Accueil > Revue de presse multimédia > Revue de presse : SSF, Avent, persécutions chrétiennes, Eglise,…

Revue de presse : SSF, Avent, persécutions chrétiennes, Eglise,…


Image proposée par Julien Dupont - http://www.juliendupont.fr

« La démocratie, une idée neuve ». C’est le thème de la 86ème Semaine sociale qui va s’ouvrir ce vendredi à Paris. Vous retrouverez toutes les informations sur le programme sur le site des SSF (www.ssf-fr.org). Sinon, le Jour du Seigneur est partenaire de l’événement, et sur une page spéciale, on trouve des vidéos concernant cette session ou celle de l’an dernier, et surtout un fil Twitter qui donne déjà quelques informations et devrait s’étoffer dès demain.

Pour préparer ces semaines sociales et réfléchir sur du thème de la démocratie, vous pourrez vous plonger dans l’enquête du Pèlerin qui « ouvre des pistes pour redonner aux citoyens le goût de la politique ». L’analyse du « désenchantement » ouvre la porte à des témoignages et des propositions diverses. Pierre de Charentenay, directeur en chef de la revue Etudes, donne son avis et indique le rôle que l’Eglise peut jouer ! L’enquête mélange harmonieusement réflexion et pratiques locales, et constitue une bonne base pour ouvrir des débats.

Parmi les plus jeunes, les scouts et guides de France ont déjà ouvert la réflexion sur l’engagement en politique. Les indignés d’Europe quant à eux « s’organisent à l’échelle locale et internationale pour inventer de nouveaux outils démocratiques » nous dit Témoignage Chrétien. On découvre en parcourant l’article que leur but « est plutôt d’amener les gens à se poser les bonnes questions avant d’y répondre ». A travers leur expérience, on entrevoit une nouvelle manière de concevoir l’engagement politique et social. Face aux mêmes problèmes Jean-Pierre Denis, dans l’éditorial de La Vie, propose de redonner tout son poids à la politique pour régler la crise, en s’attaquant aux vraies priorités plutôt que de s’attacher aux petites « mesures sociétales ». Dans le même numéro, 6 pages sur « la démocratie à l’épreuve de la crise », avec des propositions concrètes, pleines de bon sens, et qui méritent vraiment d’être réfléchies !

Et puis, pour en finir avec la politique (c’est une expression limitée à cette revue de presse, j’espère que vous avez compris…), un billet sur « un chef d’œuvre absolu, voire probablement un des meilleurs bouquins politiques du XXe siècle ». Il s’agit du Schtroumpfissime ! Nicolas Mathey nous montre comment dans cet album on trouve l’ensemble des comportements de nos contemporains. Le billet renvoie vers deux autres billets plus anciens d’Henry le Barde et de Fromage +, preuve de la légitimité de cette littérature ! Bon, comme le dit Nicolas Mathey, c’est « un essai politique convaincant. A lire en attendant les Semaines Sociales de France… »

Mais ce week-end, ce ne sont pas que les semaines sociales de France. C’est aussi le début de l’Avent, temps de préparation à la fête de Noël. Et le mois de décembre, ce n’est pas seulement aller acheter des livres, ou des dictionnaires, ou des BD, ou des CD (ou d’en offrir), ou des DVD, … Pour tout ça, outre les sites internet spécialisés comme celui de La Procure ou d’autres moins connus mais tout aussi sympa, les revues seront de bon conseil. La Vie propose en effet de « chercher le sens caché des cadeaux » (page 66), et propose une idée de partage solidaire qui change de l’ordinaire ! Le magazine, quelques pages auparavant, nous invite même à bien prendre le temps de choisir les cadeaux, de « trouver les bons gestes et les bons mots avec les enfants et choisir des cadeaux pour ceux qu’on aime ». L’Abécédaire de Pèlerin, aux pages 42 à 49 du magazine de cette semaine, est lui aussi plein de bonnes idées, tandis François Vercelletto, sur son blog, a relevé une proposition pour le moins incongrue : un calendrier de l’Avent pour chat !

Mais la préparation à Noël, c’est aussi redécouvrir un peu plus le sens de l’incarnation. Sur Internet, plusieurs sites vous proposent leur aide : Les fraternités monastiques de Jérusalem proposent une Route de Noël. Il y a une méditation sur un vitrail de Chagall, et il y aura chaque jour des podcast, les textes de réflexion,… Bref, tout ce qu’il faut pour prendre une pause spirituelle dans cette montée vers Noël ! Si votre spiritualité est plutôt carmélitaine, le couvent des Carmes de Paris vous invite à une retraite en ligne sur le « Mystère de Noël » avec Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein). La livraison est hebdomadaire, même si les carmes de Paris vous proposent un texte pour chaque jour (et on a même des infos sur leur page Facebook). Dernière proposition (que je vous transmets, je suis sûr qu’il en existe bien d’autres), celle du Monastère invisible ! Quelques méditations aussi sur le site croire.com, avec, entre autres, un très beau texte du cardinal Daniélou sur la venue du Christ. Et pour ceux qui ont gardé une âme d’enfant, le calendrier de l’Avent du Jour du Seigneur ! Last but not least, Pneumatis qui nous annonce sur son blog qu’il va nous aider à sortir des polémiques habituelles pour goûter « le temps qui s’invite dans nos vies maintenant, (…) celui de l’Avent, celui de la préparation à Noël ».

Temps de préparation, l’Avent est aussi un temps de recul, pour ne pas en rester là où on se trouve habituellement, pour se dépasser. Alors je ne peux que vous inviter à lire ce beau billet de Florent Masson sur le site Etancher ma soif ! Un appel à faire mémoire de notre propre existence, et à en retrouver la saveur en Dieu ! Ou bien à vous plonger dans le dossier de Famille chrétienne sur le Temps, et de redécouvrir cette sagesse de vie dont parle Aymeric Pourbaix dans l’éditorial de Famille Chrétienne : « il s’agit moins de mettre l’accent sur l’“extra-ordinaire”, le sensationnel, le people, que de s’appliquer à discerner ce qui se construit dans la durée et en profondeur, souvent dans l’ombre de vies ordinaires ».

Revenons-en à notre série récurrente sur les pièces de théâtre leur contestation. Comme le dit la chanson : Et ça continue, encore et encore… c’est que le début, d’accord, d’accord ! Je ne peux malheureusement que souscrire aux paroles de Francis Cabrel, tant le sujet autour de Golgotha Picnic (en attendant le prochain épisode et la prochaine contestation) vient une fois de plus plomber l’ambiance ! Parce que ça suffit, et certains sont blessés de « voir hystériser notre religion », comme le dit si bien Koz, « loin de la profondeur qui est la sienne, de la charité, de la sollicitude qui l’animent ».

Et quand on voit la réalité de ce qui se passe ailleurs dans le monde, on se rend vite compte de la vacuité des polémiques autour de ces spectacles. Le Figaro de mercredi proposait une double page sur les révolutions du Proche-Orient ou d’Afrique du Nord, et en marge de ces articles, on apprenant que « les chrétiens d’Algérie craignent un regain d’intolérance ». C’est à la page 8 du journal. Cette semaine, l’information selon laquelle il serait interdit de mentionner Jésus dans les SMS au Pakistan a également circulé. La Croix nous annonçait hier que le gouvernement Pakistanais était finalement revenu sur cette interdiction. Dans le même article, Frédéric Mounier nous rappelle qu’Asia Bibi, condamnée à mort pour blasphème, reste toujours emprisonnée. En Egypte, ce sont les coptes qui sont « inquiets face à la montée des islamistes ». C’est un reportage pour La Vie, illustré de photos poignantes, et réalisé par Marion Touboul que vous pouvez entendre entre autres sur Radio Vatican ! A ce propos, la révolution en Egypte en est à la phase 2 ! Avec à nouveau son cortège de morts et de blessés. Pour suivre ce qui se passe, c’est dans les matinales chrétiennes de La Vie, ou sur le fil twitter de Natalia Trouiller ! Dans les mêmes Matinales Chrétiennes de La Vie (la répétition, c’est pour ceux qui n’auraient pas encore pris l’habitude d’aller la lire tous les matins), mais de mercredi cette fois, on découvrait les dures conditions de vie des chrétiens irakiens.

Toujours sur le même sujet, dans le cadre du dialogue entre catholiques et musulmans, il faut citer la rencontre qui a eu lieu du 21 au 23 novembre en Jordanie., et dont l’objectif, nous dit Radio Vatican, est de « discuter de ce qui rend possible le dialogue entre chrétiens et musulmans, indépendamment des dossiers politiques ». Cependant, la situation est loin d’être simple pour les chrétiens de cette région du monde : Mgr Bechara Raï, le patriarche maronite, disait lors d’un colloque au Liban, craindre que les changements qui touchent le monde arabe « ne conduisent vers des conflits interconfessionnels, une transition vers des régimes plus durs encore et une partition de la région sur une base confessionnelle (…) Les chrétiens, avec tous leurs amis d’ici ou d’ailleurs, doivent faire face à toutes les tentatives de définir nos sociétés ou nos pays en termes d’identité religieuse ».

Voilà donc bien des événements qui devraient faire taire toutes les polémiques franco-françaises.  Pour prendre de la hauteur, l’avent tombe à pic. Et durant l’Avent, il y a le 8 décembre. Après d’autres (cf. la liste dans la revue de presse de la semaine dernière), Zabou nous invite à venir prier Marie le 8 décembre prochain à Notre Dame de Paris et nous introduit à la veillée avec le Stabat Mater. David Lerouge, lui, est parti des lectures de la messe de jeudi dernier, et il nous a concocté un petit billet sur le martyr et le Salut, qui se termine par également par l’invitation à la prière le 8 décembre…

Rerstons donc en France, mais autour d’un phénomène que ces chrétiens d’Orient ne pourraient pas comprendre : la demande des “débaptêmes” auxquels l’Eglise française fait face. Un jugement vient d’être rendu dans la Manche, légitimant la demande d’une personne voulant que son baptême n’apparaissent plus dans les registres de l’Eglise. François Vercelletto nous donne un compte rendu et son point de vue sur ce problème (sinon, si vous n’aimez pas Ouest-France, il y a l’article du Figaro). Il rappelle avec beaucoup de bon sens que « le sentiment le plus répandu parmi les baptisés, c’est l’indifférence. Et c’est bien là le problème pour l’Eglise. Bien davantage que cette histoire finalement assez anecdotique ». Un sentiment partagé par un diacre de la région, et sur lequel Henry le barde rebondit en invoquant la séparation de l’Eglise et de l’Etat ! comme quoi les chrétiens sont souvent plus attachés à la laïcité que les laïcards…

Je profite du sujet pour parler un tout petit peu de l’Eglise, avec ses ministres et leurs limites ; les vraies paroles de Cardinal Ravasi sur les homélies sont mises en contexte par Marc Favreau qui en profite pour réfléchir sur la communication de l’Eglise ! Un polémique qui rebondit en Italie où le journaliste Marco Tosatti en appelle (à moitié sérieusement) au pape pour en finir avec les homélies fleuve. Et il propose d’envoyer les prêtres en école de journalisme. Je suis ok si on fait l’échange et que les journalistes font un peu de théologie de leur côté ;-). Bon, sis vous avez parfois du mal avec l’Eglise, avec les curés,…, dites vous que vous n’êtes ni les premiers ni les seuls, mais Edmond Prochain pense à vous, et il nous rappelle que vous existez ! Un billet à lire, absolument ! D’ailleurs, le style littéraire de Jocelyn Girard est très différent, mais son billet apocalyptico-prophétique sur l’Eglise mérite lui aussi amplement que vous y passiez quelques instants ! Et puis, tant que vous y êtes, allez faire un tour sur le blog du père Cormary, qui relit la vertu théologale de Charité sous l’angle de la solidarité. Voilà encore une image de l’Eglise qu’on aimerait voir ressortir plus souvent. Et si vous voulez découvrir ce qu’est l’Eglise, dans sa dimension diocésaine, c’est l’Abbé de Somme  qui nous propose, sur son blog, une formation qu’il a donnée sur ce thème.

En bref pour finir :

La théorie du Gender qui devient une idéologie et qui remplace le marxisme : des propos signés Tony Anatrella, dans une interview sans langue de bois. C’était dans le magazine de Radio Vatican d’ d’hier soir, et c’est à écouter sur le site internet de la radio !

Les blogs, c’est bien, mais vous en avez marre d’être devant votre ordinateur. Deux solutions : soit vous trouvez un iPad (je donne mon adresse en privé pour les généreux donateurs), soit vous lisez « Ma Paroisse.com », un livre avec tous les billets que le père Gaignet a publiés sur son blog du 1er octobre 2010 au 30 septembre 2011 ! Plus d’info chez notre Cybersister et son blog La web attitude !

PS : Ce soir, c’est #FASM ! Pour ceux qui ne connaîtraient pas, www.fasm.eu. Et il y aura même un évêque avec nous (il l’annonce sur son diaire) ; le nous signifie que pour une fois, je viens ! A ce soir pour ceux qui peuvent !

  1. 24 novembre 2011 à 18:27 | #1

    Merci pour la citation et la référence, sauf que ton lien il ne marche pas ! Alors je vous conseille d’aller voir par ici pour les infos sur Ma paroisse.com Tome 4 :
    http://lawebattitude.blogspot.com/2011/11/mon-cure-la-une.html#comment-form

    • 25 novembre 2011 à 12:09 | #2

      Voilà, j’ai corrigé le lien. Merci encore de nous avoir signalé le livre…

  2. 28 novembre 2011 à 12:05 | #3

    en tout liberté de conscience, je me permets d’être très géné par ce dessin public glauque et symptomatique de la dérive du contenu vers le contenant…
    malgré mes appetits geeks qui me font aussi vivre, il me semble que la decence et le discours ont des limites, non ?
    le même dessin à la mode juive ou musulmane, on y est prêt ?

    • 28 novembre 2011 à 21:18 | #4

      Je vous avoue que ça me fait plaisir que vous ayez réagi… J’avoue avoir eu, la première fois que je l’aie vue, un mouvement d’incompréhension… avant de comprendre ce qu’elle exprimait. Et je me suis dit : allez, je la met, en voyant qui réagit…

      En même temps, je ne suis pas sur qu’elle exprime une réalité. Mais plutôt un mythe, un rêve. Celui de voir les réseaux sociaux remplacer LA relation qui nous ouvre la voie du Salut. en fait, c’est Julien Dupont qui se demandait, sur sa page Facebook, s’il devait proposer cette image en examen pour un cours sur les réseaux sociaux. Et effectivement, je trouve que la question de savoir quelle lecture nous pouvons faire de cette image est plutôt intéressante.

  3. 28 novembre 2011 à 23:44 | #5

    Il me semble bien qu’il s’agisse d’un cauchemar plus qu’un rêve !
    Mais -si je peux me permettre en toute fraternité pour animer un peu le sujet- que cherchez-vous en la postant ? Vous faire plaisir en regardant les réactions ? Aligner les ping-pong ? Combien de vues sans réagir, réceptifs inconscients d’un message assez ambigu et plutot en creux ? Sans doute bon pour un examen d’étudiant puisque debriefing & tutti quanti…
    Mais apporte-t-elle une paix, un éclairage ? J’aurais qd même sous-titré un truc du genre : "les risques de la modernité"
    Bon, au moins on aura causé de l’importance de ne pas mettre nos petits moyens à la place de Celui qui est notre espérance (myspace hier, facebook aujourd’hui… Christ toujours !) !

  1. 24 novembre 2011 à 11:04 | #1
  2. 1 décembre 2011 à 11:14 | #2
Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  075 followers

%d bloggers like this: