Archive

Posts Tagged ‘libération’

Revue de Presse : Rimsha, paralympique, sexe et communion… et plein d’autres choses

30 août 2012 2 commentaires

« Elle s’appelle Rimsha » ! Voilà le titre du dernier éditorial de Mgr Bernard Podvin, qui s’arrête sur cette histoire surréaliste qui a lieu au Pakistan, pays déjà tristement célèbre pour le traitement réservé à Asia Bibi. Rimsha est cette jeune fille qui, nous dit le porte-parole de la conférence des évêques de France, « n’a guère plus de quatorze ans. Elle vient d’être arrêtée au Pakistan au motif… d’avoir brûlé les pages d’un manuel sur lequel figuraient des versets coraniques. Or, Rimsha ne sait ni lire ni écrire! Elle est atteinte de trisomie. On condamnerait à mort l’innocence? On sanctionnerait la vie ? Et au nom de qui ? ». Et il continue en déclarant : « Refusons de nous reconnaître dans les attitudes religieuses qui n’honorent pas le plus petit des hommes. Que nos rentrées scolaires se vivent, en les dédiant à toutes les Rimsha du monde ».  L’info avait fait un tollé la semaine dernière. Je vous renvoie vers la matinale chrétienne du mardi 21 août ou vers le site de Famille Chrétienne où vous trouverez de nombreuses informations sur le sujet !

Un petit mot sur les Jeux Paralympiques, parce que la presse catho en parle, que ce soit dans La Croix dans l’édition d’aujourd’hui ou dans La Vie de cette semaine. Et puis, sinon, il y a cette belle interview de Jean-Baptiste Alaize, un athlète français qui a survécu au génocide rwandais. C’est le blog Youphil.com qui nous présente ce sujet émouvant réalisé par France Info. Une analyse de la couverture médiatique de ces jeux paralympiques est également à lire sur le blog “Youphil” !

Bon, et puis, il faut bien dire un mot sur la polémique actuelle. C’est La Vie et Famille Chrétienne qui y reviennent cette semaine, sous l’angle soit de l’homosexualité et de la position de l’Eglise face à cet état, ou sous l’angle de la pureté. Dès la semaine dernière, Henrik Lindell parlait déjà de ce sujet dans la newletter de La Vie “Chrétiens en débats”. Et sinon, sur les blogs, René et Natalia ont continué leur débat… Ce dernier a été largement suivi, jusqu’au Québec ! D’autres y prennent part, viennent ajouter leur opinion et leur lecture de la proposition de l’Eglise, voire une vision plus large de la place de l’Eglise dans la société ! Bref, c’est un vrai débat.

Sinon, dans son billet, Natalia parlait de la « non-communion ». Valérie Barbe est revenue sur le sujet en constatant que face à ceux qui choisissent de suivre la proposition de l’Eglise et de ne pas communier, elle était renvoyée à sa « propre pratique de gavée tous les dimanches ». Une belle réflexion sur un geste qui devient parfois tellement rituel qu’il en perd son sens…

Après ces débats (qui honnêtement, commencent à se calmer sur le net), on en arrive à nos sujets (désormais) habituels, et on commence avec le projet Diaconia cette semaine, une image, ou plus justement, deux photos mises en parallèle. Peu de texte, mais la question de la dignité de la personne qui se pose, de manière frappante ! Mais le mieux, je vous l’assure, c’est d’aller voir ces photos sur le blog de Fikmonskov ! Face à ces images et à la situation qu’elles décrivent, que faire ? L’engagement politique peut-il être une solution ? Sylvie Carnoy a réfléchi à cette question, en participant à la session “La Politique, une Bonne Nouvelle”. Et voilà ce que, de retour, elle écrit sur son blog, “Le Spirituel D’abord” : « Si nous étions vraiment convaincus que chacun à notre manière, nous pouvons rendre la société meilleure, peut-être pourrions nous croire que les politiques peuvent le faire à leur niveau ? Les petits gestes citoyens de la vie de tous les jours, les conversations, l’engagement associatif : ce n’est pas rien ! ». Si vous voulez poursuivre la réflexion, rendez-vous dans les pages de La Croix de ce jeudi, ou sur le site internet du quotidien, pour un retour sur les différentes sessions qui ont abordé le thème de la politique !

Restons dans le cadre de l’engagement avec Augustin, Elise, Farès et Constance. Retrouvez le portrait de ces 4 jeunes en dernière page de La Croix cette semaine (et sur le site internet, en vidéo même). Leur point commun : ils ont tous participé aux JMJ à Madrid l’an dernier, et ils témoignent de leur engagement dans leur communauté chrétienne, au service de leurs frères, comme bénévoles… Bref, les JMJ sont aussi cette école de vie. Allez, en cadeau bonus cette petite phrase de constance que vous retrouvez dans le journal d’aujourd’hui : « Si nous ne comptons pas sur les autres, nous allons dans le mur. Nous avons tous nos faiblesses et nos failles, y compris des jeunes comme moi, pour lesquels tout va bien, apparemment. Or, c’est dans nos fragilités que nous nous révélons ».

Mais comme il  faut pas seulement se pencher sur le passé des JMJ, je vous renvoie vers le site www.rio2013.com pour vous inscrire ! Et si vous êtes à Paris, ne manquez pas d’aller voir une réplique du Christ rédempteur de Rio, qui est exposé devant Notre Dame jusqu’à vendredi ! Plus d’info sur le blog des Jeunes Cathos et sur le site internet du diocèse de Paris.

On termine notre tour des sujets de l’année avec l’Année de la Foi, tout en restant avec les jeunes et le projet Youcoun ! Le site des évêques de France avait mis cette initiative pour les jeunes en lumière il y a quelques temps, mais un nouveau coup de pub vient d’être fait par l’agence Zenit et par le site d’information des médias cathos belges. Pour ceux qui n’en n’auraient jamais entendu parler, Youcoun, c’est l’abréviation de « Youth Council », et l’initiative a pour but de « “faire connaître à la jeunesse le concile Vatican II”, et susciter un nouveau dialogue entre tous les jeunes de sensibilités différentes ». N’hésitez pas à suivre le compte Twitter ou à vous abonner à la page Facebook de Youcoun, pour être informés des propositions qui vont arriver !

Pour finir, quelques chiffres, qui nous sont offerts par le Vatican ! Et c’est Sandro Magister qui a fait le tri entre les 1366 pages de “L’activité du Saint-Siège”, un livre volumineux qui, année après année, donne le compte-rendu de ce qu’ont fait le pape, la curie romaine et les autres organismes du Vatican. On y découvre le chiffre toujours trop élevé de 404 dossiers ouverts dans les affaires d’abus sexuels contre des mineurs au cours de l’année passée. Mais il y a aussi des données plus légères, comme les « 1321 cartes d’entrée aux archives du Vatican ont été attribuées en 2011 à des chercheurs provenant de 54 pays » ou le nombre de personnes disposant de la citoyenneté vaticane : 594 (dont 71 cardinaux, 307 ecclésiastiques ayant le statut de diplomate, 51 autres ecclésiastiques, une religieuse, 109 gardes suisses, 55 autres laïcs). Sinon côté délinquance routière, il y a eu 96 contraventions dressées dans l’État de la Cité du Vatican (rapporté au nombre d’habitants et à la superficie du Vatican, Je n’ose imaginer le classement du Vatican dans les statistiques mondiales !)

Dans le même rapport, le blog “Ecology and Churches” a relevé l’invasion de porcs-epics qui a été jugulée dans les jardins du Vatican, ou plus sérieusement quelques données sur les dépenses énergétiques du Vatican. Le manque de chiffres sur la production électrique des panneaux solaires posés sur le toit de la salle Paul VI est cependant regretté par l’auteur du billet !

Dans la même veine écologique, Patrick Pique revient sur son blog sur le concept d’empreinte écologique, en en démontant les résultats donnés par ce calcul ! Sa conclusion est sans appel :

si on pousse cette logique jusqu’à son terme, le bon terrien qui n’épuise pas sa planète est le chasseur-cueilleur qui vit dans sa caverne ou dans sa forêt, et encore convient-il qu’il ne soit pas chasseur ou pêcheur car manger de la viande ou du poisson, ce n’est pas bien non plus (…) On reste ainsi dans le catastrophisme, l’annonce de l’apocalypse. Ce qui est paradoxal, c’est que la peur et l’angoisse ont toujours été d’excellents moteurs pour favoriser la consommation… Cette « écologie » là n’est décidément pas la mienne.

Et on termine en changeant complètement de sujet avec 4 sujets très divers :

  • 2600 servants d’autel sont à Rome cette semaine. Hier, ils avaient Rendez-vous avec Benoît XVI lors de l’audience papale. Vous pourrez retrouver quelques reportages sur les sites de Radio Vatican ou de KTO (qui proposent tous les deux les belles paroles que Benoît XVI a adressées aux jeunes), et surtout sur le blog “Pélé Servants Rome 2012”.
  • Un pélé VTT live-twetté. C’est le diocèse d’Avignon qui propose cette initiative, et même si vous ne disposez pas d’un compte Twitter, vous pouvez retrouver les 100 derniers twitts. L’occasion de découvrir ce qu’on peut faire avec ce réseau social !
  • Des portraits inédits de Benoît XVI, publiés par Libération ! L’idée est simple : « Libération, frustré, a inventé deux entretiens avec six stars intouchables à deux moments de leur vie. En 1975, dix ans après Vatican II, ce théologien allemand revient à une foi classique et s’inquiète des divisions entre catholiques ». Les citations sont toutes de Joseph Ratzinger, et dressent un portrait assez inédit du pape. Une belle initiative, qui se déploie dans un second portait, quand le professeur est devenu pape.
  • Snifer la Bible, c’est apparemment possible. L’article est bourré de fautes et d’amalgames entre les fonctions chez les protestants et les catholiques, mais il est assez original, et illustre bien la créativité à l’œuvre chez certains évangéliques.

Le (pas du tout grand) ménage…

Ca y est, c’est fait. Joyandet et Blanc ont été remerciés… Enfin la République (re)devient digne. 12.000 € de cigares, autant d’argent qui part en fumée, ç’est le comble… Un voyage en jet privé et quelques petits arrangements pour un permis de construire, voilà qui est totalement indécent. Franchement, profiter de sa situation politique pour se faire payer des extras ou des recevoir des avantages, c’est impensable.

Bon, même si c’est vrai que ce n’est pas bien, j’arrête l’ironie. Franchement, qui n’a jamais profité d’une amitié pour trouver un job d’été à son gamin, d’un contact à la gendarmerie pour faire sauter un PV,… qui n’a jamais (par mégarde bien sûr) emporté un stylo du bureau, ou utilisé la connexion internet pour, durant ses heures de travail, surfer, lire ses mails privés, envoyer des  blagues, un PPS bien marrant, poster une blague douteuse sur Domenech … (d’ailleurs, je suis au bureau là, et y’a une personne qui vient de décrocher le téléphone pour fire un appel privé pendant que moi j’écris ce billet je travaille). Soyons honnêtes, à leur place, n’aurait-on pas profité du système nous aussi ? Peut-être de manière moins visible (C’est vrai que parfois, y’a de l’abus, il faut aussi le reconnaître), mais quand même…

Alors, on nettoie. On vire les mauvais élèves. Ouf, on est rassurés ! La gauche crie à tue-tête (que la droite a très basse dans les médias), disant qu’avant, quand elle était au pouvoir, c’était mieux (si, ça aussi on le dit toujours…). Bon, entre temps, Libé nous montre que ce n’est pas vrai du tout, mais c’est pas grave, on continue de jeter les coupables aux fauves… La gauche jubile, preuve qu’elle avait raison, et en demande encore plus… Nico surenchérit (pas Anelka, qui lui aurait dit tout haut que ce ne sont que des sales f…. de ……)  et promet un gouvernement exemplaire… Bref, on s’intéresse à des chose qui plaisent à tout le monde (vous avez dit populisme ????)…A gauche, toujours pas de proposition, c’est la politique de la cigale (d’ailleurs eux aussi chantent, et ils n’en ont même pas honte de leur chanson)… Tout va très bien, madame le marquise…

Oui, parfois, on se demande qui s’intéresse encore aux problèmes réels : le chômage, la baisse des revenus, l’aide internationale pour les pays les plus pauvres, refourguer les 72 millions de vaccins H1N1 qui restent, …

Remarquez, c’est une constante, en France comme en Occident. Sans rien justifier, je reviens sur les  abus sexuels commis par les membres du clergé. Tout le monde est d’accord pour dire que c’est horrible. Et du coup, on va (on a) culpabiliser l’Eglise, s’attaquer à elle, en oubliant au moins 98 % des victimes de ces abus qui ne sont pas victimes des membres du clergé… N’est ce pas un peu facile parfois ??? Un peu lâche ? Comme pour la politique, on a trouvé des coupables (oui, en vérité, les uns comme les autres le sont), mais plutôt que de continuer à creuser pour changer les choses, on s’en contente, et on surfe sur la vague, en se disant qu’en dessous, tout finira bien par se calmer…

Alors, finalement, j’ai un peu l’impression qu’on reste de grand enfants, qui pour ranger leur chambre entassent tout pêle-mêle dans l’armoire ou le coffre à jouets. En apparence c’est propre. Mais au fond, on sait bian que ce n’est pas vrai…

(Désolé, pas d’image pour illustrer ce propos, mais j’avoue ne pas avoir le coeur à en mettre)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés