Archive

Posts Tagged ‘prêtres’

Revue de Presse : prêtres, engagez-vous, mariage, Vatican, teasing,…

24 mai 2012 4 commentaires

« Le petit curé est arrivé un jour d’été, il s’est installé au presbytère. Le dimanche matin, il a sonné avec entrain pour appeler tous les paroissiens ». Voilà le début de la chanson « Le petit curé » de Jacques Boyer, et que David Lerouge nous a partagé cette semaine, en ajoutant, à propos de la tristesse qui ressort de cette chanson : « la tristesse est finalement assez peu notre "lot quotidien"… ». Eh bien je vous propose un petit tour sur les blogs des “curés” (ou des prêtres en général) pour voir qu’effectivement, ce n’est pas le cas ! Et comme on était chez David, on reste sur son blog, J’apprends à regarder, avec son billet précédent : « Depuis 100 heures j’ai ». Vous y découvrirez,  à la suite, ce qui a fait son quotidien pendant quelques jours, et à chaque ligne, on peut y lire la foi et l’espérance qui l’animent ! J’ose même dire le bonheur qui l’habite (cf. Ils sont jeunes, ils sont prêtres, ils sont heureux ! auquel David a contribué, et pas que pour la photo de couverture). D’ailleurs, David n’est pas le seul à parler des prêtres : la cybersister s’y met aussi dans un billet intitulé « Prêtres aux visages divers ». Elle nous présente deux prêtres et constate que tous deux «  disent l’Église dans de laquelle je suis ». Elle cite également le billet de Sylvia qui s’interroge : « c’est quoi un prêtre ? ». Même si l’image qu’elle en dessine est un peu celle de super-héros, force est de constater que les missions qu’elle pointe sont réelle dans la vie des prêtres…

Et il y a une activité que Sylvia n’a pas mentionné dans son billet, celui de blogueur. Le Père Vianney revient sur son expérience et constate qu’il a de plus en plus de mal à trouver du temps pour tenir son blog. Certains vont plus loin, pour d’autres raisons, plus liées à leur ministère. C’est le cas de Julien Dupont, qui ferme carrément son blog. Il en donne les raisons dans son dernier billet, tout en nous donnant rendez-vous sur Facebook !  Il y a aussi les prêtres qui partagent leurs homélies sur le net (L’abbé de Somme, le père Olivier de Scitivaux, le père Léon Paillot,… et aussi le père Jacques Fournier, sur le site des évêques de France !), leurs photos et textes découverts, leurs méditations (et il y en a aussi en Belgique), leur opinion (et le point de vue de l’Eglise), leurs dessins,… Il y a les prêtres ouvriers, dont La Croix à parlé hier (ça tombe bien !), les prêtres engagés dans les bidonvilles, les prêtres qui ont laissé un superbe testament avant de mourir, les prêtres au parcours particulier (et il y a de nombreux exemples), ceux dont on parle pour leur livre, ceux qui en lisent, ceux qui passent à la télé, les cybercurés, les aumôniers de jeunes (je n’en cite qu’un, au pif), ceux qui sont hyper connus et dont on se souviendra longtemps (pas de lien, c’est dans le Pèlerin de cette semaine, et son nom, c’est Pierre, l’abbé Pierre !), les fans d’écologie ou d’actualité internationnale (avec une analyse hyper fine), les évêques (Mgr Hervé Giraud qui tient un diaire, qui n’est pas tout à fait un blog, Mgr Jean-Yves Riocreux), les prêtres sacristains (Emmanuel, Sylvain et David),… On pourrait ajouter bien des adresses, mais je préfère laisser une place aux autres formes d’engagement, que ce soit le mariage, avec un billet de Zabou qui nous rappelle que « c’est grand et c’est beau le mariage chrétien ! », la vie de famille ou l’engagement dans le volontariat comme coopérant ! D’ailleurs, l’engagement, il en est question partout, même pour les prêtres(j’y reviens), comme nous le montre Valérie, avec un jeune qui annonce son entrée au séminaire ! Benoît XVI appelait quant à lui samedi dernier les laïcs à s’engager dans la société au nom de leur foi. Une démarcheque de nombreuses personnes ont déjà effectuée, y compris des Jeunes. C’est Témoignage Chrétien qui nous en dit plus sur son site internet ! Bref, au final, c’est toute l’Eglise, de toutes les générations, qui est concernée ! Et comme le dit le père Xavier Cormary, pour tous les chrétiens, y compris quand ils sont méprisés ou diffamés, « à mieux examiner, nous verrons la réalité lumineuse de l’Evangile qui anime les cœurs chrétiens » ! Et c’est là l’essentiel !

Je reste sur les chrétiens, que Christine Boutin invite, dans une interview donnée à Liberté Politique, à s’engager en politique pour porter la vision d’une société qui défende les valeurs fondamentales. C’est à regarder sur le site www.cathoweb.org ! Et à voir les évolutions sociétales (ça jette d’employer des mots comme ça !) qui sont prévues, il y a de quoi faire. Trois billets ont été postés le 21 mai sur la question de la reconnaissance du mariage des personnes homosexuelles, voire du « trouple pluriparental » ! L’expression est de Koz et rebondit sur un article du Monde qui proposait la reconnaissance d’une union  à plusieurs… Comme toujours, Koz nous dresse une critique raisonnée et argumentée (il parle comme un vrai avocat !) sur le sujet pour en arriver à la conclusion suivante sur la défense du mariage :

ce débat, nous ne l’épuiserons pas cette semaine. Sauf improbable cohabitation, nous le mènerons de l’automne prochain à l’été d’après, jusqu’à l’overdose et, il ne faut pas se faire d’illusions, sous les anathèmes. Nous le mènerons sur le Net, et dans les rues, selon des modalités qui sont déjà en discussion (pour ce sujet et pour d’autres à venir).

Outre Koz, il y a aussi les billets du Goéland et d’Henry le Barde, qui reviennent respectivement sur l’amour (ah, l’amour !) et l’aspect culturel du mariage. Nicolas Mathey, sur le blog Thomas More, adopte un ton très juridique, et nous fait un véritable exposé sur les fondements du mariage comme contrat social et sur les conséquences vis-à-vis de l’adoption ou même des mères porteuses qu’entrainerait l’extension du mariage aux couples de même sexe.

Un rapide point sur la 46ème Journée Mondiale des Communications qui a eu lieu dimanche, en signalant deux billets du père Gaignet (ici et ) sur le sujet ! Un autre prêtre, le père Burgun, s’est lui aussi interrogé sur la place et le rôle des médias dans notre monde. Un billet qui sonne la révolte et la liberté ! Zenit a interrogé Mgr Claudio Maria Celli, le président du conseil Pontifical pour les Communications Sociales sur le message du pape pour cette journée. C’est à retrouver sur le site du Conseil Pontifical ! France Catholique a cité mon billet sur cette journée, et je vous invite à lire le commentaire qu’on trouve sur le site du magazine !

Malheureusement, il faut bien reconnaître que les fuites de documents secrets au Vatican ont jeté une ombre sur cette journée ! « Cela fait un peu plus de 2 000 ans que cela dure mais depuis quelques siècles on ne s’empoisonne plus et les successions sur le siège de saint Pierre ne se font plus de père en fils, c’est dire s’il a du progrès. Objectivement, encore un siècle ou deux et nous serons au top » ironise Marc Favreau, en ayant un regard critique sur la culture du secret qui règne au Saint-Siège ! Plus d’informations dans les pages et sur le site du journal La Croix (et aussi dans cet article), ou dans un billet de Gérard Leclerc pour France Catholique !

Quelques lignes pour souhaiter un joyeux anniversaire à RCF, qui fête ses 30 ans et vous inviter à écouter le podcast de l’émission avec Dopamine, Clément et Valérie-Anne Maître sur RCF, suite au prix du blog catho gagné pour Une catho à l’hosto ! Et comme on parle blog, je vous envoie visiter la carte de France des sites et blogs chrétiens réalisée par Etienne Séguier sur le site de La Vie  (merci de m’y avoir cité !)

Un petit mot sur la fête de Pentecôte. Ne loupez pas les derniers épisodes du manuscrit de la Pentecôte du père Bessonnet. Sinon, il y a pleins de manifs ce week-end : Par exemple, « savez-vous quel est le point commun entre Lionel Messi, Jean Dujardin, Yannick Noah et la reine Elisabeth II » ? Eh bien « ils ne viendront sûrement pas à Pentecôte 2012 et ils risquent fort de le regretter » nous apprend le père Hébert du diocèse de Belley-Ars ! Une pub très sympa, comme celle du diocèse de Rennes, qui joue aussi sur la figure de Messi et du Stade Rennais ! Retrouvez d’autres propositions sur le site des évêques de France ou sur le  portail d’information des Médias Catholiques belges !

Pour en savoir plus sur la fête de la Pentecôte, un texte de Mgr Dubost et un autre de l’abbé de Somme, une vidéo de PUSH (Pray Until Something Happens) sur le blog Savoir écouter pour mieux se connaître, et une médiation sur le blog des jardiniers de Dieu !

Et pour finir sur la Pentecôte, La Vie nous propose un tour de France à la rencontre des chrétiens qui inventent de nouvelles façons de vivre et de partager leur foi. Le dossier s’appelle « Les lieux où il fait bon croire en France », et dans les pages du magazine, on trouve ainsi 150 initiatives réparties dans toutes les régions !

En conclusion, quelques infos sur ce qui va vous tomber dessus d’ici peu. Et on commence avec du lourd. Vous aviez peut-être suivi les JT des JMJ l’été dernier. Eh bien l’équipe Web du JdS (comprenez “Le jour du Seigneur”) est aux Saintes-Maries-de-la-Mer etvous concocte un nouveau JT ! En l’attendant, suivez toute la troupe du JdS sur leur blog ! On reste avec les dominicains et leur proposition qui débute le 28 mai : Le psaume dans la ville ! Le titre doit bien vous rappeler quelque chose… Pour les renseignements et les pré-inscriptions, c’est à l… Pour les renseignements et les pré-inscriptions, c’est à l’adresse www.psaumedanslaville.org ! On continue avec les dates : mercredi prochain, le 30 mai, aura lieu la Journée annuelle de l’École Cathédrale. De 14h à 21h, l’ensemble des activités du pôle Formation sera présenté. En outre, lors de cette journée seront également proposées de nombreuses conférences. Pour le programme, c’est par ici ! Et enfin, même si c’est déjà commencé depuis hier et si ça se termine ce soir, l’image de pub pour la session de formation continue pour la famille diocésaine de Québec vaut le détour. Et puis, vous pouvez suivre l’événement en direct sur Twitter, avec le « mot-clic » #formationecdq.

Une petite dernière pour finir, rien que pour le titre : le Figaro nous annonçait hier que « le Vatican veut en finir ave les illuminés » ! (Pour une information plus détaillée que al dépêche AFP, rendez-vous sur le site de La Croix pour y lire l’article de Frédéric Mounier !)

Revue de presse : vocations, élection, vidéo, internet… et pépites

Ce dimanche 29 avril, 4ème dimanche du temps de Pâques, ce sera la Journée Mondiale de prière pour les vocations. Et comme on est dans une année plus spécialement orientée sur la vocation religieuse, le Jour du Seigneur a mis les petits plats dans les grands, et nous propose une page complète sur la vie consacrée. La page répond aux questions les plus récurrentes sur le sujet : Qui sont les religieux d’aujourd’hui ? Comment devenir religieux ? Y a-t-il encore des jeunes qui consacrent leur vie à Dieu ? Qui sont ces jeunes qui consacrent leur vie à Dieu ? etc. On y trouve aussi des témoignages, des portraits de jeunes religieux, un reportage sur le Brother and Sister Act de janvier dernier, des vidéos d’archives… Bref, un dossier complet, qui sera prolongé ce dimanche matin, lors de l’émission sur France 2 ! Et puis, ce qui est sympa, c’est que le site renvoie vers plusieurs autres pages, comme celles du Service National pour l’Evangélisation des Jeunes et pour les Vocations (l’adresse vocations.cef.fr est largement plus courte à écrire que le nom !) ou celui de la Corref !

Restons dans le domaine de la vidéo : en Espagne, pour  inviter les jeunes à se poser la question de leur vocation, un clip a été proposée, dans lequel on peut lire ces paroles : « Je ne te promets pas un gros salaire. Je te promets un travail fixe ». Quand Marc Favreau a trouvé cette info, son sang n’a du faire qu’un tour (on commence à le connaître), ce qui l’a poussé à inventer d’autres slogans : « Tu n’as pas envie de fonder une famille ? Deviens prêtre ! » ou encore, « Tu ne sais jamais comment t’habiller ? Deviens prêtre ! », voire pire : « Tu aimes travailler le dimanche ? Deviens prêtre ! ». De quoi réfléchir à ce que nous proposons comme raisons pour s’engager dans le ministère sacerdotal et la vie religieuse !

On reste dans les images, mais on fait un saut de 400 ans dans le passé. Le diocèse de Saint-Denis en France propose une lecture d’image à partir du tableau du Caravage sur la vocation de Matthieu qui se trouve en l’Eglise Saint-Louis des français à Rome. Une très belle idée !  Et si vous lisez La Croix d’aujourd’hui, vous découvrirez que dans le diocèse d’Agen, on part aussi de ce tableau pour parler des vocations…

Du côté des blogs, rendez-vous chez le père Xavier Cormary, sur ichtus.over-blog.com, où vous apprendrez que « les vocations, c’est comme les autoroutes… ». Et comme il s’agit  de la journée de prière pour le Vocations, je vous invite à la prière, avec les mots du bienheureux Jean-Paul II en septembre 2000. Pour le texte de cette prière, c’est sur le blog des jardiniers de Dieu… Sinon, lors de l’Audience Générale de ce mercredi matin, Benoît XVI a mis en garde contre l’activisme dans l’Eglise, et il a redit l’importance de la prière. Un message qu’il a déjà adressé plusieurs fois aux prêtres, et dont je vous livre un petit extrait : « Prière et service de la Parole sont liés. La vie des Saints manifeste l’unité profonde entre la prière et l’action, entre l’amour total pour Dieu et celui pour les frères. Trop d’occupations, une vie frénétique finissent souvent par endurcir le cœur. (…) Sans la prière quotidienne, l’activisme nous guette. La prière est la respiration de l’âme et de la vie ».

On revient à la vidéo, avec la sortie du jour en salles sur vos écrans de télévision ou d’iPhone : Le Cathologue. J’imagine que vous en avez entendu parler. Sinon Edmond Prochain va vous présenter son nouveau Bébé ! Oui, il blogue, il écrit, il scénarise, il fait le café et coud les costumes des acteurs,… bref, Edmond, il sait tout faire ! Et ce qui est bien, c’est que c’est toujours aussi bon ! Alors pour le Cathologue, une petite présentation : c’est une mini-série vidéo, catho, humoristique et décalée, coproduite par L’1visible, KTO, et SAJEProd. Deux étudiants cathos, assez différents, se lancent dans la réalisation de cours de catéchisme sur la toile. Ils sont rejoints par leur charmante voisine et par leur coloc, un peu plus boulet… Les épisodes durent 3 minutes 45, et, j’ai eu la chance d’en voir un, c’est vraiment du bonheur ! Quand on vous disait (LB2S et moi) que les cathos débarquaient sur la toile en vidéo ! Bon, pour en savoir plus sur le Cathologue, soyez ce soir, à 20h35, devant KTO, ou sur votre iPhone, ou sur les réseaux sociaux (ça veut dire Facebook et Twitter je pense…). Et en attendant, des infos dans La Croix, dans la matinale Chrétienne de La Vie et sur le site des médias cathos belges !

Mais bon, cessons la pub… Car il n’y a pas qu’à la télévision, sur Kto, qu’on peut voir des choses bien. Par exemple, sur Youtube, vous avez une petite vidéo/animation qui invite à prendre conscience de ce qu’on dit dans le Credo. C’est en anglais, mais même moi j’ai compris… (merci à Aymeric de Boüard pour le lien). Et même les grandes chaines de télévisions commencent à s’intéresser à des spécificités chrétiennes, comme les séminaires. Pas pour faire un reportage, ça c’est déjà fait, mais comme cadre d’une fiction ! Ca sortira sur Arte à l’automne prochain, avec pour nom « Ainsi soient-ils » ! La chronique de La Vie qui décrit la série est plutôt positive. Certes, il y a des poncifs, le scénario aurait mérité plus de réalisme, mais au moins la série a-t-elle « le mérite de montrer les séminaristes face à des questionnements pertinents ».

Sinon, toujours en vidéo, un petit teaser de 30 secondes réalisé par la pastorale de jeunes de Lyon pour une rencontre ce dimanche dans leur nouveau QG. Le message est clair et direct : « N’allez plus à l’Eglise. Devenez l’Eglise » ! Plus d’infos sur la page Facebook de Lyon-Centre !

Tant qu’on est dans le sud de la France (Oui, pour moi, Lyon, c’est le sud), on y reste, avec un billet extrêmement touchant et imprégné de spiritualité mariale du Petit Chose ! La blogueuse a participé à un pèlerinage à Lourdes avec des malades, et comme elle l’écrit si bien, cette expérience, « c’est une pièce de moi qui vient s’ajouter à celles déjà présentes. C’est un rayon de lumière qui a éclairé un coin inconnu jusque là. Maintenant que je l’ai repéré, je ne l’oublierai jamais ». Sans conteste, c’est un #mustread !

Bon, il faut bien en arriver au sujet du moment, les élections. Tous les journaux et magazines en ont parlé (forcément). Les éditoriaux (sauf La Vie qui parle des intégristes) reviennent sur les choix électoraux, ou sur les devoirs du prochain président. Dans cet exercice, je vous conseille particulièrement le billet de Gérard Leclerc sur « le gros animal ». Il y a aussi les enquêtes, de La Vie ou de Famille Chrétienne, qui sont reprises et analysées par Radio Vatican (avec l’aide d’experts comme Koz d’ailleurs) et d’autres médias. Je vous laisse découvrir les revues qui ont rivalisée d’ingéniosité sur les titres, tout en gardant une vision bien chrétienne : pour La Vie, « Gouverner, c’est servir », Famille Chrétienne titre sur « La vocation de la France », Le Pèlerin propose « les clés du 6 mai », etc, etc…

Du côté des blogs, deux contributions : celle de Pierre de Charentenay, qui nous dit comment il a vécu la présidentielle au Chili, et celle de Virginie Riva qui ne s’intéresse pas qu’au vote des cathos ou des chrétiens, mais regarde toutes les religions… A lire aussi la réaction de Mgr Dubost dans l’édition de cette semaine de La Vie, dans laquelle l’évêque d’Evry invite les politiques à ne pas ringardiser (le mot est de lui) les chrétiens et les problématiques qu’ils portent ! Mgr Dubost citait, en exemple, les questions autour de la laïcité. Un malheureux exemple de cette laïcité poussée à outrance, sans qu’il n’y ait de réaction des hommes politiques, est le cas de cette classe d’une école privée de la région rennaise qui a été interdite de visite du conservatoire de l’école publique de la capitale régionale. Heureusement, tant Edmond Prochain que Nystagmus ou Kto & the city ont réagi.

Dans le même registre des élections toujours, je vous propose une prière pour les hommes politiques, trouvée sur le blog des jardiniers de Dieu dimanche dernier, qui se termine par ces belles paroles : « L’avenir de la société, du pays voire du monde n’appartient pas seulement aux dirigeants et aux leaders, mais aussi à chacun des membres de la communauté humaine. Eclaire-nous Seigneur, sur les actes que nous posons chaque jour, sur nos comportements quotidiens envers nos proches ! Que nous répondions bien à ton appel aux urnes, le jour de vote ! »

Et pour finir sur une note plus gaie, ce billet du père Eric de Beuckelaer, sur la société occidentale comparée au Titanic… Un vieux billet qui garde toute son actualité dans les circonstances électorales actuelles…

Petite question : qui a dit « Aujourd’hui, le grand défi pour l’Église n’est pas d’apprendre à utiliser Internet pour évangéliser, mais de vivre et penser la foi à l’époque du Net » ? Petit indice : C’est un italien. Il s’agit du père jésuite Antonio Spadaro,  directeur de la prestigieuse revue « Civilta Cattolica » (qui est relue par la Secrétairie d’Etat du Saint-Siège avant publication, c’est dire son importance !) et « cyberthéologien ». Vous pourrez retrouver son interview dans les pages du quotidien La Croix et sur le site d’info de l’Eglise belge, sous le titre : « Pas assez ‘Net’ les catholiques ? ». Le Père Spadaro qui, tout expert qu’il soit, n’est pas forcément au courant de tout ce qui existe sur internet. Ainsi, il ne doit apparemment  pas connaître Edmond, vu qu’il demandait aussi dans cette interview : « Qui est mon prochain à l’époque du Web ? » !

Comme chaque semaine, le rappel du prix du blog catho, avec la présentation sur le site de Pèlerin de l’auteur du blog Kto and the City ! Et maintenant que vous avez été lire les blogs des six nominés, il est temps de voter ! Ca se passe sur Facebook, et vous avez jusqu’au 9 mai, mais ce n’est pas une raison pour traîner ! Vous pouvez également relire les interview et ré-entendre les 6 nominés depuis le site de Pèlerin ! Concernant le vote des internautes, ce qui est marrant, c’est aussi de voir comment les votes évoluent, et à quelle heure. On pourrait presque commenter en direct… Du style, hier soir, à 23h : Et c’est Anne Claire qui est en tête, talonnée par Kto & the City. En troisième position, elle perd un peu de terrain mais n’est pas décrochée, Dopamine, qui aurait bien besoin d’énergie pour refaire son retard… Et deux heures plus tard : Quelle accélération de Kto & the city, qui distance largement ses poursuivants…  Plus de 20 voix d’avance sur Anne Claire qui semble s’être endormie plus tôt, ou avoir moins d’amis sur Facebook… Mais rien n’est encore joué. Pour la troisième place, Darth Manu fait un mano à mano avec Dopamine, une seule voix les séparant

En bref, pour finir :

Revue de Presse : femmes, politique, Vatican, Vatican II, célibat…

8 mars 2012 2 commentaires

Illustration tirée du blog LSD !

Aujourd’hui, jeudi 8 mars, c’est la Journée internationale de la femme : Il m’était donc impossible (ou impensable, c’est selon) de commencer cette revue de presse sans citer quelques billets de blogueuses… Le premier, celui d’Eliette, sur le blog SJTM, pour Souris, Jésus t’Aime, où la jeune femme nous décris la dernière messe à laquelle elle a participé (et pas seulement assisté !). Dans l’article, elle nous renvoie vers un beau billet de Zabou sur l’humanité,  que je ne peux que mentionner. Dans le même ordre d’idée, il faudrait citer le billet d’Edmond Prochain sur sa participation active à la messe et qui s’intitule « tête à lectures », mais comme c’est un homme et la journée du #girlpower, eh bien je ne mets pas le lien, na ! En parlant de #girlpower, il faut citer le blog de Sylvie, Le Spirituel D’abord, qui nous offre un billet sur « le printemps des femmes ». Bon, sinon, il y a aussi le blog de Dopamine, surnom que s’est choisie une catho à l’hosto, ou le billet bien plus sérieux et profond de Valérie Barbe sur les exclus de la défense. Il y a aussi la très belle médiation sur le blog du Petit Chose à propos du temps et celle de la cyber-sister sur la procrastination (je vous laisse découvrir ce dont il s’agit). Un texte tout adapté au carême ! Bon, j’arrête là avec les blogs, car il y aurait de quoi tenir bien longtemps encore… D’ailleurs, en ce jour, on pourrait montrer aussi que parfois la voix des femmes porte bien au-delà de la sphère féminine, y compris dans des assemblées d’hommes, cette confession d’Eva Joly dans La Vie de cette semaine : « A l’agence norvégienne de développement, j’ai acquis la certitude que les paradis fiscaux sont une source de malheurs multiples. Je désespérais que ma dénonciation soit entendue. Au final, j’ai été invitée au Vatican. J’ai pris la parole devant les cardinaux. J’ai été écoutée comme jamais. Ils m’ont assurée que la lutte contre les paradis fiscaux ferait partie de la doctrine sociale de l’Église. J’ai vérifié : c’est désormais le cas. »

Avec Eva, nous sommes entrés de plain-pied dans les questions électorales. Restons-y ! Avec toujours la question qui se pose à certains chrétiens des points non-négociables autour desquels on peut choisir un candidat. Jean-Baptiste Maillard, sur le site www.votonscoherent.com, nous propose son point de vue, et nous dit ce que signifie pour lui « voter blanc ». Il nous propose tout un argumentaire sur ce sujet d’ailleurs… Face à cette solution, qui refuse les compromis et compromissions, sur le blog de Charles Vaugirard, vous aurez accès à trois articles sur cette question des points non-négociables. Je cite le premier billet : « La principale difficulté rencontrée par les catholiques est la mise en œuvre de ces points non-négociables. Comparez-le au programme des partis politiques et vous verrez qu’aucun d’entre eux ne les respecte. Alors que faire ? ». Eh bien le blogueur nous donne son point de vue et des éléments de réponse à cette question dans les deux billets suivants sur son blog, en insistant sur l’incitation à oser un choix politique pour changer les choses, en accord avec ce que proposaient Jean-Paul II et le cardinal Ratzinger en 2002. Il en profite pour défendre le choix de Christine Boutin de se rallier à  Nicolas Sarkozy. Faut-il parler de la polémique sur la viande Hallal ou casher ? Bof, c’est tellement insignifiant à mon sens, que je préfère vous renvoyer à l’éditorial de Jean-Pierre Denis dans La Vie, qui commence par ces mots : « Quel pays se dispute pour un bout de viande ? La France, bien sûr ! » Je suis 100 % d’accord avec lui, et donc je choisis librement de ne pas en dire plus ! Sinon, dans la suite  des portraits des candidats à la présidentielle, il y a celui de François Bayrou dans le Monde des religions, et dont François Vercelletto, sur son blog, nous fait l’apologie. A aller lire donc…  Mais heureusement, il n’y a pas que cet aspect dans la campagne électorale. C’est aussi le moment de définir de grandes orientations, comme celles concernant la Politique familiale pour la France. Pour en savoir plus, rendez-vous dans les pages de Famille Chrétienne.

Deux mots pour citer le billet de Jean-Baptiste Balleyguier sur CathoWeb, à propos de l’intolérance contre les chrétiens. Si l’on montre souvent comment certaines religions sont stigmatisées, il ne faudrait pas imaginer que l’Eglise catholique et que les chrétiens échappent au phénomène en Europe. Ainsi, on apprend que « l’Observatoire sur l’intolérance et la discrimination contre les chrétiens en Europe vient de publier de 600 cas d’Intolérance ou de discrimination répertoriés contre les chrétiens d’Europe ». Le site  de l’Observatoire est en anglais, mais ce qui est intéressant, c’est le moteur de recherche qui permet de trouver ces actes contre les chrétiens selon leur type ou leur lieu !

Allez, on change de sujet, et on revient à des questions plus religieuses, autour des 50 ans de l’ouverture du concile Vatican II. Avec le très bon blog www.vatican2-50ans.fr qui est mis à jour plusieurs fois par semaine (deux c’est plusieurs !). Le blog s’est récemment enrichi d’une rubrique bibliographie et de quelques vidéos fournies par le Jour du Seigneur (sur la page  d’accueil et dans la section multimédia) ! A visiter et à garder dans vos favoris ! Bon, si j’en parle, c’est parce que d’ici quelques jours, les évêques français vont mettre un coup de projecteur sur le concile, juste avant leur assemblée plénière, à Lourdes. Ce sera les 24 et 25 mars prochain. Je vous renvoie à l’article de La Croix de ce mercredi qui présentait cette initiative.. Trois conférences sont prévues, et KTO les diffusera. RCF sera présent sur place, et un membre du blog précédemment nommé participera à l’émission. Je ne vous en dis pas plus, tout viendra en son temps.

N’empêche que parler de Vatican II à l’orée du synode sur la nouvelle Evangélisation, c’est aussi accepter de réfléchir sur ce thème, pour découvrir que ce n’est pas une nouveauté. Dès 1974, le pape Paul VI avait consacré un synode à l’évangélisation du monde moderne. Plus d’info sur Anuncioblog ! Si vous voulez savoir ce qu’est cette nouvelle évangélisation, je vous renvoie à un petit livre du père Frédéric Manns, Qu’est ce que la Nouvelle Evangélisation ? Et pour vous présenter l’ouvrage, Michel Cool, dans sa chronique littéraire en vidéo sur le site du Jour du Seigneur !

Comme nous sommes à Rome, restons-y avec les derniers événements autour des fuites au Vatican. Au-delà des documents et de l’actualité immédiate, une question commence à se poser pour tous les journalistes spécialisés : à qui profite le crime ? Jean Mercier comme Frédéric Mounier ou Jean-Marie Guénois (qui est  aussi intervenu dans le Blog-notes de Radio Notre Dame) s’interrogent et donnent leur réponse : il ne s’agit ni plus ni moins que d’un conflit pour la succession de Benoît XVI qui s’ouvre. La première victime en est le cardinal Bertone, qui finit vraiment par être discrédité. Mais comme le rappellent aussi les journalistes, le pape n’est pas encore mort… D’autant plus que si l’on veut voir les secrets du Vatican, il n’y a qu’à faire comme Florence Evin et se rendre à l’exposition sur les archives secrètes du Vatican. C’est à retrouver dans les pages du Monde !

Et puis un mot pour signaler deux articles qui traitent du même sujet : le pape est-il trop capitaliste ? Sandro Magister démonte cette thèse de la revue Concilum. Jean-Yves Naudet s’en sert pour préciser la position de l’Eglise concernant sa doctrine sociale et sa position vis-à-vis de la politique. Deux billets longs et intenses, mais passionnants.

Et puis, tant qu’à critiquer le pape, continuons sur la lancée avec le documentaire qui est passé mardi soir sur France 2, intitulé sobrement : « La vie amoureuse des prêtres » (à regarder en replay ici – attention, ça dure 1 h). Le documentaire suit 2 prêtres qui vivent une relation avec une femme et un diacre,  Sébastien Brière, qui sera ordonné durant le tournage.  Ce dernier a d’ailleurs de très belles paroles sur le célibat : « La vocation de prêtre se base sur une relation d’amour avec le Christ ». La souffrance des prêtres qui quittent leur ministère pour suivre leur bien-aimée est exprimée à travers une musique langoureuse, des images qui jouent sur la mélancolie. Mais on trouve aussi, dans ce reportage, une séquence avec une équipe de prêtres du Nord où l’on voit que ces questions sur le célibat sont posées de manière directes, et sans langue de bois.

Jean Mercier a écrit un long billet pour éclairer ce documentaire. Il déborde du cadre pour réfléchir sur le sujet du célibat et nous livre ses convictions. Je vous invite vraiment à le lire parce que c’est très juste, et toujours respectueux des personnes. Il était également invité mardi soir sur le plateau de Morandini, sur Direct 8. C’est à la fin de l’émission (vers 54 minutes), et il exprime bien que ce qui anime le choix du célibat d’un prêtre, c’est avant tout l’amour ! J’ai juste envie de dire : Merci Jean !

Plus d’informations sur le sujet du célibat sur le site de la conférence des évêques de France. Et puis aussi un beau témoignage, celui du père Xavier Cormary, qui nous pose une question : « Qu’est-ce qui met en péril le célibat du prêtre et sa fidélité ? L’incompréhension, le manque de dialogue, la distance qui s’établit entre lui et son peuple, l’indifférence. » Et l’abbé Cormary développe chacun de ces points pour finir par ce beau constat : « le prêtre heureux dans son célibat sera celui à qui on demandera vraiment d’être prêtre, d’être serviteur de l’Evangile pour le salut du monde et pour la gloire de Dieu. Un prêtre se s’use que si on ne s’en sert pas, ou si on s’en sert mal ».

En bref :

  • Hier, le site internet du Vatican a été victime d’une attaque des #anonymous « en réponse à la doctrine, aux liturgies et aux concepts absurdes et anachroniques que votre organisation à but lucratif (l’Eglise apostolique romaine) diffuse dans le monde entier ». Plus d’information sur la page Facebook de l’Agence i.media. Une réaction de Zabou et une autre de l’abbé Eric de Beukelaer !
  • Proudhon, l’anticlérical, se fait le défenseur du dimanche chômé ! C’est à lire sur le blog de Nicolas Mathey, Thomas More !
  • Quand un quadra geek , ultra-connecté, coupe Twitter et fait une retraite en silence, ça donne ça : http://www.cles.com/itineraires/article/je-me-suis-desintoxique-de-twitter. Un billet pour vous annoncer que je vais moi aussi me déconnecter une semaine… Départ samedi, et retour le dimanche 18 ! Donc la semaine prochaine, pas de revue de presse. Mais je vous donner rendez-vous mardi, à 8h45, pour une info qui va décoiffer !

Revue de Presse : homélies, prêtres, évêque, râleurs, positivons !

10 novembre 2011 6 commentaires

Bonjour à vous, chers lecteurs hebdomadaire.

La semaine dernière, sur Facebook, je disais qu’il serait fort probable que cette semaine, il n’y ait pas de revue de presse. Pourtant, je ne suis pas en vacances, mais je savais que j’aurai pas mal de travail et un déplacement pour préparer un mariage à faire. Du coup, je suis à la bourre, et vous avez droit à une version light, moins élaborée. Désolé, et soyez tranquille, ça se reproduira ;-)

Pour commencer, le site de Témoignage Chrétien vient de faire peau neuve. N’hésitez pas à y faire un tour, et à le découvrir ! Le nouveau graphisme est plus moderne (heureusement, sinon, y’avait aucun intérêt à changer), plus aéré, plus lisible, et il y a des images, l’accès aux réseaux sociaux,… je vous renvoie à la matinale chrétienne de la Vie par Natalia Trouiller pour la visite du site…

Sur le net, deux sujets émergent. Les prêtres ont étés mis en avant, plus ou moins positivement. Je vous renvoie à ce billet qui me semble relativement complet et qui cite les liens autour de la question des homélies (on n’est jamais mieux servi que par soi-même), où à cette synthèse du site des évêques de Belgique! Mais il n’y a pas que cela ; si ce sujet prête à sourire, un prêtre de 40 ans qui s’enlève la vie, c’est bien plus sérieux. Sans plomber l’ambiance, plusieurs billets lui rendent hommage, et mettent en lumière les limites du clergé aujourd’hui. Il y a notamment celui de la cybersister, que vous ne voudriez pas rater, ou encore celui de David Lerouge ! Mais les prêtres, ils sont aussi capable de voir leur ministrèe différemment. Regardez ce qu’en dit le Père Gaignet, que l’on a confondu avec Mr Bricolage ! Sinon, y’a aussi des prêtres autrichiens un peu à l’Est: plus d’infos dans la Matinale Chrétienne !

Un petit mot pour saluer celui qui est devenu l’un des nôtres par sa participation à l’animation spirituelle de Twitter et de la Toile (cf. l’article de La Croix), Mgr Hervé Giraud, qui vient d’être élu président du Conseil pour la communication des évêques de France. Des félicitations, et un regret de ma part… A regarder le communiqué sur le site de la CEF et sur son diaire, le conseil de la communication, une fois de plus, est le dernier nommé… Mais ce n’est pas grave ; après leur réflexion sur  internet et la communication d’aujourd’hui, et en voyant l’implication du président de ce Conseil, je suis sûr que le évêques vont bientôt le faire remonter dans leurs priorités… Pour plus d’infos sur cette session d’automne des évêques de France, je vous renvoie au Jour du Seigneur avec l’émission et la messe de dimanche, à KTO et au site des la CEF.

Séquence "Christianophobie", avec une réaction qui nous vient de l’extérieur, celle du Swiss Romain. Elle fait suite à de nombreux blogueurs qui ont eu la même demande d’unité. Sur le fond, je suis d’accord, mais je vous avoue (oui, aujourd’hui, je sors de ma réserve) que cette demande me laisse un arrière-goût amer. Celui d’une unité qui serait uniforme, où tout le monde penserait pareil. Soyons honnêtes, ça n’a jamais existé. Si l’on regarde les Actes des Apôtres, alors que l’on fouettait les disciples de Jésus, Pierre et Paul eux-même ont eu des points de vue différents. Donc si ces appels sont beaux, ils me semble iréniques et irréalisables, car j’ai beau être gentil et accueillant, Civitas et moi, on n’a pas le même combat !

Et pour répondre au père Dominique (le swiss Romain), Sylvie Carnoy, sur son Blog "Le Spirituel d’abord", propose une "opération #8décembre", où elel synthétise pas mal de demandes, de la prière à l’engagement militant (comme le propose Pneumatis ou Mgr Podvin par exemple), mais surtout, de passer à la proposition, comme le fait Jean-Baptiste Maillard, qui, avec des accents de Martin Luther King, a fait un rêve ! Nicolas Mathey nous offre lui aussi d’autres solutions, comme d’aller visiter l’expo sur Fra Angelico. Les évêques, réunis à Loures, ont parlé du problème, et le cardinal Vingt-Trois a dressé une synthèse tout en finesse et en questions de ces problèmes récurents. C’est à lire à la fin du discours de clôture de l’Assemblée Plénière des évêques de France, ou un résumé sur le site de Radio Vatican.  Et puis, une mention spéciale à La Vie qui a publié une mini-enquête sur Civitas, le groupe à l’origine des incidents.

Sinon, côté presse écrite, vous avez vu la couverture de Famille chrétienne, affiché sur cette page. Elle se passe de commentaire, tant elle est explicite. Outre les articles dans le magazine, il y a aussi des réflexions sur le site de Famille Chrétienne. La Vie se pose les mêmes questions, en élargissant le débat, et le magazine de cettesemaine titre "Rire de Dieu", avec en photo le Visage du Chrsit de la pièce de Castellucci, et de l’autre côté le numéro spécial de Charia Hebdo ! Et comme c’est aujourd’hui la journée de la gentilleese, je ne peux pas résister à vous inciter à lire le dossier du Pèlerin sur cette vertu que à propos duquel le Magazine s’interroge : "vertu ringarde ou remède anticrise ?"

Un blog sympa pour se changer les idées : celui de Charles François et de François-Xavier : "Continents d’Espoir" ! Hébergé par le site de Pèlerin, il nous propose de découvrir le voyage de deux jeunes journalistes en Amérique du Sud… Une aventure que vous pouvez vivre à travers le texte ou les splendides galeries photos des jeunes reporters partis découvrir l’Eglise du Nouveau Monde ! Et si vous en voulez plus, c’est sur le site du Jour Du Seigneur que vous pourrez trouver des vidéos (deux pour l’instant, mas ça va venir… Des adresses à conserver donc).

Et pour finir, de manière plus légère, des stars surprenantes : Tintin qui est catho, selon l’Osservatore Romano quand-même, et Miss-Monde qui voulait être religieuse !

Revue de presse : Cathophobie, foi, évangélisation, foi, Assise, foi, spiritualité, foi…

20 octobre 2011 6 commentaires

« Golgotha Picnic » et « Sur le concept du visage du fils de dieu » ! Si vous suivez l’actualité religieuse, vous avez certainement entendu parler de ces deux pièces de théâtre. Après le « Piss Christ de Cerano », voilà que certains nous refont le coup de l’indignation ou de la provocation, selon le côté où l’on se place. Et une fois de plus la question de la réaction face à ces « œuvres artistiques » se pose. C’est Koz qui la formule : « on hésite une fois encore entre l’apitoiement et la colère ». La question des subventions de ces pièces pose certes question, mais de là à enfiler les habits des inquisiteurs, comme le font certains (l’institut Civitas, pour le dénoncer clairement), la réaction semble disproportionnée. D’ailleurs, le cardinal Vingt Trois l’a dit clairement : « On peut exprimer sa blessure, mais cela ne peut pas ­devenir un argument de combat organisé ». Koz propose une solution (je le laisse vous l’exposer sur son blog) : « la stratégie de la limonade ». Et Gérard Leclerc, sur le site de France Catholique prolonge cette réflexion : « Ces deux provocations de nature hétérogène m’incitent plus à la réflexion profonde qu’à la révolte qui serait elle-même violente » écrit-il, avant de poursuivre : « à la violence des provocations il (…) faut répondre par l’expression nue de la foi, celle que Benoit XVI veut mettre en honneur pour l’année 2012 ».

En Belgique, c’est la question  du « déclin de la pratique religieuse » qui se pose, suite à la publication d’une étude sur « le fonctionnement de l’Eglise catholique dans une contexte de crise. Le site des évêques belges ne nie pas le fait, il le rapporte même. L’abbé Eric de Beukelaer réagit cependant à l’expression « nouveaux croisés » utilisée dans le rapport (selon divers journaux), et il montre le peu de contenu de ce terme et le manque d’analyse qui le sous-tend. Un article sociologique intéressant à parcourir pour définir plus précisément les groupes chrétiens actuels.

Mais une question se pose alors sur cette nouvelle génération de chrétiens : Vont-ils s’engager politiquement, et sur quelles bases ? Nicolas Mathey, qui s’interrogeait déjà ce dimanche, en se demandant : « Le catholique est-il nécessairement un mauvais citoyen ? », a récidivé cette semaine avec la  recension du livre « Blanc, c’est pas nul ». Les assises chrétiennes de l’écologie, organisées par le magazine Prier, l’engagement des catholiques italiens pour refonder un avenir politique à leur pays ou les extraits inédits d’un texte de l’abbé Pierre que La Vie publie sur son site internet, viendront certainement rassurer l’auteur du billet sur la réponse à sa question ! La participation des chrétiens au sein de la « Conférence des Responsables de Culte en France » qui s’est retrouvée lundi au Sénat, comme le relate Jean-Marie Guénois, est là encore le signe d’un engagement qui pèse dans la société et en politique…

Quittons ces questions de société pour nous intéresser à l’Eglise, « peuple de Dieu ». L’expression renvoie au concile Vatican II, dont nous avons fêté le 49ème anniversaire de l’ouverture la semaine passée. Pour mieux nous immerger dans cet événement, le site internet du Jour du Seigneur nous propose 8 vidéos avec des images d’archives sur Vatican II. On y retrouve avec bonheur le visage plein de bonhommie du pape Jean XXIII, les analyses de plusieurs historiens, des témoignages d’acteurs de cette période,… une bonne manière de préparer les 50 ans de l’ouverture du concile le 11 octobre prochain. Et puis, si vous voulez réfléchir au sens des textes de Vatican II, découvrir son histoire, le blog vatican2-50ans.fr est fait pour vous. Ce sont plusieurs prêtres du diocèse de Metz qui l’ont lancé la semaine dernière, et qui l’alimentent progressivement. Le dernier billet en date parle de liturgie, un sujet qui est toujours délicat, voire sources de tensions (tous ceux qui sont passés au séminaire le savent…). Un scoop : les prochains billets parleront de l’intuition de Jean XXIII sur le concile et de Presbiterorum Ordinis… Mais chut, ils ne sont pas encore publiés !

D’ailleurs, en naviguant sur la toile, on se rend compte que la réflexion sur Vatican II aujourd’hui est déjà bien ouverte. A Paris par exemple, c’est le projet Youcoun  (pour « the youth council ») qui est mis en place. Sinon, un petit tour sur le blog de Sandro Magister devrait suffire à vous convaincre ; le titre de son dernier billet est explicite : « Concile, le chantier est ouvert. Mais certains se croisent les bras ». La discussion avec les intégristes (entre autres) oblige en effet à se positionner sur le statut des textes (à ce propos, ne manquez pas la Matinale Chrétienne de La Vie de mercredi, où Natalia Trouiller nous apprend que Mgr Williamson est sur le point de se faire éjecter de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X). Sur son blog, Isabelle de Gaulmyn va plus loin que la question des intégristes et ose le commentaire qui fâche, même si il est tout à fait légitime : « Sans doute a-t-on trop longtemps considéré ce concile comme « Le » concile, une sorte de monument intouchable, sacré, paré de toutes les vertus (…) C’est qu’il a représenté beaucoup pour toute une génération, qui a fini, malgré elle, à faire un dogme d’un concile qui justement, n’introduit pas de nouveaux dogmes ». Témoignage ultime que l’étude du concile est lancée : un nouveau centre de recherche nommé : « Vatican II et le catholicisme du 21e siècle » vient de voir le jour à Ottawa.

Sur le blog ouvert par les prêtres de Moselle, on apprenait également dès dimanche, après l’angélus, que Benoît XVI avait convoqué une année de la foi à partir du 11 octobre 2012. Une information largement reprise et commentée par toutes les sources d’information, (La Croix, Radio Vatican, Zenit). L’abbé Grosjean nous fait une brève analyse des paroles et des choix de Benoît XVI qui amènent à cette proposition naturelle de l’année de la foi. Pour Stéphanie le Bars, sur le blog « Digne de Foi » du journal Le Monde, « L’Eglise cherche des parades à la sécularisation ». La journaliste n’y va pas par quatre chemins : « Comment convaincre les "chrétiens tièdes", -l’expression est de Benoît XVI-, les indécis, voire les non-croyants, de rejoindre l’Eglise catholique ? ». Si la réponse apportée passe par la Nouvelle Evangélisation, elle s’appuie aussi sur les nouveaux évangélisateurs, comme les appelle Radio Vatican, qui étaient réunis le week-end dernier à Rome, à l’occasion d’un congrès organisé par le conseil Pontifical pour la promotion de la Nouvelle Evangélisation. Sur ce terme de Nouvelle Evangélisation, la Conférence des Evêques de France a organisé un colloque la semaine dernière, les 13 et 14 octobre, et un article sur le site des évêques vient faire le point de la situation. En lien, on peut télécharger en PDF la très complète présentation de Joseph Herveau sur « Nouvelle Evangélisation et Première Annonce ». 11 pages qui méritent d’être lues.

Mais revenons à Rome, où l’événement phare du week-end était la présentation du site Aleteia qui devrait voir le jour ce 22 octobre, pour la fête du bienheureux Jean XXIII l’annonce par Benoît XVI de l’année de la foi. Et dès le lundi, la lettre apostolique Porta Fidei était publiée… D’Ouest France au Figaro, en passant par La Croix, tous les journaux ont largement commenté cette proposition du pape. Si vous n’aimez pas lire, Radio Vatican propose de nombreux sujets à écouter. Et Patrice de Plunkett souligne, lui, le lien fort avec les textes de Vatican II

A propos de Nouvelle évangélisation, Zabou nous propose sur son blog cette citation d’Yves Raguin : « "Quand tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme la porte…", tu trouveras là le visage de Dieu et tu en reviendras vers tes frères le visage resplendissant de la lumière divine. » Franchement, après ça, « on peut mourir » comme dirait Thierry il n’y a rien à ajouter !

A noter aussi que Gwénola de Coutard sur le site de Pèlerin, nous propose un reportage multimedia sur le groupe Glorious, qui était invité à jouer quelques morceaux à l’occasion de ce congrès au Vatican.

Et puis les questions de foi ont la cote en ce moment. Le dernier hors-série des « cahiers Croire » propose  les réponses à  de questions de foi, touchant à la foi, à la vie chrétienne et spirituelle. Mgr Hervé Giraud nous invite quant à Lui à lire (et à partager) la superbe profession de foi de Paul VI qui développe le mystère trinitaire et l’action salvifique de Dieu. Il en profite pour nous simplifier le travail et résume, en moins de deux pages, le texte de Porta Fidei… Merci

Frédéric Mounier, sur son blog, nous propose le Credo du Cardinal Tauran, ou pour être plus précis, le résumé de l’essentiel de la foi  chrétienne par un membre éminent du collège cardinalice (c’est lui, nous dit le journaliste blogueur, qui proclamera l’Habemus Papam lors du prochain conclave). En attendant, ce vendredi, c’est un autre discours qui attend le président du conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux, à Assise. On retrouvera d’ailleurs un bel article du cardinal Tauran dans La Vie de cette semaine, à la page 37 du magazine. Comme Le Pèlerin, La Vie consacre un gros dossier à cet événement, et Jean Mercier réussit le tour de force de faire une interview imaginaire de Benoît XVI… Je vous laisse aller la dévorer tellement c’est juste et précis. Le Pèlerin propose lui aussi de nombreux articles sur le sujet. Anne Ponce, dans son éditorial, insiste sur le courage et l’audace de Jean-Paul II et de Benoît XVI, qui, à l’exemple de St François d’Assise allant rencontrer un sultan durant les croisades, osent traverser les lignes actuelles. Dans le magazine, outre des témoignages, on trouve aussi en page 14 cette explication de la rencontre par le cardinal Tauran (encore !), affirmant qu’il s’agit d’un « échange de témoignage pour mieux connaître la religion de l’autre ». Voilà, comme le dit Samuel Lieven dans cet article, de quoi « tordre le cou aux accusations récurrentes de relativisme et de syncrétisme ». A lire aussi le décryptage de la présentation officielle d’Assise 2011, sur le blog de Patrice de Plunkett. Et pour finir sur le sujet, le site romandie.com propose une dépêche de l’AFP avec quelques chiffres et infos sur la rencontre d’Assise.

A noter que tous les grands magazines chrétiens reviennent cette semaine sur le printemps arabe et nous proposent leur analyse… Mais là, il faudrait une autre revue de presse pour tout décortiquer

Sinon, pour finir, un petit point spirituel : Coolus nous présente cette semaine un lapin bleu qui s’énerve face à un de ses congénères. C’est très bien senti pour illustrer l’Evangile de dimanche. Mais le lapin n’est pas le seul à avoir eu un coup de chaud. David Lerouge s’est énervé contre la SNCF cette semaine, dans un billet où, même remonté, l’humour et une belle vision de l’Eglise, prennent largement le dessus. J’oserai presque dire : « SNCF, à nous de vous faire préférer le blog de l’abbé Lerouge »

Michel Cool répond lui à la question : « Comment créer des moments d’intimité avec Dieu dans nos journées bien remplies ? ». Il présente sur le Jour du Seigneur  le « petit traité de la prière silencieuse », et nous donne quelques clés contenues dans le livre. Une mise en bouche qui donne vraiment envie d’acheter cet opuscule… Sinon, après le décorticage du Notre Père par Pneumatis (Ca date de cet été, mais ça n’a pas pris une ride) ou par le frère Bruno Cadoré, maître de l’Ordre dominicain, Thierry Bizot commente le Je vous Salue Marie. Et si vous en voulez vraiment plus, n’hésitez pas à aller sur le blog de Zabou, qui nous propose ses solutions et son expérience personnelles pour prier le soir, dans la nuit… Au dernier ajour dû à Henry le Barde qui me signale que désormais, sur le blog du Temps d’y penser, le commentaire de l’Evangile du dimanche est publié en début de semaine, « pour en débattre ensemble ». Une belle initiative,  à laquelle je ne peux que vous encourager à participer.

En Bref :

Revue de Blogs : Un genre qui dérange, un des prêtres qui se retire, et le nouveau site du Vatican

Merci à Valérie-Anne Maître qui a écrit cette revue de blog et l’a présentée en direct pendant que je planchais sur mon dernier examen écrit ! Le texte est donc majoritairement d’elle ! Grazie Mille comme on dit ici !

Sur la Toile, depuis plusieurs jours, la blogosphère réfléchit à la théorie du genre. Tout est parti du nouveau manuel de sciences de la Vie et de la terre qui sera distribué aux lycéens à la rentrée. Il y a un chapitre consacré à l’identité et l’orientation sexuelle, un sujet très sensible. Pour résumer, on n’est pas loin de l’histoire de l’acquis ou de l’inné, de la célèbre formule « on ne naît pas femme on le devient » . La question est donc de savoir ce qui fait l’identité sexuelle de l’homme ? Face à cette théorie du genre, pas mal de chrétiens ne sont pas d’accord avec ce qui est écrit dans ces nouveaux manuels des lycéens…

Et d’abord Le P. Grosjean, prêtre du diocèse de Versailles, chargé des questions éthiques. Il résume le problème sur le blog des Padre, dans la rubrique « 3 minutes pour convaincre ». Pour le P. Grosjean cette théorie du genre qu’on présente dans les manuels scolaires revient en fait à nier la différence sexuelle.

Sur le même sujet, Zabou explique pourquoi finalement, ça coince un peu cette théorie : parce qu’elle sera enseignée à l’école, cela revient à enseigner une simple théorie sociologique comme une vérité biologique, à l’école. Big Problem ! Et puis il y a Thomas More, sur son blogqui lui aussi se demande si cette théorie des genres a bien sa place à l’école dans un cours de biologie. Ne parle-t-on pas plutôt de philosophie ?

Et comme pour se faire une idée complète, il faut aussi lire un avis différent sur la théorie des genres, rendez-vous sur le site de Témoignage Chrétien ou sur le blog « Baroque et fatigué ». Et pour finir sur le sujet de la théorie du genre, Edmond Prochain lui, sur son blog se propose de faire une petite explication de texte. Il décrypte le communiqué de presse de l’UNSA, publié en réaction à la pétition des associations catholique contre les nouveaux manuels de science. Comme à son habitude, ce billet d’Edmond Prochain est bourré d’humour et sonne un peu grinçant… Mais qui n’aime pas Edmond ???

Et puis, dans l’actualité aussi cette semaine, la rencontre du pape Benoit XVI avec une délégation de gens du voyage, les roms, samedi dernier au Vatican. Elle est importante, parce que les roms, on en parle dans un contexte parfois difficile : en Italie, plusieurs campements viennent d’être démantelés, et il y a eu des débats vifs l’année dernière en France. Le journaliste du Figaro, Jean-Marie Guénois, évoque la rencontre sur son blog dans un billet intitulé « Pourquoi Benoît XVI continue de défendre les roms ? » Jean-Marie Guénois rappelle que les chrétiens s’intéressent aux roms depuis bien longtemps, à travers la Pastorale des gens du voyage, et qu’ils n’ont pas attendu les polémiques politiques le faire…

Un autre sujet, dont les médias ont parlé, et qui fait réagir les blogueurs, ou plutôt une blogueuse, c’est l’annonce de l’un des trois chanteurs du groupe Les Prêtres, de quitter le séminaire. Joseph Nguyen, qui était séminariste, a quitté sa formation en vue du ministère. Ce départ du trio a été largement commenté dans la presse, c’est parfois même devenu une brève « people ». Isabelle de Gaulmyn, du quotidien La Croix, revient sur l’info et étend le sujet pour parler de la pression que subissent les jeunes prêtres. Dans son blog « Une foi par semaine », elle écrit « le jeune prêtre se vend bien » sur les plateaux de télé, mais ajoute que le jeune prêtre, il peut être lassé d’être systématiquement mis en avant pour montrer que l’Eglise attire. La journaliste conclut en disant : « Les prêtres deviennent rares. La rareté doit aussi se gérer ».

Enfin le blog de la semaine, qui est un site internet d’ailleurs. Et pas n’importe quel site, c’est celui du Vatican. Une nouvelle version vient d’être mise en ligne, un peu plus pratique et plus moderne, enfin c’est que nous dit Lemessin sur son blog d’ailleurs (ici quoi, et non, je ne me cite pas, c’est Valérie-Anne qui a décidé tout à fait librement de me citer). Les couleurs du nouveau site du Vatican ne changent pas, on reste sur un fond parchemin, mais la mise en page est plus claire, on peut même s’abonner aux infos par Twitter. Il y a un lien qui envoie directement vers les vidéos. Et puis il y a des rubriques sur les cotés, qui affichent des sous menu lorsqu’on passe la souris dessus ! Alors le site n’est pas tout à fait terminé, il y a un lien qui pour le moment envoie vers une page quasiment vide, news.va, le nouveau site d’infos du Vatican qui sera bientôt mis en ligne ! (ajout important : j’ai appris aujourd’hui même qu’il resterait vide en français dans un premier temps. Le news.va ne sera développé qu’en italien et en anglais au début).

Et voilà, c’est tout pour cette semaine…, bonne lecture, bonne semaine et bon surf !

Discussions autour du célibat sacerdotal

14 février 2011 Laisser un commentaire

Ces derniers temps, il y a quelques remous concernant le célibat des prêtres, et ce dans les pays germanophones plus précisément. 143 théologiens (professeurs de théologie pour être exact) ont signé une lettre (ils ont été renjoints par d’autres ensuite, et sont environ 160 aujourd’hui), dont le titre n’est rien de moins que « Église 2011 : un renouveau indispensable ». Faisant suite à la crise et aux crises de l’Eglise en ce début de millénaire, il s’agit selon ses auteurs, d’un « appel à un dialogue ouvert sur les structures de pouvoir et de communication, sur la forme des ministères et la participation des fidèles à la responsabilité ecclésiale, ainsi que sur la morale et la sexualité ». De vastes sujets donc…Les auteurs reconnaissent qu’à quelques mois de la visite du pape, ce débat peut « inquiéter certains », mais ils ajoutent que « l’autre solution, un silence de mort qui serait la conséquence d’un anéantissement de tous les espoirs, n’est pas acceptable ».

Ces professeurs de théologie stigmatisent surtout la hiérarchie de l’Eglise, parlant par exemple de « structures sclérosées ». C’est donc une démarche à la fois ecclésiale qui est posée, tout en étant orientée contre la manière dont cette Eglise est actuellement dirigée.

Alors quelle peut-être la suite à cette lettre ? Est ce que cela peut ouvrir un débat interne dans l’Eglise ?

C’est la question ! Il me semble que l’étendue des thèmes choisis par les théologiens allemands sont bien trop vaste pour, honnêtement, permettre le débat. Si certaines propositions ne s’opposent pas au droit et à la doctrine de l’Eglise, comme celles qui concernent le célibat sacerdotal, d’autres sont en oppositions avec l’Evangile et à la Bible elle-même (la question des divorcés remariés ou de la reconnaissance des mariages homosexuels par exemple). On est donc sur des niveaux très différents de dialogue… Personne ne dit qu’on n’arrivera pas à une solution pour chacun de ces problèmes, mais tout mettre dans la balance, c’est le meilleur moyen pour tuer le débat dans l’oeuf !

A noter que l’Osservatore Romano, le journal du pape, a parlé de cet appel des théologiens d’Allemagne, d’Autriche et de Suisse. Il a bien évidemment marqué son désaccord en citant le secrétaire de la conférence épiscopale allemande, mais le fait de ne pas avoir nié la réalité de cet appel est un point positif et relativement nouveau dans la culture du Saint-Siège…

N’y a-t-il eu aucune réponse « officielle »de l’Eglise à cette lettre ?

Si, la conférence des évêques d’Allemagne a répondu à cette lettre à travers la proposition d’un dialogue. Si elle reconnaît, et je cite, que « pour faire face aux graves défis auxquels l’Église est confrontée en Allemagne, la simple disponibilité des évêques ne suffit pas », car certaines demandes concernent des définitions dogmatiques trop fortes, et dépendant donc du Saint-Siège, elle constate également que cette démarche est un signal positif car elle exprime le désir des signataires d’offrir leur contribution au dialogue sur l’avenir de la foi et de l’Église. Et honnêtement, qu’on le veuille ou non, ces questions reviendront toujours sur le tapis, et peut-être de plus en plus avec l’entrée dans l’Eglise de prêtres anglicans, qui sont mariés ou avec les prêtres des rites orientaux, qui sont eux aussi mariée. La mondialisation a lieu partout !

Pourtant ce n’est pas la première fois que des allemands jettent un pavé dans la mare !

Exactement, ce n’est pas la première fois que les théologiens allemands usent cette méthode… Il y a 40 ans déjà une lettre ouverte circulait. C’était en 1970, neuf théologiens avaient écrit un mémorandum pour les évêques allemands sur le lien entre le célibat sacerdotal et la présence de l’Eglise au monde. La raréfaction des vocations, indiquaient-ils, pose la question de la pertinence du célibat ecclésiastique. S’il s’agit d’une recherche pratique, ce n’était en tout cas pas une pétition. Parmi les signataires, de grands noms de la théologie, comme Karl Rahner, Walter Kasper, ou encore un jeune théologien : Joseph Ratzinger… 40 ans plus tard, devenu pape, il ne doit donc pas trop se scandaliser de cette démarche des professeurs de théologie allemands…

Et puis, ces derniers jours, le cardinal Kasper est revenu sur le mémorandum d’il y a 40 ans. C’était dans une homélie publiée vendredi par le quotidien du Vatican, l’Osservatore Romano. Vous voyez que le débat n’est pas refusé par le Saint-Siège, qui met son journal au service de la discussion.

Un ancien signataire de cette lettre, le cardinal Kasper, est intervenu récemment dans ce débat.

Il rappelait que le débat était largement ouvert à cette époque. Ainsi, il y a eu pas moins de trois synodes universels sur ce sujet dans ces temps là. Pour lui, « le célibat est un témoignage radical pour suivre l’exemple du Christ, comme cela devrait l’être aussi, en particulier, pour les prêtres ». Mais en même temps, le cardinal Kasper admet que cette discussion « ne sera jamais fermée ». Et il ajoutait à propos du célibat : « C’est le signe qu’on existe pour le Christ et le règne de Dieu. C’est cette pincée de sel, que tous ne peuvent pas représenter, mais qui fait du bien à tous. S’adapter n’aide pas », concluait-il dans son homélie. Il se demandait en outre comment il est possible aujourd’hui de parler de crise de l’Eglise « sans citer ce que Jean-Baptiste Metz (un théologien) définissait déjà il y a des années comme une crise de Dieu ». Et de continuer : « Ces théologiens sont-ils vraiment convaincus que la structure de l’Eglise est le principal problème des hommes ? N’est ce pas en revanche le contraire ? Le fait que la crise de l’Eglise serait une crise de la foi en Dieu ? » Une question à laquelle je vous laisse moi aussi réfléchir…

Le cardinal Kasper ajoute que de par ses fonctions comme Président du Conseil Pontifical pour la promotion de l’Unité des chrétiens, il a côtoyé de nombreuses églises protestantes, qui avaient accepté l’ordination des femmes et le mariage homosexuel. Et il s’interroge sur le fait qu’aucun des théologiens allemand n’ai constaté que ces églises, principalement pour ces raisons, se trouvent dans une crise plus profonde que celle de l’Eglise catholique.

Est-ce que le pape s’est lui aussi exprimé sur le sujet ?

Vous vous doutez bien que c’est compliqué, et que le retentissement médiatique serait une fois de plus disproportionné… Du coup, c’est de manière indirecte que Benoît XVI a pris part à ces controverse. Il s’est adressé ce samedi aux participants à l’assemblée générale de la Fraternité sacerdotale des Missionnaires de Saint Charles Borromée qui fêtait son 25ème anniversaire. Dans son allocution, Benoît XVI a rappelé l’importance du sacerdoce dans la vie de l’Eglise et dans le monde, et il a souligné que c’est en étant proche de Jésus que les prêtres pouvaient puiser les énergies nécessaires pour prendre soin des hommes. Le pape qui rappelle donc l’importance de la prière pour la vie sacerdotale, comme il l’a fait tout au long de l’année sacerdotale.

Et puis en parlant du pape, deux petites infos. La suite de son livre Jésus de Nazareth sortira le 11 mars, dans moins d’un mois. C’est peut-être cette manière de s’exprimer que le pape a choisi pour dire comment lui conçoit la théologie… Et sinon, on apprend dans le journal Inside the Vatican, que quand il était petit, Joseph Ratzinger jouait au curé avec son frère Georg. A n’en pas douter, les questions sur le mariage des prêtres ou l’ordination des femmes ne se posait pas alors !

(sources : Zenit, Radio Vatican, et divers blogs italiens)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés