Archive

Posts Tagged ‘Nouvelle Evangélisation’

Mgr Lacroix, témoin de la Foi !

26 octobre 2012 2 commentaires

Je ne peux que vous partager cette interview de Mgr Lacroix sur le synode et sur son expérience de l’évangélisation. Si les premières questions sont très factuelles sur le Synode, dans la seconde partie de l’interview, l’archevêque de Québec se livre et nous dit comment lui vit et a vécu l’évangélisation, ce qui est le point central de l’annonce de la Bonne Nouvelle ! Il nous offre un véritable message d’espérance !

 

PS : Si une âme charitable a envie de faire la transcription et de taper le texte de l’interview, n’hésitez pas à le dire, je suis preneur !

Revue de Presse : 50 ans, nouvelle évangélisation, « mariage pour tous », Parole de Dieu…

25 octobre 2012 6 commentaires

Descendez plus bas pour comprendre cette photo, qui nous vient de Belgique ! (L’Echo des Clochers) !

50 ans ! Oui, je sais, vous commencez à le savoir que Vatican II a été ouvert il y a 50 ans ! Pourtant, c’est à un autre jubilé que fait référence le père Bernard Laflavendrie sur son blog, à savoir les 50 ans de James Bond. Pour l’occasion le prêtre du diocèse de Limoges nous propose une relecture de James Bond à partir des titres des films de l’espion de Sa Majesté ! Allez, pour vous, juste le début : « « Le monde ne suffit pas » Jn 21, 25 ». Rien que la citation devrait vous donner envie de foncer sur son blog ! Bon(d), si vous préférez les modèles plus catho, c’est sur le blog de Clément, Kto & the city, qu’il faut aller jeter un œil !

Allez, un peu de sérieux (bien qu’on n’ait pas été délirant non plus auparavant), et venons-en au Synode sur la Nouvelle évangélisation qui se tient à Rome jusqu’à la fin de semaine ! La congrégation pour l’évangélisation des peuples lance une campagne de prière pour le mois du Rosaire ! Sur un site sobre et bien réalisé, avec de belles photos, une proposition : prier le rosaire pour l’évangélisation, qu’elle se passe dans nos contrées ou au loin. Le site propose des méditations sur les différents mystères du rosaire, mais aussi une introduction à cette prière « illuminante, contemplative, populaire et missionnaire ».

Le message final du synode est, quant à lui, en pleine élaboration. Pour avoir un aperçu de son contenu, je vous renvoie vers l’agence Zenit ! D’ores et déjà, on sait qu’il a été demandé par les pères synodaux qu’il ne soit pas trop long, pour être accessible au plus grand nombre. Pour avoir le résultat définitif, plus que quelques heures à attendre ! Pour vous faire patienter, voilà quelques infos sur les propositions qui vont être présentées au pape par le synode. C’est à lire sur le site de La Croix.

On reste avec le synode dans notre section des thèmes annuels. Pour l’année de la Foi, Paul Santus nous présente sur son blog, “Faut le dire vite”, une réflexion sur la nouvelle évangélisation. Et il réfléchit avec la matrice de sa formation : il est ingénieur ! Quand il parle de la Foi, il nous invite à l’appréhender sous un angle réaliste : « Pour renoncer à la facilité de la formule (en vue d’en mieux saisir le sens), il faut  reconnaître qu’on est soi-même indigne de Celui qu’on annonce, qu’on a compris au mieux 3% de ce qu’Il nous a raconté. Il faut accepter de balbutier sa foi plutôt que la déclamer ». Voilà qui renvoie à l’initiative des laboratoires missionnaires qui se sont déroulés à Czetokowa la semaine passée. C’est l’agence Fides, spécialisée dans les pays de mission, qui nous fait découvrir cette initative, où le Christ est au centre de l’annonce à travers la découverte qu’il faut d’abord en faire. Dans l’article de Fides, on parle aussi d’internet et des moyens de communications sociales modernes. Mgr Gérald Cyprien Lacroix, qui a été interviewé par Zenit en fin de semaine dernière, ne démentira pas les propos que ces nouvelles manières d’entrer en contact avec le monde. Une très belle interview à ne pas rater, ainsi que son message aux jeunes sur CNmédia !

Quittons Rome pour le Brésil. Mais justement, comment financer le voyage au Brésil, pour les prochaines JMJ ?  Vous êtes en panne d’idées ? Nos voisins belges en ont à foison, et ça part dans tous les sens… Soirée spaghetti et cocktails brésiliens, bics aux couleurs des JMJ, et car-washing ! Les idées sont nombreuses, comme vous le constaterez en allant voir “l’Echo des clochers” ! A voir aussi, pour la musique et pour l’idée, la vidéo des jeunes des Landes, pour préparer le pèlerinage. Une vidéo en Stop Motion qui vous présente les responsables du groupe de manière assez inhabituelle ! On y découvre que les mecs vont à Rio et les filles à Lourdes (selon ce qu’on voit au moment es inscriptions… Plus sérieusement, on a aussi l’adresse de la page Facebook à la fin du clip, et il y a déjà plus de 200 membres ! Alors si vous êtes du coin, foncez !

Du côté de Diaconia, une vidéo hyper bien pensée, qui ne dit pas grand-chose sur le fond (l’acteur principal le dit lui-même dans le clip !), mais qui a le don de mettre deux mots en lien : « diaconia » et « service » ! Un petit outil fort sympa pour intéresser les jeunes. C’est sans ambition, réalisé sans trop de moyens, mais avec une inventivité et un engagement qu’on ne peut qu’espérer aussi fort pour le projet Diaconia 2013 ! Au passage, merci à la page des jeunes cathos de Lyon qui a relayé cette vidéo !

Le débat contre ce qu’il est maintenant convenu d’appeler “le mariage pour tous” s’organise, tant au niveau des actions militantes, avec les happenings de l’association Vita dans 75 villes de France mardi dernier (à ce propos, lisez sur le blog de Patrice de Plunkett le compte rendu d’une de ces rencontre par Philippe Ariño), qu’au niveau parlementaire. 127 parlementaires ont ainsi publié mardi, dans les colonnes de Libération, une tribune pour demander au gouvernement un débat. Vous pouvez retrouver le texte de cette tribune sur le site du PCD avec le nom de tous les signataires ! Les députés et sénateurs  réclament « un débat public et un référendum autour du futur projet de loi. Cela, ajoutent-ils, intéresse la société toute entière, nous voulons que chacun puisse s’exprimer en conscience ». Une option qui ne semble pas évidente pour Manuel Valls, le ministre de l’intérieur et des cultes, qui était de passage au Vatican le weekend dernier pour la canonisation du père Berthier ! Selon l’agence i.Média, le ministre français a  confié « avoir expliqué à Mgr Mamberti que le mariage entre personnes de même sexe était “un engagement du président de la République”. Si le projet de loi sera présenté par le Conseil des ministres début novembre, Manuel Valls a semblé exclure “un débat de principe” sur le bien-fondé de la loi mais a reconnu la nécessité d’un “débat sur sa mise en œuvre et ses conséquences concrètes, administratives et d’ordre civil qui interrogent la conscience” ». Un dernier mot pour signaler la page du site des évêques de France qui reprend une dizaine d’interventions d’évêques sur le sujet !

On laisse la France et ses problèmes de sociétés pour le Liban et la Syrie, à propos desquels je relaye avec conviction l’appel de Régis de Berranger, qui résonne comme un cri. Faisant référence à ces conflits qui déchirent le Moyen-Orient, l’auteur du blog “A cœur ouvert”, ose ces phrases choc : « Des débats essentiels traversent nos pays, comme celui du “mariage dit pour tous” en France ; les responsables européens viennent de se mettre péniblement d’accord sur un contrôle des banques, ne cessent d’étudier les moyens de répondre à la crise, de chercher les moyens pour réparer les inconséquences de bien des responsables précédents. Bien sûr que tout ceci est important et ne peut être négligé (…) mais puissions-nous ne pas nous laisser enfermer dans nos « problèmes », qui sont parfois des problèmes de “riches”, pour être attentifs à ce qui se déroule au-delà de nos frontières ». Sinon, sur le même sujet, vous avez aussi le billet de Valérie Barbe, qui elle se concentre sur les aspects positifs qui ont suivi l’attentat au Liban. « j’ai choisi, nous dit-elle, de voir les “Quand même” qui sont nés une fois de plus au milieu de la barbarie et de vous parler de ce qu’on ne dit pas à télé parce que le sang fait « la une » mais pas les fleurs ».

A noter que du côté biblique, “Prions en Eglise”, propose un numéro Hors Série intitulé « Initiation à la lecture des Psaumes », et commenté par Sœur Emmanuelle Billoteau. L’ermite bénédictine nous invite à découvrir la saveur et la profondeur spirituelles de 7 d’entre eux à travers une approche guidée et pédagogique pour mieux entrer dans ce trésor. Et restons avec la Parole de Dieu et “l’autre expérience”, proposée par Ze Bible ! Que vous dire sans tout vous dévoiler ? Que c’est certainement la manière la plus interactive qu’il m’ait été donné pour découvrir la Bible sur internet ? “L’autre expérience” est un film dont vous êtes le réalisateur, par les choix que vous allez porter. Et à la fin, le film débouche sur une page Facebook (pas de lien, pour vous inciter à faire le cheminement proposé !). Au final, une expérience assez extraordinaire, bien qu’il faille désormais faire attention à l’utilisation de ce terme et de son “contraire”, le mot ordinaire. Pour plus d’explications, c’est chez Corine et ses filles qu’il faut aller frapper !

Et pour finir, quelques liens divers :

Revue de Presse : Vatican II(I), #EGC, ad limina, vidéos…

26 septembre 2012 5 commentaires

Le sujet actuel, c’est le concile Vatican II, et ses 50 ans ! Déjà diront certains, à peine diront d’autres ! La Vie de cette semaine publie un large dossier sur le dernier concile. On y retrouve  entre autre, un abécédaire très bien réalisé, des témoignages de chrétiens de divers horizons, et surtout une interview de Marcel Gaucher sur le site internet. L’intellectuel déclare d’entrée de jeu que Vatican II « est dépassé » et qu’il faut passer à Vatican III. Ce n’est certes pas Christine Pedotti qui dira le contraire, à en lire les recensions de son livre “Faut-il faire Vatican III ?sur le blog des chrétiens de gauche par René Poujol ou dans les pages de Témoignage Chrétien. Plusieurs voix se sont cependant élevées pour exprimer une incompréhension vis-à-vis de cette idée. Parmi elles, celles d’@incarnare, sur twitter, ou de Gérard Leclerc sur le site de France Catholique ou sur les ondes de Radio Notre Dame ! Mais il y a aussi Bernard Lecomte, et c’est certainement lui, qui, au final, à raison. Je pille allègrement un de ses billets pour vous livrer ce qu’il dit sur cette question de Vatican III, qu’il définit comme « un souverain poncif » :

Attendez-vous à voir fleurir ce gymmick journalistique tout au long de la commémoration du 50ème  anniversaire du concile Vatican II, en octobre :« Faut-il un concile Vatican III ? » Une question simple, facile, binaire, qui ne mange pas de pain et qui permet tous les développements. D’un roman écrit par Thierry Breton au rêve du défunt cardinal Martini, du dernier livre de Christine Pedotti à l’interview de Marcel Gauchet dans La Vie de cette semaine, le poncif « Vatican III » est comme une auberge espagnole où l’on apporte son manger, à sa guise. Ce qui, à la réflexion, n’est peut-être pas plus mal…

Sans nous engager sur la question d’un nouveau concile, il faut bien reconnaître que Vatican II a encore des choses à nous dire. Dans le cadre de la liberté religieuse, dont il a été largement question la semaine dernière, je vous invite à lire l’article de Chritoph Théobald sur le site de croire.com. Le jésuite y redit que « la grande affirmation du Concile est justement que « la vérité ne s’impose jamais par la force, sinon par la force (de conviction) de la vérité elle-même qui pénètre l’esprit avec autant de douceur que de puissance » (Dignitatis humanae, 1) ». Ce qui induit donc que « la liberté de conscience est donc la condition absolue pour que l’homme puisse entrer avec Dieu dans une relation libre, digne de Dieu et de l’homme ». Et qui oblige, par conséquent, les prêtres à penser une nouvelle évangélisation (cf. les billets d’Emmanuel Pic sur le même sujet) !

Un petit mot quand même sur les visites ad limina des évêques de France, dont on parlé grâce, notamment, à l’homélie du cardinal Ricard, qui parlait d’ailleurs de la nouvelle évangélisation… Pour savoir ce qui s’est dit ou vécu durant les rencontres des évêques avec le pape, rendez-vous sur le blog des diocèses de l’ouest, visiteadliminaouest2012.wordpress.com, ou sur la page Facebook associée ! Sinon, il y a les spécialistes, que vous commencez à connaître : Frédéric Mounier, dans La Croix (plusieurs articles)ou sur son blog, ou l’agence i-média (site et blog ). Sinon, dans Famille Chrétienne de cette semaine, Aymeric Pourbaix, dans l’éditorial, insiste sur le rôle des laïcs, qui est « en premier lieu, l’évangélisation des “réalités temporelles”, c’est-à-dire l’entreprise, l’école, l’État… et ce de manière “autonome” », plutôt que l’entretien des paroisses… Sur le site internet du magazine, Benjamin Coste revient lui aussi sur la visite ad limina des évêques à Rome, en proposant une petite revue de presse sur le sujet !

Et puis, à noter la réaction du cardinal Ricard suite à l’interpellation de René Poujol à propos de la phrase « Nous rencontrons aujourd’hui dans l’Église toute une génération prête à relever le défi d’une nouvelle évangélisation ». Le tout s’est fait… sur le mur Facebook du journaliste. Le cardinal lui a répondu et René Poujol a publié cette réponse… Belle réactivité et chapeau au cardinal Ricard qui montre ainsi être à l’écoute de la toile ! (C’est pas une raison pour l’assaillir de question non plus, hein !)

On débute la section sur nos sujets habituels avec les JMJ et une vidéo réalisée par les jeunes cathos du Loiret. S’il ne parle pas directement de la rencontre de Rio, ce petit film présente les activités de la pastorale des jeunes du Loiret. Voici le texte qui est dit par les jeunes : « se dépasser, marcher, avancer, cheminer, échanger, inventer, aimer ! Parce que ça ne se vit pas tout seul, la pastorale des jeunes ! » Et à la fin de la vidéo, l’invitation à aller sur la page internet des jeunes cathos du Loiret nous amène sur un espace où  les JMJ figurent en bonne place. Un petit clic de plus, et l’on découvre que le diocèse propose à 25 jeunes « de vivre un projet missionnaire en immersion dans l’Amazonie » pendant un mois, rien que ça ! Dites le diocèse d’Orléans, vous prenez aussi des jeunes (oui, bon, je suis encore un “jeune prêtre”) d’ailleurs ? Bon, tant que vous êtes sur cette page, n’hésitez pas à jeter un œil aux témoignages qui sont sur la droite de la page, là aussi, ça vaut son pesant de cacahouètes…

On continue avec les vidéos, parce que dans le cadre de l’Année de la foi, cette semaine, une vidéo à buzzé ! Elle a été postée mardi matin, et s’est répandue à travers les réseaux sociaux comme une véritable trainée de poudre, suscitant près de 4000 vues en 24 h ! Il s’agit d’une invitation faite par le diocèse de Lyon à s’associer au lancement de l’année de la foi. La vidéo est hyper efficace, et son titre en dit long sur son contenu : « Vatican 2.0 : Téléchargez la mise à jour de votre Eglise ! ». Elle joue sur tous les codes de l’informatique, avec humour mais précision. Les habitués de l’installation des programmes, de Facebook et de Twitter, s’y retrouveront sans problème, mais on reste dans un produit qui peut être compris par le grand public ne possédant pas les notions de base des geeks. Le truc qui m’a le plus plu : lors de l’installation du programme, quand la bande bleue défile, l’inscription « Aggiornamento » à la place de « mise à jour » ! C’est à ces petits détails (comme le milliard de follower du compte twitter qui est utilisé pour la vidéo) qu’on voit le souci mis dans la réalisation de ce clip promotionnel. Ce dernier se termine par l’extinction de l’ordinateur pour  inciter à allumer l’Evangile ! Et la vidéo renvoie sur le site mise en place par le diocèse de Lyon : www.141012.fr! C’était quand même la moindre des choses de le citer !

Du côté de Diaconia, une vidéo, là aussi, réalisée par le diocèse de Digne, Riez et Cisteron. Elle est un peu plus longue que les autres films, mais « révèle une fois encore que le souci de l’autre n’est pas une utopie ni même un projet fou ou irréalisable mais bien une réalité tangible et à la portée de chacun ». A travers 18 témoignages, on découvre que l’attention aux autres est aussi (voire surtout) une nécessité pour aujourd’hui. Et dans le même ordre d’idée, bien qu’il n’y ait aucun lien avec Diaconia, je vous invite à aller visiter le site de Handicap International pour participer à l’opération « pyramide de chaussures » ! Et pour découvrir l’histoire de cette initiative, c’est dans La Vie de cette semaine !

Allez, on revient à la presse papier, avec Témoignage Chrétien qui va mal. Le magazine n’y va pas par quatre chemins : « Le monde change. On ne mettra pas le vin nouveau dans de vieilles outres. Il faut inventer un nouveau Témoignage  chrétien pour aujourd’hui. Ou mourir. Nous sommes allés aussi loin que nous le pouvions en aménageant la formule actuelle de l’hebdomadaire. Cela ne suffit pas à lui donner les ressources pour vivre ». Pour autant, aucune résignation pour la rédaction de l’hebdomadaire, mais un appel : « Nous vous demandons bien plus que de l’argent: vos mains, votre cœur, vos idées, vos passions, votre foi. Écrivez-nous pour nous dire ce que vous attendez, ce que vous espérez, ce dont vous êtes les témoins. Témoignez ! ». Et rendez-vous aux pages 10 et 11 du magazine pour découvrir ce que le magazine propose comme évolution !

On quitte TC pour La Vie, parce que d’ici quelques semaines, à Strasbourg, les amis de cette revue (et même les autres s’ils veulent) se retrouveront pour les Etats Généraux du Christianisme (#EGC). Pour les préparer, les blogueurs de la #FASM (faut suivre avec ses abréviations) proposent d’ores et déjà plusieurs billets sur des sujets qui y seront abordés. Le premier est signé Incarnare, sur le blog “Le Temps d’y penser”. Il pose la question : « Les femmes sont-elles condamnées à seconder les hommes ? » et y apporte une réponse fort équilibrée, basée sur la Bible, mais aussi sur une lecture attentive de l’actualité de l’Eglise. Un billet à lire avant d’aller à Strasbourg et de participer aux débatsUne première réponse, sous forme de témoignage, nous est livré par Valérie Barbe sur son blog, “Jonas Tree”. La blogueuse nous invite à regarder la vidéo du Jour du Seigneur qui pose la question dans la rue… Et vous, quel est votre avis ? Charles Vaugirard, pour sa part, s’est affronté au sujet d’actualité n°1 : « Le mariage gay, un changment de civilisation ? ». Et il décrypte l’idéologie qui sous-tend cette réforme pour mieux la mettre en lumière. En outre, il propose de nombreux liens qui le confortent dans son refus de cette évolution. A lire aussi, dans le cadre deces #EGC, le billet de Sylvia, sur son blog, « Le sacré et le gothique », sur le thème du mariage gay et de l’adoption par les couples homosexuels

Allez, on prend un peu de hauteur : Samedi, c’est la saint Michel. L’occasion de revenir sur la sortie d’un livre, signé François-Xavier Maigre, « Sur la trace de l’archange ». Les plus attentifs auront reconnu le patronyme d’un journaliste du service religion de La Croix. Il  raconte dans cet ouvrage le périple entrepris avec sa femme, ses deux jeunes enfants et l’âne Cacao vers le Mont Saint Michel, au départ de Paris. La première recension de ce livre était signée Patrice de Plunkett, sur son blog, mais pour avoir plus d’infos, il y a désormais le podcast d’une émission réalisée par RCF, et un article sur le site de Pèlerin. On y trouve quelques extraits sonores d’une interview mais aussi une vidéo (décidément, on n’en sort pas cette semaine !). En outre, les plus fans pourront s’abonner à la page Facebook de l’aventure ou aller rencontrer l’auteur lors d’une dédicace de l’ouvrage !

Quelques brèves pour finir :

Revue de presse : Cathophobie, foi, évangélisation, foi, Assise, foi, spiritualité, foi…

20 octobre 2011 6 commentaires

« Golgotha Picnic » et « Sur le concept du visage du fils de dieu » ! Si vous suivez l’actualité religieuse, vous avez certainement entendu parler de ces deux pièces de théâtre. Après le « Piss Christ de Cerano », voilà que certains nous refont le coup de l’indignation ou de la provocation, selon le côté où l’on se place. Et une fois de plus la question de la réaction face à ces « œuvres artistiques » se pose. C’est Koz qui la formule : « on hésite une fois encore entre l’apitoiement et la colère ». La question des subventions de ces pièces pose certes question, mais de là à enfiler les habits des inquisiteurs, comme le font certains (l’institut Civitas, pour le dénoncer clairement), la réaction semble disproportionnée. D’ailleurs, le cardinal Vingt Trois l’a dit clairement : « On peut exprimer sa blessure, mais cela ne peut pas ­devenir un argument de combat organisé ». Koz propose une solution (je le laisse vous l’exposer sur son blog) : « la stratégie de la limonade ». Et Gérard Leclerc, sur le site de France Catholique prolonge cette réflexion : « Ces deux provocations de nature hétérogène m’incitent plus à la réflexion profonde qu’à la révolte qui serait elle-même violente » écrit-il, avant de poursuivre : « à la violence des provocations il (…) faut répondre par l’expression nue de la foi, celle que Benoit XVI veut mettre en honneur pour l’année 2012 ».

En Belgique, c’est la question  du « déclin de la pratique religieuse » qui se pose, suite à la publication d’une étude sur « le fonctionnement de l’Eglise catholique dans une contexte de crise. Le site des évêques belges ne nie pas le fait, il le rapporte même. L’abbé Eric de Beukelaer réagit cependant à l’expression « nouveaux croisés » utilisée dans le rapport (selon divers journaux), et il montre le peu de contenu de ce terme et le manque d’analyse qui le sous-tend. Un article sociologique intéressant à parcourir pour définir plus précisément les groupes chrétiens actuels.

Mais une question se pose alors sur cette nouvelle génération de chrétiens : Vont-ils s’engager politiquement, et sur quelles bases ? Nicolas Mathey, qui s’interrogeait déjà ce dimanche, en se demandant : « Le catholique est-il nécessairement un mauvais citoyen ? », a récidivé cette semaine avec la  recension du livre « Blanc, c’est pas nul ». Les assises chrétiennes de l’écologie, organisées par le magazine Prier, l’engagement des catholiques italiens pour refonder un avenir politique à leur pays ou les extraits inédits d’un texte de l’abbé Pierre que La Vie publie sur son site internet, viendront certainement rassurer l’auteur du billet sur la réponse à sa question ! La participation des chrétiens au sein de la « Conférence des Responsables de Culte en France » qui s’est retrouvée lundi au Sénat, comme le relate Jean-Marie Guénois, est là encore le signe d’un engagement qui pèse dans la société et en politique…

Quittons ces questions de société pour nous intéresser à l’Eglise, « peuple de Dieu ». L’expression renvoie au concile Vatican II, dont nous avons fêté le 49ème anniversaire de l’ouverture la semaine passée. Pour mieux nous immerger dans cet événement, le site internet du Jour du Seigneur nous propose 8 vidéos avec des images d’archives sur Vatican II. On y retrouve avec bonheur le visage plein de bonhommie du pape Jean XXIII, les analyses de plusieurs historiens, des témoignages d’acteurs de cette période,… une bonne manière de préparer les 50 ans de l’ouverture du concile le 11 octobre prochain. Et puis, si vous voulez réfléchir au sens des textes de Vatican II, découvrir son histoire, le blog vatican2-50ans.fr est fait pour vous. Ce sont plusieurs prêtres du diocèse de Metz qui l’ont lancé la semaine dernière, et qui l’alimentent progressivement. Le dernier billet en date parle de liturgie, un sujet qui est toujours délicat, voire sources de tensions (tous ceux qui sont passés au séminaire le savent…). Un scoop : les prochains billets parleront de l’intuition de Jean XXIII sur le concile et de Presbiterorum Ordinis… Mais chut, ils ne sont pas encore publiés !

D’ailleurs, en naviguant sur la toile, on se rend compte que la réflexion sur Vatican II aujourd’hui est déjà bien ouverte. A Paris par exemple, c’est le projet Youcoun  (pour « the youth council ») qui est mis en place. Sinon, un petit tour sur le blog de Sandro Magister devrait suffire à vous convaincre ; le titre de son dernier billet est explicite : « Concile, le chantier est ouvert. Mais certains se croisent les bras ». La discussion avec les intégristes (entre autres) oblige en effet à se positionner sur le statut des textes (à ce propos, ne manquez pas la Matinale Chrétienne de La Vie de mercredi, où Natalia Trouiller nous apprend que Mgr Williamson est sur le point de se faire éjecter de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X). Sur son blog, Isabelle de Gaulmyn va plus loin que la question des intégristes et ose le commentaire qui fâche, même si il est tout à fait légitime : « Sans doute a-t-on trop longtemps considéré ce concile comme « Le » concile, une sorte de monument intouchable, sacré, paré de toutes les vertus (…) C’est qu’il a représenté beaucoup pour toute une génération, qui a fini, malgré elle, à faire un dogme d’un concile qui justement, n’introduit pas de nouveaux dogmes ». Témoignage ultime que l’étude du concile est lancée : un nouveau centre de recherche nommé : « Vatican II et le catholicisme du 21e siècle » vient de voir le jour à Ottawa.

Sur le blog ouvert par les prêtres de Moselle, on apprenait également dès dimanche, après l’angélus, que Benoît XVI avait convoqué une année de la foi à partir du 11 octobre 2012. Une information largement reprise et commentée par toutes les sources d’information, (La Croix, Radio Vatican, Zenit). L’abbé Grosjean nous fait une brève analyse des paroles et des choix de Benoît XVI qui amènent à cette proposition naturelle de l’année de la foi. Pour Stéphanie le Bars, sur le blog « Digne de Foi » du journal Le Monde, « L’Eglise cherche des parades à la sécularisation ». La journaliste n’y va pas par quatre chemins : « Comment convaincre les « chrétiens tièdes », -l’expression est de Benoît XVI-, les indécis, voire les non-croyants, de rejoindre l’Eglise catholique ? ». Si la réponse apportée passe par la Nouvelle Evangélisation, elle s’appuie aussi sur les nouveaux évangélisateurs, comme les appelle Radio Vatican, qui étaient réunis le week-end dernier à Rome, à l’occasion d’un congrès organisé par le conseil Pontifical pour la promotion de la Nouvelle Evangélisation. Sur ce terme de Nouvelle Evangélisation, la Conférence des Evêques de France a organisé un colloque la semaine dernière, les 13 et 14 octobre, et un article sur le site des évêques vient faire le point de la situation. En lien, on peut télécharger en PDF la très complète présentation de Joseph Herveau sur « Nouvelle Evangélisation et Première Annonce ». 11 pages qui méritent d’être lues.

Mais revenons à Rome, où l’événement phare du week-end était la présentation du site Aleteia qui devrait voir le jour ce 22 octobre, pour la fête du bienheureux Jean XXIII l’annonce par Benoît XVI de l’année de la foi. Et dès le lundi, la lettre apostolique Porta Fidei était publiée… D’Ouest France au Figaro, en passant par La Croix, tous les journaux ont largement commenté cette proposition du pape. Si vous n’aimez pas lire, Radio Vatican propose de nombreux sujets à écouter. Et Patrice de Plunkett souligne, lui, le lien fort avec les textes de Vatican II

A propos de Nouvelle évangélisation, Zabou nous propose sur son blog cette citation d’Yves Raguin : « « Quand tu veux prier, entre dans ta chambre, ferme la porte… », tu trouveras là le visage de Dieu et tu en reviendras vers tes frères le visage resplendissant de la lumière divine. » Franchement, après ça, « on peut mourir » comme dirait Thierry il n’y a rien à ajouter !

A noter aussi que Gwénola de Coutard sur le site de Pèlerin, nous propose un reportage multimedia sur le groupe Glorious, qui était invité à jouer quelques morceaux à l’occasion de ce congrès au Vatican.

Et puis les questions de foi ont la cote en ce moment. Le dernier hors-série des « cahiers Croire » propose  les réponses à  de questions de foi, touchant à la foi, à la vie chrétienne et spirituelle. Mgr Hervé Giraud nous invite quant à Lui à lire (et à partager) la superbe profession de foi de Paul VI qui développe le mystère trinitaire et l’action salvifique de Dieu. Il en profite pour nous simplifier le travail et résume, en moins de deux pages, le texte de Porta Fidei… Merci

Frédéric Mounier, sur son blog, nous propose le Credo du Cardinal Tauran, ou pour être plus précis, le résumé de l’essentiel de la foi  chrétienne par un membre éminent du collège cardinalice (c’est lui, nous dit le journaliste blogueur, qui proclamera l’Habemus Papam lors du prochain conclave). En attendant, ce vendredi, c’est un autre discours qui attend le président du conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux, à Assise. On retrouvera d’ailleurs un bel article du cardinal Tauran dans La Vie de cette semaine, à la page 37 du magazine. Comme Le Pèlerin, La Vie consacre un gros dossier à cet événement, et Jean Mercier réussit le tour de force de faire une interview imaginaire de Benoît XVI… Je vous laisse aller la dévorer tellement c’est juste et précis. Le Pèlerin propose lui aussi de nombreux articles sur le sujet. Anne Ponce, dans son éditorial, insiste sur le courage et l’audace de Jean-Paul II et de Benoît XVI, qui, à l’exemple de St François d’Assise allant rencontrer un sultan durant les croisades, osent traverser les lignes actuelles. Dans le magazine, outre des témoignages, on trouve aussi en page 14 cette explication de la rencontre par le cardinal Tauran (encore !), affirmant qu’il s’agit d’un « échange de témoignage pour mieux connaître la religion de l’autre ». Voilà, comme le dit Samuel Lieven dans cet article, de quoi « tordre le cou aux accusations récurrentes de relativisme et de syncrétisme ». A lire aussi le décryptage de la présentation officielle d’Assise 2011, sur le blog de Patrice de Plunkett. Et pour finir sur le sujet, le site romandie.com propose une dépêche de l’AFP avec quelques chiffres et infos sur la rencontre d’Assise.

A noter que tous les grands magazines chrétiens reviennent cette semaine sur le printemps arabe et nous proposent leur analyse… Mais là, il faudrait une autre revue de presse pour tout décortiquer

Sinon, pour finir, un petit point spirituel : Coolus nous présente cette semaine un lapin bleu qui s’énerve face à un de ses congénères. C’est très bien senti pour illustrer l’Evangile de dimanche. Mais le lapin n’est pas le seul à avoir eu un coup de chaud. David Lerouge s’est énervé contre la SNCF cette semaine, dans un billet où, même remonté, l’humour et une belle vision de l’Eglise, prennent largement le dessus. J’oserai presque dire : « SNCF, à nous de vous faire préférer le blog de l’abbé Lerouge »

Michel Cool répond lui à la question : « Comment créer des moments d’intimité avec Dieu dans nos journées bien remplies ? ». Il présente sur le Jour du Seigneur  le « petit traité de la prière silencieuse », et nous donne quelques clés contenues dans le livre. Une mise en bouche qui donne vraiment envie d’acheter cet opuscule… Sinon, après le décorticage du Notre Père par Pneumatis (Ca date de cet été, mais ça n’a pas pris une ride) ou par le frère Bruno Cadoré, maître de l’Ordre dominicain, Thierry Bizot commente le Je vous Salue Marie. Et si vous en voulez vraiment plus, n’hésitez pas à aller sur le blog de Zabou, qui nous propose ses solutions et son expérience personnelles pour prier le soir, dans la nuit… Au dernier ajour dû à Henry le Barde qui me signale que désormais, sur le blog du Temps d’y penser, le commentaire de l’Evangile du dimanche est publié en début de semaine, « pour en débattre ensemble ». Une belle initiative,  à laquelle je ne peux que vous encourager à participer.

En Bref :

La Nouvelle évangélisation est-elle si nouvelle ?

13 octobre 2011 6 commentaires

Il y a une expression que vous avez déjà du entendre et que, à n’en pas douter, vous entendrez certainement de plus en plus ces prochaines années : la Nouvelle évangélisation !

Disons tout de suite ce que ce terme recouvre : il s’agit de l’évangélisation des pays de tradition chrétienne qui ont perdu de leur vigueur missionnaire. En bref, c’est la ré-évangélisation de l’Occident. En très bref cependant, car la Nouvelle évangélisation, c’est bien plus que cela. Et c’est en essayant de la découvrir qu’on en perçoit la richesse.

L’un des plus ardents promoteurs de cette Nouvelle évangélisation a été le pape Jean Paul II. Mais dès 1975, Paul VI, à travers l’exhortation apostolique Evangelii Nuntiandi, invitait les hommes à entrer dans une nouvelle dynamique missionnaire, et déjà il en citait l’importance dans les « situations de déchristianisation fréquentes de nos jours, pour des multitudes de personnes qui ont reçu le baptême mais vivent en dehors de toute vie chrétienne, pour des gens (…) ayant une certaine foi mais connaissant mal les fondements de cette foi,… ». Avant lui encore, Jean XXIII, en ouvrant le concile Vatican II, le 11 octobre 1962, déclarait qu’il fallait formuler d’une manière plus compréhensibles par tous les vérités contenues dans la foi chrétienne.
Cette Nouvelle évangélisation, qui ne date donc pas d’hier, a été mise en œuvre, il faut bien le reconnaître, surtout et quasiment uniquement, par les nouveaux mouvements ecclésiaux, parmi lesquels la communauté de l’Emmanuel en France, les focolaris en Italie, Communion et Libération, … On s’est ainsi rendu compte que c’est d’une nouvelle manière de vivre sa foi que l’engagement évangélisateur prend toute son ampleur. Ce qui nous rappelle toujours que nous sommes les premiers à devoir être évangélisés, à vivre l’Evangile pour en témoigner.
Il y a un peu plus d’un an, Benoît XVI instituait un Conseil pontifical pour la Nouvelle évangélisation, et peu après, il annonçait que ce thème serait au cœur du prochain synode des évêques, en octobre 2012, au moment où l’on célèbrera les 20 ans de l’ouverture du concile Vatican II… La boucle est bouclée

En attendant, et pour bien prendre la mesure de cette Nouvelle évangélisation, les congrès se multiplient pour réfléchir à sa théologie, à sa mise en œuvre, à la manière dont les communautés chrétiennes sont invitées à s’y engager. Les représentants des évêques d’Europe, réunis à Tirana, en Albanie fin septembre-début octobre, ont planché sur ce sujet. Mgr Fisichella, le président du Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation, y a déclaré : «L’évangélisation est la mission même de l’Eglise qui continue depuis 2000 ans mais qui doit trouver un nouveau langage ». Rien de nouveau depuis Vatican II là encore.

Ce week-end, à Rome, un autre congrès aura lieu, rassemblant plusieurs milliers de personnes. Plus que les discussions qui s’engageront, l’idée est de faire se rencontrer les « représentants de toutes les réalités ecclésiales qui œuvrent » (selon Mgr Fisichella) dans ce domaine. Pour qu’ils partagent leurs expériences, qu’ils s’enrichissent mutuellement, et repartent chez eux fortifiés … Finalement, rien de nouveau diront le plus anciens, si ce n’est une envie toujours renouvellée de faire connaître le Christ !

Revue de Presse : chrétiens en dialogue, liberté religieuse, Assise, tradis, et autres

13 octobre 2011 1 commentaire

C’était le week-end dernier, et de l’eau a coulé sous les ponts, mais il serait indécent de ne pas revenir quelques instants sur les Etats Généraux du Christianisme organisés pour la deuxième fois par le magazine La Vie. Car si les débats ont eu lieu, les comptes rendus et les vidéos accessibles sur le site internet de l’hebdomadaire sont autant d’éléments utiles pour se forger une opinion sur un sujet précis ou pour lancer une discussion… Dans le magazine de cette semaine, vous trouverez plus de 10 pages pour reprendre ces grands moments. Et sur internet, vous aurez accès à l’ensemble du matériel disponible. Jean-Claude Guillebaud, dans le bloc-notes, résume bien l’essentiel de cette rencontre : « À Lille, une joie toute simple nous habitait : être ensemble, dans nos différences, divergences, désaccords politiques ou théologiques ; ensemble et résolus à faire toute sa place à l’autre ».

Le thème général était : « Faut-il avoir peur ? ». Le Petit Chose, sur son blog, nous a offert un regard croisé sur l’actualité, avec d’un côté cette rencontre lilloise, et de l’autre, dans la même ville, une manifestation « organisée par des groupuscules d’extrême droite ». Comme le relève la journaliste, des débats comme celui sur « la montée des populismes » ou cet autre intitulé « le christianisme peut-il contribuer à un environnement pacifique ? » prennent alors tout leur sens…

Des réflexions sur l’utilité de Facebook pour rejoindre les jeunes dans l’Eglise à celles sur la laïcité, la palette des propositions faites aux participants est large. Une mention plus particulière pour deux blogueurs qui ont participé : Patrice de Plunkett, qui débattait autour de la question « Faut-il désespérer de la politique ? » et Erwan le Morhedec, plus connu sous le nom de Koz, qui lui intervenait sur le sujet « Les médias sont-ils anticatho ? ». Sur leurs blogs respectifs, vous trouverez le texte complet de leur intervention. Une mention spéciale pour Koz, qui a fait un vrai travail de synthèse sur le thème qui lui était assigné. Il utilise notamment une citation de Napoléon que je partage totalement : « « N’attribuez jamais à la malveillance ce qui s’explique très bien par l’incompétence » » (et j’ajouterai, des deux côtés, celui des médias comme celui de l’Eglise parfois !).

Henrik Lindell, journaliste à Témoignage Chrétien et auteur du blog Dieu et moi, témoigne de ce qu’il a vécu en étant à Lille, avec des débats riches, pleins de « propos aussi pertinents, aussi différents et aussi profondément édifiants ». Je m’arrête là, car les débats que j’ai suivis par internet ou les compte-rendus que j’ai lu sont vraiment intéressants, passionnant parfois, et je vous encourage vivement à aller sur le site de La Vie pour en profiter !

L’autre gros dossier de la semaine, ce sont les violences en Egypte, avec la mort de 24 chrétiens coptes (et 213 blessés). Radio Vatican s’est fait l’écho de ce carnage dès dimanche soir. Une information qui vient mettre en lumière cette donnée selon laquelle plus de 100.000 chrétiens auraient fui le pays depuis la révolution de printemps dernier. Depuis mardi, La Croix suit la situation de près. Et le journal avait déjà attiré l’attention de ses lecteurs sur le problème au cours de la semaine passée, preuve de la dégradation de leurs conditions de sécurité… (voir aussi l’info retransmise par l’agence suisse APIC). Libération dresse un bilan de la situation des coptes depuis bientôt 9 mois. Vous trouverez de nombreuses informations dans les éditions successives de la Matinale chrétienne de La Vie de cette semaine. Natalia Trouiller relaye même l’invitation à jeûner avec les coptes. Une situation si grave que Benoît XVI l’a citée lors de son audience hebdomadaire du mercredi matin, en appelant à « préserver la coexistence pacifique » comme le relate Radio Vatican ou encore le Monde.

D’ailleurs dans le domaine des violences religieuses ou de la liberté religieuse, de nombreux pays sont bien en retard. Par exemple, connaissez-vous Youcef Nadarkhani ? C’est un pasteur qui a été condamné à mort en Iran pour avoir abjuré la foi musulmane ! Pourtant, il déclare n’avoir jamais été musulman avant d’embrasser la foi chrétienne dans une communauté évangélique. Après Asia Bibi ou Salman Taseer, le gouverneur chrétien du Punjab (Pakistan) qui avait été assassiné et dont l’agresseur devrait bénéficier du « pardon islamique » (c’est l’agence Fides qui l’annonce), à travers Youcef, c’est un nouveau visage de la lutte pour la liberté religieuse qui nous est proposé… Le Pèlerin donne même, en page 11 de son édition de ce jeudi, l’adresse de l’ambassade d’Iran en France (4 avenue d’Iéna, 75016, Paris) pour défendre la cause de Youcef… Sur le site internet de l’AED (Aide à l’Eglise en Détresse), de trop nombreuses informations du genre sont disponibles. Le bandeau du site nous alerte d’ailleurs : « 200 millions de chrétiens dans le monde ne peuvent pas vivre leur foi librement ». Le site internet de France Catholique relaie lui-aussi de nombreuses informations sur le sujet, tout comme Patrice de Plunkett sur son blog.

Dans ce marasme interreligieux, quelques informations positives quand même : Radio Vatican nous apprenait hier que le cardinal Tauran, responsable du conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux, assisterait aujourd’hui « à la cérémonie de signature d’un accord concernant l’établissement d’un centre international pour le dialogue interreligieux et interculturel, fondé [NDLR : et payé] par le roi Abdallah d’Arabie saoudite à Vienne, en Autriche ». Louis-Charles, sur le blog du temps d’y penser, prend un peu de recul et met en lumière le « rapprochement » de circonstance qui a lieu en occident, entre catholiques et musulmans, dans une société où règne un « climat d’hostilité au phénomène religieux ».

Face à ces problèmes, aussi dramatiques soient-ils, la recherche de la paix entre hommes de bonne volonté prévaudra toujours. C’est ce qui va se passer à Assise d’ici quelques jours, le 27 octobre prochain, pour le 25ème anniversaire de la rencontre interreligieuse. Benoît XVI y participera, etil s’y rendra en train depuis le Vatican nous apprend Frédéric Mounier dans La Croix. Le magazine Prier propose un dossier avec de nombreuses méditations et prières sur le sujet. En France, La Croix de lundi titrait en page 18 : « L’Esprit d’Assise souffle déjà » en soulignant quelques événements qui ont lieu dans le contexte de cette rencontre. Mais pour avoir un panorama complet de ce qui se passe et pour participer à la rencontre ou à l’Esprit d’Assise depuis la France, outre le site des évêques qui propose un gros dossier, c’est sur le site de Témoignage Chrétien qu’il faut vous rendre. Une carte interactive donne les emplacements des manifestations. C’est bien fait, et c’est surtout très pratique ! Et pour finir sur le sujet aujourd’hui (car on en reparlera certainement), l’analyse de Jean-Marie Guénois sur ce rassemblement. Le journaliste du Figaro insiste sur l’axe nouveau, proposé par Benoît XVI, qui « ne sera pas tant le dialogue entre les religions que le dialogue entre les cultures issues de ces religions ». (et une info de l’APIC, encore, en marge de cette rencontre).

[Pour reprendre et synthétiser une grande partie des informations énoncées jusqu’à présent, je vous renvoie au blog de Pneumatis, et à son billet, « Les cathos doivent-ils se laisser taper dessus ? »]

Un mot sur la Nouvelle évangélisation et le congrès qui doit avoir lieu ce week-end à Rome (et en marge duquel une rencontre de la #FASM se met en place, pour ceux qui seront sur place). Dans un article de l’agence Zenit (dont la situation est de plus en plus précaire, soit dit en passant), on trouve les paroles suivantes de Mgr Fisichella, le président du conseil Pontifical pour la Nouvelle évangélisation : « L’évangélisation est la mission même de l’Eglise qui continue depuis 2000 ans mais qui doit trouver un nouveau langage ». L’archevêque précise également que cette Nouvelle évangélisation est en marche depuis longtemps. Une réalité confirmée par Mgr Hyppolite Simon, qui a participé à l’Assemblée plénière des conférences épiscopales d’Europe (CCEE) en Albanie sur ce thème, et qu’il synthétise en une phrase : « La nouvelle évangélisation est déjà en marche ! ». Certainement que dès la semaine prochaine, vous aurez plus d’information sur ce congrès… Et en nous rappelant que ce dimanche s’ouvrira la semaine missionnaire mondiale, l’abbé Cormary, sur le blog Ichtus, nous invite à méditer sur ce que signifie être missionnaire, en lien avec le thème choisi cette année : « Tu aimerais ton prochain comme toi-même ».

En bref, et pour finir, ca bouge chez les tradis… enfin, façon de parler, car ils campent plutôt sur leurs positions. C’est le Swiss Romain qui nous en parle (et aussi Natalia dans la Matinale chrétienne d’aujourd’hui, ainsi que l’APIC et Le Monde, sur le blog de Stéphanie Le Bars). Suite au prochain numéro, et ça risque de durer encore longtemps apparemment !

Pour les geeks qui veulent rencontrer des sœurs sur internet, c’est désormais possible, grâce au Webdocumentaire du Monde intitulé « Notre Dame du net ». complet, bien réalisé, très bien documenté, c’est une belle réalisation que je vous invite à mettre dans vos favoris pour y puiser à l’envie…

Et puis, incursion rapide dans le domaine politique : « sur quels critères voter ? » se demande l’auteur du blog Catholique Aujourd’hui… Doit-on privilégier les choix de société ou les choix économiques ? Vaste question que le dossier de Famille Chrétienne sur les cathos de gauche pourra peut-être éclairer. C’est à lire dans l’édition de cette semaine et sur le net !

Liens Bonus :

Revue de presse : Politique, société, famille, légion, mais un peu de spiritualité aussi !

6 octobre 2011 2 commentaires

La politique, ça concerne la société. Ce sont les évêques de France qui nous le rappellent. Alors que bien souvent on n’entend parler que d’une campagne de « boules puantes » pour reprendre l’expression de Bernard Lecomte, le cardinal Vingt-Trois, au nom du conseil Permanent de l’épiscopat, a présente lundi, des « éléments de discernement » pour les élections à venir. Sans prendre parti, il rappelle par exemple que « l’individualisme finit par dissoudre la vie sociale, dès lors que chacun juge toute chose en fonction de son intérêt propre ». C’est donc vraiment à un sursaut démocratique que les évêques appellent les chrétiens et les hommes de bonne volonté. De nombreux article dans les journaux reviennent sur ce message. Radio Vatican a interrogé le porte-parole des évêques, Mgr Podevin, sur ce sujet. Jean-Marie Guénois, sur son blog, parle quant à lui d’une « utopie, (…) qui redonne justement à la politique ses lettres de noblesse ». La Vie, en page 22 du magazine et sur internet, analyse également ce communiqué de 6 pages qui vaut le coup d’être lu. Si vous n’avez pas le temps, l’abbé Grosjean en propose des extraits sur le blog des padre, www.padreblog.fr.

Mais la contribution de l’Eglise au débat sociétal ne s’arrête pas à ce texte. Ce week-end, à Paris, avait lieu un colloque sur la famille. Frédéric Mounier, le correspondant de La Croix à Rome, l’animait, et il revient dans son blog sur cette rencontre. Il y décrit l’Eglise en France comme un « laboratoire expériemental pour le bien commun », voyant dans le positionnement des chrétiens sur divers sujets liés à la famille « peut-être (…) l’un des piliers à venir de la Nouvelle évangélisation ». A ce propos, l’auteur note dans La Croix de mardi que les évêques proposent, entre autres, la « valorisation du mariage civil » avec une véritable préparation. Comme quoi, quand l’Eglise parle de société, de nombreux mythes peuvent tomber.

Tant qu’on parle politique, il faut noter le coup de sang de Christine Boutin qui fustige les primaires – comme la primaire socialiste –, rappelant l’importance du premier tour des élections présidentielles… « On est en train de changer la constitution sans le dire aux français » explique-t-elle. C’est à lire à la page 39 du Figaro d’aujourd’hui.

Pour prendre un peu de hauteur, Corbulon nous invite à lire l’ouvrage d’Emile Perreau-Saussine intitulé « Catholicisme et démocratie, une histoire de la pensée politique ». Il nous présente le livre sur le blog du Temps d’y penser (www.letempsdypenser.fr). Et puis, à quelques heures de l’ouverture des Etats Généraux du Christianisme autour du thème « Faut-il avoir peur ? », comment ne pas citer le débat qui a déjà eu lieu, et que vous pouvez retrouver en vidéo sur le site de La Vie : « La démocratie se perd-elle dans la société du spectacle ? ». D’ailleurs, pour ceux qui ne peuvent pas se rendre à Lille, vous pourrez suivre de nombreux moments de cette deuxième édition sur le site internet du magazine, ou même découvrir un long dossier dans la revue de cette semaine. Et si vous êtes fan de Twitter, suivez #EGC !

Et puis, je ne m’arrête pas en si bon chemin, mais je vous propose de découvrir l’engagement des chrétiens dans la société, à travers les entretiens de Valpré. Des cadres et des chefs d’entreprises qui se réunissent pour découvrir toujours plus la doctrine sociale de l’Eglise. Une belle initiative à découvrir dans les pages du journal La Croix ou sur le blog des Entretiens de Valpré pour entrer en dialogue si vous le désirez. Sur le site de la Conférence des évêques de France, vous pouvez trouver des vidéos des tables rondes de cette rencontre, et sur KTO, l’émission VIP, Visage Inattendus de Personnalités, animée par Emmanuelle Dancourt, qui a reçu le créateur de ces entretiens, Ghislain Laffont. On retrouve aussi un entretien « inspirant » de lui dans Famille Chrétienne (page 10, ou en accès prémium sur le net). Et pour les abonnés de Pèlerin, dans l’édition de la semaine dernière, il y a tout un dossier sur cette rencontre (ou sur le net, gratuitement là !). Un dernier mot sur le sujet pour vous inviter à lire le très bon billet du blog Catholique Aujourd’hui sur le monde du travail et les valeurs chrétiennes.

Pour finir, je cite encore Famille chrétienne qui, à la page 34 de l’édition de cette semaine, revient sur la Doctrine sociale de l’Eglise, à propos du message des évêques. Voilà, la boucle est bouclée !

J’ai déjà parlé brièvement des familles à propos du colloque de la semaine dernière à Paris. Le Pèlerin propose cette semaine une enquête sur les familles et l’Eglise. Des pages 14 à 21, différents points sont abordés, y compris ceux qui posent problème, comme les divorcés-remariés ou les familles monoparentales. On y découvre que 55 % des familles attendent surtout de l’Eglise un « soutien fort dans les épreuves », mais également, et c’est plus surprenant, que 36 % des français « pensent qu’elle peut les aider au moment du mariage ». Voilà qui motivera peut-être certains à participer au « rendez-vous des familles » à Lourdes, les 28,29 et 30 octobre prochain. Mgr Perrier invite largement sur le blog des familles de la conférence des évêques de France. On trouve dans ce dossier de nombreux témoignages. C’est le cas aussi sur le blog « Familles 2011 » du Jour du Seigneur. Jean-Baptiste Maillard, dans le dernier article publié, montre ainsi le lien entre la famille et la nouvelle évangélisation

Et puis, comme on parle de la Nouvelle évangélisation, un mot sur l’assemblée plénière du CCEE (le Conseil des conférences épiscopales européennes) ! Le thème de cette rencontre, qui a eu lieu le week-end dernier à Tirana, en Albanie, était la nouvelle évangélisation. Dans le communiqué final, les évêques rappellent que « l’évangélisation est la manifestation de la vie et de la vitalité de l’Église. Elle ne doit pas être comprise comme une simple activité pastorale mais comme la manifestation de sa nature même et de sa mission ». De nombreux site internet internationaux (Fides et Zenit entre autres, tout comme Radio Vatican) ont commenté ce message, qui tombait en même temps que le lancement du mois missionnaire par la congrégation pour l’évangélisation des Peuples. Nouvelle évangélisation et première évangélisation, finalement, sont liées, comme l’expliquait Mgr Filoni, le préfet de la congrégation pour l’évangélisation des peuples, car « l’annonce de l’Evangile vivifie l’Eglise en interne, en fortifie la ferveur »… Et dans le même ordre d’idée, je vous renvoie vers l’article de catho.be où Jean-Luc Moens explique que « la nouvelle évangélisation est avant tout une activité spirituelle capable de redonner à notre temps le courage et la force des premiers chrétiens et des premiers missionnaires pour accomplir le commandement missionnaire du Seigneur ».

Cette « activité spirituelle », pour reprendre l’expression de ce laïc engagé dans la communauté de l’Emmanuel, est loin d’être une activité mièvre. Comme l’écrit David Lerouge, « Dieu nous appelle, à son image, à être force d’amour, d’espérance et de foi dans un monde qui en a besoin. C’est en cela que l’Evangile est pour les hommes Bonne Nouvelle ». Et à lire les billets d’Anne-Claire, de Zabou (qui cite les bisounours, comme David…) ou du père Gaignet sur l’automne et le changement de couleurs dans la nature, on se rend compte que notre vocation nous pousse à « Découvrir la Lumière : le Christ, pour Vivre en enfants de celle-ci » (la citation est de Zabou !). Pierre de Charentenay lui aussi nous invite à la profondeur en reprenant les paroles du supérieur général de la Compagnie de Jésus en visite en France. Une invitation à l’intériorité, au silence donc, et ce n’est pas Sylvie Carnoy qui dira le contraire, elle qui en a parlé sur Radio Notre Dame ce mercredi matin (et aussi sur son blog) ! D’ailleurs, le silence est le préalable à l’écoute, et en lisant le blog de Julien Dupont, on se rend compte de la fécondité du silence et de l’écoute du monde. Julien revient sur le parcours de Steve Jobs, décédé ce mercredi, et qu’il qualifie non pas de visionnaire, mais d’ « écoutant »…

Et puis, pour finir sur cette touche spirituelle, un mot pour évoquer une fois de plus les micromélies de Mgr Giraud, sur son diaire. Reprenant une citation de l’évangile du jour, « Combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent » (Lc 11,13), l’évêque à ce commentaire sobre mais fort : «

Voilà la vraie prière de demande ».! D’ailleurs, la prière est un besoin pour le monde. C’est ce que confie l’acteur Jacques Weber dans une longue interview à lire dans le magazine Panorama de ce mois…

La prière, c’est également ce qui avait été demandé au père Maciel, le fondateur des légionnaires du Christ, quand il avait été mis de côté à la suite des révélations sur sa vie plus que tourmentée… Les Légionnaires et le père Maciel, on en a parlé cette semaine, à propos de deux événements. Le premier, c’est la démission de Jesús Colina de la direction de Zenit. L’emblématique fondateur de cette agence, il y a 14 ans, a été poussé vers la sortie, suite à une perte de confiance entre les légionnaires du Christ et lui. C’est ce qu’il dit à l’agence de presse ACI Prensa. Vous trouverez toute l’historie dans les excellentes matinales chrétiennes de La Vie de Natalia Trouiller (ou dans cet article), et ce de vendredi dernier jusqu’à hier. Le suisse Romain, depuis les USA où il est actuellement, commente lui aussi ce départ. Jean-Marie Guénois apporte également sa contribution sur les relations entre Zenit et les légionnaires du Christ. Le second élément qui fait parler des disciples du père Maciel, c’est la nomination d’un jeune prêtre comme numéro trois de la Légion. Alors qu’un renouveau était attendu, voilà que c’est un homme du sérail qui vient rejoindre la direction de la congrégation religieuse… Rien de très ouvert ou positif apparemment. Au point que Marc Favreau s’interroge sur cet ordre religieux, se demandant s’il s’agit d’une secte ! C’est un billet très bien documenté qu’il nous présente.

Et pour finir sur une note positive, l’APIC nous apprend que le Conseil Pontifical pour les Laïcs « propose de nouveaux liens associatifs « aux journalistes qui veulent rester en communion avec l’Eglise catholique » ». C’est la suite de la dissolution de l’UCIP, l’Union Catholique Internationnale de la Presse qui était advenue il y a quelques mois. Si Jesús Colina n’était pas déjà pris par H2Onews et Aleteia, voilà un challenge qui lui aurait bien convenu !

Bonus Links :

  • Pour les gens qui s’embêtent durant les homélies (ou pour les prêtes qui sont en retard), David Lerouge propose une solution.
  • Et  puis, toujours dudit père Lerouge, ce bel article sur les Sacristains (sur le site et sur la philosophie du label (oui, je sais, facile)
  • Radio Vatican a soufflé ses 80 bougies. C’était le 29 septembre. Je n’ai rien vu passer en français, mais il y a des choses en italien…
  • Pour les parisiens, page 13 du Figaro d’aujourd’hui, un article sur le délabrement des églises parisiennes.
  • Une Bibliothèque numérique mondiale de théologie et d’œcuménisme accessible gratuitement sur internet : ça existe : Globetheolib. Présentation par La Croix !
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés