uns des autres… C’est beau la télé !

Je vous avoue que ce soir, à quelques minutes de célébrer la vigile pascale, je suis un peu dans le même état d’excitation qu’une de ces familles qui rentrent dans leur nouvelle maison, et qui ne la voient pas encore. Comme eux, je sais que d’ici peu, on lire l’évangile de la résurrection, où la pierre est roulée, que le tombeau sera vide, et qu’une fois de plus je m’exclamerai : « le Christ est vivant, Alléluia ! » (J’oserai pas le « Oh my God, Christ is Risen ! » quand même).

Oui, et ce qui est hyper génial avec Dieu, c’est qu’on n’a pas besoin de lui demander de pousser le bus, ou, si vous préférez, de rouler la pierre. C’est un peu une inquiétude, au moins celle des femmes qui ont été les premières à recevoir cette sensationnelles annonce de la Résurrection, que de savoir qui roulera la pierre… Dans la résurrection, c’est déjà fait. dieu précède nos désirs… Il nous prépare le travail. Tout ce qu’on a à faire, c’est d’aller au tombeau, pour le voir ouvert, et constater que le Christ n’y est plus… D’y aller avec le coeur ouvert, pour nous laisser pénétrer par ce merveilleux mystère de la Vie plus forte que la mort !

Il y a 50 ans, en convoquant le concile Vatican II, Jean XXIII voulait ouvrir les fenêtres et les portes de l’Eglise pour y laisser entrer l’Esprit. 50 ans plus tard, cette invitation est toujours aussi vraie, et s’adresse à tous les croyants : Ouvrons les portes et les fenêtres de nos coeurs, laissons l’Esprit y entrer… Dieu, comme chacun de nos frères, aime tellement voir une ouverture dans nos coeurs et nos vies !

Bonne fête de Pâques à toutes et à tous… et n’ »oubliez pas, ici, ce sont les commentaires qui sont ouverts ;-) !

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés