Accueil > Actualité, Revue de Presse > Revue de Presse : beaucoup de « mariage pour tous », mais aussi d’autres infos…

Revue de Presse : beaucoup de « mariage pour tous », mais aussi d’autres infos…


FC-mariage

La couverture de Famille Chrétienne cette semaine

Bonjour à toutes et à tous. En ce début janvier, et après une semaine d’arrêt (pour cause de pélé à Rome avec les jeunes de Taizé) c’est reparti pour la revue de presse. Et bien évidemment, comme vous vous en doutez, on commence avec le sujet de l’année… le #mariagepourtous ! Oui, comme tout le monde, vous en avez assez (voire trop), mais comme tout le monde, même si cela commence à vous peser, vous continuez de vous y intéresser, voire de vous impliquer dans ce débat… Les appels à défiler (ou à prier) ce dimanche se multiplient, tels celui des poissons roses, ce groupe de socialistes catholiques. Il y en a tellement qu’il serait impossible de tous les recenser ici. Je cite quand même Paul qui ira manifester dimanche, après avoir décidé de ne pas participer à la première manif au mois de novembre dernier. Il a écrit un billet pour nous dire les raisons de ce changement. Un billet très largement illustré par d’autres articles, et je me contente de le citer, comme source quasi unique. Un autre billet mérite cependant qu’on s’y arrête, tellement il a été relayé, et à raison, sur les réseaux sociaux : celui de Koz, qui met l’enfant au centre de son argumentaire. Et pour finir, un autre document me paraît très bien réalisé, c’est celui du BICE (Bureau International Catholique de l’Enfance), que je vous encourage vivement à aller lire !

Du côté de la hiérarchie catholique, La Croix met en lumière les diverses positions des évêques, qui pour certains soutiennent la manif sans s’y engager vraiment pendant que d’autres risquent de se déplacer à la capitale pour battre le pavé. Jean-Marie Guénois, interviewé par Sylvie Carnoy pour le Jour du Seigneur, met d’ailleurs en la question qui divise le plus, à sons sens, celle de l’adoption. Et pour ceux qui l’auraient loupé, à voir en replay, l’émission « L’enfant pour tous », qui m’a parue plus équilibrée que ce que les commentaires sur les réseaux sociaux en ont dit. On y voyait notamment tous les problèmes qui se posent aux couples homosexuels qui sont parents, et si “l’opposition” était réduite à peau de chagrin, au moins, les témoignages, y compris des enfants, ont pu faire émerger des questions et mettre en lumière ces situations.

Dans la cathosphère cependant, quelques voix discordantes se font entendre. Pour exprimer leur réaction, comme l’abbé Gaignet ou le père David Lerouge, ou pour faire entendre un son de cloche différent ! Sur le blog “Baroque et Fatigué”, l’auteur déploie 8 raisons pour lesquelles « en tant que catholique, il lui semble impossible de participer à la manifestation dite “pour tous” du 13 janvier 2013 ». Dans un billet publié mardi, il confirme ses positions, mais surtout, les commentateurs étant moins virulents que sur son premier billet, la discussion qui s’est engagée permet d’expliciter (et de nuancer pour les contradicteurs) encore son propos ! Une réponse lui est apportée, sur le terrain du droit, par Nicolas Mathey… Des billets qui en entrainent d’autres, avec le respect entre les auteurs, voilà qui fait plaisir. Sinon, l’auteur du blog “En manque d’Eglise” explique pour sa part son malaise par rapport au débat actuel et il cite un article qui pointe la différence de traitement entre les sujets sociétaux et les sujets plus économiques par exemple. Je pourrai citer aussi les positions de Jean-Pierre Mignard et de Témoignage Chrétien, tels que relayés par Stéphanie le Bars, mais le plus simple est de consulter le magazine La Vie, où vous pourrez trouver d’autres exemples de catholiques qui eux aussi soutiennent ce projet de loi.

Mais la polémique ne s’arrête pas à cette manifestation. Elle a aussi fait son entrée dans l’école privée, avec la lettre de M. Peillon aux recteurs pour surveiller ce qui se passe dans les écoles catholiques autour de débats organisés au sujet du projet de loi susmentionné (juste parce que j’aime ce mot). Le père Cormary, sur son blog, “Ichtus”, a rapidement réagi en publiant une lettre ouverte au ministre de l’éducation nationale. Un texte loin d’être tendre, mais qui insiste sur la dimension éducative apportée par l’école, qui comprend également des débats (et qui n’est pas forcément comme l’imaginent les uns ou les autres, merci à Corine de l’avoir montré par son exemple). On aurait aussi pu citer, mais le sujet n’a pas été abordé, la rencontre à l’Elysée entre le président de la République et les responsables religieux. Affaire à suivre ce dimanche donc ! En attendant, n’hésitez pas à vous ruer sur l’éditorial de Jean-Pierre Denis, dans La Vie, où l’auteur décloisonne ce sujet pour l’insérer dans le climat social actuel, tout en traitant le fond du problème !

Philippe Clanché, lui, se désole de l’image renvoyée par l’Eglise, qui une fois de plus, semble ne s’intéresser qu’aux histoires « de fesses » des fidèles. Il défend pourtant l’institution, qui parle de bien d’autres sujets. « Plutôt que d’armer des bus et des trains pour défiler contre une loi, l’Église gagnerait à raconter l’histoire de la Maison Saint-Irénée de Lyon » écrit-il, en référence à ce lieu d’accueil pour les sans-abris et qui a été victime d’un incendie au mois dernier. L’auteur cite même l’admirable message du pape pour la journée mondiale de la paix, le 1er janvier dernier, mais il se désole cependant : « l’Église semble s’efforcer de ne montrer qu’une facette de ses convictions, la plus exigeante, le plus difficile à comprendre ». Un billet qui, sans prendre parti, dit aussi des vérités. Pour lui répondre, et comme en écho, Gérard Leclerc regarde le discours du pape au corps diplomatique, tenu ce lundi. Je vous cite un extrait de ce billet :

Benoît XVI n’a pas manqué de dénoncer les différences croissantes entre riches et pauvres. Un des facteurs de la crise actuelle, a-t-il affirmé, tient à ce que le profit a été trop souvent absolutisé au détriment du travail. Dénonçant une excessive financiarisation au détriment de l’économie réelle, le pape a demandé plus de solidarité. (…) Et puis il y a aussi les conditions générales de la concorde publique, où la liberté religieuse joue son rôle et où la liberté des personnes est garantie par le droit à l’objection de conscience.

Et pour finir, l’éditorialiste s’interroge : « Quel écho aura dans nos médias ce discours aux nations du monde ? » Je vous laisse donner votre réponse… Et j’en profite pour vous inviter à lire le billet de Frédéric Mounier qui s’interroge : « pourquoi donc tant d’ambassadeurs écoutent-ils le pape ? »

Un petit mot aussi pour redire, avec Patrice de Plunkett, que le 13 janvier, ce n’est pas que la manif contre le “mariage pour tous”, mais « également la Journée mondiale du migrant et du réfugié » ! A ne pas oublier non plus dans nos prières et nos attentions ! Et d’ailleurs, la prière reviendra en force, le 25 janvier prochain. En attendant d’en savoir plus, www.tousenpriere.com.

 

Sujet un peu déconnecté de Diaconia, mais pas de son esprit. Aujourd’hui se clôt à Lyon l’année jubilaire dédiée à Pauline Jaricot. C’est le cardinal Poupard qui est l’envoyé du pape pour cette célébration, à vivre à 18h30 à la primatiale de Lyon (je dis ça pour les lyonnais, off course). Mais qui est Pauline Jaricot allez vous me dire ? Rendez-vous sur le site www.mission.catholique.fr pour découvrir les œuvres pontificales missionnaires qu’elle a fondée, et pourquoi pas, pour vous engager à partir au loin. De nombreuses propositions existent. Sinon, il y a aussi des activités plus locales, pour ceux qui ne pourraient pas s’envoler vers Cotonou ou l’île Maurice ! Sinon, une autre proposition d’engagement nous est faite par Frédéric Mounier qui nous invite à découvrir l’Ordre de Malte.

Un petit mot sur l’année de la Foi avec le billet de l’abbé de Somme, Yves Delépine, qui nous souhaitait, mardi dernier, 1er janvier, « qu’en cette nouvelle année, marquée par l’Année de la Foi, nous sachions avancer sur ce chemin de la foi, que nous sachions nous laisser guider par la lumière de la Parole de Dieu afin de découvrir la profondeur de son amour pour nous ». C’est son homélie pour cette fête  qu’il partage, et il nous présente Marie comme un modèle pour notre propre foi. Et une petite question : qu’est ce qui constitue « un instrument valide pour toutes les communautés et associations de fidèles afin d’approfondir les contenus du Credo et de la doctrine catholique au cours de l’Année de la Foi » ? Votre réponse ?… C’est… le Catéchisme de l’Eglise Catholique, dont on célèbre les 20 ans de la publication, et qui vient d’être traduit en cambodgien, comme nous l’annonce l’agence Fides (au passage, merci au site infocatho.be d’avoir répercuté cette info). Mais il existe aussi en français. Ne passez pas à côté !

C’était les vacances, donc peu de choses du côté des JMJ. On y reviendra la semaine prochaine. Juste un petit mot, lundi, sur la page Facebook du rassemblement, pour nous rappeler qu’on est passé sous la barre des 200 jours avant la rencontre.

 

On termine avec plein de petites brèves. Et d’abord, la parution de « La lettre n°3522 du 10 janvier 2013 » de Témoignage Chrétien, qui inaugure une nouvelle formule, celle de la lettre hebdomadaire, envoyée aux abonnés. Le magazine du même nom, dans sa “nouvelle version”, est attendu pour la fin du mois…

Je vous en avais parlé il y a quelques temps : le webdocu sur la cathédrale de Strasbourg est en ligne. Une cathédrale que les jeunes européens seront invités à visiter l’an prochain, durant la rencontre annuelle de fin d’année organisée par les frères de Taizé.

Deux billets/articles sur Twitter. Le premier nous vient du Canada, et s’interroge sur le fait de Tweeter durant la messe. L’auteure n’y est pas opposée, mais trouve d’autres priorités dans le domaine de la communication de l’Eglise. Le second est une interview de Pierre Durieux, le directeur du service de communication du diocèse de Lyon, qui « appelle à une utilisation raisonnée de Twitter », notamment en s’astreignant à des temps de silence numérique !

Sinon, retour sur les vœux, avec ceux de Dopamine, la catho de l’hosto, qui nous souhaite que 2013 soit une « année de la… braise ». Oui, c’est facile, mais c’est tellement juste ! Et son billet suivent nous montre cette braise active, celle qui réchauffe le monde, celle qui prend soin des autres ! Un peu (beaucoup) d’humanité dans un système qui parfois en maque cruellement !

Valérie Barbe nous invite, quant à elle, à rayonner de joie (aucun lien avec le chant…), et pour nous y aider, quelques photos du ciel, par Anne-Claire et David !

Un petit bilan de 2012 en 3 points, par Philarête, sur le blog “L’esprit de l’Escalier”, autour de la gauche (en Italie), du mariage gay (aux Etats-Unis) et du bien et du mal… un #mustread !

 

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :