Archive

Posts Tagged ‘La Croix’

Ici et ailleurs…

Chers lecteurs habitués (ça fait méga pompeux de commencer comme ça, mais bon, j’aime bien, et puis je le pense aussi),

Merci de me suivre sur ce blog, de supporter mes coups de gueule (et encore, je me maîtrise), d’avoir la patience d’attendre le prochain billet (parfois, ça peut prendre du temps), de parfois commenter (faut pas hésiter, lâchez-vous !), bref, de venir sur ce blog de temps à autre.

blogDepuis quelques semaines, vous avez peut-être constaté une activité moins intense sur ce blog. J’ai moins de temps (oui, on donne toujours ça comme excuse, et même que des fois elle est valable), mais surtout, je publie désormais aussi ailleurs… On m’a proposé de bloguer sur le site de La Croix. A 150 € le billet, j’avoue que je n’ai pas dis non ! En fait, c’est assez sympa parce que des personnes qui ne seraient jamais venue ici peuvent aussi me lire. Et comme vous avez droit depuis quelques temps à une chronique dominicale (que je fais pour la webradio MissionWeb), ça m’a paru intéressant !

Ce blog ne va cependant pas fermer. Je continuerai de poster ici quelques billets trop engagés pour être postés ailleurs. Je vous mettrai quelques liens si je poste sur d’autres site (bientôt dans les blogs du Jour du Seigneur par exemple).

Teasing

 
Et puis durant le carême, je vous invite à venir sur ce blog chaque jour pour un petit parcours vers Pâques. Sans trop en dire, je vous annonce déjà que ce sera un petit jeu… et que ce sera bref !

Voilà, sur ce, à très bientôt !

PS : le flux RSS du blog sur La Croix, pour ne rien rater des publications : http://lemessin.blogs.la-croix.com/feed/rss/

PS 2 : Il y a aussi ce blog que je délaisse un peu trop : www.vatican2-50ans.fr

PS 3 : Pour le blog sur La Croix, ne soyez pas jaloux, je ne suis pas payé…

Le choc des photos, le (moindre) poids des mots !

5 juin 2012 2 commentaires

Clic-Clac. "Avancez Mr le président, Stop, reculez un peu, marchez, je vais vous prendre en photo pendant que vous marchez, ce sera plus dynamique". Je n’étais pas présent lors du shooting pour réaliser la photo du nouveau président de la république, mais selon les échos qu’on en a par les journaux et sites internet, c’est à peu près cela que devait dire Raymond Depardon, qui a réalisé le cliché. Pour ceux qui ne l’auraient pas encore vue, n’ayez crainte, elle sera bientôt disponible dans toutes les bonnes mairies ! Pour le cadrage du président, le photographe a choisi un plan américain : un comble ! Et sinon, on voit à peine, sur la photographie, les drapeaux français et européens. Là encore, c’est pas top !

Mais surtout, ce qui est le plus amusant, si j’ose dire, c’est qu’avant même la publication officielle de cette photo, on a eu droit à des détournements et à des parodies. Des petits malins qui ont collé des éléphants derrière le président, comme s’il était en pleine brousse. Ou alors on l’affublé d’un Stetson et d’un pistolet, à l’image d’un cowboy prêt à en découdre ! Et il y en a eu bien d’autres. J’imagine d’ailleurs que ce n’est pas terminé.

Mais bon, voilà déjà deux paragraphes que je disserte avec vous d’une photo. Comme quoi, l’image peut faire parler. Si ce n’est pas forcément le cas avec la photo du président, qui s’en serait certainement bien passé, il y a des fois où l’on instrumentalise une photo pour éviter de dire des choses. Pour les suggérer. Il y a un célèbre magazine français qui en a fait une spécialité. Vous savez, le poids des mots, le choc des photos. A la une cette revue, le pape, debout dans la papamobile, son majordome assis devant lui, lançant un regard inquisiteur dans le rétroviseur. Et dans le magazine, une autre photo de Benoît XVI, 85 ans, s’essuyant le font lors de la messe de la Pentecôte dans la basilique St Pierre. Immédiatement, à lire le titre « Complot au Vatican », on a l’esprit qui part dans une direction bien déterminée, plus proche d’un roman de  Dan Brown que de la réalité.

Sauf qu’en fait, à Rome, fin mai, il fait déjà vraiment chaud. Et qu’un homme de 85 ans transpire sous ses ornements paraît, si on y réfléchit, assez normal. Oui, mais voilà, la photo est utilisée pour faire passer un message. Qu’il soit conforme à la réalité ou pas, ce n’est pas grave. Le pape sue à grosse gouttes à cause de la crise ! Point final ! Deux photos et tout est dit. Qui va prendre le temps de lire le texte qui nuance cette position ? Qui ira chercher dans La Croix ou sur internet le discours dans lequel le pape renouvelle sa confiance à ses proches collaborateurs ? On a plus vite fini d’enterrer déjà Benoît XVI, de prédire sa déchéance, c’est si simple et tellement suggéré !

Trois photos, deux contextes très différents, et également des réactions très différentes chez ceux qui les voient ! Mais combien d’images de ce type voyons nous chaque jour, sans nous poser de questions ? Aujourd’hui, à l’heure du “tout image”, que ce soit sur internet ou à la télévision, une véritable réflexion sur leur utilisation  me parait vraiment urgente ! Tant pour ceux qui les prennent que pour ceux qui les voient ! A quelques semaines de la trêve estivale, voilà, en avance, quelques devoirs de vacances bien utiles.

Chronique pour Radio Jerico
(à écouter mercredi 6 juin vers 7h 25 sur www.radiojerico.com)

Revue de Blogs : beaucoup de choses de "Rome" cette semaine.

8 septembre 2010 1 commentaire

Les apéros géants sont de retour. A nouveau, l’information se diffuse parmi les jeunes sur Facebook. Sauf que si je vous en parle, vous devinez bien qu’il s’agit, comme le dit l’invitation que l’on retrouve sur le site internet du diocèse de Lyon, d’un « apéro géant d’un nouveau genre » !  A Lyon, Paris et Avignon, plus de 1600 jeunes sont attendus vendredi soir, de 19h à minuit, avec des boisons non-alcoolisées, la Bible ou l’Évangile et des instruments de musique. C’est la génération JMJ, les 18-35 qui est invitée. Comme quoi, le net permet aussi de sortir de chez soi ! Au passage, merci à Patrice de Plunkett d’avoir relayé l’information sur son blog.

Et puis si les blogs permettent de sortir de chez soi, ils peuvent aussi donner envie de lire. C’est le cas pour moi en tout cas, après avoir lu plusieurs recensions d’un même livre qui est sorti récemment. « Attacco a Ratzinger » est un livre écrit en italien, qui part de la thèse que de multiples foyers d’attaque contre le pape existent. Sandro Magister, un vaticaniste italien, a donné lé coup d’envoi des analyses de ce livre sur son blog, qui est, rassurez vous, traduit en français. Frédéric Mounier, le correspondant permanent de La Croix à Rome a lui aussi lu l’ouvrage. Selon ces premiers lecteurs, trois groupes émergent dans les attaques contre le pape : le monde laïc largement relayé par les médias, les catholiques progressistes et des membres de la curie Vaticane, plus par incompétence que par envie réelle de nuire pour ces derniers… Si vous lisez l’italien, n’hésitez pas à commander l’ouvrage (ici ou ).Car Internet sert aussi à se fournir en livres étrangers si l’on en a envie !

Et puis, comme nous sommes à Rome, restons y pour le Chapitre général des dominicains. Ils ont élu ce dimanche le 86ème Maître de l’Ordre, le frère Bruno Cadoré, qui était jusqu’alors à la tête de la Province de France. Pour le découvrir, et pour voir également comment se passe cette rencontre mondiale, rendez vous sur le blog des dominicains. Des petites vidéos vous permettront de prendre le pouls de l’Ordre…

Le blog de la semaine, je l’ai déjà mentionné, c’est celui de Frédéric Mounier. Vous trouvez ce blog, intitulé « Vu de Rome » depuis la page internet de La Croix (www.la-croix.com). Par ce canal, le journaliste s’exprime sur des sujets divers de ceux qu’il traite dans les journaux, et surtout, de manière beaucoup plus libre. On y retrouve notamment ses analyses sur la vie de l’Eglise et du Vatican, sur les activités du pape, etc… Par exemple, cette semaine, outre la recension du livre de  Paolo Rodari et d’Andrea Tornielli, l’auteur est revenu dès lundi sur le déplacement du Saint-Père à Carpinetto Romano, en livrant un billet qui rappelle l’intérêt marqué du pape pour la doctrine sociale de l’Eglise. Il s’est aussi penché sur la « démographie cardinalice » mardi, avec son lot de chiffres, mais aussi des explications très probantes sur les raisons qui font qu’il n’y ait pas plus de cardinaux. Mercredi, il nous livrait « Quelques réflexions préalables » sur le voyage du pape au Royaume-Uni. Si vous voulez comprendre un peu mieux les enjeux auxquels est confronté le Saint-Siège, c’est un lieu incontournable.

Voilà, c’est tout pour cette semaine, bonne lecture, bon surf, et comme toujours, n’hésitez pas à commenter les billets que vous lisez…

(P.S. : les images sont  des copies d’écran des blogs auxquels elles se réfèrent !)

Revue de Presse : Eglise, jeunes cathos et année sacerdotale

25 mai 2010 1 commentaire

L’Eglise, les jeunes et les prêtres ! L’Eglise, celle que l’on a fêtée à la Pentecôte avec l’Esprit Saint qui l’anime et dont le pape a rappelle la spécificité lors de la messe de la Pentecôte : « L’Eglise est de par sa nature une et plurielle, destinée à vivre dans toutes les nations, auprès de tous les peuples et dans les contextes sociaux les plus divers. Elle ne répond à sa vocation d’être signe et instrument d’unité de tout le genre humain que si elle demeure indépendante de chaque Etat et de chaque culture » disait Benoît XVI. Vous pourrez trouver une synthèse de cette homélie sur le site de h2onews ou encore sur celui de Radio Vatican. Zenit a publié hier le texte intégral de l’homélie du pape. De quoi se renseigner sur internet… L’Eglise, c’est aussi ces rassemblements de la Pentecôte, dont La Croix nous donne quelques aperçus en page 18 de l’édition d’aujourd’hui : 700 confirmations à Clermont-Ferrand, de grands rassemblement diocésains comme les « “Assises des la mission” organisées par le diocèse de Luçon aux sables d’Olonnes », ou encore un « Festival de la Parole à Saint-Etienne ». Un temps fort, comme en témoignent de nombreuses personnes dans les colonnes du journal. Et l’Eglise finalement, c’est celle qui est composée de ces nombreux visages de jeunes que l’on retrouve dans les pages locales des quotidiens régionaux. Le Républicain Lorrain publie ainsi de nombreuses photos de jeunes ayant reçu la communion pour la première fois ou encore le sacrement de la confirmation.

Les jeunes, venons-y justement, avec le reportage de La Vie sur « ces jeunes cathos qui assurent la relève ». Des jeunes qui veulent se former pour découvrir toujours plus la foi. Ils sont ainsi près de 700 à se réunir chaque lundi soir à Paris, pour EVEN (l’Ecole du Verbe Eternel et Nouveau) pour réfléchir sur des textes bibliques et entendre les prêches du père Alexis Leproux. Ce dernier explique : « si on veut appartenir à l’Eglise, il faut savoir ce que ça veut dire et ce que ça engage ; c’est exigeant, comme il est exigeant d’être un homme, ou d’exercer telle ou telle profession : comme est exigeant n’importe quel appel dès qu’on veut faire les choses bien ». Le magazine d’actualité chrétienne propose également d’autres formes de rencontres des jeunes : l’Ecole de charité et de Mission organisée par la communauté de l’Emmanuel à Marseille. Là encore l’exigence est forte, « il faut mettre la barre haut » explique l’un des responsables. Le but de cette proposition : se former pour évangéliser, pour témoigner, pour agir. Une formation intellectuelle et spirituelle qui s’adresse avant tout aux jeunes chrétiens déjà convaincus et actifs, qui sont appelés à devenir les évangélisateurs de leurs frères. La méthode est peut-être différente, mais le mot d’ordre « Nous referons chrétiens nos frères » reste d’actualité…

Dans le même ordre d’idées, et autour de la Pentecôte, Le Pèlerin propose le portrait de 12 laïcs engagés en Eglise, qui parlent de leur foi et de leur joie d’être catholiques. Un photo-reportage positif, qu’il faut signaler.

« La France des prêtres ». Voilà le titre qui s’étale à la une de La Croix du week-end.  En page 3 de ce journal, qui ouvre le dossier spécial de 4 semaines sur les « Vies de prêtres », on trouve une carte de France métropolitaine qui recense les prêtes incardinés dans un diocèse, le nombre de séminaristes et le nombre de prêtres retraités. On y apprend que dans le diocèse de Metz, 109 prêtres sont retraités sur les 292 qui sont incardinés. Il y a aussi, selon le journal,  18 séminaristes dans notre diocèse, ce qui en fait le 8ème diocèse ayant le plus de futurs jeunes prêtres potentiels.  Comparé à la population, le diocèse de Metz compte 1 prêtre pour moins de 5000 habitants, ce qui est raisonnable comparé au prêtre pour plus de 20.000 habitants en Seine St Denis. Là où les choses deviennent plus complexes, c’est lorsqu’on  apprend que « La moitié des prêtres français ont plus de 75 ans ». Une page complète d’analyse accompagne cette carte de France des prêtres.

Mais La Croix va plus loin que ces chiffres. Isabelle de Gaulmyn explique dans le numéro de ce week-end que « la diversité est (…) considérable au sein des 14.000 prêtres diocésains ». Et les quatre témoignages de prêtres dans l’édition d’aujourd’hui du même journal renforcent cette idée, tant les parcours sont différents… Le journal prend aussi le temps, durant cette première semaine de suivre un prêtre, pour mieux nous faire découvrir le quotidien de ces derniers, à travers un reportage photographique et une rencontre. Une manière de nous faire partager ce mot d’ordre cité par le père Mouterde qui s’est prêté au jeu cette semaine : « Le rôle du curé, c’est d’accompagner ».

Dans la région, il faut mentionner l’initiative des prêtres de l’archiprêtré de la Merle qui invitent les chrétiens à un débat autour de l’année sacerdotale le  vendredi 4 juin prochain, à 20 h  au pensionnat St Joseph de Merlebach. Une info que l’on a pu lire dans l’édition de Forbach du Républicain Lorrain de dimanche. Réservez d’ores et déjà votre soirée…

En bref, quelques infos glanées ici et là. Le Monde a publié dans l’édition de Dimanche-Lundi un long article sur le dialogue entre l’Eglise catholique et Cuba autour de la libération des prisonniers politiques. Une initiative remarquée par la communauté internationale tant les discussions avec les leaders cubains sont délicates. D’ailleurs, La Croix et Le Figaro d’aujourd’hui reprennent la nouvelle. En bref encore, l’exposition de Fleur Nabert dans la cathédrale de Metz, intitulée « les 5 sens », est recensée par Famille Chrétienne dans les pages Sortir. L’occasion de se souvenir de passer admirer cette première exposition de l’association « Chemin d’art et de foi en Moselle ».  Et puis, dans le domaine éducatif  et familial, une émission sur France 5 ce soir, autour du thème de l’alcoolisme chez les jeunes. C’est La Croix qui propose cette sélection. A l’heure des apéritifs géants organisés par Facebook et autres, c’est peut-être l’occasion de s’intéresser plus en profondeur à ce phénomène. Alors, même si pour être informés vous regardez la télévision, n’oubliez pas de lire. Bonne lecture, et à la semaine prochaine.

Journée Mondiale des Communications Sociales – Acteurs !

Dans le cadred de la JMCS (Journée Mondiale des Communications Sociales), j’ai interviewé quelques acteurs romains du monde des communications. Ces interviews ont été réalisées pour Radio Jérico, la radio du diocèse de Metz.

Premier entretien : Rencontre avec Frédéric Mounier, correspondant du journal La Croix à Rome, qui nous présente son travail dans la ville éternelle ?

Vous pouvez retrouver Frédéric Mounier dans le journal La Croix et sur son blog ! Bonne Lecture.

Revue de Presse : Vocation et internet…

27 avril 2010 1 commentaire

Connaissez vous Thimothée ? Si vous voulez le découvrir, rendez-vous page 5 de La Croix d’aujourd’hui. Timothée y dit : « Je suis un homme comme les autres. J’accompagne les personnes dans les grands évènements de leur vie. Le Christ me passionne et je le dis. J’aime la vie. Je suis prêtre ! ». Et sous le texte, la photo d’un homme de 41 ans, col romain gris clair, la veste sur l’épaule. Timothée est un homme de son temps, décomplexé. C’est ce que suggère la photo. Mais Timothée n’existe pas, enfin, pas tel qu’il est photographié pour cette campagne de publicité pour les vocations lancée la semaine dernière. C’est un mannequin qui a servi de modèle. D’où une mini polémique dans les médias…Mais passons, et arrêtons-nous sur cette journée mondiale de prière pour les vocations qui a eu lieu dimanche dernier. La Croix de ce week-end nous proposait un très long article intitulé « Trouver sa vocation, un cheminement intérieur ». L’occasion de s’arrêter sur cette étape importante qu’est le discernement, et qui ne peut se faire qu’avec l’aide d’aînés dans la foi, comme en témoigne par exemple Guillaume Bourcy, séminariste à Paris. Lire la suite…

Revue de Presse : le carême et les catastrophes (plus ou moins naturelles)

Cette semaine, c’est le carême qui se retrouve au premier plan. Le carême avec ce qu’il comporte de jeûne, de prière et de partage. Le partage, justement, il commence en s’ouvrant à l’autre et en réduisant ses propres besoins. C’est le sens donné aux « soirée Bol de Riz ». Le Républicain Lorrain d’aujourd’hui, dans l’édition de St Avold, revient sur une rencontre qui a eu lieu ce week-end à Macheren/Petit-Ebersviller, en lien avec l’antenne locale du CCFD. Ce temps de solidarité, rapporte le journal, a aussi voulu donner la parole à des acteurs de terrain, en la personne d’une journaliste originaire de ces villages et qui est venue « partager son expérience comme membre d’une ONG (…) spécialisée dans le microcrédit » au Burkina Faso. Un partage qui s’est traduit concrètement par 1242 € de dons pour le CCFD.

Partage, mais aussi prière. Le magazine Prier offre ce mois-ci une très belle interview de  Sylvie Germain, écrivain, qui revient sur la prière. Elle met cette dernière en lien avec le jeûne, en déclarant notamment : « je crois en effet que prier, c’est tendre vers la grâce du rien, vers la clarté du vide, la douceur éblouissante du silence ». Des mots qui ne tournent pas, à priori, vers Dieu, mais qu’il faut comprendre dans ce décentrement qu’elle explique en parlant de l’ascèse : « son but est de nous mettre en état de sensibilité accrue, de vigilance et d’attention » « aux autres, à la vie, à l’infini mystère nommé Dieu ». Le même magazine propose également un petit guide, Prier au quotidien, qui donne, aux pages 8 et 9, des indications pour vivre avec Dieu y compris durant ses congés scolaires, en skiant à la montagne par exemple, en retrouvant l’esprit de François d’Assise. Un petit texte d’un jeune de 24 ans, à découvrir là aussi avec les yeux du cœur.

Et puis le carême propose le jeûne. Mais il y a diverses manières de jeûner. Fabrice Hadjadj, dans La Vie de cette semaine, offre 7 conseils pour « déjouer les 7 ruses du diable ». Parmi celles-ci, la seconde, qui est intitulée « Il veut la sainteté à la force du poignet ». L’auteur présente le diable comme celui qui veut « nous faire croire que l’on peut sauver l’homme sans la grâce », pour que nous visions à la sainteté, mais par notre seul travail (par nos renoncements pourrait-on ajouter). Face à cette ruse, il propose l’humilité, celle qui consiste à « se laisser relever par Dieu ». Le vrai jeûne, c’est donc jeûner de sa force, de son orgueil, pour se laisser sauver par Dieu… Une double page de La Vie qui renouvelle notre façon habituelle de voir le carême. A mettre entre toutes les mains…

Revenons à l’actualité immédiate, et à ces catastrophes qui se succèdent. Alors que le pape priait pour les victimes du tremblement de terre au Chili, comme nous le rapporte le bulletin de dimanche de Zenit (www.zenit.org), la tempête faisait rage en France et tuait 51 personnes tout en laissant 8 disparus (selon le site internet du journal Le Monde de ce matin). Le Figaro d’aujourd’hui met en une le titre : « Tempête : l’urbanisation du littoral en accusation ». Ces questions environnementales rejoignent ainsi l’entretien que vous pourrez trouver dans le dernier numéro du Pèlerin, qui propose une rencontre avec Jean-Marie Pelt. Le botaniste messin que vous connaissez bien sur les ondes de Jérico, déclare ainsi dans le magazine : « Quand une catastrophe naturelle comme le séisme d’Haïti se produit, nous nous sentons partie prenante de la communauté humaine (…) Une organisation mondiale de l’écologie permettrait d’intervenir rapidement dans ce cas et pratiquerait un suivi des régions particulièrement menacées ». Et il enfonce le clou concernant l’écologie, la liant avec une vision religieuse du monde : « les deux tiers des habitants de la planète ont des convictions religieuses et les livres sacrés ont abondamment parlé de la nature. Toutes les religions reprennent cette idée que notre relation avec la nature et avec Dieu est la voie du bonheur ».

Mais toutes les catastrophes ne sont pas dues à la nature. Les hommes y sont aussi parfois pour quelque chose. Ainsi en va-t-il des profanations d’église. Ce qui a poussé Mgr Michel Dubost, évêque d’Évry-Corbeil-Essonnes, à réagir, dans un billet publié sur le site internet du diocèse après la ènième profanation d’une église. L’évêque explique ainsi avoir voulu réagir, mais sans soutien de la part des autorités de l’état : « Les pouvoirs publics sont donc responsables par leur carence. Personnellement, je n’arrive pas à m’habituer aux profanations… S’il faut hurler, nous hurlerons. Après tout, nous aussi, nous sommes des citoyens » écrit-il. Famille Chrétienne, sur son site internet (www.familechretienne.fr), revient sur le contexte de ce « coup de sang », et donne la parole à Mgr Podevin, porte parole de l’épiscopat français, qui parle de « colère constructive ». Et il ajoute : « Le problème n’est pas entre les religions, mais plutôt dans une sorte de banalisation des violences envers le christianisme. (…) La société a beaucoup de mal à reconsidérer le christianisme dans sa dignité, et fait preuve d’ingratitude envers lui ». Un cri donc, qui, selon Mgr Dubost lui-même, comme il le dit à La Vie, « commence à être entendu ». Et La Croix témoigne aujourd’hui que finalement, les chrétiens peuvent se faire comprendre, comme ces internautes « défenseurs du pape » qui, selon le journal, « ont réussi à se faire entendre ». Un petit article qui permet de montrer la vitalité des chrétiens sur la toile.

Rapidement, pour finir, deux sujets : La Croix d’hier nous proposait un article sur la crise … pour les religieuses qui fabriquent les hosties. Rattrapées par des productions moins chères qui viennent de l’étranger, elles poussent un cri d’alarme et ont lancé une campagne de communication en direction des acheteurs… Pensez-y si vous êtes concernés…

Et enfin, juste pour le citer, un article sur les livres numériques dans La Vie de cette semaine. Pour allier la lecture et la technologie… Certains modèles permettent même de lire des journaux ou revues sur l’écran… Alors, avec ou sans livre numérique, bonne lecture, et à la semaine prochaine.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés