Accueil > Actualité > 22 nouveaux cardinaux !

22 nouveaux cardinaux !


A la fin de l’angélus, Benoît XVI a annoncé sa décision de réunir un consistoire public ordinaire pour créer 22 nouveaux cardinaux.  Ce consistoire se tiendra le 18  février prochain. Le pape lui-même a rappelé leur rôle : « Les cardinaux ont la charge d’aider le Successeur de l’apôtre Pierre dans son ministère d’affermir ses frères dans la foi et d’être fondement d’unité et de communion dans l’Eglise ».

En outre, les cardinaux de moins de 80 ans sont chargé d’élire un nouveau pape après la mort du Saint-Père.

Ci-dessous, la liste des 22 nouveaux cardinaux :

Mons. Santos Abril y Castello (Archiprêtre de la basilique pontificale Ste Marie Majeure)

  • Sa Béatitude George Alencherry (Archevêque Majeur de Ernakulam-Angamaly des Siro-Malabars en Inde)
  • Mons. Giuseppe Bertello (Président du Gouvernatorat du Vatican)
  • Mons. Giuseppe Betori (Archevêque de Florence)
  • Mons. Joio Braz de Aviz (Préfet de la congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie apostolique)
  • P. Karl Josef Becker, professeur émérite de l’Université Pontificale Grégorienne
  • Mons. Domenico Calcagno (Président de l’Administration du Patrimoine du Siège Apostolique)
  • Mons. Francesco Coccopalmerio (Président du conseil Pontifical pour les Textes Législatifs)
  • Mons. Thomas Christopher Collins (Archevêque de Toronto)
  • Mons. Timothy Michael Dolan (Archevêque de New York)
  • Mons. Dominik Duka (Archevêque de Prague)
  • Mons. Willem Jocoby Eijk (Archevêque d’Utrecht)
  • Mons. Fernando Filoni (Préfet de la Congrégation per l’Evangelization des Peuples)
  • P. Prosper Grech, professeur émérite de diverses universités romaines, qui exerce encore la fonction de Consulteur auprès de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi
  • Mons. Manuel Monteiro de Castro (Pénitencier Majeur de la Pénitencerie Apostolique)
  • Sa Béatitude Lucian Muresn (Archevêque Majeur de Făgăraş et Alba Iulia des Roumains en Roumanie)
  • Mons. Edwin Frederik O’Brien (Grand Maître de l’Ordre Equestre du saint Sépulcre de Jérusalem)
  • Mons. Julien Ries (prêtre du diocèse de Namur et professeur émérite d’histoire des religions à l’université Catholique de Louvain)
  • Mons. John Tong Hon (Evêque de Hong Kong)
  • Mons. Antonio Maria Vegliò (Président du Conseil Pontifical de la Pastorale pour les Migrants et les Itinérants)
  • Mons. Giuseppe Versaldi (Président de la Préfecture des Affaires Economiques du Saint Siège)
  • Mons. Rainer Maria Woelki (Archevêque de Berlin)

Une première lecture du nom et de la fonction de ces cardinaux montre que 9 d’entre eux ont des fonctions au sein du Saint-Siège. Il y a 4 cardinaux de plus de 80 ans (ce sont les profs émérites), et donc 9 cardinaux « territoriaux » (avec les cas particulier du Grand Maître de l’Ordre Equestre du saint Sépulcre de Jérusalem et de l’Archiprêtre de la Basilique de Saint Paul hors les murs). En outre, à lire les noms, vous aurez reconnu une certaine sonorité italienne dans beaucoup d’eux (il y a 7 italiens, ce qui porte le nombre des cardinaux électeurs italiens à 30, soit 1/4 du collège électoral).

Ces nominations portent le nombre des cardinaux à 214, dont 125 électeurs (à la place des 120 normalement prévus). Il s’agit du 4ème consistoire ordinaire de Benoît XVI, et plus de la moitié du collège des cardinaux électeurs aura été, le 18 février prochain, nommée par Benoît XVI.

On peut noter que les cardinaux non électeurs sont des professeurs émérites, dont l’un vient de l’Université Catholique de Louvain ; on sait que cette Université est en pleine recherche de son identité, se pose la question de conserver le terme catholique dans son nom, … La nomination du père Ries n’est donc pas anodine…

Quelques surprises :

  • La non nomination de Mgr Fisichella, président du Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle évangélisation. Serait-ce une séquelle de ses positions lors de l’Affaire de Recife, et du manque de coordination avec la Secrétairie d’Etat. Car parmi la liste, on trouve en effet nombre de personnes proches du Cardinal Bertone.
  • Aucun cardinal africain ou d’Amérique du Sud, là où les catholiques sont le plus nombreux
About these ads
Catégories:Actualité Tags:,
  1. 6 janvier 2012 à 15:42

    un quart de collège électoral est italien….. c’est vraiment désespérant……

    • 6 janvier 2012 à 15:45

      Oh, ce ne sont pas les pires non plus… Ils ne se promènent pas en Cardinalomobile eux !

  2. 6 janvier 2012 à 16:07

    Oui bien sûr, mais entre la mondialisation et le fait que nous sommes aujourd’hui sur un basculement complet de la géographie du catholicisme, du fait que le poumon de l’Eglise au XXIème siècle ne sera pas l’Europe mais plus certainement l’Afrique, l’Amérique du Sud et un jour l’Asie, il me semble regrettable qu’il existe encore une telle concentration de Cardinaux Italiens.

    Je comprends ton allusion ; mais c’est un continent plus jeune et un grand saut dans les archives de nos évêchés devrait nous rendre très très modeste.

    • 6 janvier 2012 à 17:07

      Italiens et occidentaux, c’est pour moi un peu pareil… Mais bon, le poid de l’histoire. Et la question du choix des candidats n’est pas aisée non plus… comme tu le dis si bien, il s’agit d’une Eglise encore jeune un peu partout là où le catholicisme se développe.

  3. Emmanuel NDEKEZI
    6 janvier 2012 à 19:02

    Notre Saint Père a été éclairé. Laissez Jésus battir son Eglise. Etant Africain je me réjouis de la nomination faite par le Saint Père. Italiens ou non, Européen ou asiatique, américain ou non, ils sont tous nos pasteurs. Suivons les valeurs issues de l’Evangile qu’ils annoncent et laissons tous ces cochonneries de division géographique. Dieu est pour tous et notre Eglise est pour nous tous. Emmanuel du Rwanda.

  4. Comlan
    6 janvier 2012 à 22:06

    Je suis Africain et cela me fait mal qu’il n’y ait pas de nouveaux cardinaux africains mais ce n’est pas grave pour autant. Car à mon humble avis, je pense l’église catholique de l’Afrique doit affermir sa foi, le nombre ne suffit pas, la foi africaine doit être profonde et ne pas se laisser ébranler aux premiers vents qui soufflent soit au sein du contient……….., soit de l’europe avec les dérives…………… Les évêques africains doivent travailler plus …….;;;

  5. 9 janvier 2012 à 09:38

    C’est en effet surprenant que Fisichella n’ai pas été créé cardinal…Si c’est une conséquence de Recife ce serait vraiment regrettable car il est de ceux qui ont eu le discours le plus humain et le plus intelligent dans cette sinistre affaire. Mais bon, aucune certitude la dessus, le Pape lui a quand même confié un nouveau dicastère. Ce qui est une preuve de confiance.

    Enfin sur l’Afrique c’est en effet dommage…

    Prions et laissons agir l’Esprit Saint. Dans l’Histoire il y a eu des évèques audacieux qui ont tardé à devenir cardinal car trop en avance sur leur temps…ca ne les a pas empêché de devenir Pape : c’est le cas de Paul VI.

  1. 7 janvier 2012 à 13:28
  2. 7 janvier 2012 à 13:28
  3. 12 janvier 2012 à 10:04

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés

%d bloggers like this: