Archive

Posts Tagged ‘jeunes’

Revue de Presse : Liban, ad Limina, mariage gay, année de la Foi…

13 septembre 2012 1 commentaire

« Voyages Voyages » C’est un peu ainsi que l’on pourrait synthétiser cette revue de presse. Le premier à voyager, c’est Benoît XVI, qui se rendra au Liban ce week-end. Un voyage qui est, selon les paroles même du père Lombardi, le porte parole du Saint-Siège, « un acte de grand courage et d’espoir ». Gérard Leclerc, sur le site de France Catholique, détailles les risques et les enjeux de ce voyage. Une analyse partagée par le Cardinal Jean-Louis Tauran, en charge du conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux. Pour ce dernier, ce voyage est « d’abord un pèlerinage auprès des chrétiens du Moyen-Orient ». Sur le site du Monde des Religions, Fabien Trécourt nous explique un autre enjeu de ce voyage : « Au Liban, “le pape ne s’adressera pas qu’aux chrétiens” ». En effet, comme le rappelle Jean-Pierre Denis dans l’Edito de La Vie de cette semaine, « Plus qu’un pays, “le Liban est un message” » ! Et ce message renvoie au pluralisme qui est vécu dans ces pays du Moyen-Orient. L’espérance du Cardinal Sandri, qui accompagnera Benoît XVI, est que « le Moyen-Orient en général et le Liban en particulier deviennent une terre de communion, de fraternité et de témoignage, pour les chrétiens comme pour les musulmans et pour toutes les religions ». Un pluralisme parfois mis à mal par les révolutions récentes, comme le rapporte le P. Ayuso, secrétaire du Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux dans La Croix. Dans le journal, vous pourrez retrouver plusieurs articles sur ce voyage.

Les magazines ne sont pas en reste. Ainsi, La Vie, la semaine dernière, titrait « Vont-ils disparaître, la vérité sur les chrétiens d’Orient ». Sur une carte, aux pages 36 et 37 de la revue, on découvrait que sur les 4 millions d’habitants du Liban, 1,6 million était chrétien, avec majoritairement des maronites. Sur les mêmes pages, les légendes accompagnant chaque nom de pays reflètent un regard sombre sur la place des chrétiens dans cette partie du monde. Un dossier qui donne largement la parole à des chrétiens de ces pays ou qui s’engagent dans ces pays. D’ailleurs, le cahier central, “Les essentiels”, a été réalisé sous le patronage de Mgr Georges Casmoussa, archevêque de Mossoul, en Irak. Cette semaine, Le Pèlerin consacre 8 pages à cette visite, et sur le site internet du magazine, on trouve un magnifique témoignage de Laurence Desjoyaux, qui a vécu en Irak (et de nombreux liens vers d’autres articles). Famille Chrétienne donne la parole à Mgr Bechara Raï, le patriarche maronite du pays. Ce dernier affirme sans détours : « La visite de Benoît XVI est un évènement providentiel car le Liban et le Moyen-Orient vivent une période très critique, et se trouvent face au défi de la paix et de la guerre ». La question de la paix revient de manière récurent, y compris dans certains journaux profanes, comme le JDD ! Sur le site de l’œuvre d’Orient, vous pourrez retrouver le mot d’accueil que Mgr Raï adressera au pape lors de son arrivée, mais aussi de nombreux autres renseignements.

Comme le voyage débute ce vendredi, je vous invite à suivre le pape en vidéo, grâce au player du Vatican, à retrouver sur le site de radio Vatican ou du Saint-Siège. Pour les adeptes de la lecture et de l’analyse, les revues et journaux quotidiens sont là, avec une mention plus particulière à La Croix et à l’Orient le jour, le quotidien libanais d’expression française. Les articles, sur ce dernier support, sont nombreux, et aident à sortir de la perspective occidentale. Partant de l’organisation matérielle, le journal libanais profite de ce voyage du pape pour redécouvrir les communautés du pays et voir leur implication dans la vie politique et sociale. Sur le net, le portail du Vatican (www.news.va) ou la page de Radio Vatican (qui est aussi sur Facebook depuis peu), ainsi que le site officiel de la visite du pape, vous serviront de références ! Pour les adeptes de Twitter, vous suivrez le voyage sur le compte @lbpapalvisit et grâce au hashtag #PapeAuLiban.

Un dernier mot pour souligner l’engagement des blogueurs (ou plutôt d’une blogueuse) sur le sujet. Sylvie Carnoy, sur www.lespiritueldabord.com, profite du voyage pour nous poser quelques questions sur notre engagement pour la paix dans ce coin du monde !

Mais du côté des voyages Benoît XVI n’est pas le seul à quitter son pays. Il y a aussi les évêques qui viennent voir le pape (enfin, sauf les trois jours où il sera au Liban). Ce sont les visites ad limina, ou plus justement, les visites ad limina apostolorum (“au seuil [des basiliques] des apôtres”). Les premiers à partir sont les évêques de l’Ouest de la France, et vous pourrez suivre leur “périple” grâce à un blog et une page facebook ! On apprend grâce à ces pages ce qu’est et en quoi consiste la visite ad limina. Et pour sûr, lors de la visite, on aura bien d’autres informations… A suivre donc !

On en vient à parler des dossiers de 2013, avec l’Année de la Foi. Et qui de mieux pour nous y faire entrer que Benoît XVI, avec sa lettre apostolique Porta Fidei. Pour la découvrir, je vous renvoie au blog des prêtres de Metz pour préparer l’ouverture du concile Vatican II : www.vatican2-50ans.fr ! Et à un article qui présente cette lettre et la situe dans la pensée de Benoît XVI ! Et tant que vous êtes sur ce blog, allez jeter un œil sur le reste des propositions multimédias, des événements proposés de ci de là, ainsi que sur les billets qui s’intéressent tous au dernier concile. Chaque semaine, il y a deux mises à jour (les mardis et vendredi). Un blog à suivre donc !

Et puis, sachez que Benoît XVI a confié l’année de la Foi à l’intercession de Marie. C’était samedi dernier, lors de la fête de la Nativité de Marie, que le pape l’a annoncé.

Et puis, sujet de rentrée sous l’angle de l’Année de la Foi pour Le Pèlerin, qui nous propose un gros plan sur les bénévoles des groupes de caté. Ces derniers sont en première ligne pour former les plus jeunes mais aussi pour accompagner les adultes qui (re)découvrent les trésors de la foi chrétienne. Pour entrer en lien avec ces nouveaux publics, la catéchèse devient l’affaire de tous. Le magazine de cette semaine propose de découvrir quelques-uns d’entre eux, avec leurs motivations et leurs techniques !

Et après la lecture, un petit peu de réflexion théologique, avec la nouvelle série que nous propose KTO dans le cadre de l’émission “La Foi prise au mot”. Régis Burnet, l’animateur de l’émission, propose de revisiter les grands thèmes de notre catéchisme en s’inspirant des chapitres du Nouveau Catéchisme et en partant systématiquement d’un texte biblique. Premier sujet sur le thème de la Révélation ! Un sujet ardu, mais bien mené et instructif !

Du côté des JMJ 2013, c’est encore le grand calme avant les inscriptions… Du coup, j’en profite pour visiter les sites diocésains. Savez-vous quel est le premier diocèse par ordre alphabétique en France ? Réponse : Agen. Après quelques clics et le passage par le moteur de recherche, je tombe sur la page des JMJ, et là, au milieu d’un texte de présentation, je découvre ces mots :

Une de ces nouveautés est une application “Suis la croix” qui se présente comme “un outil officiel de la JMJ ‘Rio2013’, offrant la possibilité aux jeunes du monde entier la possibilité « d’accompagner par téléphone portable ou tablette, pas à pas, le tour des symboles de la JMJ (la croix et l’icône de Marie) à travers le Brésil”. Comme le précise les organisateurs, l’application est gratuite et peut être téléchargée sur le site

(J’suis sympa, j’ai cherché un lien pour Androïd).

Qui a dit qu’on savait déjà tout ? Finalement, cette petite visite des sites diocésains (et des blogs associés), se révèle plutôt fructueuse. A suivre !

On reste sur le Net avec Diaconia et un groupe Facebook qui vient de voir le jour. Son nom dit tout : “Diaconia avec les jeunes National”. Voilà ce qu’on trouve pour présenter ce groupe :

Nous, les jeunes, avec notre rapport propre à la spiritualité, à l’Eglise et à Dieu, étant avant tout de jeunes frères et sœurs en humanité, nous sommes désireux de montrer notre implication dans la construction d’une société plus fraternelle.Nous avons soif de rencontres, d’actions, nous portons en nous un souffle de fraternité que nous voulons mobiliser c’est pourquoi nous proposons Diaconia avec les jeunes. En nous engageant dans la démarche Diaconia, nous voulons :

  • Permettre aux jeunes de rencontrer des personnes qui les déplacent humainement et spirituellement.
  • Mettre en valeur les gestes de fraternités déjà réalisés par les jeunes pour que chacun puisse témoigner des merveilles et des fragilités vécues lors de ces rencontres.
  • Donner aux jeunes, la parole sur leur vision d’avenir.
  • Porter un regard différent sur les plus fragiles dans notre société.
  • Témoigner que le service du frère n’est pas seulement une affaire de spécialiste.
    • Bousculer la dualité croyant/ non croyant dans le service du frère.

Et bien d’autres choses, car Diaconia avec les jeunes, sera ce que les jeunes en feront !

Qu’ajouter de plus ? Rien ! Si, juste une petite phrase : filez-vous inscrire !

Bon, il faut y passer ! C’est le grand retour du sujet qui mobilise les cathos (à juste titre, même si d’autres sujets mériteraient autant d’attention) sur la toile : le mariage gay ! C’est Christine Taubira qui a lancé le coup d’envoi de la saison d’automne de ce feuilleton, avec une interview dans le journal La Croix. Elle y déclare notamment : « Le projet de loi va étendre aux personnes de même sexe les dispositions actuelles du mariage, de la filiation et de la parenté. Nous ouvrirons donc l’adoption aux couples homosexuels et ce, dans un cadre identique à celui actuellement en vigueur ». Au moins, les choses sont dites.

Bon, du coup, de nombreux articles (trop nombreux pour être tous cités, désolé), sont venus opposer la contradiction ! J’en cite quelques-uns :

On pourrait encore citer de nombreux exemples de blogs qui traitent du sujet, avec des points de vue parfois divergents : Tellou, Padreblog, Stéphanie Le Bars, Henry le Barde, Régis de Berranger, François Vercelletto, Patrice de Plunkett,… Mais la réaction de l’institution de l’Eglise catholique est intéressante elle aussi. Le site des évêques reprend un appel des AFC « pour un débat démocratique sur la réforme du mariage » (à lire aussi dans La Croix). Le cardinal André Vingt-Trois précise quant à lui 4 pièges dans lesquels l’Eglise ne devra pas tomber. Ils sont à découvrir dans le Figaro. La Vie et Témoignage Chrétien, en pages 24 et 25 du numéro de cette semaine, prolongent le débat, tandis que pour préparer les Etats Généraux du Christianisme, Le Jour du Seigneur a été poser la question « Le mariage gay, un changement de civilisation ? ». Réponse en vidéo !

On termine avec Christine Boutin qui, pour sa part, demande un referendum sur le sujet… Comme on dit à la télé, suite dans le prochain numéro…

Et pour finir, quelques perles :

Youcat, Dico Catho,… et Action Catholique : un excellent cocktail pour les jeunes

20 janvier 2012 9 commentaires

Dans un article récent sur son blog, Jean-Marie Guénois, rédacteur en chef adjoint chargé des religions du Figaro, analysait le programme de réforme de l’Eglise entrepris par Benoît XVI. Le journaliste écrivait notamment que le pape « remet à l’heure les pendules doctrinales dans l’Eglise catholique. Et siffle la fin d’une certaine "récréation doctrinale" où tout et son contraire était possible dans la grande maison catholique ». Jusque là, pas de problème, je suis d’accord avec Jean-Marie Guénois. C’est dans le déploiement de cette idée (que le journaliste-blogueur du Figaro ne fais pas directement dans son billet), que ça dérape vite… En effet, comme preuve de ce changement de ton, on cite souvent la mise en avant des catéchismes, que ce soit le CEC (Le Catéchisme de l’Eglise Catholique comme on a l’habitude de le nommer) ou encore le nouveau catéchisme pour les jeunes qui a été publié à l’occasion des JMJ, le Youcat !

On sent poindre, dans ces remarques, la crainte que ces catéchismes signent la fin de « l’esprit du concile » et qu’ils aient tendance, selon ceux qui les dénoncent, à nous faire rentrer dans une période pré-conciliaire (vous savez, l’époque durant laquelle des prêtres et des religieuses sévères et intransigeants obligeaient les enfants à apprendre et à réciter par cœur leur petit catéchisme). Ce serait la fin de l’âge d’or de la réflexion, et on sent poindre dans les tenants de ce discours la crainte que les chrétiens ne deviennent des espèces d’automates sans pensée, télécommandés depuis Rome ou d’autres lieux…

Oui, je sais, vous allez me dire que je vais vite en besogne et que je noircis le tableau. N’empêche que souvent, la remise en question de « l’esprit du concile » va souvent de pair avec cette idée. Et d’ailleurs Jean-Marie Guénois, dans son article écrit : « Bref, l’idée majeure, l’axe politique pourrait-on dire de ce document [la note de la CDF pour l’année de la foi, NDR], est de réaliser un "approfondissement de la doctrine catholique" et de "s’engager dans la nouvelle évangélisation par une adhésion plus ferme au Seigneur Jésus" ».

Pourtant, à côtoyer quelques jeunes adultes et trentenaires, il me semble qu’ils refuseraient fermement d’entrer dans cette définition. Leur foi, comme les jeunes des années 60 et 70, ils veulent la vivre ! Ils veulent en témoigner en se mettant au service de l’humanité. Mais ils veulent savoir pourquoi ils le font ! Voilà peut-être ce qui explique leur attrait pour les catéchismes et Dico Catho. Voilà pourquoi ils se retrouvent pour échanger et se former autour de la Doctrine sociale de l’Eglise, dans des parcours Alpha ou des groupes Youcat. Voilà pourquoi des livres comme le Dico Catho, sorti cette année, ont autant de succès et se trouvent sur les étals de la Fnac et autres grandes enseignes.

Car à la différence de leurs ancêtres, les membres de la génération Y ont perdu le contact avec les bases de la foi (ou plutôt, il ne l’ont jamais eu comme l’ont eu leurs parents). Certains sont de nouveaux convertis et n’ont pas eu de catéchisme pour les imprégner. D’autres ont eu droit à une catéchèse qui, malheureusement, a plus insisté sur un impératif moral que sur les bases de la foi. Je ne juge personne en faisant ce constat, mais force est de constater que les jeunes adultes ne veulent justement pas être les automates de certaines idées (y compris des plus nobles idéaux), mais qu’ils cherchent à vivre ce qu’ils croient, à « rendre compte de l’espérance qui est en eux » pour paraphraser la première lettre de Pierre. C’est dans ce cadre qu’ils utilisent les outils que sont les catéchismes et autres documents du genre. Pour décider, ensuite, en pleine connaissance de cause, quel sera leur engagement.

En fait, si l’on pousse un peu la logique, on pourrait presque affirmer que ces jeunes sont les vrais héritiers de l’action catholique. Le slogan du mouvement emblématique de cette mouvance, la JOC, est « Voir, Juger, Agir ». La curiosité des jeunes dans le monde contemporains, face à toutes les évolutions actuelles, ne peut certainement pas être remise en cause. Le Voir, c’est donc possible. C’est pour le Juger que ça se complique, car pour juger, il faut des éléments, des bases ; C’est ce que ces méthodes qui paraissent anciennes apportent aujourd’hui. Un recours aux références objectives. A partir de là, l’Agir n’est plus loin…

Alors oui, je suis persuadé que l’utilisation des catéchismes et la remise à l’heure des pendules doctrinales dans l’Eglise est gage de fécondité pour « l’Esprit du concile »…

Revue de Presse : Eglise, jeunes cathos et année sacerdotale

25 mai 2010 1 commentaire

L’Eglise, les jeunes et les prêtres ! L’Eglise, celle que l’on a fêtée à la Pentecôte avec l’Esprit Saint qui l’anime et dont le pape a rappelle la spécificité lors de la messe de la Pentecôte : « L’Eglise est de par sa nature une et plurielle, destinée à vivre dans toutes les nations, auprès de tous les peuples et dans les contextes sociaux les plus divers. Elle ne répond à sa vocation d’être signe et instrument d’unité de tout le genre humain que si elle demeure indépendante de chaque Etat et de chaque culture » disait Benoît XVI. Vous pourrez trouver une synthèse de cette homélie sur le site de h2onews ou encore sur celui de Radio Vatican. Zenit a publié hier le texte intégral de l’homélie du pape. De quoi se renseigner sur internet… L’Eglise, c’est aussi ces rassemblements de la Pentecôte, dont La Croix nous donne quelques aperçus en page 18 de l’édition d’aujourd’hui : 700 confirmations à Clermont-Ferrand, de grands rassemblement diocésains comme les « “Assises des la mission” organisées par le diocèse de Luçon aux sables d’Olonnes », ou encore un « Festival de la Parole à Saint-Etienne ». Un temps fort, comme en témoignent de nombreuses personnes dans les colonnes du journal. Et l’Eglise finalement, c’est celle qui est composée de ces nombreux visages de jeunes que l’on retrouve dans les pages locales des quotidiens régionaux. Le Républicain Lorrain publie ainsi de nombreuses photos de jeunes ayant reçu la communion pour la première fois ou encore le sacrement de la confirmation.

Les jeunes, venons-y justement, avec le reportage de La Vie sur « ces jeunes cathos qui assurent la relève ». Des jeunes qui veulent se former pour découvrir toujours plus la foi. Ils sont ainsi près de 700 à se réunir chaque lundi soir à Paris, pour EVEN (l’Ecole du Verbe Eternel et Nouveau) pour réfléchir sur des textes bibliques et entendre les prêches du père Alexis Leproux. Ce dernier explique : « si on veut appartenir à l’Eglise, il faut savoir ce que ça veut dire et ce que ça engage ; c’est exigeant, comme il est exigeant d’être un homme, ou d’exercer telle ou telle profession : comme est exigeant n’importe quel appel dès qu’on veut faire les choses bien ». Le magazine d’actualité chrétienne propose également d’autres formes de rencontres des jeunes : l’Ecole de charité et de Mission organisée par la communauté de l’Emmanuel à Marseille. Là encore l’exigence est forte, « il faut mettre la barre haut » explique l’un des responsables. Le but de cette proposition : se former pour évangéliser, pour témoigner, pour agir. Une formation intellectuelle et spirituelle qui s’adresse avant tout aux jeunes chrétiens déjà convaincus et actifs, qui sont appelés à devenir les évangélisateurs de leurs frères. La méthode est peut-être différente, mais le mot d’ordre « Nous referons chrétiens nos frères » reste d’actualité…

Dans le même ordre d’idées, et autour de la Pentecôte, Le Pèlerin propose le portrait de 12 laïcs engagés en Eglise, qui parlent de leur foi et de leur joie d’être catholiques. Un photo-reportage positif, qu’il faut signaler.

« La France des prêtres ». Voilà le titre qui s’étale à la une de La Croix du week-end.  En page 3 de ce journal, qui ouvre le dossier spécial de 4 semaines sur les « Vies de prêtres », on trouve une carte de France métropolitaine qui recense les prêtes incardinés dans un diocèse, le nombre de séminaristes et le nombre de prêtres retraités. On y apprend que dans le diocèse de Metz, 109 prêtres sont retraités sur les 292 qui sont incardinés. Il y a aussi, selon le journal,  18 séminaristes dans notre diocèse, ce qui en fait le 8ème diocèse ayant le plus de futurs jeunes prêtres potentiels.  Comparé à la population, le diocèse de Metz compte 1 prêtre pour moins de 5000 habitants, ce qui est raisonnable comparé au prêtre pour plus de 20.000 habitants en Seine St Denis. Là où les choses deviennent plus complexes, c’est lorsqu’on  apprend que « La moitié des prêtres français ont plus de 75 ans ». Une page complète d’analyse accompagne cette carte de France des prêtres.

Mais La Croix va plus loin que ces chiffres. Isabelle de Gaulmyn explique dans le numéro de ce week-end que « la diversité est (…) considérable au sein des 14.000 prêtres diocésains ». Et les quatre témoignages de prêtres dans l’édition d’aujourd’hui du même journal renforcent cette idée, tant les parcours sont différents… Le journal prend aussi le temps, durant cette première semaine de suivre un prêtre, pour mieux nous faire découvrir le quotidien de ces derniers, à travers un reportage photographique et une rencontre. Une manière de nous faire partager ce mot d’ordre cité par le père Mouterde qui s’est prêté au jeu cette semaine : « Le rôle du curé, c’est d’accompagner ».

Dans la région, il faut mentionner l’initiative des prêtres de l’archiprêtré de la Merle qui invitent les chrétiens à un débat autour de l’année sacerdotale le  vendredi 4 juin prochain, à 20 h  au pensionnat St Joseph de Merlebach. Une info que l’on a pu lire dans l’édition de Forbach du Républicain Lorrain de dimanche. Réservez d’ores et déjà votre soirée…

En bref, quelques infos glanées ici et là. Le Monde a publié dans l’édition de Dimanche-Lundi un long article sur le dialogue entre l’Eglise catholique et Cuba autour de la libération des prisonniers politiques. Une initiative remarquée par la communauté internationale tant les discussions avec les leaders cubains sont délicates. D’ailleurs, La Croix et Le Figaro d’aujourd’hui reprennent la nouvelle. En bref encore, l’exposition de Fleur Nabert dans la cathédrale de Metz, intitulée « les 5 sens », est recensée par Famille Chrétienne dans les pages Sortir. L’occasion de se souvenir de passer admirer cette première exposition de l’association « Chemin d’art et de foi en Moselle ».  Et puis, dans le domaine éducatif  et familial, une émission sur France 5 ce soir, autour du thème de l’alcoolisme chez les jeunes. C’est La Croix qui propose cette sélection. A l’heure des apéritifs géants organisés par Facebook et autres, c’est peut-être l’occasion de s’intéresser plus en profondeur à ce phénomène. Alors, même si pour être informés vous regardez la télévision, n’oubliez pas de lire. Bonne lecture, et à la semaine prochaine.

Les jeunes sont le présent de l’Eglise !

28 février 2010 Poster un commentaire

Après l’angélus de ce dimanche, depuis la fenêtre de son bureau, place Saint-Pierre, le pape a adressé cette salutation en français, spécialement aux jeunes (cf. Zenit) :

« Chers pèlerins francophones, le temps du carême est un temps idéal pour revenir vers Dieu et pour l’écouter nous parler. Chers jeunes, je m’adresse tout spécialement à vous. Vous n’êtes pas seulement l’avenir de l’Église, mais vous en êtes déjà le présent ».

Franchement, c’est génial de pouvoir entendre ça. Voilà enfin un vieux (désolé, même s’il est le pape, il a 82 ans) qui fait confiance aux jeunes, sans tomber dans le "Avant, c’était mieux, vous êtes tous des abrutis à côté de vos pompes…". Voilà, merci Benoît XVI de faire confiance aux petits jeunes…

Catégories:Actualité Tags:, ,

Internet, nouveau terrain de jeu… des cathos

6 février 2010 2 commentaires

Pourquoi pas finalement ? Pourquoi ne devrait-on  pas se servir de ces techniques pour toucher aussi les plus jeunes… Si quelqu’un jour, qu’il me tienne au courant, j’aimerai savoir comment ça se passe…

France : En Ile de France, Internet au service de la foi !
Deux mille franciliens

ROME, Mercredi 3 février 2010 (ZENIT.org) – Un jeu en ligne rassemblera dimanche prochain, 7 février 2010, quelque 350 jeunes catholiques de Seine et Marne.

Ils vont tenter de répondre à 50 questions sur leur foi grâce à un grand jeu sur Internet, précise le diocèse de Meaux.

Ce jeu se déroule en simultané sur toute l’Ile de France. Les inscriptions sont ouvertes notamment sur le portail du diocèse de Meaux: http://www.eglisecatho-meaux.cef.fr/jeu.

Dimanche 7 février en effet, plus de 350 enfants de Seine et Marne vont jouer en même temps sur leur ordinateur. Ils vont ainsi rejoindre leurs 2000 petits camarades franciliens, qui joueront en simultané sur le site Internet de leur diocèse respectif. Ils vont répondre « en direct » à ces 50 questions sur la foi.

« Ce jeu Internet veut être l’occasion de faire découvrir aux enfants (et aux adultes qui les accompagnent) la richesse de la religion catholique, tout en s’amusant », explique le diocèse de Meaux.

« Il montre aussi, ajoute la même source, que les jeunes catholiques sont bien ancrés dans la réalité de notre temps. La mise en oeuvre de ce jeu est le fruit de la collaboration entre les services de communication et de catéchèse d’Ile de France ».

Catégories:Uncategorized Tags:, ,

Les blogs ont-ils un avenir social ?

4 février 2010 3 commentaires

Présenté par de nombreuses personnes comme l’ouverture à la transparence, à une information sociale comme il n’a jamais pu y en avoir auparavant, les blogs et l’engagement citoyen des personnes sur internet au profit de la Vérité, de la justice et de la solidarité (et pleins d’autres encore) a fait rêver. Pourquoi "a fait" vous demandez vous peut-être ? Eh bien parce que l’effet blog semble tomber, ou du moins sa dimension sociale change. c’est ce que semble annoncer cet article du Figaro :

Les adolescents se détournent des blogs

Aux Etats-Unis, le nombre de jeunes de 12 à 17 ans tenant un blog a été divisé par deux depuis 2006. Ils préfèrent les mises à jour de statuts sur Facebook, mais ignorent Twitter.

Voilà ! Fini le rêve du grand soir intellectuel, de la pensée universalisable pour tous,  le rêve du partage des idées entr tous les hommes… Aujourd’hui, si on veut être dans la norme, il faut aller sur Facebook, écrire 2 lignes, et basta ! Alors pour ne pas être ringard (au moins aujourd’hui), je file sur FB, et j’arrête là mon propos (qui de toute façon étant ici – sur un blog – vise par conséquent une élite culturelle qui prend le temps de lire des commentaires de plus de 2 lignes, enfin j’espère).

A demain, avec une info sur l’armée américaine et la Bible…

Revue de Presse : Emeutes en Moselle et quête d’identité…

26 janvier 2010 1 commentaire

(Photo non contractuelle)

Malek (+), Joshua et Nabil : 3 noms qui ont marqué l’actualité la semaine dernière. Dans tous vos journaux, il y avait le nom de ces trois jeunes qui ont voulu échapper à la police municipale de Woippy et qui ont eu un accident, aux conséquences terribles. L’histoire, malheureuse, aurait pu s’arrêter là, mais hélas, ce n’est pas ainsi que ça se passe dans nos banlieues. Comme souvent, il faut un coupable, et les jeunes de la cité n’ont eu de cesse d’en réclamer d’autres que leurs amis… en brulant des voitures, en saccageant une école… Je vous épargne le film de cette semaine. Des événements qui ont été repris au niveau national par Le Monde, qui présentait vendredi à ses lecteurs la série d’incidents, en donnant la parole aux habitants du quartier. Ceux-ci critiquent les manières d’agir de la Police : « La police municipale de Woippy se comporte comme des cow-boys. Ils nous provoquent, nous harcèlent en permanence » expliquait un jeune. Les autorités, elles, relèvent le comportement « manifestement en infraction » des trois jeunes qui circulaient sans casque et sans lumières sur le scooter volé. Lire la suite…

Les jeunes sur internet et la sécurité

13 novembre 2009 Poster un commentaire

Voilà les thèmes traités le vendredi après midi. Avec beaucoup de vidéos (2 reportages assez longs); mais aussi des questions qui à la fin tournaient largement autour de l’éducation aux médias. Comment utiliser correctement les médias, tout en faisant attention à ne pas être hacké !

Voilà quelques extraits de mes notes (dsl, je fatigue là !) :

Extraits d’un film : Sur internet, certains jeunes disent qu’ils peuvent être vrais, sans jouer de rôle, comme ils le font dans la réalité. Une schizophrénie qui peut s’inverser, et qui finit par « être un combat permanent pour moi » comme le révèle une jeune fille anorexique dont les parents ne savent rien. Sur le net, on trouve toujours quelqu’un qui est prêt à écouter, alors il n’y a plus besoin de parler dans le monde réel. On trouve ainsi des gens qui vivent de manière cachée par rapport à leurs proches. Des jeunes, harcelés sur internet, en sont arrivés à se suicider, sans avoir jamais rien dit à leurs parents, sans que ceux-ci ne soient au courant que leurs enfants avaient des relations sur internet. Le problème n’est pas que celui des prédateurs sexuels, mais bien plus largement, il touche au harcèlement, car en ligne on dépasse les frontières qu’on aurait respectées dans la réalité.

On parle de « cyber-harcèlement », et contre ce fléau, seule l’éducation peut apporter une solution. D’ailleurs, Mgr di Falco rappelle que Lire la suite…

Gesù al centro

"Jésus au coeur" ! ou "Jésus au centre" (centre ville, centre de sa vie,…)

LogoGaC09

Un logo moderne, qui représente clairement un certain constructeur de micro-processeurs (quoique, là le symbole est à l’envers, ou à l’endroit pour la mission et à l’envers pour IN…, je vous laisse choisir), des concerts, des temps de prière, tout est réuni pour réaliser un vrai festival missionnaire à destination des jeunes. Qui jusque là participaient nombreux. il me semble qu’il y a un petit essoufflement cette année, du moins en plein cente de Rome. Mais la mission, ce n’est pas que la présence des jeunes aux spectacles, aussi bon soient-il…

Car évangéliser, c’est aussi aller dans les écoles, les hôpitaux… Ce qui rappelle un peu ce qu’a fait un type super bien : "Il monte dans la montagne et il appelle ceux qu’il voulait. ils vinrent à lui et il en établit douze pour être avec lui et pour les envoyer prêcher avec pouvoir de chasser les démons" (Mc 3,13-15).

Evangéliser, c’est donc aussi (et avant tout), prendre le temps de prier Lire la suite…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  075 followers