Archive

Posts Tagged ‘Allemagne’

Revue de Presse : Benoît, Marc, Nicolas, Edmond, David, Thomas et Benjamin…

28 septembre 2011 6 commentaires

« Dans la riche Allemagne, que l’Eglise se fasse pauvre » ! C’est le titre d’un billet de Sandro Magister commentant le voyage de Benoît XVI en Allemagne. Le vaticaniste pointe notamment l’importance donnée par le pape  à  « l’idéal d’une Église pauvre en structures, en richesses, en pouvoir » tout en rappelant « la nécessité d’une forte « présence publique » de cette même Église ». Un diagnostic partagé par Frédéric Mounier sur son blog, quand il parle des « remèdes du bon Doktor Ratzinger ». Le journaliste partageait ces mêmes conclusions avec les lecteurs de La Croix de lundi, dans un article qui est revenu sur tous les événements du voyage du pape. Si vous n’avez pas pu suivre toutes les déclarations du pape, Mgr Giraud, l’évêque présent sur Twitter, Google + et Facebook, vous offre dans son diaire, un florilège des paroles de Benoît XVI en Allemagne (remontez à jeudi dernier).

Les magazines chrétiens parlent eux aussi de cette visite du pape dans son pays natal. Témoignage Chrétien, propose aussi une sélection de petites citations du pape. Jean Mercier, de La Vie, a suivi le voyage et nous dresse son bilan, aux pages 30 et 31 du magazine, ou sur internet. Il partage les analyses de ses confrères Sandro Magister et Frédéric Mounier, ajoutant la composante œcuménique dans l’équation.  Famille Chrétienne consacre d’ailleurs dans l’édition de cette semaine un article à « l’œcuménisme  de Benoît XVI » ! Une dimension que Benoît XVI lui-même a soulignée lors de l’audience de ce mercredi, à Rome, place St Pierre. Le compte rendu de ce discours est à lire dans le blog du VIS, le Vatican Information Service. Pour le texte intégral du pape (ou pour une autre analyse), je vous renvoie à l’agence Zenit ! A propos de ce dialogue entre chrétiens, Radio Vatican nous signale que le pape rencontrera un émissaire du patriarcat de Moscou ce jeudi

Deux petits mots sur ce voyage encore. L’un pour souligner l’analyse du discours du pape au Bundestag par Nicolas Mathey, sur le blog Thomas More. Une analyse fouillée qui montre la continuité de la pensée de Benoît XVI sur ce sujet (on aurait souhaité une analyse prenant en compte les discours des Bernardins et celui de Westminster, mais je chipote et j’ai été trop fainéant occupé pour le faire). Le second billet que je voudrais citer est de Marc Favreau et revient sur la manière dont les médias traitent de ce qui a trait au pape… Ce n’est pas particulièrement lié au voyage en Allemagne, mais le blogueur, citant les conseils pleins de mauvaise foi d’un journaliste anglais à ses confrères pour parler du pape, nous offre un billet vraiment mordant. A lire pour se détendre et rire un bon coup !

Et comme nous sommes sur le blog de Marc, remontons à son article de vendredi dernier, qui a été publié dans La Croix du week-end. L’auteur s’interroge : « Le débat est-il encore possible dans l’Eglise ? ». Il donne son point de vue, en invitant les institutions ecclésiales à plus d’audace, parlant de ce débat comme d’un « acte spirituel ». Une parole en syntonie avec ce que Benoît XVI a proposé aux catholiques allemands. Si le débat s’est poursuivi dans les commentaires,  il y a fort à parier que le propos de l’auteur était aussi conditionné par son point de vue sur la réintégration des intégristes, dont il parle dans le billet suivant sur son blog, en critiquant ces derniers qui eux se refusent au dialogue (surtout avec les autres religions).

A ce sujet, je vous renvoie vers l’expérience de Nicolas Mathey (je n’y peux rien si ce sont les mêmes qui publient beaucoup d’articles – même qu’il vient d’ouvrir un second blog) dont il témoigne sur son blog, à propos des différences de rite dans la liturgie.

Et puis, pour donner une réponse plus informatique à Marc Favreau à propos du dialogue dans l’Eglise, Jocelyn Girard nous propose une belle image sur son blog, pour exprimer notre attachement à Dieu ! Je ne vous en dis pas plus et vous invite vraiment à aller lire son petit billet intitulé « l’Evangile en mode WIFI ».

Restons dans le même thème de la rencontre, et mettons nous en route vers Assise. La rencontre entre les leaders des différentes religions aura lieu le 27 octobre prochain.  Le magazine Prier propose plus de 10 pages sur « l’Esprit d’Assise », tandis que Panorama nous propose ce mois-ci de « faire vivre » cet Esprit ! Benoît XVI participera à cette rencontre, et les intégristes ont largement critiqué (pour rester poli) ce choix du pape. Le blog de l’Eglise Catholique Suisse (Des cathos sur la toile) nous signale une réponse adressée aux lefèvristes par le Cardinal Turkson à ce sujet. Une mise au point nécessaire.

D’ailleurs,  j’ai une proposition à faire aux intégristes qui critiquent le pape sur ce sujet : c’est de porter leurs attaques sur des sujets plus important, comme ce changement qui est intervenu à la BBC, où l’on ne donnera plus les dates en précisant « avant Jésus-Christ » ou « après Jésus-Christ », mais en disant « avant l’ère commune » ou « de l’ère commune ». Edmond Prochain, à la suite d’Henry le Barde, n’a pas résisté à la tentation de démonter cette stupide réforme  (ainsi que d’autres incongruités britanniques, dont même le blog « techno » du Monde avait parlé).

Et puis, en parcourant ce billet d’Edmond, mon œil a été subrepticement attiré sur la droite de l’écran, ou deux petites images colorés sont venues trouver place : les deux livres dont Edmond est co-auteur : Les disciples, et le Dico Catho (pour les présentations, c’est Edmond qui s’y colle : on n’est jamais mieux servi que par soi-même !) Ce dernier est un ouvrage disponible dans toutes les bonnes librairies (et même les moins bonnes), et qui a vraiment sa place dans votre bibliothèque. Selon le père David Lerouge, c’est un ouvrage « fidèle mais bien donné, bien tourné, bien écrit… et qui donne du goût ». Vous voyez, on peut être blogueur et aimer les livres, jusqu’au point d’en écrire. D’ailleurs, le livre le plus imprimé au monde est lui-aussi disponible sur internet. Et pas n’importe quelle version de ce livre. Le Monde des religions nous dit que c’est « La Bible la plus vieille du monde » qui a été mise en ligne sur le site de l’Israel Museum de Jérusalem. Il s’agit en fait de certains manuscrits de Qumran, des parchemins datant des premières années de l’ère commune (cf. ci-dessus, merci la BBC !) et découverts dans les années 40 (du siècle passé).

Et toujours à propos de livres, ce n’est certes pas Sylvain Brison ou David Lerouge qui me contrediront en disant que c’est bien d’en lire, surtout s’il s’agit du leur (mais chut, le livre ne sort que le 3 novembre). On comprend maintenant que David se soit fait discret sur la toile ces derniers temps, comme il le déplore lui-même !

Et puis, comme nous sommes dans la pub, devinez qui va aller chanter devant le pape d’ici quelques jours (le 15 octobre prochain), en conclusion d’un congrès sur la nouvelle évangélisation… Il y aura Andréa Boccelli, et… Glorious ! Sur le compte Facebook de Benjamin Pouzin, 120 personnes ont cliqué sur le bouton « j’aime » en dessous de cette nouvelle. Et l’information n’est pas passée inaperçue, car le Progrès, le journal de Lyon, en a fait un article… Allez, pour finir, si vous ne connaissez pas Glorious (est-ce seulement possible ?), un petit lien vers leur site et vers une interview de Benjamin durant les JMJ de Madrid (au milieu du JT des JMJ) pour découvrir le sens de la pop-louange !

Bonus links :

Revue de Presse : Le pape en Allemagne, les familles, peine de mort, économie et politique vaticane !

22 septembre 2011 2 commentaires

Photo prise par Antoine Marie Izoard, à Berlin

Le pape est en Allemagne, et tant internet que la presse se font largement l’écho de ces 4 jours intenses pour Benoît XVI. Il suffit de regarder son programme (qu’on trouve sur le site internet du Vatican) pour découvrir qu’il fera 17 discours durant ces 4 jours. Un voyage qui ne semble pas évident, à lire tous les commentateurs et experts du Vatican. De La Croix qui titre « Le défi allemand de Benoît XVI » à Sandro Magister, journaliste italien spécialisé dans l’actu du Vatican et qui parle de l’Allemagne comme un « désert de la foi », car « Moins de la moitié de la population, 47 %, affirme croire en Dieu ». Dans le Magazine Pèlerin, le constat est identique : depuis 1990, « beaucoup de gens ont quitté l’Église. Avec l’arrivée de la société de consommation, l’hostilité à la foi s’est muée en indifférence, en ignorance », regrette le P. Peter Matheis. C’est à lire aux pages 18-19 du magazine de cette semaine.

Pour le pape qui cherche à réconcilier les hommes avec Dieu, il y a donc lors de ce voyage un vrai défi. Le « Wir sind Papst » de 2005 (qui s’affiche en grand sur l’immeuble du Bild à Berlin en ces jours de voyage), a laissé place au mouvement « Wir sind Kirche ». Jean-Marie Guénois, sur son blog dans les pages internet du Figaro, présente ce mouvement comme une « culture catholique tout à fait particulière, proche du protestantisme en fait »… Jean Mercier, dans le dossier spécial de La Vie de cette semaine (et sur Internet), cite lui aussi, ce mouvement de « catholiques critiques » envers l’Eglise, tout comme Philippe Clanché qui, sur le site de Témoignage Chrétien, liste d’autres problème que l’Eglise en Allemagne doit affronter. La Matinale chrétienne de La Vie propose  ce jeudi un tour d’horizon très instructif des articles sur le sujet dans la presse internationale.

Benoît XVI, quand à lui, est confiant. Pour expliquer les raisons de la troisième visite dans son pays natal, le pape a accordé une interview à la télévision allemande, où il pointe entre autres l’aspect œcuménique du déplacement (une analyse de ce message est disponible sur le site internet de Radio Vatican).

Stéphanie Le Bars, du Monde, souligne dans les pages du journal l’opposition entre « les valeurs fondamentales du catholicisme » et les « appels à l’évolution qui s’expriment au sein des Eglises ». Sur son blog, elle mentionne la rencontre du pape avec le parlement allemand, citant le rapport décomplexé d’Angela Merkel, protestante, avec le pape, qu’elle accueille à Berlin mais dont elle avait critiqué l’action lors de la réintégration de Mgr Williamson, l’évêque intégriste accusé de négationnisme.

Pour suivre le voyage, comme toujours, vous avez la chaine télévisée KTO, ou alors, sur internet, le player de Radio Vatican, qui reprend toutes les rencontres publiques du pape !

En marge de la visite du pape en Allemagne, La Vie publie 2 articles sur la bière cette semaine : Bocks en stock et La bière, entre ambre et lumière. S’agit-il d’une dédicace spéciale #FASM ?

Sinon, vous savez que l’année 2010-2011 était consacrée, par les évêques français, à la question de la famille. Un blog a même été ouvert sur le site de la Conférence des évêques de France. Et pour conclure cette année, un colloque aura lieu à Paris les 1er et 2 octobre prochain. Pour le préparer, l’équipe du Jour du Seigneur a invité divers blogueurs à prendre la parole sur ce sujet. Incarnare, Henry le barde, Skeepy Gourou, Edmond Prochain, et prochainement même « l’avorton que je suis » (1 Co 15,8). Des billets à la fois écrit avec beaucoup d’humour, mais avec chaque fois un point précis à étudier : l’infidélité, l’engagement, la solidarité… N’hésitez pas à aller y faire un tour.

Et puis, chers lecteurs,  une petite devinette pour vous ? Elle est proposée par Bernard Lecomte, sur son blog. « Quel responsable politique, la semaine dernière, a invité les « hommes de religion » à « aider les gouvernements européens » face à la crise ? Qui a dit :« La base de notre coexistence, c’est la déclaration des droits de l’homme : les hommes de religion doivent aussi intervenir quand ces droits sont violés. (…) Les religions enseignent à regarder ce qui nous unit et pour cela, elles auront un rôle toujours plus important. (…) Sans la religion, nous risquerions d’oublier le véritable sens de la vie. » ». Il s’agit… d’Angela Merkel.

Et en France aussi, les cathos se posent des questions sur leur engagement politique. Pour preuve, un billet d’Amblonyx Cinereus, sur le blog du Temps d’y penser. Il propose une réflexion autour du clivage “catho-de-gauche” et des “catho-de-droite”, avec comme conclusion l’injonction au témoignage de notre foi de manière intégrale. Un engagement dont Denis Vienot témoigne en acceptant de devenir Secrétaire Général de Justice et Paix – France. Il explique sur le site des évêques de France que ce qui le guide, « c’est la Charité politique ».

Une charité qui a fait défaut à Barack Obama, taclé ce matin sur les réseaux sociaux par des internautes mécontent de sa non-intervention pour accorder la grâce à Troy Davis, qui a été exécuté cette nuit aux Etats-Unis. L’abbé Grosjean déclarait sur Twitter « Obama nous a refait le coup de Pilate. Décevant pour un prix nobel de la paix, adepte du « yes we can » », tandis que sur Facebook, c’est Jonathan Leidner, un étudiant en droit, qui écrivait : « RIP Troy Davis. Coup de pied au cul du Prix Nobel de la Paix Obama ». Sur le sujet, allez consulter l’article très complet de Nicolas Mathey, sur le blog Thomas More, ou le billet d’Henrik Lindell, qui parle de « scandale » sur le blog Dieu-et-moi.

Et pour finir, une fois de plus, on a parlé politique et économie dans les médias chrétiens cette semaine.L’économie d’abord, avec Anne Ponce qui, dans l’éditorial du Pèlerin nous annonce que les chrétiens « plaident en faveur de… l’impôt ! », et ce parce que, « Au nom de leur foi, les chrétiens s’engagent pour plus de justice fiscale ». C’est à lire dans le magazine de cette semaine, où à écouter sur le net (La Vie aussi en parle)Un thème repris par Jocelyn Girard, sur le Blog « Culture et foi », où l’auteur nous annonce que « La révolution pourrait venir des riches ! ».

Côté politique, on se dirige vers Rome pour une fois. Avec un billet de Frédéric Mounier, sur son blog, intitulé : « Qui gouverne le Vatican ? les Italiens ». Hans Küng, le théologien contestataire, parle quant à lui, à propos de Benoît  XVI et de sa politique, de « Poutinisation ». A lire dans la Matinale chrétienne de La Vie de mardi !

Et comme nous sommes au Vatican, restons-y avec deux articles. L’un sur les finances du Saint-Siège, par Sandro Magister, et l’autre qui part des options politiques prises par le pape autour de la réintégration des intégristes. C’est un billet d’Isabelle de Gaulmyn, qu’on a toujours autant de plaisir à lire, car elle en revient finalement à notre comportement, mêlant habilement l’universel et le particulier.

J’ai aussi aimé cette semaine :

-         « Il y a les artisans de paix… et les autres » de Pneumatis

-         Le pape qui fait du people !

-         L’histoire de la culture pour les nuls (ou presque)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés