Archive

Posts Tagged ‘2012’

Revue de Presse : 2012, pensée sociale, Jeanne, formation, vie sexuelle,…

5 janvier 2012 2 commentaires

C’est le début d’année, et comme ailleurs, le net n’échappe pas à la période des vœux… Il y en a eu pour Noël, et il y a ceux pour la nouvelle année ! Pourtant, dans le climat actuel de crise et de morosité ambiante, ce n’est pas évident de « bonnannéebonnsantésurtoulasanté-iser » sans avoir l’air fade, comme le dit David Lerouge. Il nous partage notamment dans son billet un texte reçu qui lui souhaite de faire la volonté de Dieu en 2012 ! Voilà un beau défi, toujours à renouveler ! Jean-Baptiste Maillard, sur le Blog « Etancher ma soif », nous dresse une liste comprenant rencontres, pardon, ouverture aux autres, repos, méditations, et j’en passe. C’est presque plus une prière que des vœux d’ailleurs. Et dans le domaine, le père Xavier Cormary y va franco, en adressant directement à Dieu des demandes pour les hommes au cours de cette nouvelle année ! Une belle prière, que je vous invite à reprendre ! Et sinon, vous avez les versions du père Gaignet, plus légères dans le style, mais tout aussi pleines de souhaits et de profondeur, quand il nous transmet une recette de « bonheur et sérénité » pour l’année ou lorsqu’il nous invite à réfléchir au temps que nous consacrons à Dieu dans la prière au cours de nos journées et dans notre vie.

Voilà pour les prêtres et blogueurs (même si toutes et tous l’ont fait, j’ai dû choisir, désolé) ! Les journalistes ne sont pas en reste. Isabelle de Gaulmyn, sur son blog, souhaite que 2012, avec son lot d’élections, soit l’ « année de la vérité », et elle convoque rien moins que Benoît XVI pour nous dire ce qu’est cette vérité ! Pour Anne Ponce, dans l’éditorial du Pèlerin de cette semaine, 2012 sera une année « olympique et politique », mais aussi économique et médiatique ! Des vœux à lire (ou à écouter) dans le numéro de cette semaine, car derrière ces réalité qui peuvent nous paraître lointaine se cachent aussi des enjeux pour notre vie quotidienne ! Aymeric Pourbaix dresse le programme qui attend Famille Chrétienne tout au long de l’année 2012, en mettant en lumière quelques thèmes phares de l’année à venir : transmission, éducation, élections. Et remarquant qu’USA Today avait nommé le pape homme de l’année 2011, il se demande si Benoît XVI, avec sa confiance en l’avenir, ne pourrait pas aussi être « l’homme de l’année 2012 ».

Et je termine cette litanie de vœux avec deux contributions particulières, qui sortent du lot : Etienne Séguier, en ce début d’année, nous propose de dessiner plutôt que de formuler de bonnes résolutions. Jérôme Anciberro,  dans l’éditorial de Témoignage Chrétien, s’interroge en ce début d’année sur notre style de vie : « L’avenir est sombre, les chiffres plongent et le ciel semble vouloir s’obscurcir en 2012. Pour autant, est-ce notre vie qui est en jeu dans l’année qui s’annonce ou… notre style de vie ? ». Je vous laisse, là aussi, découvrir les propositions et vœux qu’il formule pour cette année qui s’ouvre.

Avec les échéances électorales qui approchent en cette année, la doctrine sociale de l’Eglise sera certainement fortement sollicitée par les uns et les autres. Pour aider à y réfléchir, outre les parcours de formation organisés çà (à Versailles, ça commence ce soir) et , les blogs et magazines offrent aussi quelques propositions. Je vous renvoie aux page 10 à 13 de Famille Chrétienne de cette semaine pour les revues, mais vous trouverez quelques articles dans presque toutes les publications. Pour les blogs, il y a par exemple, les réflexions du père Hubert Vallet pour préparer les élections. Le dernier billet s’attache à la famille et à l’éducation, dans la lumière de Vatican II. Si vous êtes plus branché politique, Charles Vaugirard vous propose de découvrir, à travers une série en cours sur son blog, la Démocratie Chrétienne.  Les deux premiers billets la définissent et nous en présentent les origines. C’est fouillé, avec une belle mise en perspective historique ! Valérie Barbe, sur son blog Jonastree, nous propose sa réflexion à propos de l’augmentation de la TVA, et elle mêle à juste titre la « solidarité » mise en avant par l’état avec l’ « option préférentielle pour le pauvres ». Un billet court et concis ! Tout ce qu’on aime ! Concernant la démocratie, ou plutôt un déni de démocratie, je vous invite vraiment à lire et à relayer les infos de Bernard Lecomte concernant le rapport sur le financement des syndicats (un billet plus ancien ici) : un député doit tout simplement attendre 30 ans pour parler de son rapport ! C’est ce qui s’appelle enterrer un dossier ça ! Et ça se passe en France, le pays qui va libérer les peuples oppressés et leur apporter la démocratie !

Mais je m’égare. Il y a presque pire. Une catégorie sociale va bientôt travailler plus dans l’indifférence générale… Frédéric Mounier, dans La Croix de mardi, nous apprend que le Vatican réfléchi pour faire passer l’âge de la retraite des évêques de 75 à 78 ans ! Mais que font les syndicats ?

Et puis, des évêques à l’évêque de Rome (qui lui a largement dépassé les 75 ou 78 ans !), il n’y qu’un pas. Hier, lors de l’audience générale, Benoît XVI a mis en lumière le lien profond qui unit la naissance du Seigneur et sa manifestation fêtée à l’Epiphanie. C’est à regarder sur H2Onews, sur le Canal Youtube du Vatican ou à lire et écouter sur Radio Vatican. Maintenant, si vous voulez plus de détails sur cette fête de l’Epiphanie, allez faire un saut sur le blog d’Hermas. Les origines de la fête sont détaillées, la question des mages abordée sans faux semblants. Bref (le mot à la mode), une belle petite intro !

L’Epiphanie, qui sera célébrée le 8 janvier en France, est normalement placée le 6 janvier dans le calendrier romain. C’est à cette date que débuteront les festivités pour le 600ème anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc ! Elles sont organisées par le diocèse de Saint-Dié, dans le Vosges. Ce dernier propose plusieurs manifestations, un message de Mgr Mathieu et surtout quelques fiches pour vivre le carême autour de la figure Jeanne d’Arc. « Comment sommes-nous témoins de paix aujourd’hui ? », « Comment, grâce à Jésus, les oppositions, les conflits trouvent-ils une issue ? », voilà deux des cinq thèmes proposés à notre méditation pour le carême. Ces fiches sont malheureusement payantes. Mais si vous êtes intéressés, sachez que ça existe !

Sur Jeanne d’Arc toujours, je vous cite cet extrait de l’éditorial de Gérard Leclerc dans le numéro de la semaine dernière de France Catholique : « Sa dimension indiscutablement politique est inséparable de sa sainteté qui est éclatante. Les minutes de son procès nous la font connaître dans sa fraîcheur native et sa bouleversante vérité ». Et Gérard Leclerc a poursuivi cette semaine, sur Radio Notre Dame, à travers une chronique qu’il met en ligne sur le site de France Catholique, et où il déclare Jeanne d’Arc « patrimoine mondial de l’humanité ». Pour en terminer avec la sainte de Domrémy (pour aujourd’hui, car on risque d’en reparler un de ces jours), une vidéo de l’abbé Grosjean sur Padreblog à propos de Jeanne ! 3 minutes pour convaincre, et ça marche !

Quittons Jeanne, mais restons dans le domaine de la défense de la foi, avec L’invisible du mois de janvier qui propose deux pages de débat autour de la question : « La foi : un pari ou un acte raisonnable ? » (p. 8-9) ; la discussion à lieu entre Lili Sans-Gêne et Mgr Léonard, où le philosophe qu’est l’archevêque de Malines-Bruxelles se plaît à citer régulièrement Pascal ! Et puis, de philo, il en est question aussi sur le blog d’Amblonyx, carnet2 route.eu, où le jeune blogueur réfléchit, suite à des souvenirs de cours de philo, sur la faiblesse et sur la force ! C’est court, ça se lit bien, et ça donne à réfléchir.

Dans le style moins court et plus ardu, mais hyper intéressant, le billet de Pneumatis sur Jonas ! On y apprend quantité de choses sur le baptême, l’Esprit Saint, … le tout lié aux découvertes et “révélations”, que le blogueur nous partage. Et pour continuer dans l’exégèse, le figaro nous invitait la semaine dernière, de Nöel au 2 janvier, « sur les traces de Jésus ». Si vous arrivez à trouver les numéros, même l’un ou l’autre, n’hésitez pas à les lire. Sinon, il reste l’abonnement (5 € / mois, sans engagement) sur le site internet du journal…

Je l’ai déjà mentionné plus haut, Famille chrétienne propose cette semaine un dossier sur la transmission. A lire, et pourquoi pas, à utiliser dans un débat en famille ou entre amis. Le Pèlerin n’est pas en reste, lui qui titre en première page cette semaine : « Comment aider nos enfants à trouver leur voie ». De quoi lire en perspective autour des questions d’éducations.

Changement de sujet avec les chrétiens persécutés dans le monde. C’est La Vie qui nous en parle, que ce soit dans l’édito de Jean-Pierre Denis, où le directeur de la rédaction revient sur le Noël sanglant des chrétiens nigérians. « Ces violences antichrétiennes sont foncièrement antireligieuses », écrit-il, avant de poursuivre en expliquant que « c’est un phénomène assez nouveau, une sorte de mutation du virus. Ceux qui tuent au Nigeria ne respectent pas la foi, ils la méprisent ». Toujours sur le sujet, Natalia Trouiller nous informait mercredi, dans la Matinale Chrétienne, de la publication d’un « index mondial de persécution des chrétiens dans le monde ». On trouvera d’autres informations dans l’article « Violent regain antichrétien » d’Henrik Lindell, à la page 20 du magazine.

Trois petits points pour finir. France 2 a diffusé le 29 décembre, dans le journal de 20 h, une enquête que les cathos qui osent affirmer leur foi. Le reportage, où l’on voit le groupe de pop-louange Aquero, est disponible sur leur site. Et ces jeunes ne sont pas les seuls à avoir du succès. Certains prêtres (il n’y a pas que les chanteurs !), en ont aussi : c’est le cas du père Michel-Marie Zanotti-Sorkine dont Céline Hoyeau dresse un portrait dans La Croix d’aujourd’hui. Je vous invite surtout à aller découvrir son site internet, www.delamoureneclats.fr, où vous pouvez retrouver toute la verve du curé marseillais ! Dernier point pour souligner deux personnes qui ont aussi beaucoup de verve, même si on est plus habitué à les lire qu’à les entendre. Il s’agit de Jean-Baptiste Maillard et Edmond Prochain, qui ont droit à un article dans France Catholique (le magazine sortira la semaine prochaine, mais les articles sont déjà disponibles sur le site internet du journal (ici et ) !

En bref :

  • Taizé : Autour du 31 décembre et du 1er janvier, la rencontre européenne de Taizé a eu lieu à Berlin. Quelques infos chez Denis Chautard et bien entendu sur le site de Taizé.
  • Suivez le guide, vous connaissez ? L’émission réalisée par deux journalistes de Radio Jerico, à Metz, est rediffusée sur Radio Notre Dame, et autres radios de la COFRAC. Eh bien Romann et Thierry sont actuellement au Niger, et ils nous proposent de partager leur voyage sur un blog slgniger.blogspot.com ou sur la page Facebook « Suivez le guide ».
  • Un concours pour aider le pape à moins polluer, ça vous intéresse ? Si oui, allez jeter un œil sur l’article de La Croix.
  • Le jeu de la semaine, sur Twitter c’est #DescribeYourSexLifeWithAMovieTitle (littéralement « décrivez votre vie sexuelle avec un titre de film »). Plus d’infos et quelques idées sur le blog d’Incarnare ! Comme quoi, la théologie du Corps mène à tout !

Bonne année ! et 1366 x 768 !

1 janvier 2012 6 commentaires

C’est le 1er janvier, solennité de Saint Marie Mère de Dieu et journée mondiale de la paix. Dans la foulée de la fête de Noël (cf. le billet d’hier), je vous souhaite de vivre de la vie que le Christ est venue nous apporter.

  • Pour notre monde, je souhaite un peu plus (et même beaucoup plus) de paix.
  • Pour vous qui me lisez, je vous souhaite du courage pour continuer à me supporter.
  • A mes confrères prêtres (j’allais dire évêques, mais il faudrait que j’enlève le terme confrère alors – pas grave, aux évêques aussi donc) je souhaite d’être témoins de l’amour de Dieu pour notre monde (missionnaires quoi).
  • A tous les chrétiens, je souhaite d’entrer avec ferveur dans l’année de la foi promulguée par Benoît XVI et qui débutera le 11 octobre !
  • A tous les hommes de bonne volonté (#syndrôme JeanXXIIIesque), je ne peux que leur souhaiter de vivre selon leur coeur, en s’ouvrant toujours plus aux autres et à celui qui est tout autre tout en étant comme nous (si vous ne comprenez pas ce que j’écris, ce n’est pas grave, vous avez l’année et même plus pour Le découvrir),…

Mais les débuts d’année, ce n’est pas que les souhaits, c’est aussi les bonnes résolutions. Et j’ai le plaisir de vous présenter la mienne : 1366 x 768 : la résolution de mon moniteur (vous comprenez maintenant : dans l’interface WordPress, j’écris 4 lignes, qui se transforment en 10 lorsdel a publication, car la fenêtre est moins large…) !
Et j’embraye en annonçant que malgré mes rêves, mes désirs d’avenir de changement, non, je ne succomberais pas une fois encore aux sirènes du consumérisme, et je ne changerai pas de PC (bon, si quelqu’un veut mon adresse pour m’envoyer un Macbook, on peut négocier) ! Voilà ma résolution pour 2012 ! M’engager à réduire ma consommation ! Par volonté écologique, pour préserver la planète, pour mettre enfin mes actes en adéquation avec ma volonté, et pour montrer que finalement, on n’a pas systématiquement besoin d’entrer dans une frénésie mercantile. Parce que, comme on le sait, l’essentiel est ailleurs !

 

Catégories:Actualité Tags:,

L’Eglise veut des indemnités pour la destruction du Christ dans "2012"

25 février 2010 Poster un commentaire

Le cinéma peut-il tout se permettre envers le chrétiens ? Ceux-ci doivent-ils tout accepter ? Une nouvelle polémique surgit, au Brésil !

L’Eglise veut des indemnités pour la destruction du Christ dans "2012"


RIO DE JANEIRO, 24 fév 2010 (AFP) – L’archidiocèse de Rio a demandé des dommages et intérêts à la société américaine de production Columbia Pictures pour avoir utilisé sans son autorisation des images de la célèbre statue du Christ qui surplombe la ville dans le film catastrophe "2012 la fin du monde".
"Les négociations ont commencé en décembre, un mois après le lancement du film. L’archidiocèse avait refusé l’utilisation de ce symbole religieux lors de la pré-production du film mais Columbia Pictures n’a pas respecté l’interdiction", a déclaré mercredi à l’AFP l’avocate de l’archidiocèse Claudine Dutra.
La bande annonce et l’affiche du film "2012", du réalisateur allemand Roland Emmerich, montrent la statue du Christ aux bras ouverts en train d’être détruite par un raz de marée.
"Beaucoup de fidèles se sont dits choqués et offensés par les images de destruction de ce sanctuaire que l’archidiocèse veut préserver. Nous voulons que Columbia Pictures déclare publiquement qu’elle n’avait pas l’intention d’offenser" les fidèles, a ajouté l’avocate.
"Nous sommes au début des négociations et ne connaissons pas le montant des indemnités qui dépendront d’une expertise.
L’archidiocèse ne fait jamais payer de droits d’utilisation d’images du Christ et les autorise dans 99% des cas mais dans ce cas précis, il avait refusé", a poursuivi Me Bruna.
Fabriquée en pierre et en ciment sur un piédestal de 8 mètres, la statue sur le mont Corcovado (710 m d’altitude) mesure 30 mètres de hauteur. Elle a été sculptée par Paul Landowski, un Français d’origine polonaise, et inaugurée en 1931.
Classé monument historique depuis 1973, le Corcovado est le lieu touristique le plus fréquenté de Rio avec 1,8 million de visiteurs par an.

Source : AFP

Pour info, Roland Emerich, le réalisateur, avait également tourné la destruction de la Mecque, mais il a reconnu avoir eu peur de l’inclure dans le film…

Symboles religieux
Après avoir détruit le Vatican et la Chapelle Sixtine dans son film, Roland Emmerich voulait également inonder La Mecque dans une des scènes catastrophes de ’2012′. Mais effrayé par l’éventualité d’une fatwa, le réalisateur a préféré la retirer du montage final.

Source : www.evene.fr

"je ne voulais pas provoquer une fatwa et vivre avec des gardes du corps jusqu’à la fin de mes jours. Franchement ça ne valait pas le coup. Ce n’est que du cinéma."

Source : www.allocine.com

Pour l’instant, les chrétiens ne réagissent pas en menaçant de mort, en incendiant des cinéma (enfin plus depuis "La dernière tentation du Christ" de Scorsese). Heureusement  d’ailleurs. Mais doivent-ils (peuvent-ils) tout accepter. Qu’on touche à des images qui leur sont chères (même si c’est bien moins grave que de jouer sur les sacrements) peut-il se faire à tout pris ? Ou bien est-ce simplement par conformisme social, celui de taper sur la religion qui est la plus répandue, et donc qui réagira le moins ? Et surtout, en cas de refus d’utilisation de ces images (pourquoi d’ailleurs le refuser 1% des fois ?), peut-on passer outre, sous prétexte que ce symbole appartient à la culture de manière générale ?

Et de l’autre côté, la réaction, même si elle est purement judiciaire, en vaut-elle le coup ? Si l’on s’engage ainsi, jusqu’où risque-t-on d’aller ?

Une fois de plus, il y a bien un équilibre à trouver. Et j’avoue être fort partagé entre le désir de protection de ce qui représente la foi et le risque de se réfugier derrière ces symboles pour compenser une foi qui semble devenir de plus en plus faible, sans racines, et donc qui s’attache à des signes extérieurs et cherche à copier des religions plus militantes (ce qui est différent du témoignage…). Et vous, vous avez un point de vue bien précis ?

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés