Accueil > Actualité, Revue de presse multimédia > Revue de Presse : « indignons-nous », le pape en prison, Jésus et Noël

Revue de Presse : « indignons-nous », le pape en prison, Jésus et Noël


La crèche de Zabou...

On commence cette semaine avec les questions politiques et sociales. Parce que Noël, l’incarnation, toussa, ce n’est pas que la fête, c’est aussi le réalisme, voire le pragmatisme (même si l’utopie c’est important). Et pour bien vous montrer que les blogs ou internet ne sont pas déconnectés du réel, ce billet sur le site de Charles Vaugirard : l’auteur développe la réponse à une question posée lors d’une conférence de Patrice de Plunkett. Ça parle politique, mais sous l’aspect social, avec la question de la place de l’Etat : en faut-il plus ou moins ? On passe par le Bien commun, la subsidiarité,… Une belle application de la Doctrine Sociale de l’Eglise, qui a entrainé des réponses du côté libéral… Comme celle de Nicolas Mathey par exemple, qui explique « pourquoi l’Etat nation n’est pas le gardien du bien commun » ! Un aller-retour plein de  bonne réflexion politique, où chacun est poussé dans ses retranchements, et ça nous aide à réfléchir. Tant mieux !

D’ailleurs, si les deux protagonistes ont pris la parole, c’est en marge du lancement du blog des chrétiens indignés ! Laurent Grybowski nous éclaire à propos de cette initiative sur le site internet de La Vie, en nous présentant le Credo des membres : « Bienheureux les sobres, en Christ, ils révolutionneront le monde ! ». On y retrouve toute l’histoire de ce manifeste, et aussi les idées défendues par la trentaine de membres du collectif et les presque 200 signataires à ce jour. La doctrine sociale de l’Eglise est au centre de ce manifeste, que vous pouvez retrouver et signer sur www.chretiensindignonsnous.org. Parmi les blogueurs à l’origine de cette initiative, on retrouve Pneumatis, qui nous dit pourquoi il s’est engagé, et nous invite à faire de même : « l’important [à propos du manifeste] est qu’il t’invite à t’engager dans le cœur-même de cette nouvelle révolution : changer ton mode de vie ». Valérie Barbe, elle aussi nous invite à réfléchir et à agir, à passer du triple A au triple E : « Economie, Ethique, Environnement homo-centrés. (…) Gagnons le triple E et en bonus, nous en aurons un quatrième l’Espérance ».

Tant qu’on est dans les mouvements qui naissent, un petit mot des Poissons Roses. Voilà quelques semaines que ce mouvement des chrétiens affilié au Parti socialiste a vu le jour. « Nous sommes des chrétiens, impatients de libérer notre parole et d’être des artisans de justice et de paix. Nous voulons rassembler toutes les personnes de bonne volonté, croyantes ou non, car le message de l’Evangile est universel » : tel est le début du message qu’ils utilisent pour se présenter. Plus d’info sur leur site : www.poissonsroses.fr, ou sur le site internet de Témoignage Chrétien. Les deux fondateurs de ce mouvement, Philippe de Roux et Nestor Dosso, « entendent incarner le renouveau d’une pensée humaniste et spirituelle enracinée à gauche » nous dit François-Xavier Maigre dans La Croix. Leur ambition : rassembler assez de monde pour peser dans les débats et le projet du Parti Socialiste. Bonne chance à eux !

Du côté politique toujours, mais en lien avec la foi, nous ne pouvons pas ne pas voir une pensée en ce temps de Noël pour les chrétiens du Moyen-Orient. Le Service Jésuite des Réfugiés nous offre un éclairage saisissant sur leurs conditions de vie actuelles, tandis que la Matinale Chrétienne de La Vie de mercredi et une dépêche de l’AFP nous rappelle le danger encourus par ces chrétiens pour les célébrations Noël, même si des petites lueurs d’espoirs viennent les soutenir.

Dans le domaine de la vie sociale, il y a une réalité qu’on aime assez peu évoquer, celle de la prison. Le Pape a été à la rencontre des prisonniers ce week-end, dans l’une des plus grandes prisons de Rome, Rebbibia. Plusieurs articles sont revenus sur le sujet, pour présenter plus particulièrement ce temps emprunt d’humanité de la rencontre. C’est le cas de Frédéric Mounier, à Rome, qui nous dit sur son blog que finalement, « au fil de sept interventions très personnelles des détenus, suivies des réponses du pape, toutes improvisées, l’évangile de Mathieu (« J’étais en prison et vous m’avez visité ») a pris corps ». Benoît XVI a également rappelé que la prison avait une fonction rééducatrice, et il a « plaidé pour un système carcéral plus respectueux de la dignité de l’homme », notamment en ce qui concerne les conditions de détentions. Une synthèse de son intervention peut se trouver sur le site des évêques de France ou celui des évêques belges ou encore le site de l’agence Fides, avec chaque fois un angle différent ! Le Suisse  Romain, qui a repris le clavier après une petite pause sur son blog, revient sur cette rencontre en reprenant l’intervention d’Antoine Marie Izoard sur RFI à propos de cette visite, sur un plan plus pastoral. Pour plus d’information, vous pouvez lire l’échange complet de Benoît XVI avec les détenus de Rebbibia sur le site de Zenit.

Et puis je vous propose de continuer avec le pape en nous tournant vers la paix, et par conséquent je ne peux que vous encourager à aller lire le message de Benoît XVI pour la journée mondiale de la paix, le 1er janvier prochain. Ce message concerne plus directement l’éducation à la paix des jeunes, et le professeur Nicolas Mathey nous en donne sa lecture sur son blog, Thomas More, en mettant en avant son rôle d’éducateur qui se laisse interpeller par le pape. Le Pèlerin de la semaine, ou des deux semaines devrais-je dire, nous propose un numéro spécial sur la paix de Noël. On y découvre des témoignages de personnalités qui donnent leurs vœux de paix pour Noël et la nouvelle année, ainsi que des chroniqueurs, un peu plus loin dans ce gros numéro. On trouve aussi dans le numéro une interview de Guy Aurenche sur l’espérance et la paix, mais surtout un gros dossier sur la naissance du « prince de la paix », traité sous l’angle historique, avec un aspect actuel à travers les personnes qui « portent la flamme de la paix », tels que Desmond Tutu, Aung San Suu Kii et d’autres… Il y a aussi 12 idées, une par mois pour 2012, afin de mieux vivre cette paix au quotidien. Beaucoup de choses dans ce numéro donc, pour nous inviter à vivre cette paix, à la recevoir comme un don pour 2012 ; « que la paix de Noël soit avec vous, qu’elle illumine vos fêtes de fin d’année. Qu’elle brille dans vos cœurs et se diffuse autour de vous tout au long de 2012 » nous dit Catherine Lalanne, une des rédactrices en chef, dans l’édito de la semaine. Des vœux que je ne peux que faire miens également…

Mais avant cette journée mondiale de la Paix, il y a Noël. Et Noël, c’est la naissance de Jésus, et donc l’occasion pour les médias de s’interroger (une fois de plus) sur Jésus : qui est-il ? Peut-être avez-vous vu hier soir l’émission « L’ombre d’un doute : qui était Jésus ? » sur France 3 (sinon, il y a pluzz pour rattraper la séance). Le reportage se place radicalement sur le plan historique, et différentie la vision croyante des certitudes archéologiques… (il est en effet délicat de démontrer la conception virginale de Jésus scientifiquement 2000 ans plus tard). Pourtant, sur le sujet, malgré la présentation historique qui prend le parti de voir la foi comme une construction tardive, le reportage laisse la porte ouverte à la vérité évangélique… Même Frédéric Lenoir n’était pas trop mauvais… sinon, vous avez aussi le numéro de la semaine de La Vie, avec une enquête sur Jésus, « celui qui dérange ». Dans une moindre mesure, je vous renvoie aussi au numéro du Point de la semaine qui s’interroge sur l’existence de Dieu, avec des témoignages de scientifiques, des personnes qui ont eu des révélations, des scientifiques… bref, un sujet très large.

Petit point internet pour les accros : Facebook va lutter contre le suicide, et met en place une application pour signaler une personne qu’on croit suicidaire…Ce n’est pas forcément grand-chose, mais c’est déjà un petit pas ! Parce que la présence sur Facebook, ce n’est pas toujours évident. Pour preuve, le père Xavier Cormary nous donne un exemple avec la question des statuts affectifs,  vous savez, « en couple », « c’est compliqué », « célibataire mais c’est volontaire » (j’en rêve !),… Et puis, Facebook, ce n’est pas la panacée : la preuve, c’est qu’aujourd’hui, pour être hyper tendance, il faudrait en sortir… C’est ce que nous annonçait Pierre de Charentenay jeudi dernier. Un rectificatif également : contrairement à ce que je laissais entendre la semaine dernière, le nom de domaine www.vatican.xxx n’a pas été acheté par le Vatican, mais il n’est pas pour autant disponible… C’est le père Lombardi qui le dit, et j’avoue que cette info me laisse un peu tremblant…

On revient à Noël avec l’annonciation et une très belle méditation de Malou Le Bars sur le site de Témoignage Chrétien, plus deux autres de Hans Urs von Balthasar et de l’abbé Denys Thouard,  publiées sur le blog en passant…en glanant… Et si vous voulez une histoire plus légère, je vous renvoie à ce petit conte de Noël trouvé sur le site de France Catholique, où l’on voit l’âne et le bœuf attendre la venue de Jésus, ou encore à cet autre conte de Noël publié en page 8 du magazine La Vie de cette semaine, ou celui plus ancien proposé par Famille Chrétienne en page 46 et qui montre, avec beaucoup de fantaisie et une pointe d’humour, l’humanité de la Sainte Famille autour de l’Enfant-Jésus ! Voir les bergers sur le blog Etancher ma soif ! D’ailleurs, dans le style conte de Noël, l’histoire vraie racontée par Thierry Bizot, sur son blog, vaut elle aussi le détour ! Si vous préférez regarde un petit film, allez faire un tour chez la Cyber-sister, qui nous en a déniché une très belle, avec des enfants de 2 à 12 ans qui racontent Noël ! Et dans le style enfantin, mais avec une très belle ouverture sur l’ensemble de l’évangile, allez jeter un œil à la crèche de Zabou, qui nous propose des situations assez irréalistes (un pêcheur qui attrape des lapins par exemple), mais, comme je le disais, empreintes de l’Evangile !

Et puis, pour prolonger ces méditations sur Noël, une réflexion du père David Lerouge, le prête playmophile, sur Dieu qui vient habiter chez nous. Pour comprendre le titre, il faut vraiment tout lire : « Mon Dieu, qu’est-ce que Tes Beth » ! Pour se préparer à la fête, il vous reste encore quelques jours à attendre pour lire les derniers mots de l’alphabet sélectionnés par Tigreek pour cheminer vers Noël !

Et pour finir, comme le père Denis Chautard, je vous souhaite un joyeux Noël, en vous souhaitant que le Ciel vous tienne en joie (merci à David Lerouge pour la formule) et que votre joie « ne soit pas superficielle mais profonde » comme l’a dit Benoît XVI lors de l’audience ce mercredi (voir aussi le bulletin du VIS)! En plus, comme le dit Jocelyn Girard, sur son blog « Culture et foi », ce n’est pas qu’une formule !

Info finale : Retrouvez celui que, à travers Twitter, vous connaissez peut-être le mieux dans l’épiscopat, Mgr Giraud, qui sera ce soir l’invité de l’émission « Face aux Chrétiens » sur toutes vos radios catholiques… Les infos dans son diaire !

  1. NM
    23 décembre 2011 à 17:00

    Je ne suis pas libéral d’abord… tout au plus, peut-on dire que je suis moins antilibéral que Patrice de Plunkett et Charles Vaugirard. Mais par rapport à certains, je suis très loin du libéralisme. Un bon antilibéral peut comprendre qu’il n’y a pas grand chose à attendre de l’Etat. Par certains cotés, sur la question de l’Etat, j’aime bien l’approche anarchiste même si je ne suis pas non plus anarchiste (un juriste anarchiste?!).

    En tout cas, pour arrêter de parler de moi : saluons bien cordialement l’initiative de Charles, Pneumatis et des Indignés et celle des poissons roses (j’en aurai rêvé, il y a quelques années).

  1. 22 décembre 2011 à 09:45
  2. 22 décembre 2011 à 16:14

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :