Archive

Posts Tagged ‘évêques’

Revue de Presse : le numéro sur tout sauf le #mariagepourtous

22 novembre 2012 4 commentaires

Petite exception aujourd’hui (et j’espère que ce sera la dernière fois), deux revues de presse : la première, celle-çi, 100 % garantie sans #mariagepourtous inside, et une seconde sur le sujet. Elle viendra plus tard dans la journée.

 

Semaines Sociales de France

Les Semaines sociales de France, c’est ce week-end, autour du thème « hommes et femmes, la nouvelle donne ». Un thème qui ne manquera pas de faire référence à l’actualité en France, autour des projets de lois sur la famille. Incarnare, sur son blog Théologie du corps, nous en fait la promo et nous présente les conférences qui lui paraissent les plus intéressantes. Il sera présent sur place, et donc livetwittera les débats. A suivre sur Twitter donc, ou sur le site du Jour du Seigneur qui est partenaire, voire sur d’autres comptes… En outre, Incarnare, nous rend également attentif à une autre rencontre, le forum Grand Témoin qui se penchera sur le Gender ! A suivre là aussi.

Visite ad limina

Le second groupe des évêques Français termine sa visite ad limina à Rome.  Sur le site de Kto, vous pourrez aussi découvrir en quoi cette visite ad limina est un pèlerinage, à travers les explications de Sibylle Delaître et les témoignages de Mgr François Garnier, Mgr Hervé Giraud et Mgr Thierry Jordan. Le message que Benoît XVI leur a adressé est à lire sur le site du Vatican ou à écouter grâce à Kto. Pour le pape, « L’Eglise doit se faire entendre sans relâche ». On aura compris l’allusion à l’actualité, mais pas seulement. « L’Église, ajoutait Benoît XVI, trouve dans sa mission divine l’assurance et le courage de prêcher, à temps et à contretemps, la grandeur du dessein divin sur l’humanité, la responsabilité de l’homme, sa dignité et sa liberté, – et malgré la blessure du péché – sa capacité à discerner en conscience ce qui est vrai et ce qui est bon, et sa disponibilité à la grâce divine ». C’est aussi autour de la thématique de la transmission de la foi que le pape a soutenu les évêques français.

Des évêques qui sont « satisfaits de l’accueil reçu au Vatican » nous dit Radio Vatican sur le portail news.va. Sur le site www.catholique.fr, vous pourrez retrouver quelques échos de la visite ad limina, tandis que sur le site du diocèse de Besançon (ou sur la page Facebook du diocèse de Metz), vous aurez le communiqué des évêques de l’Est de la France à la fin de ces quelques jours à Rome.

C’est l’occasion aussi de mettre un coup de projecteur sur les écrits des évêques. Et c’est Marc Favreau qui nous invitait, à la suite de Mgr Podvin, le porte-parole des évêques de France, à  lire ce que nos évêques écrivent. Au long d’un billet fort intéressant (et complet !), on découvre le visage d’une « Eglise humble », celle « du oui, du pour, de la proposition, tellement loin des caricatures des cathos ». L’Eglise catholique qu’on aime quoi !

Sujets d’année

Pour l’Année de la Foi, un rouleau de la Foi a été mis en place à Rome. Une info relatée par le portail d’information des Médias Catholiques belges, qui nous explique que « selon le cardinal Farina, ce rouleau permet de faire une expérience de “communauté, lieu où l’on témoigne de la foi”, même si “la foi est avant tout un don personnel” ». Et c’est cette même foi que Benoît XVI ne cesse de creuser lors des audiences générales du mercredi pour la présenter aux chrétiens. « Notre connaissance de Dieu dans la foi, disait Benoît XVI, ne se fait pas sans notre raison. Dieu n’est pas absurde ! Il est “mystère” : c’est-à-dire surabondance de sens et de vérité, de lumière qui illumine la raison humaine ». Un résumé de sa catéchèse de ce mercredi est disponible sur le portail news.va.

Le message de Benoît XVI pour les prochaines JMJ est sorti. On le retrouve sur le site du Vatican. Le pape invite les jeunes à « repartir à la découverte de la foi chrétienne », tout en les appelant aussi « à évangéliser internet » nous dit Frédéric Mounier, dans les colonnes de La Croix. Un message qui est « long et dense », mais en même temps, il est constitué d’une grande majorité de phrases courtes, qu’on peut facilement diffuser sur Twitter. J’ai testé, n’hésitez pas vous non plus à vous laisser prendre par le jeu, avec le #TwitterCommeLePape.

Du côté de Diaconia, c’est sur le site des évêques de France qu’un article vient faire un petit point et rappeler qu’une « moisson de témoignages » a déjà été engrangées. A travers différents exemples, on entre un peu plus dans ce livre des merveilles qu’il faut continuer à écrire. Quelques exemples : « le soutien scolaire envers les Gens du Voyage, ateliers-cuisine pour des jeunes en situation d’errance, des actions contre la torture et avec des personnes handicapées, le respect inter-religieux dans une entreprise, etc. ». Parmi eux ne se trouvent certainement pas ces informations venues toutes droit de la CORREF (la Conférence des Religieux et Religieuses de France), où de nombreuses initiatives de charité des religieux sont partagées, principalement autour du logement des plus démunis. Un grand bravo à eux !

Avent

Bon, sinon, d’ici un peu moins d’un mois, ce sera le 21/12/2012 ! Vous vous souvenez de la date ? Zabou n’a pas oublié et se pose la question de savoir ce qu’elle ferait si la fin du monde était vraiment prévue pour le 21 décembre. Et comme Dominique Savio (ou Saint Louis de Gonzague), elle répond qu’elle ne changerait rien… à part un détail que je lui laisse le loisir de vous expliquer. Et comme elle le dit si bien à la fin de son billet : « Merci les Mayas, vous m’avez donné mon futur programme de prière pour l’Avent… pour me préparer en réalité à Noël, à quatre jours près ! ». En même temps, force est de constater (j’ai toujours aimé cette expression), qu’elle n’est pas la seule à attendre ce temps de l’Avent. Outre Corine qui lorgne « la colonne d’à-côté », Sylvie et toute l’équipe du Jour du Seigneur sont dans les starting-blocks pour vous présenter le calendrier de l’Avent. La contribution des dominicains ne s’arrête pas à cette proposition, mais elle vient prendre place dans le dispositif « dans la ville » avec le site www.aventdanslaville.org. Je ne vous présente plus le schéma, il est plus ou moins identique à celui des psaumes dans la ville ou de la retraite dans la ville (pour le carême), avec principalement une méditation quotidienne envoyée par mail (et une icône pour soutenir la méditation). Pour l’inscription, c’est par ici ! Et pour ceux qui en veulent plus, il y a aussi le calendrier de l’Avent de Croire.com, et pour les plus gourmands il reste les vrais calendrier, avec des chocolats dedans, mais là, c’est moins spirituel et plus calorique !

Sinon, il y a la proposition de Prions en Eglise qui propose de recevoir chaque jour, par mail, une prière rédigée par une moniale cistercienne, sœur Bénédicte de la Croix! Simple et efficace !

Divers 

Revue de Presse : Pape, politique, Pâques, PS…

29 mars 2012 4 commentaires

Pas mal d’actus cette semaine. Je vais donc commencer Cash, avec la plus universelle : le voyage du pape au Mexique et à Cuba ! Le pape est en vol vers Rome (enfin, à l’heure où j’écris ces lignes), et vous pourrez retrouver tous les articles sur les sites d’informations religieuses, voire dans vos journaux. Pour une synthèse rapide, je vous renvoie vers le papier de Jean Mercier dans la livraison de la semaine de La Vie. Le journaliste nous décrit un pape « pèlerin de la justice », tant il a défendu les plus pauvres, les plus petits, la liberté (religieuse ou autre) au Mexique comme à Cuba, osant des phrases telles que « l’Église doit toujours se demander si elle en fait assez pour la justice sociale ». Pour plus de détails, La Croix a couvert de manière approfondie ce 23ème voyage papal hors d’Italie, en proposant un dossier sur son site internet et de nombreux articles dans les pages des journaux. Pour un premier bilan de ce voyage, écoutez aussi le père Luc Lalire, responsable du pôle Amérique latine au sein de la Conférence des évêques de France, qui donne ses impressions au micro de Radio Vatican. C’est à retrouver sur la plateforme www.news.va (qui reprend entre autre Radio Vatican), accompagné de nombreuses vidéos et autres articles. En mentionnant ce voyage, il nous faut également citer l’agence Fides, qui s’occupe des pays de mission (et donc pose un regard plus particulier sur Cuba, dans un article qui reprend le discours d’arrivée du Pape sur cette île et qui donne bien le sens du déplacement de Benoît XVI. En lisant l’article de Stéphanie Le Bars, sur le site du monde, on apprend ainsi que « l’Eglise n’est ni un pouvoir politique ni un parti », bien que le pape considère le marxisme comme totalement dépassé. J’arrête là, en vous renvoyant également vers le blog de Jean-Marie Guénois, le Religio-blog ou vers la page Facebook l’agence i-média (où l’on découvre que « aux Cubains, le pape a proposé une troisième voie entre Karl Marx et Ronald McDonald : Jésus-Christ ! »). Sinon, du côté anecdotique, ce voyage aura aussi eu le mérite de prouver que Fidel Castro était toujours vivant et que parfois les grands médias s’intéressent encore un peu à ce que vit l’Eglise ! Peu d’infos sur ce voyage dans les blogs, excepté chez le Suisse rom@-In-d qui a repris pas mal d’articles ou d’analyses.

Une contribution en marge de ce voyage, celle de Marc Favreau qui nous livre une analyse très complète de la situation de la Légion du Christ, née au Mexique, et à propos de laquelle il regrette que le processus de réforme ne soit pas allé jusqu’au bout.

Tant qu’on est en train de parler du pape, restons-y avec un autre billet de Marc Favreau sur la question de la démission du pape. Une analyse sans complaisance sur une question qui revient régulièrement sur les blogs spécialisés. C’est aussi l’occasion de citer la présentation par le père Christophe Delaigue de son mémoire sur un titre que le pape a abandonné, celui de patriarche d’Occident. Une initiative de Benoît XVI qui n’est pas sans incidence dans le cadre du dialogue œcuménique.

Un dernier mot sur le pape pour dire que ce mardi, son message pour la prochaine Journée Mondiale de la Jeunesse a été publié, sur le thème « Soyez toujours dans la joie du Seigneur ». A quelques jours du dimanche des rameaux, et dans un contexte de crise marqué (si si, tout le monde le dit) on ne pouvait pas passer à côté de ce texte qui analyse les raisons d’être joyeux et l’invitation de Benoît XVI à être « missionnaires de la joie ».

Bon, on en arrive au sujet récurent ces dernières semaines, les élections. Avec la naissance d’un site, centré sur une vidéo : www.quellesociete2012.fr ! 3minutes 19 pour mettre en images et en texte les questions des évêques de France, dans leur document « Elections : un vote pour quelle société ». C’est la vidéo qui buzze actuellement (17.000 vues en 48 h), elle est reprise dans de nombreux billets de blogs (attention, la liste suivante n’est pas exhaustive) dont je vous livre les titres (Petit jeu : essayez de découvrir qui peut être l’auteur du blog à partir du titre) : « Le discernement, c’est maintenant », « le pâté d’alouette et de cheval » (dur celui là), « un vote d’apparence chrétienne », « quelle société voulons-nous ? », « éléments de discernements pour un vote en conscience », « Elections 2012 Une vidéo synthétise les attentes des catholiques » (ok, c’est pas vraiment un blog celui-là), « Pour quelle société ? », « En vue des élections prochaines », « Parce que le temps de l’enfouissement est passé » (attention, y’a un piège), « journal de campagne (2) : un vote pour quelle société ? »,… Si vous avez cliqué sur ces liens, vous aurez pu constater que chaque blogueur y ajoute sa petite touche, son appréciation, son commentaire.

Et quand je dis que ça a buzzé, sur les blogs et les réseaux sociaux, ce n’est pas faux. Rue 89, le site d’information, s’est emparé de la vidéo pour tenter de trouver quel candidat serait le plus conforme aux positions exprimées par les évêques. And the winner is… cité chez Rue 89, mais si vous avez lu quelques uns des billets précédemment cités, vous aurez pu constater que nombre de blogueurs ne sont pas d’accord avec cette manière de faire. La Croix aussi a analysé cette proposition et montre la parenté avec une vidéo américaine reprenant le même principe.  Pour Hubert de Torcy, le directeur de Saje Prod, qui a produit la vidéo, l’ « objectif est notamment de faire connaître le texte des évêques français ». Ce film, ajoute-t-il dans les colonnes de La Croix, « peut par exemple être utilisée pour animer des soirées de réflexion dans les paroisses ou les mouvements ». Une belle initiative, que je vous invite vous aussi à relayer. Le but n’est pas, vous l’avez compris, de donner des consignes de votes, mais d’inviter à discerner pour quoi…

Et puis, comme il n’y a pas qu’en France qu’on a besoin de politique, regardons l’Italie, avec une belle interview d’Andrea Riccardi dans La Vie, qui montre comment il allie immigration et aide au développement. Une vision pleinement chrétienne et assumée comme telle au service d’un état. Et restons chez nos voisins transalpins  avec un rapport de Caritas/migrantes sur les préjugés des italiens envers les étrangers. C’est une info Zenit, reprise par Denis Chautard sur son blog. Et toujours dans le même pays, un article qui montre l’engagement des évêques italiens pour repenser l’économie. C’était lors d’une réunion du conseil permanent de la conférence Episcopale Italienne. En Belgique, l’abbé Eric de Beukelaer ne fait pas que comparer monarchie et démocratie, il s’arrête aussi longuement sur la bien-pensance qui est tout sauf démocratique parfois. Le cas précis qu’il évoque est celui de l’avortement. Avortement qui est largement subventionné par l’Union européenne : c’est à lire sur le blog http://www.hermas.info, en deux billets.

Sinon, petit retour en France, avec deux billets de la fraternité des chrétiens indignés, sur « libéralisme et migration » et une réflexion sur la taille des circuits économiques. Le nom fait peut-être peur, mais l’article est bien pensé, et donne une petite leçon d’économie, qui replace l’homme au centre ! Ca fait du bien. Deux petits billets de Corine et de l’abbé Gaignet pour rappeler l’importance de la politique pour les plus faibles et inviter à prier pour les responsables politiques. Et puis un dossier, celui de Pèlerin, qui présente "10 initiatives chrétiennes face à la crise" ! La politique, c’est aussi ça, avoir une vision positive. Merci Pèlerin !

J’ai parlé juste avant des évêques italiens, un petit mot pour dire que les évêques français étaient aussi en Assemblée plénière cette semaine, suite au week-end sur Vatican II à Lourdes. Plus d’infos sur le site des évêques, où un dossier vous donnera accès à l’essentiel de leurs travaux.

Changement complet de sujet pour finir, avec la question du martyr. On en a parfois entendu parler la semaine dernière, mais c’est l’auteur de Kto and the city qui ose redire ce qu’est le vrai martyre. Un billet à lire absolument. Et puis, si vous voulez en savoir un peu plus, allez faire un tour sur le dernier article mis en ligne sur le site Aleteia.org, et qui nous parle des chrétiens persécutés pour leur foi aujourd’hui. Une autre qui parle de ces martyrs, c’est Sylvia, en nous introduisant à la semaine sainte avec les magistraux chemins de croix en Espagne. L’occasion de parler un peu de cette semaine particulière, qui débute avec le dimanche des rameaux, et que le site croire.com nous présente. Pour ceux qui en auraient besoin, le blog des Jardiniers de Dieu nous propose pour ce dimanche des Prières Universelles qui justement ouvrent sur l’universalité de l’Eglise. Et puis comme on est proche de Pâques, c’est le temps des confessions. Pour vous préparer, un petit tour chez David Lerouge ne vous fera que du bien. Et puis, dans cette semaine, il y a aussi les chemins de croix. Bruno Bouvet a commenté dans La Croix d’aujourd’hui (p.15), entre autres, le livre d’Etienne Séguier Traverser les épreuves. Pèlerin nous propose un chemin de Croix en images dans l’édition de cette semaine. Il s’agit de peintures de Jean-Georges Cornélius, accompagnées du commentaire de Jean-François Bouthors. Le magazine La Vie publie un dossier spécial Pâques, avec notamment un bel article sur le mystère pascal expliqué aux enfants. Famille chrétienne s’attaque aussi à la Semaine sainte en parlant de « la Croix, scandale et sagesse ». Il est vrai, nous dit la revue, que l’on est parfois tenté de privilégier la Résurrection en fermant les yeux devant les horreurs de la Passion. Pourtant, la Croix aussi est au cœur de notre foi. Six pages sur le sujet dans Famille Chrétienne donc. Et plus surprenant, pour finir sur le sujet, Témoignage Chrétien nous offre, à quelques jours de Pâques, un dossier intitulé « Croire, une aventure contemporaine ». Avec des regards très différents et pas forcément de croyants sur cette dimension de la Foi : le père Robert Scholtus y côtoie Julia Kristeva, agnostique (qui avait été invitée par Benoît XVI à prendre la parole lors du dernier rassemblement à Assise). Un beau dossier, que je ne peux que vous conseiller.

En bref, une info triste : Kto ne sera pas présente sur les ondes de la TNT. Je vous renvoie à l’article de La Croix et une réaction de Vincent Redier, le directeur de Kto. Une nouvelle qui n’encourage pas certains à conserver leur téléviseur)… Et une autre plus gaie pour finir : sur le site de Pèlerin, vous trouverez le portrait de Tellou, qui gère le blog Angel Cake (qui compare les prêtres aux vélibs !). C’est dans le cadre du Prix du blog catho, mais vous l’aviez compris.

PS : Désolé pour le retard… promis, la semaine prochaine ça ira mieux…

Revue de Presse : L’avent, Noël, des voeux, Vatican II…

15 décembre 2011 2 commentaires

C’est bientôt Noël. Si, promis, on se rapproche ! Et du coup, tout le monde met les bouchées doubles pour que l’Avent ne passe pas inaperçu. C’est le cas de Pierre-Baptiste Cordier qui sur son blog écrit : « La fête de Noël fait souvent irruption dans notre quotidien, sans que nous ayons pris le temps de nous y préparer » ! Le décor est planté. Il nous invite dans ce petit billet à « vivre l’esprit de Noël » en prenant conscience à la fois que « le don est l’essentiel de notre vie » et que, d’autre part, il faut « nous ouvrir à la joie ». Un billet qui replace l’essentiel, le don de dieu, au cœur de la fête ! Et il n’est pas seul à déplorer la « “paganisation” de cette fête chrétienne ». Jean-Baptiste Balleyguier le fait aussi en invitant à entrer dans l’Attente ! C’est à lire sur le blog Cathoweb.org, où l’auteur fait une analogie de circonstance avec « l’attente de l’enfant à naître » !

En reprenant le cycle de la nature, Paule Amblard, dans le 3470ème numéro de Témoignage Chrétien, en date du 8 décembre, donc de jeudi dernier, écrivait : « Ce temps de maturation, d’attente patiente de l’Enfant à naître est l’image de cette naissance divine à laquelle nous sommes appelés. Il y a un travail sourd de nos terres à accomplir qui passe par un dépouillement de nos feuilles même les plus flamboyantes de la saison d’automne. Cette maturation secrète pleine d’espérance d’une moisson à venir n’est pas inactivité mais acte de lucidité ». C’est à lire page 17 du magazine ou sur le site internet de la revue (qui a sorti une nouvelle maquette la semaine passée d’ailleurs, en insistant largement sur le texte et le fond des articles) !

Et Benoît XVI himself l’a rappelé dimanche dernier, lors de l’Angélus : « La vrai joie, disait-il, n’est pas un simple état d’esprit passager, ni quelque chose que l’on obtient avec ses propres forces, c’est un don qui naît de la rencontre avec Jésus. Le chrétien est donc invité à vivre l’Avent sans se laisser distraire par les lumières, par l’environnement extérieur qui propose les habituels messages de type commercial, mais en sachant donner leur juste valeur aux choses, pour que ses yeux soient capables de reconnaitre en Christ la vrai lumière du monde ». L’ensemble de son intervention est à lire sur le site de Zenit, tandis que le résumé se trouve dans les pages du site internet de Radio Vatican (avec un accès à ce que Benoît XVI a dit en français) ! Si vous avez le temps et l’envie d’en savoir plus sur la manière dont le pape présente ce temps liturgique, rendez-vous sur le blog du Vatican Information Service, où il y a un résumé de la messe qu’il a célébrée dimanche dernier dans une paroisse romaine, et les mots qu’il a dit aux enfants pour préparer Noël ! Comme toujours, c’est simple, limpide, direct !

Et puis, les magazines chrétiens, cette semaine, mettent le paquet sur la dernière ligne droite vers Noël. Anne Ponce l’écrit noir (enfin rouge) sur blanc dans l’éditorial de cette semaine du Pèlerin : « Bientôt Noël » ! Et elle constate qu’à l’approche de cette fête, on ouvre « une parenthèse au cœur de l’hiver » où l’on quitte un peu le tourbillon habituel de l’information et son cortège de mauvaises nouvelles pour se laisser « habiter par les lumières qui scintillent »… Le magazine nous offre plusieurs dossiers sur Nöel : « Ma nuit de Noël », où plusieurs personnes racontent comment ils vont vivre le 24 décembre au soir ; de l’évêque de Tripoli à une famille des landes en passant par des artistes ou un restaurateur ! Il y a aussi ces portraits d’enfant qui, avec leurs mots, disent ce qu’est Noël pour eux ! « Noël, je sais ce que c’est, c’est la naissance de Jésus, dit l’un d’eux, avant d’ajouter, Jésus, il est important, il donne de l’amour ». Tout ça, on l’entend de la bouche de Gaspard, un enfant de 4 ans ! Des paroles rafraichissantes, qui reviennent sur l’essentiel, comme quand Eva, 9 ans, déclare à propos de ses copines : « Entre nous, on se fiche un peu des cadeaux. On préfère l’amitié » ! Qu’ajouter encore ?

Tant qu’on est avec les enfants, je vous invite à aller sur le site Croire.com ou bien à feuilleter les pages de La Vie qui proposent des idées pour vivre ce temps de l’Attente.

Et puis, Noël, c’est un temps à vivre entre Tradition et Nouveauté, où les deux ont leur place. Allez lire ces deux billets de Corine et de Tigreek pour vous en convaincre ! Du côté de la tradition, il y a ainsi la crèche. « Inventée par saint François d’Assise au XIIIe siècle, la crèche de Noël a encore de belles nuits devant elle. Mais n’avons-nous pas ­oublié sa signification ? » s’interroge Famille Chrétienne dans l’édition de la semaine, qui propose de révéler les secrets de la crèche à travers les personnages qui y habitent ! C’est à la page 10 du magazine. Un peu plus loin, on tombe sur les « idées de cadeaux pour un Noël inestimable » de la revue ! Je vous laisse les découvrir, et pourquoi pas, les mettre en œuvre…

D’ailleurs, si vous cherchez encore comment vivre Noël différemment de l’esprit consumériste qui inonde les rues, une proposition toute simple existe : vivre Noël autrement ! Pour comprendre la proposition du CCFD et d’autres organismes (les SGDF, la JOC, le Secours Catholique, le MEJ, l’ACI,…) qui rappellent nos responsabilités concernant la planète et son respect, KTO propose une petite vidéo sur le site Noel-autrement.org. Une initiative solidaire à développer ! Et elle n’est pas la seule. Le blog des jeunes cathos (blog.jeunes-cathos.fr) invite, pour l’Avent, à « partager des moments de solidarité et de fraternité ». C’est une initiative lancée dans le cadre de Diaconia 2013, et dont les premières initiatives sont visibles sur le site, sous forme de témoignage géo-localisés ! (sinon, sur le site des évêques de France, on trouve aussi quelques propositions tirées de ce blog). Tant que vous êtes sur le blog, allez jeter un coup d’œil à la présentation de l’Avent que le père Nicolas Steeves y propose ! La Fondation des apprentis d’Auteuil  propose, du 14 au 18 décembre, quelques activités autour de Noël : vente de sapins, crèche, animations pour les enfants, concerts,… L’Aide à l’Eglise en Détresse propose quant à elle 5 actions, comme le fait d’envoyer « un message de paix aux chrétiens du Moyen-Orient ». Bien sûr, d’autres propositions comme des dons ou des offrandes de messes sont également proposées, et je ne peux que vous inviter, comme 658 personnes avant vous (enfin ce matin, à 7h05), à répondre à ces sollicitations !

Et puis, juste avant Noël, c’est l’époque des vœux (oui, parce que nous, les cathos, on se souhaite un joyeux Noël et une bonne année, pas que la seconde partie de la proposition !). Le pape a lancé la saison des vœux (si j’ose dire) jeudi dernier, en allumant à distance le sapin de Gubbio (avec un iPad paraît-il), et a fait trois vœux. Ils sont à lire sur le blog de la Salle de Presse du Saint-Siège (qui osera dire que l’Eglise n’est pas moderne après ça) ! La Croix nous présente un petit résumé et les points majeurs qui se retrouvent dans les vœux de Noël des évêques de France. Ça tourne, globalement (selon l’article), autour de « la crise et l’espérance ». Certains évêques tournent le regard vers les chrétiens d’Orient. Mais il en est un qui détonne : Mgr Giraud ! « Halte aux vœux ! » écrit-il dans les pages internet du site de son diocèse ! Bien sûr, c’est un « brin d’humour », comme il le dit lui-même (et le début du texte le prouve), mais il nous invite quand même très sérieusement à réfléchir à notre pratique de ces vœux, souvent administratifs et automatiques, qui oublient ceux qui aimeraient tant recevoir une carte pour briser leur solitude ! Un brin d’humour donc, mais pas que ça non plus ! C’est un petit billet très court (un peu plus long qu’une #twittomélie, certes, mais c’est très court), et c’est vraiment à lire !

Je rebondis sur les voeux des évêques en cette période de crise pour vous inviter à aller lire le dernier billet de Sylvie sur son blog spiritueldabord.free.fr ! Il parle de la crise, mais surtout des « sursauts de vie d’une société que l’on croit moribonde » et qui fait tout pour « contrarier les pronostics les plus sombres ». Une pilule d’espérance, à ne pas rater ! Et puis, tant qu’à positiver, je vous signale aussi ce billet du père Gaignet sur  « Noël, ou la défaite des grincheux ».

Rapidement, pour finir, après cette longue séquence sur l’Avent, Noël et les vœux, quelques infos sur le concile Vatican II ! Le site de la conférence des évêques de France recense les lieux où on en parle sur la toile ! Il y a notamment le blog vatican2-50ans.fr, dont je ne peux que vous inciter à devenir des lecteurs et des commentateurs assidus ! Sinon, le blog catholique aujourd’hui revient sur « le caractère dogmatique » du concile, en synthétisant la longue note de Mgr Ocáriz pour l’Osservatore Romano sur le sujet !

Tant qu’on parle du concile, allez découvrir un site inspiré de Lumen Gentium (enfin, en ce qui concerne l’arborescence du site internet) il s’agit du tout jeune site internet de l’Eglise d’Angoulême, et c’est La Croix qui en a parlé cette semaine ! On y découvre une belle et très louable intention : celle qu’un prêtre réponde aux demandes qui sont adressées sur le site ! En effet, « le P. Lecompte voit bien qu’il n’est “pas toujours évident de trouver un prêtre avec qui échanger, soit parce qu’il faut faire des kilomètres, soit parce qu’il n’a pas le temps, soit parce que l’on n’a pas les mots pour s’adresser à lui” ». Voilà du réalisme ! Sur internet toujours, sachez que le Vatican a réservé le nom de domaine www.vatican.xxx, pour éviter qu’il ne tombe dans les mains de l’industrie pornographique ! (Une info de La Croix)

Revenons à des considérations plus positives, et parlons, pour finir, du Péché originel ! C’est le père Emmanuel Pic qui nous explique ce que recouvre cette expression. Pour ceux qui en auraient une vision trop étriquée, il vient ouvrir des horizons bien plus vastes que le petit monde de la culpabilité qui souvent est mise en avant ! Et pour ne pas s’arrêter au Péché Originel, filons vers la sainteté ! Zabou s’y colle, et elle réussit à nous en parler de manière hyper dynamique : « la sainteté, c’est l’apprentissage de l’Amour, dans une grâce et une liberté qui se répondent harmonieusement », ou encore « la sainteté, c’est choisir cet Amour, inconditionnellement ; et désirer en vivre, profondément ». A lire que je vous dis, car il y a encore bien d’autres pépites dans ce billet.

Bonus Links :

  • Quel profil pour les évêques d’aujourd’hui ? Une interview du cardinal Ouellet, préfet de la congrégation pour les évêques, réalisée par Frédéric Mounier. On la retrouve dans la Croix du week-end dernier, et dont on trouve un résumé gratuit sur le site des évêques belges !
  • C’est le même week-end qu’a été ordonné Mgr Charles Morerod, évêque de Fribourg-Lausanne-Genève ! Jean Mercier, sur son blog, décrypte le choix du pape pour ce diocèse !
  • Une vidéo sur l’Amérique Latine, réalisée par les explorateurs des « continents d’espoir ». C’est sur le site du Jour du Seigneur !

Revue de Presse : homélies, prêtres, évêque, râleurs, positivons !

10 novembre 2011 6 commentaires

Bonjour à vous, chers lecteurs hebdomadaire.

La semaine dernière, sur Facebook, je disais qu’il serait fort probable que cette semaine, il n’y ait pas de revue de presse. Pourtant, je ne suis pas en vacances, mais je savais que j’aurai pas mal de travail et un déplacement pour préparer un mariage à faire. Du coup, je suis à la bourre, et vous avez droit à une version light, moins élaborée. Désolé, et soyez tranquille, ça se reproduira ;-)

Pour commencer, le site de Témoignage Chrétien vient de faire peau neuve. N’hésitez pas à y faire un tour, et à le découvrir ! Le nouveau graphisme est plus moderne (heureusement, sinon, y’avait aucun intérêt à changer), plus aéré, plus lisible, et il y a des images, l’accès aux réseaux sociaux,… je vous renvoie à la matinale chrétienne de la Vie par Natalia Trouiller pour la visite du site…

Sur le net, deux sujets émergent. Les prêtres ont étés mis en avant, plus ou moins positivement. Je vous renvoie à ce billet qui me semble relativement complet et qui cite les liens autour de la question des homélies (on n’est jamais mieux servi que par soi-même), où à cette synthèse du site des évêques de Belgique! Mais il n’y a pas que cela ; si ce sujet prête à sourire, un prêtre de 40 ans qui s’enlève la vie, c’est bien plus sérieux. Sans plomber l’ambiance, plusieurs billets lui rendent hommage, et mettent en lumière les limites du clergé aujourd’hui. Il y a notamment celui de la cybersister, que vous ne voudriez pas rater, ou encore celui de David Lerouge ! Mais les prêtres, ils sont aussi capable de voir leur ministrèe différemment. Regardez ce qu’en dit le Père Gaignet, que l’on a confondu avec Mr Bricolage ! Sinon, y’a aussi des prêtres autrichiens un peu à l’Est: plus d’infos dans la Matinale Chrétienne !

Un petit mot pour saluer celui qui est devenu l’un des nôtres par sa participation à l’animation spirituelle de Twitter et de la Toile (cf. l’article de La Croix), Mgr Hervé Giraud, qui vient d’être élu président du Conseil pour la communication des évêques de France. Des félicitations, et un regret de ma part… A regarder le communiqué sur le site de la CEF et sur son diaire, le conseil de la communication, une fois de plus, est le dernier nommé… Mais ce n’est pas grave ; après leur réflexion sur  internet et la communication d’aujourd’hui, et en voyant l’implication du président de ce Conseil, je suis sûr que le évêques vont bientôt le faire remonter dans leurs priorités… Pour plus d’infos sur cette session d’automne des évêques de France, je vous renvoie au Jour du Seigneur avec l’émission et la messe de dimanche, à KTO et au site des la CEF.

Séquence "Christianophobie", avec une réaction qui nous vient de l’extérieur, celle du Swiss Romain. Elle fait suite à de nombreux blogueurs qui ont eu la même demande d’unité. Sur le fond, je suis d’accord, mais je vous avoue (oui, aujourd’hui, je sors de ma réserve) que cette demande me laisse un arrière-goût amer. Celui d’une unité qui serait uniforme, où tout le monde penserait pareil. Soyons honnêtes, ça n’a jamais existé. Si l’on regarde les Actes des Apôtres, alors que l’on fouettait les disciples de Jésus, Pierre et Paul eux-même ont eu des points de vue différents. Donc si ces appels sont beaux, ils me semble iréniques et irréalisables, car j’ai beau être gentil et accueillant, Civitas et moi, on n’a pas le même combat !

Et pour répondre au père Dominique (le swiss Romain), Sylvie Carnoy, sur son Blog "Le Spirituel d’abord", propose une "opération #8décembre", où elel synthétise pas mal de demandes, de la prière à l’engagement militant (comme le propose Pneumatis ou Mgr Podvin par exemple), mais surtout, de passer à la proposition, comme le fait Jean-Baptiste Maillard, qui, avec des accents de Martin Luther King, a fait un rêve ! Nicolas Mathey nous offre lui aussi d’autres solutions, comme d’aller visiter l’expo sur Fra Angelico. Les évêques, réunis à Loures, ont parlé du problème, et le cardinal Vingt-Trois a dressé une synthèse tout en finesse et en questions de ces problèmes récurents. C’est à lire à la fin du discours de clôture de l’Assemblée Plénière des évêques de France, ou un résumé sur le site de Radio Vatican.  Et puis, une mention spéciale à La Vie qui a publié une mini-enquête sur Civitas, le groupe à l’origine des incidents.

Sinon, côté presse écrite, vous avez vu la couverture de Famille chrétienne, affiché sur cette page. Elle se passe de commentaire, tant elle est explicite. Outre les articles dans le magazine, il y a aussi des réflexions sur le site de Famille Chrétienne. La Vie se pose les mêmes questions, en élargissant le débat, et le magazine de cettesemaine titre "Rire de Dieu", avec en photo le Visage du Chrsit de la pièce de Castellucci, et de l’autre côté le numéro spécial de Charia Hebdo ! Et comme c’est aujourd’hui la journée de la gentilleese, je ne peux pas résister à vous inciter à lire le dossier du Pèlerin sur cette vertu que à propos duquel le Magazine s’interroge : "vertu ringarde ou remède anticrise ?"

Un blog sympa pour se changer les idées : celui de Charles François et de François-Xavier : "Continents d’Espoir" ! Hébergé par le site de Pèlerin, il nous propose de découvrir le voyage de deux jeunes journalistes en Amérique du Sud… Une aventure que vous pouvez vivre à travers le texte ou les splendides galeries photos des jeunes reporters partis découvrir l’Eglise du Nouveau Monde ! Et si vous en voulez plus, c’est sur le site du Jour Du Seigneur que vous pourrez trouver des vidéos (deux pour l’instant, mas ça va venir… Des adresses à conserver donc).

Et pour finir, de manière plus légère, des stars surprenantes : Tintin qui est catho, selon l’Osservatore Romano quand-même, et Miss-Monde qui voulait être religieuse !

Revue de Presse : argent, politique, évêques, favoris…

3 novembre 2011 3 commentaires

C’est la crise… Je dis ça au cas où vous ne vous en seriez pas rendu compte. Et du coup, certains chrétiens remettent les modèles en question. Ce mercredi, sur internet, un « manifeste des chrétiens indignés » à vu le jour ! Onretrouve le texte sur le blog de Charles Vaugirard, et sur celui de Patrice de Plunkett, dont ces indignés se réclament. Ou plus exactent, c’est des idées de Patrice de Plunkett concernant « le système économique néo-libéral qui régit économies et sociétés depuis près de trente ans » qu’ils s’inspirent. En se fondant sur les textes de l’Eglise catholique, ils proposent une alternative, en trois points. Que l’on soit d’accord ou pas avec les termes (cf. les discussions avec Pneumatis sur le blog de Patrice de Plunkett), le fond mérite d’être réfléchi, et pourquoi pas, soutenu…

D’ailleurs, ces chrétiens ne sont pas les seuls à vouloir changer les choses. Vous avez certainement entendu ces derniers temps, à la radio, la publicité du CCFD qui s’intitule « Aidons l’argent ». Sur le site internet www.aidonslargent.org/ comme sur la page Facebook ouverte pour l’occasion, et qui compte pas moins de 39000 fans, différentes propositions sont faites, comme celle de l’épargne solidaire. Le magazine Le Pèlerin de cette semaine passe « 7 placements solidaire au banc d’essai ». C’est à lire des pages 46 à 49. L’éditorial  d’Antoine d’Abbundo et la grande interview un jésuite économiste, Gaël Giraud, prolongent la contribution du magazine à ce thème !

En fait, on s’aperçoit qu’en marge du sommet du G20 qui s’ouvre aujourd’hui à Cannes, les Eglise prennent la parole. C’est le cas du diocèse de Toulon et des « Eglises protestantes de la région », comme l’explique La Croix d’aujourd’hui. Radio Vatican rapporte les propos du pape qui « appelle le G20 à “surmonter” » les obstacles au “développement” ». La COMECE, comme le CIDSE, ont eux aussi lancé leurs appels (pour comprendre ces sigles, reportez-vous aux sites qui en parlent). Le journal La Croix donne la parole à différentes personnalités publiques (allant de Dominique de Villepin à Mgr Reinhard Marx, l’archevêque de Munich), tandis que des économistes réunis à Lérins offrent eux aussi leur contribution au débat, en prenant un parti-pris qui semble résolument libéral. Bref (il est à la mode en ce moment ce petit mot), tout le monde s’y met ! Même les blogueurs comme Incarnare qui délaisse son propre blog pour écrire sur le Temps d’y penser une réflexion sur la dette vue comme une question morale (Attention, la lecture de cet article peut vous heurter si vous avez plus de 50 ans !)

Avec cet article on se rend compte que les vicissitudes de l’économie et de la crise grecque font, une fois de plus, prendre conscience de l’importance de la démocratie. Nicolas Mathey, sur son blog, Thomas More, nous présente, à la suite de Philarête, un ouvrage d’Emile Perrau-Saussine, « Catholicisme et démocratie », où l’on parle de Vatican I et de Vatican II, de liberté, … Un ouvrage qui semble ardu, mais très intéressant pour (re)penser la politique. Et sur ce sujet, je vous renvoie vers un billet de Pierre Baptiste Cordier, qui revient sur le sens de l’engagement politique à partir d’un texte biblique (c’est à la fin de son billet dont le début est une prise de position personnelle).

Un petit retour sur la rencontre d’Assise qui a eu lieu la semaine dernière, avec d’abord un article rédigé à plusieurs mains et que le blog collectif Dialogue-Abraham propose. On y découvre des témoignages (très courts), des prises de positions de deux musulmans, deux juifs et trois chrétiens, et ça réconforte quand on voit l’actualité récente ! (Merci à Manu de me l’avoir signalé). Dans un style très différent, Sandro Magister analyse le discours du pape et des responsables de la Curie Romaine à propos du terme « l’Esprit d’Assise », et il constate qu’il n’est quasiment jamais utilisé par le Vatican… Sandro conclut en écrivant que « Benoît XVI ne considère peut-être pas l’expression “l’esprit d’Assise” comme “dévastatrice”, comme le pensent les lefebvristes. Mais elle lui paraît tellement chargée d’ambigüités – comme l’est d’ailleurs l’expression “l’esprit du concile” – qu’il fait tout pour l’éviter ». Dans le magazine Famille Chrétienne (ou sur le site internet) vous pourrez trouver trois pages sur la rencontre d’Assise. Et si comme Jérôme Ancibero (qui termine sur le même constat qu’Emmanuel Pic à propos des réactions sur la pièce de Castellucci) vous trouvez qu’on n’a pas assez parlé d’Assise dans les médias, faites suivre le petit conseil qu’il adresse au Vatican…

On vient de parler du pape et du Vatican, restons dans le domaine institutionnel avec la session d’automne de la conférence des évêques de France, à Lourdes. Elle débutera vendredi matin, et vous pourrez la voir en direct sur KTO. Dimanche, la messe du Jour du Seigneur sera en direct de Lourdes. Mgr Hervé Giraud, sur Twitter, utilise le sigle #CEF2011 pour donner des infos. Il nous annonce ainsi les « sujets principaux » qui sont « ‘Environnement et Ecologie’, les Rassemblements dominicaux, Internet, le psycho-spirituel, la vie consacrée… ». L’évêque de Soissons, Laon et St-Quentin nous renvoie vers le site des évêques de France pour plus d’informations, mais il y a fort à parier que par son intermédiaire, sur Twitter, nous serons tenu au courant de l’actualité de la session…

D’ailleurs, en parlant des évêques, il faut mentionner la prise de position du cardinal Vingt-Trois dans le dossier de la pièce de théâtre utilisant l’image du Christ et des réactions qu’elle suscite ! « Pièce de Castellucci: le cardinal Vingt-Trois siffle la fin de la récré » : c’est le titre de la Matinale chrétienne de La Vie de Lundi ! Natalia Trouiller, qui avait adressé la semaine dernière une très belle lettre à ceux qui veulent défendre le Christ reprend l’interview de l’archevêque de Paris à Radio Notre Dame (vidéo ici) dans laquelle le président de la Conférence des évêques de France rappelle que « l’authenticité de la foi n’est pas de s’imposer par la violence ». Une intervention soulignée par de nombreux blogueurs (Patrice de Plunkett, Elisabeth ou Marc Favreau par exemple) et repris par les journaux et magazines. Mgr Di Falco a déclaré à propos des jeunes intégristes aiguillonnés par l’institut Civitas (qui est de plus en plus décrié dans les médias) que « s’ils veulent exprimer leur désaccord, qu’ils le fassent en chrétiens ». C’est à lire en page 14 du Pèlerin de cette semaine !

Mais bon, soyons honnêtes, même si les intégristes empêchent les spectateurs d’accéder au théâtre, s’il manifestent (et même s’ils jettent de l’huile sur les marches du théâtre), cela mérite-t-il le dépôt systématique d’une plainte contre eux, comme l’a affirmé le maire de Paris ? N’entre-t-on pas dans une surenchère ? Car visiblement, on est loin de la réaction qui a sanctionné la publication de Charlie Hebdo ce mercredi. Des intégristes musulmans auraient incendié les locaux du magazine satirique. Si j’ai des griefs à adresser à Charlie Hebdo contre le traitement réservé à l’Eglise et aux croyants de toute confession ou religion, comme La Croix, j’exprime ma solidarité à l’égard de la rédaction du journal, car la réponse violente, là encore, n’est pas une solution. A ce propos, Bertrand Delanoë, dont le comportement différent envers les musulmans et les chrétiens a été constaté et raillé par les blogueurs, semble ne pas porter plainte là (#jdcjdr comme on dit sur Twitter) !

Et pour finir, une selection de mes découvertes récentes, sur le net et ailleurs. Grace à KTO (et au programme court « internet chrétien »), j’ai découvert un site internet axé sur la rencontre des familles prévue à Milan fin mai-début juin prochain. Le site s’appelle family2012.com, et il est traduit en français ! Outre pleins d’aspects pratiques, il contient également 10 catéchèses préparatoires à la septième rencontre mondiale des familles… Un très beau travail, accessible à tous, et qu’il serait bête de ne pas utiliser, seul ou en groupe !

Second site : www.diaconia2013.fr, sur le thème de la fraternité, que les évêques de France nous invitent à développer. Pour cela, un programme d’action existe, qui mène jusqu’en 2013. Et sur le site internet, il y a là aussi pleins de documents forts bien fait (à l’exemple de cette fiche sur la politique).

Valérie-Anne Maître, qui tous les vendredi matin fait une revue des blogs sur RCF, m’a envoyé l’adresse d’un blog qu’il faut que vous découvriez : www.ktoandthecity.com ! C’est enlevé, plein d’humour, et il y a une réflexion derrière. Bref, c’est une adresse à mettre d’urgence dans vos favoris !

Bref, c’est d’ailleurs le titre d’une série qui passe sur Canal +, et dont David Lerouge avait tiré un billet. Mais l’abbé Lerouge ne fait pas que regarder la TV, il lit aussi des livres et des BD, et il nous propose dans son dernier article une recension de ses dernières découvertes. Et si vous allez au bout du billet, vous découvrirez qu’il fait la pub d’un livre qui sort aujourd’hui : « ils sont jeunes, ils sont prêtres, ils sont heureux » et auquel il a collaboré. Là, je sens la frustration de votre part de ne pas savoir de quoi parle le livre (que j’ai eu en avant-première par la poste ce matin, merci Sylvain et David). Soyez tranquille, c’est Isabelle qui se charge de vous en dire plus. Ça vient de sortir, et c’est sur le site des sacristains ! Et si vous décidez de mieux connaître Sylvain Brison, qui a coordonné le travail des cinq prêtres, il a droit à 2 pages dans le magazine Panorama de ce mois…

Découverte toujours : celle de Gérard Leclerc ! J’avoue avoir lu quelques-uns de ses papiers, sur le site de France Catholique, mais bon, c’est France Catho ! Avec l’image qui m’en était restée du séminaire… Cependant, comme j’ai évolué par rapport à d’autres titres (TC par exemple), et malgré l’aridité de la revue, j’ai plongé… Et j’ai trouvé que c’était pas mal. Surtout les éditos de Gérard Leclerc. Pour achever de réhabiliter le bonhomme, Henrik Lindell dresse un portrait du journaliste sur le site de Témoignage Chrétien. On y apprend, de sa bouche, qu’il se définit comme un « anarchiste conservateur » ; une réalité quand on lit sa dernière production sur « La crise et la démocratie ». A ce propos, le site internet de France Catholique, qui n’est pas la vitrine de la revue, est une bonne source d’information, un peu “anarchique” (oui, c’était facile), mais relativement complète sur la vie de l’Eglise.

Pour terminer, last but not least (j’aime bien parler anglais, ça donne tout de suite un style !), un site à aller visiter, à explorer, et auquel vous êtes invités à contribuer : il s’agit du très attendu Aleteia ! Le site qui se propose de vous donner des réponses aux questions que vous vous posez. Mais pour cela, il faut justement les poser, les questions. Sur le site, directement, sur la page Facebook, sur Youtube, par Twitter, tous les moyens sont bons. Vos commentaires, sur tous ces supports, sont également les bienvenus ! Là encore, c’est un outil qui ne demande qu’à être utilisé.

PS :

  • Le cardinal Barbarin a traité plusieurs des sujets abordés ici. C’était mardi matin, sur Europe 1, et c’est à écouter sur Dailymotion
  • Une réflexion sur les usages des moyens numériques dans la liturgie.
  • Une réflexion sur la laïcité qui fait du bien (la réflexion ou la laïcité, c’est au choix). Ça nous vient de la Belle province, et c’est facilement transposable en France !
  • Une apologie du 2 Novembre par Luc Ferry, à lire à la page 15 du Figaro de ce jour !
  • « Dieu est-il sur Facebook ? » Pour avoir la réponse, rendez vous en page 26 du mensuel Panorama…
  • On a beaucoup parlé d’engagement, d’être solidaire, … Pour mettre tout ça en pratique, les Apprentis d’Auteuil vous invitent à un spectacle de l’Avent sur la Fraternité. J’ai pu voir quelques extraits assez sympa, et je vous encourage à les soutenir. Le formulaire d’inscription pour gagner deux places est (inscription avant le 7 novembre). Sinon, vous pouvez les soutenir en y allant et en payant votre place…

Revue de presse : Politique, société, famille, légion, mais un peu de spiritualité aussi !

6 octobre 2011 2 commentaires

La politique, ça concerne la société. Ce sont les évêques de France qui nous le rappellent. Alors que bien souvent on n’entend parler que d’une campagne de « boules puantes » pour reprendre l’expression de Bernard Lecomte, le cardinal Vingt-Trois, au nom du conseil Permanent de l’épiscopat, a présente lundi, des « éléments de discernement » pour les élections à venir. Sans prendre parti, il rappelle par exemple que « l’individualisme finit par dissoudre la vie sociale, dès lors que chacun juge toute chose en fonction de son intérêt propre ». C’est donc vraiment à un sursaut démocratique que les évêques appellent les chrétiens et les hommes de bonne volonté. De nombreux article dans les journaux reviennent sur ce message. Radio Vatican a interrogé le porte-parole des évêques, Mgr Podevin, sur ce sujet. Jean-Marie Guénois, sur son blog, parle quant à lui d’une « utopie, (…) qui redonne justement à la politique ses lettres de noblesse ». La Vie, en page 22 du magazine et sur internet, analyse également ce communiqué de 6 pages qui vaut le coup d’être lu. Si vous n’avez pas le temps, l’abbé Grosjean en propose des extraits sur le blog des padre, www.padreblog.fr.

Mais la contribution de l’Eglise au débat sociétal ne s’arrête pas à ce texte. Ce week-end, à Paris, avait lieu un colloque sur la famille. Frédéric Mounier, le correspondant de La Croix à Rome, l’animait, et il revient dans son blog sur cette rencontre. Il y décrit l’Eglise en France comme un « laboratoire expériemental pour le bien commun », voyant dans le positionnement des chrétiens sur divers sujets liés à la famille « peut-être (…) l’un des piliers à venir de la Nouvelle évangélisation ». A ce propos, l’auteur note dans La Croix de mardi que les évêques proposent, entre autres, la « valorisation du mariage civil » avec une véritable préparation. Comme quoi, quand l’Eglise parle de société, de nombreux mythes peuvent tomber.

Tant qu’on parle politique, il faut noter le coup de sang de Christine Boutin qui fustige les primaires – comme la primaire socialiste –, rappelant l’importance du premier tour des élections présidentielles… « On est en train de changer la constitution sans le dire aux français » explique-t-elle. C’est à lire à la page 39 du Figaro d’aujourd’hui.

Pour prendre un peu de hauteur, Corbulon nous invite à lire l’ouvrage d’Emile Perreau-Saussine intitulé « Catholicisme et démocratie, une histoire de la pensée politique ». Il nous présente le livre sur le blog du Temps d’y penser (www.letempsdypenser.fr). Et puis, à quelques heures de l’ouverture des Etats Généraux du Christianisme autour du thème « Faut-il avoir peur ? », comment ne pas citer le débat qui a déjà eu lieu, et que vous pouvez retrouver en vidéo sur le site de La Vie : « La démocratie se perd-elle dans la société du spectacle ? ». D’ailleurs, pour ceux qui ne peuvent pas se rendre à Lille, vous pourrez suivre de nombreux moments de cette deuxième édition sur le site internet du magazine, ou même découvrir un long dossier dans la revue de cette semaine. Et si vous êtes fan de Twitter, suivez #EGC !

Et puis, je ne m’arrête pas en si bon chemin, mais je vous propose de découvrir l’engagement des chrétiens dans la société, à travers les entretiens de Valpré. Des cadres et des chefs d’entreprises qui se réunissent pour découvrir toujours plus la doctrine sociale de l’Eglise. Une belle initiative à découvrir dans les pages du journal La Croix ou sur le blog des Entretiens de Valpré pour entrer en dialogue si vous le désirez. Sur le site de la Conférence des évêques de France, vous pouvez trouver des vidéos des tables rondes de cette rencontre, et sur KTO, l’émission VIP, Visage Inattendus de Personnalités, animée par Emmanuelle Dancourt, qui a reçu le créateur de ces entretiens, Ghislain Laffont. On retrouve aussi un entretien « inspirant » de lui dans Famille Chrétienne (page 10, ou en accès prémium sur le net). Et pour les abonnés de Pèlerin, dans l’édition de la semaine dernière, il y a tout un dossier sur cette rencontre (ou sur le net, gratuitement là !). Un dernier mot sur le sujet pour vous inviter à lire le très bon billet du blog Catholique Aujourd’hui sur le monde du travail et les valeurs chrétiennes.

Pour finir, je cite encore Famille chrétienne qui, à la page 34 de l’édition de cette semaine, revient sur la Doctrine sociale de l’Eglise, à propos du message des évêques. Voilà, la boucle est bouclée !

J’ai déjà parlé brièvement des familles à propos du colloque de la semaine dernière à Paris. Le Pèlerin propose cette semaine une enquête sur les familles et l’Eglise. Des pages 14 à 21, différents points sont abordés, y compris ceux qui posent problème, comme les divorcés-remariés ou les familles monoparentales. On y découvre que 55 % des familles attendent surtout de l’Eglise un « soutien fort dans les épreuves », mais également, et c’est plus surprenant, que 36 % des français « pensent qu’elle peut les aider au moment du mariage ». Voilà qui motivera peut-être certains à participer au « rendez-vous des familles » à Lourdes, les 28,29 et 30 octobre prochain. Mgr Perrier invite largement sur le blog des familles de la conférence des évêques de France. On trouve dans ce dossier de nombreux témoignages. C’est le cas aussi sur le blog « Familles 2011 » du Jour du Seigneur. Jean-Baptiste Maillard, dans le dernier article publié, montre ainsi le lien entre la famille et la nouvelle évangélisation

Et puis, comme on parle de la Nouvelle évangélisation, un mot sur l’assemblée plénière du CCEE (le Conseil des conférences épiscopales européennes) ! Le thème de cette rencontre, qui a eu lieu le week-end dernier à Tirana, en Albanie, était la nouvelle évangélisation. Dans le communiqué final, les évêques rappellent que « l’évangélisation est la manifestation de la vie et de la vitalité de l’Église. Elle ne doit pas être comprise comme une simple activité pastorale mais comme la manifestation de sa nature même et de sa mission ». De nombreux site internet internationaux (Fides et Zenit entre autres, tout comme Radio Vatican) ont commenté ce message, qui tombait en même temps que le lancement du mois missionnaire par la congrégation pour l’évangélisation des Peuples. Nouvelle évangélisation et première évangélisation, finalement, sont liées, comme l’expliquait Mgr Filoni, le préfet de la congrégation pour l’évangélisation des peuples, car « l’annonce de l’Evangile vivifie l’Eglise en interne, en fortifie la ferveur »… Et dans le même ordre d’idée, je vous renvoie vers l’article de catho.be où Jean-Luc Moens explique que « la nouvelle évangélisation est avant tout une activité spirituelle capable de redonner à notre temps le courage et la force des premiers chrétiens et des premiers missionnaires pour accomplir le commandement missionnaire du Seigneur ».

Cette « activité spirituelle », pour reprendre l’expression de ce laïc engagé dans la communauté de l’Emmanuel, est loin d’être une activité mièvre. Comme l’écrit David Lerouge, « Dieu nous appelle, à son image, à être force d’amour, d’espérance et de foi dans un monde qui en a besoin. C’est en cela que l’Evangile est pour les hommes Bonne Nouvelle ». Et à lire les billets d’Anne-Claire, de Zabou (qui cite les bisounours, comme David…) ou du père Gaignet sur l’automne et le changement de couleurs dans la nature, on se rend compte que notre vocation nous pousse à « Découvrir la Lumière : le Christ, pour Vivre en enfants de celle-ci » (la citation est de Zabou !). Pierre de Charentenay lui aussi nous invite à la profondeur en reprenant les paroles du supérieur général de la Compagnie de Jésus en visite en France. Une invitation à l’intériorité, au silence donc, et ce n’est pas Sylvie Carnoy qui dira le contraire, elle qui en a parlé sur Radio Notre Dame ce mercredi matin (et aussi sur son blog) ! D’ailleurs, le silence est le préalable à l’écoute, et en lisant le blog de Julien Dupont, on se rend compte de la fécondité du silence et de l’écoute du monde. Julien revient sur le parcours de Steve Jobs, décédé ce mercredi, et qu’il qualifie non pas de visionnaire, mais d’ « écoutant »…

Et puis, pour finir sur cette touche spirituelle, un mot pour évoquer une fois de plus les micromélies de Mgr Giraud, sur son diaire. Reprenant une citation de l’évangile du jour, « Combien plus le Père céleste donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent » (Lc 11,13), l’évêque à ce commentaire sobre mais fort : «

Voilà la vraie prière de demande ».! D’ailleurs, la prière est un besoin pour le monde. C’est ce que confie l’acteur Jacques Weber dans une longue interview à lire dans le magazine Panorama de ce mois…

La prière, c’est également ce qui avait été demandé au père Maciel, le fondateur des légionnaires du Christ, quand il avait été mis de côté à la suite des révélations sur sa vie plus que tourmentée… Les Légionnaires et le père Maciel, on en a parlé cette semaine, à propos de deux événements. Le premier, c’est la démission de Jesús Colina de la direction de Zenit. L’emblématique fondateur de cette agence, il y a 14 ans, a été poussé vers la sortie, suite à une perte de confiance entre les légionnaires du Christ et lui. C’est ce qu’il dit à l’agence de presse ACI Prensa. Vous trouverez toute l’historie dans les excellentes matinales chrétiennes de La Vie de Natalia Trouiller (ou dans cet article), et ce de vendredi dernier jusqu’à hier. Le suisse Romain, depuis les USA où il est actuellement, commente lui aussi ce départ. Jean-Marie Guénois apporte également sa contribution sur les relations entre Zenit et les légionnaires du Christ. Le second élément qui fait parler des disciples du père Maciel, c’est la nomination d’un jeune prêtre comme numéro trois de la Légion. Alors qu’un renouveau était attendu, voilà que c’est un homme du sérail qui vient rejoindre la direction de la congrégation religieuse… Rien de très ouvert ou positif apparemment. Au point que Marc Favreau s’interroge sur cet ordre religieux, se demandant s’il s’agit d’une secte ! C’est un billet très bien documenté qu’il nous présente.

Et pour finir sur une note positive, l’APIC nous apprend que le Conseil Pontifical pour les Laïcs « propose de nouveaux liens associatifs "aux journalistes qui veulent rester en communion avec l’Eglise catholique" ». C’est la suite de la dissolution de l’UCIP, l’Union Catholique Internationnale de la Presse qui était advenue il y a quelques mois. Si Jesús Colina n’était pas déjà pris par H2Onews et Aleteia, voilà un challenge qui lui aurait bien convenu !

Bonus Links :

  • Pour les gens qui s’embêtent durant les homélies (ou pour les prêtes qui sont en retard), David Lerouge propose une solution.
  • Et  puis, toujours dudit père Lerouge, ce bel article sur les Sacristains (sur le site et sur la philosophie du label (oui, je sais, facile)
  • Radio Vatican a soufflé ses 80 bougies. C’était le 29 septembre. Je n’ai rien vu passer en français, mais il y a des choses en italien…
  • Pour les parisiens, page 13 du Figaro d’aujourd’hui, un article sur le délabrement des églises parisiennes.
  • Une Bibliothèque numérique mondiale de théologie et d’œcuménisme accessible gratuitement sur internet : ça existe : Globetheolib. Présentation par La Croix !

Décryptage de l’actu du Saint-Siège – 1

14 septembre 2010 Laisser un commentaire

Quand on parle de Rome, on parle souvent du pape, des différents dicastères de la curie, c’est-à-dire des ministères du Saint-Siège qui aident le pape dans son activité quotidienne. Pourtant, l’Eglise n’est pas qu’à Rome, mais bien dans le monde entier. Les évêques, qui de par leur ordination sont les successeurs des apôtres, entretiennent des rapports constants avec le Saint-Siège et les organes de la curie.

Le Card. Ouellet, nouveau préfet de la Congrégation pour les évêques - Photo : http://www.cyberpresse.ca

C’est ainsi que tous les 5, 6 ou 7 ans, plus ou moins, ils viennent à Rome pour la visite ad limina. Des visites qui ont pris du retard ces dernières années, suite à la maladie qui a empêchée Jean Paul II de tenir son planning. Outre le pape, les  évêques passent dans les différents dicastères ou conseils pontificaux, pour faire le point sur leur diocèse, sur les besoins qu’ils ont ou sur les initiatives qu’ils ont prises. Par exemple, à la congrégation pour l’éducation catholique, on parle des séminaires, des vocations, des collèges privés,… Au Conseil Pontifical pour les migrants, on imagine les problèmes que pourraient rapporter les évêques français en ce moment…

Benoît XVI s’est donc attelé à la tâche, et il commence à rattraper le retard dans ces visites. La semaine dernière, il a ainsi rencontré les évêques de la région nord est III du Brésil. C’est à Castel Gandolfo que le pape les a reçu, dans sa résidence d’été, car il n’est pas encore revenu au Vatican. A son retour d’Angleterre, du 20 au 27 septembre, ce seront les évêques brésiliens de la zone  Est I qui seront à Rome pour leur visite ad limina.

Il leur a adressé un discours assez sévère, où il insistait notamment sur la nécessité de l’évangélisation et sur le dialogue avec les autres chrétiens. Au Brésil en effet, de nombreux catholiques quittent l’Eglise pour se tourner vers les communautés évangéliques (qu’ils finissent aussi par quitter au bout de quelques années, se retrouvant sans aucune attache religieuse à la fin). Le Saint Père a donc rappelé à ces évêques brésiliens l’importance d’une évangélisation en profondeur, ce qu’il appelle la Nouvelle Évangélisation en Occident. A ce propos, certains points qu’il a développé dans le discours adressé à l’épiscopat brésilien présent à Rome et les thématiques que l’on attend pour le voyage en Grande Bretagne qui débute ce jeudi, risquent de se retrouver dans la lettre de constitution du nouveau dicastères qui vient d’être crée à Rome, pour promouvoir la nouvelle évangélisation.

Bien évidemment, ce n’est pas le seul moment où les évêques voient le pape. Ils peuvent lui demander une audience particulière. Certains évêques des grandes villes, et à plus fortes raison des cardinaux, comme celui de Paris, Mgr Vingt-Trois, rencontrent le pape plus régulièrement. Il y a également les synodes, comme celui qui va débuter d’ici moins d’un mois à Rome, qui permettent aux évêques de s’adresser au Saint-Père.

Et puis, pour les évêques nouvellement nommés, il y a tous les ans un séminaire de formation, pour rencontrer les responsables de la curie et découvrir l’ensemble de leurs fonctions. Cela leur permet aussi de faire un pèlerinage à Rome sur la tombe des apôtres Pierre et Paul, et de prier ensemble tout en apprenant à se connaître. Ce séminaire a lieu actuellement à Rome, et le pape s’est adressé à ces évêques ce matin. Une rencontre de ce genre a également lieu pour tous les 102 évêques nommés depuis moins de 2 ans dans ce qu’on appelle les pays de missions. Ces derniers dépendent plus directement de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples (la Propaganda Fidei).

Benoît XVI a donc rappelé hiern aux évêques présents qu’ils sont invités à vivre leur ministère à l’exemple du Christ, Bon pasteur. L’évêque est, par l’autorité du Christ, le gardien des mystères de la foi. Le pape précise cependant que garder « ne signifie pas seulement conserver » ce qui est défini par les dogmes, mais inclus un aspect dynamique, qui vise aussi au perfectionnement face « aux exigences nouvelles » du monde et de la communauté chrétienne.

Il avait invité samedi les évêques des pays de mission à concevoir leur mission comme un « service d’amour » pour son Église et pour le peuple qui lui a été confié. Pour cela, Benoît XVI a rappelé l’importance de la prière. Voilà quelques uns des aspects forts de ces rencontres du pape avec les évêques.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés