Archive

Posts Tagged ‘Eglise’

Quand les sondages nous oublient…

10 avril 2013 2 commentaires

Regardez bien l’image ci-dessous, et dites moi si rien ne vous choque :

confiance_institutions_10_0

Alors ? Rien ? Vous avez vraiment bien lu la question ? "Avez-vous très confiance, plutôt confiance, plutôt pas confiance ou pas confiance du tout dans chacune des organisations suivantes… ?" Et il n’y a toujours rien qui vous choque ? Rien qui manque ? Du style un truc qui parle largement de confiance comme institution, qui parle peut-être même d’espérance… Style l’Eglise, ou les Eglises en général, voire même les religions, les spiritualités. Mais non, rien ! Dans ce sondage Opinionway publié ce matin par Atlantico, on trouve en revanche "les banques" ! Ben oui , y’a absolument aucune défiance envers les banques, les placements hasardeux qu’elles proposent, vous savez, les fameux subprimes ! On peut faire confiance aux banques… C’est tellement logique. En revanche, les associations caritatives, les espaces d’intégration sociales que sont (ou au moins que devraient être, dans le pire des cas) les différentes religions, on n’en trouve aucune trace.

Alors du coup, je cherche une explication. Et je trouve trois réponses.

  1. l’espace religieux est devenu tellement privé qu’il devient tabou d’en parler en public, dans un sondage…
  2. l’Eglise (et les religions) ont totalement disparu du panorama médiatique, dès lors qu’on ne s’intéresse plus à elles en tant que telles (style l’élection d’un pape ou des affaires glauques les concernant)
  3. l’Eglise est bien au dessus de la mêlée qui est proposée, entre "partis politiques", "médias", "banques", "syndicats", "entreprises", "hôpitaux" et "police"…

Bon, je vous avoue avoir une préférence dans ces possibilités. Pour vous donner un indice, je cite un pote à moi qui disait : "les premiers seront les derniers, et les derniers seront les premiers"…

Le

Vatileaks : et si ce n’était pas si mal… ?

Rien qu’avec le titre, j’imagine déjà les foudres que je vais m’attirer. Pourtant, depuis quelques jours, je n’arrête pas de regarder ce qui sort dans la presse, et de m’interroger : qu’est ce que l’Eglise est donc en train de perdre avec ce scandale ?

  • Une part de confidentialité ? C’est évident ! Mais bon, savoir le numéro du compte en banque du pape à l’IOR, à quoi est-ce que cela va donc bien servir ?
  • La confiance des ambassadeurs de différents pays auprès du Saint Siège ? Oui, quoique, je ne suis pas sûr que les ambassadeurs aient eu une confiance aveugle envers le Saint-Siège.
  • Dire que c’est traumatisant pour le pape, c’est évident ! Mais Benoît XVI en a vu d’autres. Même si ce n’est pas évident d’être trahi à 85 ans, le pape n’est pas un ingénu qui découvre la complexité des sentiments et des actes humains…
  • L’Eglise offre un visage peu évangélique ? Oui, de ce côté, c’est clair que l’image renvoyée n’est pas des meilleures. En même temps, soyons honnêtes, ce n’est pas la première fois qu’on passe pour des guignols.

La liste pourrait encore être complétée de bien des manières, et de façon bien plus précises. En rappelant qu’en ces temps troublés, voir l’Eglise brocardée par les médias n’est pas fait pour aider à asseoir ses valeurs fondamentales…

Avant d’aller plus loin, il faut que je dise que je condamne le vol de ces documents et leur publication. Pareille chose n’aurait jamais du arriver, et effectivement, il y a des conséquence néfastes pour le pape, pour son autorité spirituelle et pour l’Eglise tout entière ! Jamais, à la place de la ou des taupes, je n’aurai agi ainsi, et je ne cautionne en aucune manière ce qui vient de se produire.

Maintenant, ce qui est fait est fait… On peut le déplorer, condamner ces évènements, trouver avec raison que la limite a été franchie, mais c’est trop tard, les faits sont là. Regardons plutôt ce qui peut sortir de bon de tout cela ! Parce que s’il est une leçon que nous devons retenir de l’historie de Jésus, c’est bien que même au plus sombre des moment, il y a un avenir. Et c’est même souvent dans ces moments sombres que Dieu vient révéler sa grandeur. Alors pourquoi n’en serait-il pas de même à cet instant ?

Reprenons les faits récents. Depuis 5/6 ans, les scandales se multiplient dans l’Eglise. Rien n’est plus malheureux que cela. Sans rentrer dans les cas particuliers (qui sont tous tragiques), j’en rappelle quelques uns :

  • Tous les scandales sexuels, principalement en Occident. Si l’on regarde au niveau d’un pays, comme l’Irlande par exemple, une purification a été faite. L’Eglise a reconnu ses erreurs, une nouvelle manière de se positionner, plus humble, se met en place. Vous allez me dire que c’est un peu la méthode Coué, mais l’adaptation au monde voulu par le concile Vatican II passe peut-être par ce nouveau positionnement. Aux Etats-Unis, touchés par ce même fléau il y a plus de 10 ans, les vocations sont de plus en plus nombreuses… qui l’eut ne serait-ce qu’imaginé au début de toutes ces sordides révélations ? En tout cas, celui qui a permis l’accélération de la prise en compte de ces problèmes, et qui a mis en place des solutions pour y remédier, c’est bien Benoît XVI !
  • La réintégration des évêques intégristes : les médias se sont déchaînés contre "l’Eglise/le pape qui levait l’excommunication de Mgr Williamson, un évêque intégriste négationiste, tout en condamnant quelques mois plus tard une petite fillette brésilienne qu’on avait fait avorter"… Enfin, c’est ce qu’on a dit, car pour ceux qui ont bien voulu s’y intéresser un peu, les mots et les expressions ont un sens, et ce n’est pas du tout ce qui s’est passé en réalité… Ceux qui ont été choqués par ces évènements l’étaient déjà avant, et avaient un regard bien arrêté sur les positions de l’Eglise. Sauf qu’ils ne le disaient peut-être pas aussi clairement. Et ceux qui ont voulu comprendre ce qui se passait ont pu le faire, Internet jouant un rôle non négligeable dans cette "ré-information". En outre, avec un peu de recul, on constate que c’est de cette époque que date l’engagement de certains chrétiens à défendre l’Eglise et à approfondir sa doctrine sociale ou les fondements de leur foi. La polémique sur les propos du pape concernant le préservatif, lors de son voyage en Afrique, a joué le même rôle… Là encore, la figure du pape, qui a laissé du temps au temps, sans chercher à s’expliquer publiquement, ou à revenir sur la polémique pour s’expliquer, a eu un effet positif. Et les manifestations pour le défendre ont, pour certains, scellé un tournant positif dans la manière de concevoir son rôle au service de l’unité.
  • Les scandales financiers de l’IOR : En septembre 2010, 23 milions d’euros étaient séquestrés par la justice italienne, l’IOR, la banque du Vatican, étant accusée de faire du blanchiment d’argent. J’ai expliqué dans un précédent article les raisons de cette procédure, et le pape lui-même a décidé d’y mettre bon ordre, en nommant un fidèle, Ettore Gotti Tedeschi. Ce dernier vient de se faire signifier sa mise à la porte, et l’IOR n’est toujours pas dans la White List, ce qui revient à dire que sa situation n’est pas encore très claire. Pourtant, des lois ont été promulguées, et le processus d’inscription sur la liste des banques transparentes est en cours. Sauf que cela prend du temps… trop de temps.
  • Je ne m’arrête pas sur les problèmes de la Légion du Christ, tant ils sont complexes. Mais s’il est une personne qui, là encore a voulu la transparence, c’est, toujours et encore Benoît XVI.

Et là encore, la liste pourrait être allongée. Tout cela pour dire que l’actuel scandale peut, lui aussi avoir des effets positifs. Depuis le temps qu’on parle de transparence et de vérité (« Si vous demeurez fidèles à ma parole, vous êtes vraiment mes disciples ; alors vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres », Jn 8, 32), voilà que l’institution ecclésiale se trouve dans la tourmente pour ne pas se l’être appliquée au coeur, c’est à dire à Rome. Oui, on va m’objecter la raison d’Etat, la défense des plus faibles, le secret pontifical, la dimension privée de la chose,… Tout un tas d’argument avancé par des Eglises locales lors de scandales précédents et qui, finalement n’ont pas prévalu, y compris au Saint-Siège. L’affaire Vatileaks est donc peut-être l’occasion de mettre en oeuvre plus rapidement cette transparence au niveau du Vatican (et à l’IOR en premier lieu). La véritable réforme de la curie, c’est peut-être que chaque dicastère quitte sa chapelle, et commence à travailler parallèlement avec les autres dicastères, et que la Secrétairie d’Etat mette plus d’entrain à coordonner cette action plutôt que de vouloir tout centraliser. La subsidiarité ne serait alors plus une idée énoncée, mais aussi appliquée, et par conséquent un exemple donné au monde.

Quand aux conflits humains qui sont mis en avant par les lettres publiées (je n’ai pas encore eu accès au livre Sua Santità), voilà enfin une raison de les faire taire. Certes, on peut continuer à se déchirer, pour savoir à qui le crime profite, qui manigance pour se placer lors du prochain conclave. Outre qu’il me semble qu’il y ait là une part de fantasme de la part des observateurs, on ne dépasse pas en terme de scandale ce qui s’est déjà produit au moyen-âge ou à la renaissance dans l’Eglise. Comme le dirait l’Ecclésiaste, "il n’y a rien de nouveau sous le soleil" (Qo 1 ,9). Au contraire, on peut espérer que ces divulgations de documents freineront les manigances ou dénonciations des uns ou des autres au sein de l’Eglise… Voilà qui ne serait déjà pas si mal.

Alors oui, vous me trouverez peut-être optimiste, peut-être un peu fou, certainement inconscient du danger qui guette l’institution, mais n’empêche, je continue à me demander si aujourd’hui, l’affaire #Vatileaks n’est pas d’une certaine manière une chance pour l’Eglise de se réformer au coeur. Pas simplement, comme je le disais au début du billet, de perdre quelque chose, mais aussi, pourquoi pas, de gagner quelque chose… Et le fait que le pape Benoît XVI soit aux commandes me rassure fortement. Sans préjuger de la raison des taupes et des sources, c’est peut-être là un de leur motif… Et déjà, il me semble atteint !

PS : je ne saurai trop vous conseiller, en complément de ce billet, celui de l’abbé Grosjean, sur le blog des Padre !

Revue de Presse : nouveau président, belles figures, pardon, ciné, net…

10 mai 2012 1 commentaire

Depuis dimanche, la France a un nouveau président. Qui plait ou qui ne plait pas, dont le programme est plus ou moins sujet à controverse… Je me garderai bien d’entrer dans ce débat, d’autant qu’il s’agit d’une constante de tous les scrutins. Mais force est de constater que dès dimanche, les réseaux sociaux et blogs ont pris position. Le premier site a avoir dégainé, dès les premières estimations connues, a pour nom « Sauvons Papi et Mamie » (.com). Si la pétition en ligne est peut-être prématurée, il faut reconnaître à l’initiative un certain sens de l’humour, au moins dans le choix du nom. Cependant, dans ce domaine, c’est à Radio Vatican que revient la palme cette semaine, avec un dossier qui ose le titre suivant : « le changement, c’est… comment ? ». Restons avec les médias du Vatican. L’agence Zenit nous apprenait ce mercredi comment l’Osservatore Romano, le journal du Saint Siège, avait annoncé l’élection de François Hollande. Par la phrase « Un socialiste revient à l’Elysée 17 ans après », et ce dans un article que l’agence Zenit décrit comme « très sobre, sans commentaire ». Vous pouvez également lire une analyse de cette dépêche sur le blog de Patrice de Plunkett ! Sinon, pour un aperçu sur les élections depuis encore plus loin, allez lire le billet du père Emmanuel Pic, qui a vécu une partie de la campagne et le scrutin en RDC ! Les réactions des congolais qu’il nous rapporte sont vraiment savoureuses…

Pour en revenir à l’élection, dès dimanche soir, une question primordiale était posée sur les réseaux sociaux : « François #Hollande ira-t-il prendre possession de son titre de Chanoine du Latran#RadioLondres » ! Si la réponse n’est pas encore connue, l’invitation est réelle, car l’agence i.Média de Rome nous apprend, par sa page Facebook, que dès le 8 mai, le chapitre de la Basilique du Latran a adressé « au nouveau président de la République française, François Hollande, un courrier l’invitant à venir prendre possession, à Rome (Italie), de sa stalle de “premier et unique chanoine d’honneur” ». Et dans La Croix, on découvrait cette semaine que ce titre religieux honorifique n’est pas le seul qui est accordé au président en exercice… Tant qu’on en est à parler du nouveau président et de titres, un petit mot de sa compagne, qui est affublé du titre honorifique de « Première Dame ». Un titre (et ses présuposés absents) qui a fait sourire Henry le Barde

Et puis, pour ne pas finir sur une note sombre, un parallèle qui a de quoi surprendre : Ccelui qui unit Robert Schuman et le concile Vatican II. C’est à découvrir sur le blog de préparation au 50ème anniversaire de l’ouverture du concile, www.vatican2-50ans.fr ! Pierre de Charentenay utilise une photo de Robert Schuman pour illustrer un billet dans lequel il revient sur le 9 mai, la journée de l’Europe, en montrant l’intuition de départ, en plantant la situation actuelle et en ouvrant un avenir. Tout ça en 3 petits paragraphes ! Un exploit !

Et après Robert Schuman, c’est une autre belle et grande figure que nous présente Marc Favreau : celle du cardinal Lustiger. Il a lu pour nous le livre de Henri Tincq consacré à l’ancien cardinal-archevêque de Paris, et nous en offre, dans cette recension, le portrait d’un homme sans concessions qui brûle de l’envie de faire connaître Dieu ! Et tant qu’on est dans les portraits, je vous invite à lire l’article de l’abbé de Somme sur « Jean-Paul II, témoin de la miséricorde ». Vous n’y apprendrez peut-être pas grand-chose que vous ne sachiez déjà sur le pape polonais, mais l’explication sur ce qu’est la miséricorde est vraiment la valeur ajoutée de l’article !

Comme chaque semaine depuis quelques temps, je vous invite à une pause spirituelle. Et on la débute avec Zabou, qui nous invite à un petit exercice pour nous introduire à la prière. Et comme elle le dit, en conclusion de ce billet, « Si le désir vous vient alors de prier, de parler à Celui qui nous échappe et nous marque en même temps, n’attendez surtout pas que cela passe, mais prenez-en votre parti, le parti de Dieu ! ». Car la prière, et c’est le pape lui-même qui le disait hier, lors de l’audience générale, « nous libère de nos chaînes et nous aide à traverser la nuit ». Pour d’autres incitations et exemples de prière, allez surfer chez Thierry Bizot ou sur le blog de Sylvia ! La blogueuse nous parle de Marie, et pour ceux que cela intéresse, Croire.com propose une petite vidéo pour nous présenter cette belle figure de la mère de Jésus !

Et puis, même si ce n’est pas une forme de prière évidente, je vous propose un petit point sur le sacrement de la réconciliation. Ce soir, sur KTO, à 20h35, le 3ème épisode du Cathologue s’intéressera au sujet, avec le titre : "Comment se confesser sans douleur ?" Pour avoir quelques infos plus sérieuses, Jean Mercier, dans La vie, nous présente une initiative parisienne, la Forgive Night ! Un article à lire, pour découvrir un nouveau visage de ce sacrement si méconnu !

Pour finir sur la prière, je vous renvoie vers le magazine L’1visible, aux pages 8 et 9, où le cardinal Barbarin répond à la question de Lili Sans-Gêne : « Dieu exauce-t-il nos prières ? » ! Un bel entretien, des réponses fortes et claires… Bref, un document à conserver !

Sans transition, et juste pour les citer, deux articles qui parlent plus ou moins des mêmes personnes. Celui d’Eric de Beuckelaer sur nos « aînés qui ont mal à leur Eglise » et celui d’Isabelle de Gaulmyn sur les laïcs qui s’inquiètent pour l’avenir de leur Eglise ! Dans les deux cas, des questions qui sont soulevées, sans que les auteurs ne prennent position, mais avec toujours le souci de l’Eglise !

Séquence cinéma avec un blog qui vient de voir le jour, et qui se propose d’analyser le film de Stanley Kubrick, Eyes Wide Shut, avec la théorie mimétique de René Girard. On y découvre de nombreuses références religieuses, et on voit le film sous un autre regard. Sans aller aussi loin dans le scénario, le dernier billet de Dopamine sur les visites à domiciles serait-idéal pour une mini série, style Cathologue, ou pour un court métrage avec des saynètes… Qui osera s’y coller ? Et que dire du« manuscrit de la Pentecôte » du père Bessonnet, qui pourrait lui aussi largement servir de base pour un film… D’ailleurs, comme dans le film Ben Hur, il fait intervenir un personnage inattendu dans le 9ème billet de la série : Judas Barrabas… Quand on vous dit que c’est très bien fait, avec un vrai message, celui de la Parole de Dieu qui transpire à travers cette réécriture.

Et puis, comme je viens de parler de Ben Hur, je reste dans le cinéma, avec un film italien, A 100 metri dal Paradiso (A 100 mètres du paradis), qui raconte comment le Vatican participe aux JO de Londres à travers une équipe sportive… Un film, vous l’aurez compris, qui est une pure fiction, mais, selon l’Osservatore Romano, offre un visage assez sympa et résolument positif de l’Eglise ! On en parle également sur le site internet de l’Eglise belge, en relevant l’idée principale de ce film : « Si l’équipe vêtue de jaune et de blanc, les couleurs du Saint Siège, remporte une médaille d’or aux JO, elle pourrait donner une visibilité extraordinaire à l’Eglise ».

Et dernière info cinéma pour finir, avec la montée des marches à Cannes pour … Mgr Giraud, qui accompagnera le jury du film œcuménique lors de cette grand messe rencontre du cinéma. Et puis, à propos de ce festival, le Pèlerin propose 7 pages sur le cinéma, avec la question de savoir si « ciné » peut rimer avec spiritualité ? Trois spécialistes du cinéma inspiré apportent leur réponse dans les colonnes du magazine !

Après le cinéma, le net. Avec un billet de Denis Chautard qui nous partage la présentation d’internet et des réseaux sociaux faite par Samuel Grybowski à la Mission de France. Aspect sociologique, vision chrétienne, utilisation par l’Eglise de ce média, il y a de quoi faire, et surtout de quoi réfléchir. Le jeune président de Coexister posait une question : « Si Jésus revenait en 2012, que ferait-il avec son ordinateur ? » Peut-être ouvrirait-il un blog, et serait-il alors nominé pour participer, lui aussi au prix du blog catho de Pèlerin ! Vous avez pu voter jusqu’à hier sur Facebook. C’est le blog Kto & the city (dont le dernier billet « L’évangélisation par les X-Men » est à la fois désopilant et profond) qui est le grand vainqueur de vos suffrages sur Facebook. Pour le résultat du prix, rendez-vous dès mardi, 15h, sur Facebook, Twitter, et bien sûr sur le site de Pèlerin ! en exclusivité, je peux vous dire que le blog vainqueur a recueilli 6 votes sur les 9 ! Plus que quelques jours de suspense ! Et puis, pour continuer dans la même séquence, le thème retenu pour le Colloque de février 2013 de l’Association Française de Sciences sociales des Religions (AFSR) n’est autre que : « Internet et Religion ». C’est ce que nous annonce un tweet de @Comcardbarbarin !

Revue de Presse : anniversaires, tradis, vidéos, spiritualité et humour

19 avril 2012 3 commentaires

« #MessageAuxCathos Y’a une occasion en or de décrocher le label "artisan de paix", ne la ratez pas!#bonplan #FSSPX #BenoitXVI ». Voilà le twitt écrit hier soir par Dopamine, alias « une catho à l’hosto », à propos de la lettre de Mgr Fellay à la commission “Ecclesia Dei” de la congrégation pour la doctrine de la Foi. Pour revenir sur cette réponse et les éclaircissements de Mgr Fellay sur le préambule doctrinal, La Vie et La Croix vous éclairent largement. La matinale chrétienne a ouvert le bal, après que, dès mardi soir, vers 22h, la nouvelle ait été publiée et ait commencé à agiter Twitter ! La Croix titre ce matin « Vers la fin de la crise intégriste ? » et vous propose 3 pages sur le sujet. Du côté des tradis (comment va-t-on les distinguer après leur réintégration s’ils réintègrent et que d’autres ne veulent pas réintégrer ? [si, si, moi je me comprends]), le blog Tradinews offre plusieurs liens pour suivre le dossier. Si vous voulez suivre l’actualité quasi en direct, La Vie vous propose un article régulièrement réactualisé sur « le feuilleton FSSPX/Vatican en direct ». Pour une vision à plus long terme, pour voir comment les discussions ont évolué ces 7 dernières années, c’est sur le site de La Croix qu’il faut aller faire un tour !

Mais bon, comme le dit Philippe Clanché sur le site de Témoignage Chrétien, ne vendons pas la peau de l’ours avant qu’il ne soit tué… en effet, il ne faut pas aller trop vite en besogne : le pape Benoît XVI et la Congrégation pour la Doctrine de la Foi doivent encore examiner les éclaircissements apportés par Mgr Fellay concernant le préambule doctrinal soumis en septembre dernier avant de décider de la réponse officielle de l’Eglise, et d’une  éventuelle réintégration. L’agence i-media vous en dit plus sur cette nouvelle étape, sur sa page Facebook !

Du côté des commentaires et des éditoriaux, la réaction de Marc Favreau est bien plus circonspecte. Il se base notamment sur le rapport concernant les 5 ans d’existence de l’Institut du Bon Pasteur à Bordeaux, pour montrer la limite de l’exercice. Un rapport qui n’est pas sans susciter de vagues et de réactions, comme le montre la matinale chrétienne de ce matin ! Sur le site de La Vie toujours, l’éditorial de Jean Pierre Denis pose « sept questions dérangeantes » concernant cette réconciliation. Une réflexion très juste, à laquelle j’adhère totalement. Le directeur du magazine voit un rôle particulier de Benoît XVI dans cette opération, une idée confirmée par Aymeric Pourbaix, dans l’édito de Famille Chrétienne de cette semaine. Ecrit avant les derniers événements de cette semaine, il pose un portrait de Benoît XVI qui est vraiment pontife en proposant la réconciliation.

Tant qu’on est avec le pape, restons-y : lundi, Benoît XVI fêtait ses 85 ans. Re-belotte aujourd’hui, nouvel anniversaire pour le Pape, qui fête ses 7 ans de pontificat. L’occasion de citer ses paroles lors de l’angélus dimanche dernier : « Jeudi prochain, à l’occasion du septième anniversaire de mon élection au Siège de Pierre, je vous demande de prier pour moi, pour que le Seigneur me donne la force d’accomplir la mission qu’il m’a confiée ! ». Voilà, le message est passé. Sinon, de nombreux blogs et sites d’information ont souhaité un joyeux anniversaire au pape, en profitant pour faire un bilan du pontificat (et je pense que ça va continuer aujourd’hui encore, d’ailleurs Radio Vatican le prouve !). Je ne cite que deux analyse : celle d’Andrea Monda sur le blog de Sandro Magister, où l’image d’un pape ayant le sens de l’humour et marqué par la joie ressort, et celle d’Antoine-Marie Izoard, publiée sur la page Facebook de l’agence i-média, qui décrit le pontificat par le mot transparence ! On termine avec le Pape et le succès de son dernier livre (enfin pas vraiment le sien), que Famille Chrétienne appelle « Le petit livre jaune », le Youcat. C’est un article à lire aux pages 28 à 30 du magazine de cette semaine !

Et puis, on sait que le pape a une appétence particulière pour l’écologie. On l’a déjà surnommé plusieurs fois le pape vert. Eh bien les évêques de France rejoignent le pape, car dès demain ils publieront, nous dit le magazine Pèlerin, « un texte appelant les communautés chrétiennes à manifester concrètement leur engagement écologique ». Vous pourrez retrouver dans la revue, à la page 17, quelques extraits de ce document en exclusivité. Les évêques de France proposent neuf chantiers pour agir, nourris des préceptes bibliques sur le thème du rapport entre l’humanité, la nature et Dieu. Cinq pages pour faire le point de la présence et de l’engagement de l’Eglise dans ce domaine.

Changement de sujet. Si l’écologie est à la mode dans l’Eglise, elle n’est pas la seule. En effet, comme l’écrivait @LB2S dans La Croix de jeudi dernier, « l’Église s’approprie peu à peu la vidéo ». Vous y retrouverez quelques séries que vous connaissez déjà, de “Bref” aux vidéos du Padreblog. Le but est de sortir ce qu’on appelle la cathosphère. Kto comme le Jour du Seigneur tentent de proposer leur contenu plus largement… Les télévisions grand public s’intéressent aussi au phénomène religieux, avec plus ou moins de succès : je vous renvoie à la polémique sur la diffusion du documentaire « La guerre perdue du Vatican ». Parfois cependant, on a de bonnes surprises, comme avec ce film sur la vocation et la formation sacerdotale de Stefano Cascio… C’est passé lundi soir, à 0h05, sur France 3. Vous pouvez le revoir en replay sur votre téléviseur, ou sur Dailymotion ! On y découvre un jeune homme fantasque porté par la foi, qui passe de Nice à Rome, où il sera ordonné, avec les joies et les épreuves qu’il traverse. Un documentaire éclairé par le sourire de Stefano, et qui fait chaud au cœur… Tellement qu’on en a parlé (et en bien) sur France Inter ! Allez, en cadeau, pour rejoindre Stefano sur Facebook, c’est par ici ! Et puis, il n’y a pas que les prêtres qui ont le droit à la vidéo : les religieuses et religieux de France récidivent après le Brother & Sister Act, avec le Brother & Sister Act 2 ! Sinon, dans le même domaine, vous avez l’analyse d’un grand moment de cinéma, le Roi Lion, sur le blog de Kto & the City ! Et puis, réservez votre soirée de jeudi prochain, sur Kto, où une surprise vous attendra… Mais je n’en dis pas plus pour le moment !

Un petit point prière et spiritualité, pour vous présenter une initiative qui va voir le jour d’ici peu. Vous avez peut-être suivi le carême avec la Retraite dans la Ville (ou un autre site). Eh bien les dominicains récidivent, sans attendre l’an prochain, en proposant  dès le 28 mai (oui, je sais, c’est dans longtemps, mais il faut s’y préparer), le site www.psaumedanslaville.org. Le but est de découvrir les psaumes, ce livre qui est un « cri de l’homme vers Dieu, tout autant que de Dieu vers l’homme. Cris de souffrance, de désespoir, d’exultation, de joie ou de colère ». Il y aura, trois fois par semaine, une présentation par un artiste, et bien d’autres choses pour accompagner cette découverte du patrimoine de la prière de l’Eglise !

La semaine  dernière, je citais Etienne Séguier qui nous rappelait qu’avec Pâques, si le carême est fini, la vie chrétienne ne s’arrête pas. Le père François qui s’occupe du blog “Au Large” répond clairement à cette invitation en publiant une série intitulé « Le manuscrit de la Pentecôte ». Ou comment redécouvrir les Actes des Apôtres et la fin des évangiles sous un nouveau regard ! Ca vaut le détour. On a 3 épisodes pour l’instant, mais l’intrigue est captivante ! Et pour les plus sceptiques, rendez-vous sur le blog “Ichtus” pour un superbe texte sur la lecture de la Bible ! Et pour finir sur le créneau, Témoignage Chrétien propose un très beau commentaire spirituel sur l’Esprit-Saint. C’est qu’en ce temps de Pâques, il souffle comme un vent de Pentecôte déjà !

Juste avant de vous annoncer le blog présenté cette semaine par Le Pèlerin pour le prix du Blog Catho, un petit passage par Rome où @comcardbarbarin est intervenu à une rencontre sur la communication à l’Université Pontificale Sainte Croix (cf. l’article de Frédéric Mounier dans La Croix).  Retrouvez le flux twitter de cette rencontre avec le #churchcom2012, et surtout une interview de Pierre Durieux sur le thème des réseaux sociaux et de la communication dans l’Eglise sur le site de Radio Vatican. Mais revenons-en au Prix du blog Catho de Pèlerin, qui présente cette semaine le Blog d’Anne Claire, “Des Petits Riens Qui Disent Tant”. Tant que vous y êtes, allez lire son dernier billet, qui vaut le détour. Vous comprendrez tout ce qu’Anne Claire Raconte dans l’interview du Pèlerin ! Et c’est aussi dans le même magazine qu’on découvre le site www.viesavie.com. Lancé le 13 avril, ce site chrétien réunit plusieurs mouvements au service du couple et de la famille. C’est en fait un nouveau portail Internet qui rassemble de précieuses ressources, et qui s’adresse aussi bien aux chrétiens qu’aux non-croyants (p. 44-46). Tous les domaines y sont abordés, des sentiments à la sexualité en passant par la maladie et autres sujets…

Quelques brèves humoristiques pour finir :

Revue de Presse : Vatican II, Toulouse, euthanasie, foot !

22 mars 2012 4 commentaires

Aujourd’hui, c’est la Journée mondiale de l’eau. L’occasion de rappeler, dès le début de cette chronique, l’engagement de l’Église dans le domaine de l’écologie. Je vous renvoie simplement vers un article sobrement intitulé « L’eau, bien commun pour la vie » du site info.catho.be ! Ou encore vers News.va qui reprend une interview réalisée par Marie Duhamel sur Radio Vatican ! Et puis, comme une référence ne suffit pas, je vous renvoie vers ce blog spécialisé sur l’écologie et les Eglises : ecologyandchurches.wordpress.com ! Plus de 300 billets sur le sujet. D’ailleurs, ce blog, crée par Dominique Lang, prêtre assomptionniste et journaliste au service Religion de Pèlerin, a été salué par l’agence de presse suisse APIC ! C’est dire son sérieux !

Sinon, côté dates, lundi, c’était la fête de Saint Joseph. De nombreux blogueurs se sont arrêtés sur cette belle figure, en lui écrivant une lettre pour le remercier de sa présence aux côtés de Marie  et de Jésus, comme l’a fait Sylvia, ou en constatant que malgré une vie bien organisée, il avait su se laisser bousculer par Dieu (c’est Sœur Eliane qui écrit ça). Pour d’autres, c’était l’occasion de voir ce qu’un joseph célèbre, Joseph Ratzinger, devenu Benoît XVI, disait de son saint patron ! Rendez-vous sur le blog des Jardiniers de Dieu pour en savoir plus  Didier Chautard, en reprenant un texte de Mgr Robert Lebel, nous présente Saint Joseph et nous rappelle que Jean-Paul II lui a consacré une encyclique, « Redemptoris Custos » ! De manière plus personnelle, Régis de Berranger, relit l’histoire de son père et de ses grands-pères à la lumière de la vie de Saint Joseph. Gérard Leclerc, sur le site de France Catholique, s’appuie sur la figure de Joseph pour parler de la paternité, de filiation, avec une mention spéciale pour les enfants belges victimes du terrible accident de bus de la semaine dernière.

Comme nous touchons au tragique, un mot de l’actualité récente, avec les meurtres de Toulouse et Montauban. Sur les sites des journaux (France Catholique, La Vie, Témoignage Chrétien, et bien entendu La Croix, …), des radios chrétiennes (Radio Vatican, Radio Notre Dame,…) ou des sites institutionnels (News.va, Catholique.fr,…), les réactions se multiplient, la prière se fait unanime, et l’importance de la fraternité et de l’unité est rappelée. Que dire de plus ? Sur les blogs, là aussi, les réactions fleurissent. C’est le cas, entre autres, chez les « jardiniers de Dieu » ou sur celui du Père Gaignet. Et puis, il y a ceux qui ouvrent le débat, de manière positive, je vous rassure : Stéphanie Le Bars, sur son blog « Digne de foi », reprend les paroles d’Anouar Kbibech, le président du rassemblement des musulmans de France : « au-delà de ce cas tragique, "les musulmans eux-mêmes doivent s’interroger sur la prévention de ces dérives. Les imams et les aumôniers doivent éclairer les plus jeunes ou ceux qui découvrent la religion. Il faut promouvoir un travail de terrain, de proximité. (…) Les acteurs communautaires ne peuvent pas se dédouaner de ce travail de prévention et d’encadrement de certaines pratiques". » L’auteur du blog de Charles Vaugirard se base sur les déclarations de Marine Le Pen appelant à la Peine de Mort. Récusant l’utilisation d’une « telle tragédie », écrit-il, pour lancer immédiatement un tel débat, il rappelle l’opposition de l’Eglise à la peine de mort, et se pose la question des principes non-négociables en ce qui concerne le choix d’un candidat pour qui voter ! Un article réfléchi, qui remet chaque chose à sa place, la douleur du drame comme les principes de la doctrine sociale de l’Eglise.

Bon, si déjà nous touchons au sujet politique, allons-y ! Avec la désillusion de certaines personnes. Parmi elles, David Lerouge, qui en vient presque  à s’excuser de son comportement : « j’aimerais bien choisir un bon candidat, j’aimerais réfléchir juste, ou pas trop mal, mais je n’y arrive pas. Pourtant je crois au vote, je veux défendre une certaine idée de la société, même si je sais bien que personne n’incarnera complètement le monde tel que j’aimerais le voir devenir (ne serait-ce que parce que tout le pouvoir n’est plus politique…), j’ai même reçu hier ma nouvelle carte d’électeur. Mais cette année, j’erre, aride. » (et jetez un œil sur les commentaires). Pierre de Charentenay regrette que certains enjeux sociaux ne soient pas traités à leur juste mesure (comme les questions énergétiques), et Henry le Barde, dans un billet où il prend la défense du bipolarisme, s’attaque à ceux qui rabaissent la pensée politique au point de devenir des « chefs de produits électoraux ». Pour vous aider à réfléchir, et à vous décider pour dans un mois (déjà !), La Croix donne la parole à cinq experts, parmi lesquels Koztoujours. Une initiative qui permet de prendre un peu de recul par rapport aux petites phrases et autres comportement électoralistes de certains candidats… D’ailleurs, Koz/Erwan a copié son dernier billet sur son propre blog (ben oui, quand même), et il nous parle d’Europe ! Voilà qui change un peu d’air ! Et puis si vous voulez des chiffres, mais simples, clairs, compréhensibles, rendez-vous chez Nicolas Mathey, sur son blog Thomas More (avec un tel patronyme, il ne pouvait pas ne pas parler de politique !)

Illustration prise sur le blog de Koztoujours

Restons dans le domaine des élections, avec une proposition qui fait couler beaucoup d’encre sur les blogs cathos : celle de l’euthanasie. Le premier billet posté par Koz sur le blog des experts de La Croix traitait de ce sujet, suite à la campagne d’affichage de l’Association pour le Droit de Mourir dans la Dignité. Koz, si vous suivez son blog depuis quelques temps, vous le savez, est opposé à cette solution, montre que les tenants de l’euthanasie jouent largement sur l’émotion, et il n’hésite pas à clamer que la campagne d’affichage de l’ADMD est « odieuse ». Il n’est d’ailleurs pas le seul. Sylvie Carnoy fait de même sur son blog, « Le Spirituel D’abord », en affirmant que pour elle, « L’euthanasie n’est pas digne ». Un beau renversement de perspective, très bien senti. Sur la même image, une catho à l’hosto, spécialiste des soins palliatifs (enfin, une externe en médecine qui bosse en soin palliatif), décrypte les visuels utilisés par l’association, et démontre comment tout est complètement bidon dans cette campagne ! René Poujol est lui aussi remonté sur le sujet, et il le fait savoir ! Un billet à ne pas manquer. Et comme en écho, sur CathoWeb, on trouve un article de www.genethique.org qui montre les limites et les problèmes posés par la loi belge dans ce domaine… Pour les plus pressé, un billet court, celui de Valérie Barbe, qui termine par cette belle phrase : « la seule dignité, c’est d’être aimé ». Et pour les esprits chagrins qui pensent que la question n’intéresse que peu de monde, une conversation du père Raphaël Bui avec un jeune, sur facebook, montre que le sujet concerne tout le monde !

Changement complet de sujet avec un petit point sur Internet. Le week-end dernier avait lieu la rencontre des Tisserands, à Paris. Vous pourrez retrouver sur le site des évêques de France quelques conférences, papiers, présentations,… sur la manière dont l’Eglise se saisit des réseaux sociaux et dont elle s’engage dans le monde numérique. Sinon, David Lerouge nous invite à réfléchir sur notre manière de consulter et de nous engager sur les blogs. Un billet qui porte sur les commentaires, les RT et autres « Like » ! Là encore, la lecture des commentaires est vraiment éclairante. Et deux petits billets, style Ovnis, qui traitent du même sujet et livrent deux dimensions vraiment positives d’internet : celui de Corine, et celui de la Cyber-sister ! Et pour finir, je vous invite à découvrir le blog Catholique Aujourd’hui et son auteur ! C’est dans le cadre du concours des blogs chrétiens lancé la semaine passé par Pèlerin ; vous y découvrirez un  homme qui témoigne de sa foi et qui cherche comment la mettre en pratique dans sa vie quotidienne. Il y a aussi les liens vers ses blogs favoris (merci Jibitou !)

Restons sur les blogs, avec celui des prêtres de Metz pour préparer les 50 ans de l’ouverture du concile Vatican II, www.vatican2-50ans.fr, qui a les honneurs de La Vie cette semaine ! Retrouvez dans le magazine un article sur ceux qui l’ont créé, avec leurs motivations, leur vision de Vatican II. Comme je cause dedans, je n’en dis pas plus, mais je vous invite à aller lire tout le dossier réalisé par Marie-Lucile Kubacki… Vous y rencontrerez, parmi d’autres articles, celui où le père Jean-Marie Ploux explique le concile à trois jeunes. C’est très bon…

Sinon, plus bref, le blog des jeunes cathos donne une courte introduction sur le concile. C’est un billet écrit par le père Moulinet, auteur de plusieurs livres sur le sujet. Côté synthèse, le dossier de Croire.com, avec des mots clés, des dates, des chiffres, les personnes du concile,… est lui aussi concis et précis. Si vous en voulez plus, le père Sébastien propose un long billet intitulé « Vatican .02 ». Il faudrait ajouter les liens vers le site des évêques de France, vers les pages spéciales du Jour du Seigneur, vers les suppléments du week-end de La Croix,…

Si je vous parle aussi longuement de Vatican II, c’est parce que ce week-end,  2500 personnes, à l’invitation des évêques de France, des différents diocèses de France vont se retrouver à Lourdes autour du Concile. Vous pourrez suivre les conférences en direct sur KTO, ainsi que grâce aux émissions de Radio Notre Dame ou de RCF ! Il y aura notamment trois conférences de trois évêques, autour de thématiques qui permettent de recueillir ce que le concile a apporté à l’Église. Je vous renvoie, par exemple, à La Croix pour en savoir plus sur cette rencontre.

Du côté des revues, Pèlerin propose 10 pages sur le concile Vatican II avec une belle présentation de Samuel Lieven, un graphique qui montre la force de cet événement, et « 7 (r)évolution du concile ». La revue Famille chrétienne propose quant à  elle cinq regards de fidèles de générations différentes sur le Concile, afin de voir s’ils dépassé des clivages parfois douloureux…

Avant de terminer avec quelques brèves, deux billets sur le foot ! En Belgique, le lundi de Pâques, aura lieu un tournoi de foot inter-paroisses. Une belle manière de vivre la communion. Et puis quelques nouvelles de la Clericus Cup à Rome, où l’équipe de la Grégorienne a gagné son second match (ca c’est pour les anciens étudians de la PUG qui liraient ce billet !). En même temps, Frédéric Mounier nous apprenait il y a 9 jours que cette année,  le Vatican a retiré son patronage à cette compétition. Dommage, j’en avais de bons souvenir (allez, pour une fois que je peux caser le reportage de Stade 2 sur les prêtres et séminaristes qui jouent au foot, je ne me prive pas !)

Et puis comme promis, les brèves :

Revue de presse : morale, politique(s), tradis, Eglise, persécutions et BD…

15 septembre 2011 3 commentaires

Cette semaine, je voulais commencer en parlant de politique… Avec deux médias qui nous parlent de morale. Anne Ponce, dans l’éditorial du Pèlerin de cette semaine, écrit à propos des cours de morale à l’école, que « la crédibilité des leçons de morale dépend également de leur universalité ». Et elle vise tant le comportement des financiers que des hommes politiques, qui ne respectent apparemment pas les principes de base de cette morale. Pour Sylvie Carnoy, ce qui apparemment pose problème dans la morale, c’est son origine : « notre “morale” occidentale, est clairement associée à la morale judéo-chrétienne ». Son billet revient notamment sur le choix du ministre de réintroduire la morale à l’école, avec tout le poids de tradition qui y est collé… Une très belle analyse, et c’est court en plus.

Et le site de Témoignage Chrétien nous informe qu’aux Etats-Unis, « des évêques catholiques et protestants ont bloqué, provisoirement, une loi anti-immigration. Si elle passe, ils désobéiront. À cause de leur foi ». Là, c’est vraiment le combat des chrétiens pour une politique et une société plus morale qui a lieu !

Mais je voulais aussi parler de politique plus électorale, toujours en lien avec l’Eglise cependant, à propos d’une enquête réalisée par La Croix sur le vote des catholiques. Il parait qu’il n’est « pas si différent de celui des français », même si il y a une attention particulière sur les problèmes éthique. Ouf ! Divers sujets accompagnaient cet article, qu’on retrouve aussi sur internet, et notamment une interview de Christine Boutin, la présidente du Parti Chrétien Démocrate, qui analyse ce sondage et monte l’intérêt de la Doctrine sociale de l’Eglise dans ce domaine. Et ça tombe plutôt bien, car sur le blog de la paroisse de Sainte Croix en Chateaubriant, le père Hubert Vallet propose, en cette année électorale, 20 billets sur la Doctrine sociale de l’Eglise. Un blog à conserver dans ses favoris donc.

Et pour la politique politicienne à proprement parler, eh bien on fonce au centre cette semaine. Koz, par exemple, analyse les divisions des centristes, et il en parle sur l’antenne de Radio Notre Dame, dans le blog-notes, une nouveauté de la rentrée… On peut réécouter le podcast sur le site de la radio. Entre Borloo, Morin, Boutin et Bayrou, c’est vrai qu’il y a de quoi faire. D’ailleurs, sur le site de La Vie, vous pourrez aussi trouver un entretien avec Jean-Pierre Rioux, qui rappelle que « Le Centre a uni les catholiques et la République ». Et dans le magazine de la semaine passée, il y a un dossier qui présente toute les composantes de ce centre, avec un schéma très bien fait pour comprendre le positionnement politique de chacun.

Dans son interview pour La Croix, Christine Boutin mentionne la théorie du gender. Je ne peux donc que vous inciter à découvrir le billet de Xavier Cormary, intitulé très sobrement (et très justement) « Commercialiser l’amour », ou à aller lire le dossier de 10 pages de Famille Chrétienne qui sort cette semaine, sur la question du gender.

Mais on ne parle pas que de la politique sans les médias chrétiens. On y parle aussi de l’Eglise ! Les traditionnalistes étaient à Rome ce mercredi pour les discussions avec le cardinal Levada en vue de la réintégration complète de l’Eglise. Il y a eu de nombreuses analyses avant la rencontre, dont celle de Jean Mercier pour La Vie, dans le magazine de la semaine passée (et disponible gratuitement sur internet, à condition de s’inscrire). Le journaliste rend bien compte de la difficulté pour le Vatican de trouver une position juste, avec en arrière fond la crise des prêtres autrichiens qui menacent de créer un schisme au moment où Benoît XVI se rend en Allemagne. C’est toujours Jean Mercier qui nous éclaire sur cette crise, dans le magazine qui sort ce vendredi ou sur le net ! Sur la rencontre de mercredi, peu de choses ont filtré, excepté qu’on a donné un document aux lefebvristes. Ils pourront réintégrer l’Eglise s’ils acceptent de signer ce préambule ! Tous les journaux et site internet chrétiens qui traitent d’actualité y ont consacré des articles, de La Croix à Famille Chrétienne. (Le communiqué du Vatican est disponible dans la Salle de Presse du Saint-Siège, ou sur le site de Radio Vatican, avec une petite analyse en prime).

Du côté des blogs, L’Osservatore Gabbiano propose de voir cet épisode sous l’angle de la parabole du fils prodigue ; voilà une belle explication, qui nous incite à nous interroge sur l’accueil que nous faisons à ces frères… Plus rationnel, Patrice de Plunkett pose quant à lui la question qui fâche : celle de la duplicité des traditionnalistes qui font la jolie figure au Vatican pendant qu’ils critiquent le pape qui participera à la prochaine rencontre d’Assise ! Et d’ailleurs, c’est un dossier qui ne laisse pas de marbre du côté des tradis, à voir comment les disciples de Mgr Lefebvre sont divisés sur le sujet. Il y a ceux qui y voient une « foire des religions » (le n°2 de la fraternité Saint Pie X en France quand même) ou ceux qui osent une vision plus positive (l’abbé Guillaume de Tanoüarn par exemple. Le blogueur Pneumatis, lui, est carrément favorable à cette rencontre, et il l’écrit dans son blog. Allez lire le billet, ça fait du bien !

Mais l’Eglise, ce n’est pas que cela. C’est aussi une ouverture sur l’avenir. Philipe Clanché, sur le site de Témoignage Chrétien, nous offre une très belle recension du livre de Michel Rondet, L’Esprit, espérance d’une Église en crise. Une vision positive de l’Eglise, plutôt que les conflits et la division, ça fait du bien, et on est preneurs… Parce que du côté des persécutions, en revanche, ça ne se calme pas ! Lundi, une rencontre de l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe se déroulait à Rome, sur le thème des violences antichrétiennes. Et on apprenait que l’Europe n’était pas épargnée. Radio Vatican a relayé l’information, y consacrant même le gros plan de mercredi soir. Le site des évêques belges a lui aussi retransmis quelques informations sur cette rencontre (et en anglais, il y a Reuters). Allez les consulter pour plus de détails sur la christianophobie ambiante ! Et puis comment ne pas citer le dossier de La Matinale Chrétienne de La Vie d’aujourd’hui, sur les liberté religieuses dans le monde !

Et pour finir, l’Eglise, il en est également question dans le livre « Les disciples », une BD tirée des BDdudimanche d’Edmond Prochain et mise en images par Elvine. Bien entendu, Edmond a posté un billet sur son blog pour en faire la pub, suivi par François Bessonnet, sur le blog Au large. On trouve sur ce billet une interview BD d’Edmond et d’Elvine, réalisée Gilles Donada pour Le Pèlerin. C’est un format très sympa, c’est marrant et profond à la fois… Je ne peux que vous inciter à aller voir cette petite vidéo (www.pelerin.info) pour vous faire votre idée sur ce livre.

Bonus track : les liens que j’ai aimé sur le 11 septembre :

-         Médiation de l’évêque de New-York sur le 12 septembre !

-         Une réflexion de Mgr Riocreux, qui a vécu 3 ans aux Etats-Unis.

-         Les réflexions des blogueurs du Temps d’y penser, multiples et diverses (pour ne pas dire que tout le monde ne pense pas de la même façon !)

-         Le 11 Septembre vu du Canada !

-         Les conséquences de la politique américaine suite au 11 septembre.

-         La foi qui était présente à Ground Zero, par Henrik Lindell.

-         Le 11 septembre ou « l’échec de Dieu ? », par le père Gaignet.

-         Un gros dossier dans La Croix, avec, entre autres, la lettre du pape à l’archevêque de New-York (en intégralité chez le Swiss Romain, qui se prépare à partir quelques années aux USA).

-         Ground Zero, « symbole de la grandeur éternelle et invincible des Etats-Unis » pour Pierre de Charentenay.

-         Et puis mon billet à moi (autopromo).

Extra Bonus Track :Foi chrétienne et Rugby :

-         Une petite théologie du Rugby chez le père Chautard

-         Une interview de Thierry Dusautoir dans Pèlerin de ce jeudi, sur les valeurs humanistes du Rugby !

Les français du Saint-Siège (et quelques statistiques)

21 février 2011 3 commentaires

Le Cardinal Jean-Louis Tauran

Cette semaine, pas grand-chose de nouveau au Vatican (enfin, si, un français vient de devenir cardinal protodiacre, mais c’est plus bas…). Alors du coup, je profite de la publication ce samedi matin de l’annuaire pontifical pour vous en parler un peu. Présenté au pape samedi, il donne des statistiques sur l’évolution de la présence catholique dans le monde. On y apprend que le nombre des catholiques a augmenté de 1,3% dans le monde, soit quinze millions de plus en 2009 par rapport à 2008. 49,4% des catholiques vivent sur le continent américain.

En bref, quelques chiffres : il y a plus de prêtres en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, mais une baisse du nombre de ces derniers en Europe, en Océanie et en Amérique du Nord. Il y a environ 5000 prêtres de plus en 2009 qu’en 2000, soit 410.000 dans le monde. En ce qui concerne les religieuses, la crise demeure : leur nombre a chuté d’environ 10 000 de 2008 à 2009.

Des statistiques pour la France aussi

Le Guide 2011 de l’Eglise de France vient lui aussi de paraître. Avec là encore son lot de statistiques. Là encore, elles sont fondées sur les données de 2009, car il faut le temps de les analyser… En France, il y a plus de chiffres à la baisse : 316.286 baptêmes, soit 18.378 de moins en 2009 qu’en 2008 (quand même quasiment 6 %), 2027 confirmations en moins (45.037 en tout), etsurtout 10.900 mariage de moins en un an (il y en a eu 77.664 en 2009 contre 88.564 en 2008).

Du côté des hausses, 85 diacres permanents en plus (2 335) et le denier de l’Eglise, qui a augmenté de moins d’1% (soit moins que le coût de la vie, qui a progressé de 4 % sur la même période).

Et puis un chiffre qui se maintient, celui de la présence française au Vatican…

La présence française au Vatican

Dire combien de français travaillent au Vatican est une gageure, et je vous avoue que je suis incapable de répondre précisément à cette question. Car les services du Saint-Siège sont assez indépendant les uns des autres, et il n’y a pas, à ma connaissance de statistiques de ce genre (peut-être au niveau de l’APSA, qui gère les salaires et les embauches, mais je ne pense pas qu’ils produisent ce genre de statistiques). En outre, c’est plutôt par compétence linguistique qu’on classifie les gens. Et comment comptabilise-t-on quelqu’un qui possède un passeport diplomatique du Saint-Siège ? Français, résident du Vatican ? Vous voyez, c’est très compliqué.

En revanche. Je vous propose de nous arrêter sur les hommes qui ont des responsabilités fortes. Le seul cardinal français encore actif est le cardinal Jean-Louis Tauran. Il est président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux. C’est un homme fort du Vatican, car il a été pendant 12 ans secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les États à la Secrétairerie d’État. A ce poste, il était numéro 3 de la Secrétairie d’Etat, le plus gros service du Vatican, et cette fonction est celle de ministre des affaires étrangères du Saint-Siège. Un rôle important donc. Il a notamment couvert les guerres d’Irak, les attentats du 11 septembre… Malade, il a été déchargé de ses fonctions pour être archiviste et bibliothécaire du Vatican, mais en 2008, Benoît XVI l’a rappelé pour prendre la tête du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux. Au vu de ce qui se passe actuellement dans le monde, c’est un poste de confiance, et toute la diplomatie de cet homme très simple et très humble est très utile à sa mission.

Et puis, petit ajout de dernière minute : on a appris aujourd’hui, lors d’un consistoire spécial (une rencontre des cardinaux), que 6 cardinaux étaient en quelque sorte promu du rang de cardinal-diacre au rang de cardinal-prêtre, et que de ce fait, le nuveau cardinal protodiacre était le cardinal Tauran. Le rôle du cardinal protodiacre est d’annoncer au monde le nom du nouveau pape. C’est lui qui proclame le « Habemus papam ». Et c’est donc le cardinal Tauran qui devrait le faire lors du prochain conclave… (cf. le site de Radio Vatican qui donne des informations complémentaires).

1 cardinal et 3 archevêques français au Saint-Siège

Eh bien le successeur du Cardinal Tauran est lui aussi français. Enfin, corse, mais on ne va pas chipoter ! C’est Mgr Dominique Mamberti. Comme le cardinal Tauran quand il occupait cette fonction, Mgr Mamberti est hyper discret… On ne l’entend quasiment jamais, et on le voit très peu également. En fait, il travaille pour le Cardinal Bertone, qui lui, comme secrétaire d’Etat, numéro 2 du Saint-Siège, a une véritable activité publique.

Et puis deux autres français sont numéro 2 de dicastères. Mgr Jean-Louis Bruguès, qui est secrétaire de la Congrégation pour l’Education catholique, et Mgr Jean Lafitte, qui est secrétaire du Conseil Pontifical pour la Famille. On peut cite aussi le Père Ardura, qui est président du Comité Pontifical des Sciences Historiques. Il était auparavant secrétaire du Conseil Pontifical pour la culture.

Des représentants français à Rome

Bien sûr, il y a des employés du Saint-Siège qui « montent » si l’on peut dire. Le père Jean-Marie Laurent par exemple, qui, en plus d’être recteur de Saint Nicolas de Lorrains, l’une des cinq églises française de Rome, est le responsable de l’organisation du « parvis des gentils », cette entité du Conseil Pontifical pour la culture qui va dialoguer avec les non-croyants. Et puis il y a le responsable de la section jeune du Conseil Pontifical pour les laïcs, le père Eric Jacquinet, qui s’occupe des JMJ notamment. Mgr Pascal Ide, chef de bureau en charge des universités catholiques du monde (il y en a près de 4000 quand même)…

En dehors du Saint-Siège de manière directe, il y a aussi le nouveau recteur de l’Université Pontificale Grégorienne, le père François-Xavier Dumortier. La Grégorienne, même si son statut est contesté aujourd’hui, reste l’Université la plus prestigieuse de l’Eglise, avec un tiers des évêques du monde qui y est passé… Le frère Bruno Cadoré vient également d’être élu, il y a quelques mois, comme Maître de l’Ordre des dominicains. Encore un français qui réside maintenant à Rome et qui représente l’hexagone dans la ville éternelle.

Et puis il y a les retraités. Le cardinal Roge Etchegaray, qui est vice doyen du Sacré collège, et donc, dans l’ordre protocolaire le n° 4 dans l’ordre de succession papale. Si le pape et les cardinaux Bertone et Sodanao meurent ensemble, c’est lui sui sera en charge de l’Eglise le temps de l’élection d’un nouveau pape ! Et pour finir, le cardinal Paul Poupard, qui malgré ses 80 ans, reste très actif en voyageant beaucoup et en étant encore consulté à Rome.

Voilà les « forces françaises romaines » de l’Eglise.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés