Accueil > Actualité, Revue de presse multimédia > Revue de Presse : Argent, Assise, Abrutis, Assises…

Revue de Presse : Argent, Assise, Abrutis, Assises…


1,8 % ! 1,8014 %  pour être plus précis ! C’est le ratio des dépenses de fonctionnement du Vatican par rapport à celles du Conseil Général de l’Essonne ! Et si le chiffre (donné par le diocèse d’Evry – Corbeil-Essonne vous stupéfait, rendez-vous vite chez Marc Favreau, qui en cite bien d’autres, et pose cette constatation sans appel : « La dimension financière qui n’est que rarement prise en compte dans les analyses de l’Eglise Catholique aujourd’hui, mériterait sans doute un peu plus d’attention car elle explique aussi motivations et parfois lenteurs et freins aux évolutions ». Mais comme il ne peut s’empêcher de titiller toujours un peu l’institution, il s’interroge aussi sur la gestion humaine des cadres de l’Eglise. Une question qui reste ouverte…

Et puis, un petit cocorico, avec la nomination du cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, comme membre du Conseil cardinalice pour les questions administratives et économiques du Saint-Siège (Outre le VIS, c’est La Croix qui nous l’a appris en début de semaine). Peut-être pourra-t-il faire remonter les questions de Marc. Et tant qu’on est aux nominations, le site des évêques de France nous annonce que Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque de Montpellier, est nommé secrétaire spécial du prochain synode sur la Nouvelle évangélisation ! C’est un rôle de premier plan qui l’attend d’ici un an !

Mais revenons aux sous, avec un document de 11 pages du Conseil Pontifical Justice et Paix sur la finance mondiale ! Et le moins qu’on puisse dire, c’est que ce texte a fait parler de lui, au moins sur internet… Comme le résume Natalia Trouiller dans la Matinale Chrétienne de La Vie de mardi, « dans ce document, le Vatican se prononce pour la taxe Tobin dans un premier temps, puis pour une autorité politique unique de régulation des marchés ». Ca, c’est en gros… Le journal La Croix a analysé ce document dans l’édition de Mardi, et en donne quelques passages. A lire. Je ne résiste pas à vous citer le dernier paragraphe :

L’esprit de Babel est l’antithèse de l’Esprit de Pentecôte (Ac 2, 1-12), du dessein de Dieu pour toute l’humanité, c’est-à-dire de l’unité dans la vérité. Seul un esprit de concorde, qui surmonte les divisions et les conflits, permettra à l’humanité d’être véritablement une seule famille, jusqu’à concevoir un monde nouveau avec la constitution d’une Autorité publique mondiale, au service du bien commun.

Si vous n’avez pas encore eu le temps de lire l’intégralité du document, les extraits choisis par Mgr Giraud donnent un bon aperçu du document. Les journaux aussi s’y sont mis, avec par exemple le site internet Atlantico, qui titre « Le pape peut-il sauver le monde de la crise économique ? ». Jean-Marie Guénois tente quant à lui de nous expliquer « Pourquoi le Vatican parle d’économie ». Mais ce texte ne convainc pas tout le monde… Aux Etats-Unis, on dit qu’il « n’est pas seulement plus à gauche qu’Obama : il est également plus à gauche que les démocrates "liberal" et plus proche des idées du mouvement ‘Occuper Wall Street’ que de n’importe quel membre du congrès des États-Unis ». C’est Sandro Magister qui nous rapporte les propos d’un jésuite américain. Là encore, plus d’infos et de liens sur ce qui se passe outre-Atlantique dans la Matinale Chrétienne de La vie de mercredi (Note pour les distraits : La Matinale Chrétienne, c’est un immanquable de votre matinée…). Finalement, comme le dit Charles Vaugirard, sur son blog (oui, c’est un pseudo !), « Indignons-nous de ce Casino mondial et faisons circuler ce document révolutionnaire ! »

C’est d’ailleurs en partie ce que fait d’Anne Ponce  dans le Pèlerin de cette semaine, avec un édito presque acide sur le sujet financier, en constatant que le programme d’aide alimentaire de l’Union européenne, qui coutait 500 millions d’euros, avait été abandonné, mais que dans le même temps on trouvait plus de 100 milliards pour recapitaliser les banques affrontées à la restructuration de la dette grecque. Même si la directrice de la rédaction du magazine admet un raisonnement « simpliste » en juxtaposant ces chiffres, l’appel à la décence qu’elle invoque est lui bien réel ! Et elle n’est pas seule à élever la voix : le Journal Les Echos nous rappelait ce mardi que « des organisations chrétiennes s’élèvent contre les paradis fiscaux », et il citait la demande de transparence financière adressée par le Secours Catholique, le CCFD, Justice et Paix et le Ceras aux entreprises, invitant à mettre en place une « traçabilité de l’argent »…

Un mot pour en finir avec les chiffres, quelques statistiques : 17,42 % de la population mondiale était catholique au 31 décembre 2009, soit une augmentation de 0.02 % par rapport à 2008 !. C’est l’agence Fides qui l’annonce avec les statistiques qu’elle publie chaque année pour  la journée Mondiale des Missions.

Le second gros dossier de la semaine, c’est, vous vous en doutez, la rencontre interreligieuse d’Assise qui a lieu ce jeudi ! Les magazines chrétiens en ont largement parlé la semaine dernière ou auparavant, et comme ils sortent ce jeudi, ils font l’impasse dessus. Mais les journaux et les blogs ne sont pas en reste. Sur Twitter, le compte @JDS_webTV propose un LiveTweet de la journée (#Assise11), et vous pouvez d’ailleurs la suivre sur le site du Jour du Seigneur comme sur KTO… Témoignage Chrétien propose de voir comment l’événement a été vécu en France, à travers une rencontre à Bordeaux.

La particularité de cette 25ème édition, la première à laquelle Benoît XVI participe, c’est la présence de non-croyants. A ce propos, outre le gros dossier de Témoignage Chrétien, Stéphanie Le Bars sur le blog Religions du journal Le Monde, offre une interview d’une athée invitée par le pape. Cette dernière déclare notamment à propos de sa participation, que « l’idée est de se réunir face à la gravité de la crise économique et morale qui porte en germe des conflits militaires ».

Et puis une mention toute particulière pour François Vercelletto, qui sur son blog reprend une interview de Mario Giro, de la communauté de Sant’Egidio, qui s’occupe, entre autres, de faire vivre cet esprit d’Assise chaque année et tout au long de l’année (sur le site www.rencontredesreligionspourlapaix.org).

Il y aurait encore beaucoup à dire, et il y aura encore beaucoup à lire, vu que la matinée a déjà été remarquable. Et je ne peux que citer les paroles de Benoît XVI ce matin :

Comme chrétien, je voudrais dire ceci: Oui, dans l’histoire on a eu recours à la violence au nom de la foi chrétienne. Nous le reconnaissons, remplis de honte. Mais il est absolument clair que ceci a été une utilisation abusive de la foi chrétienne, en évidente opposition avec sa vraie nature. Le Dieu dans lequel nous chrétiens nous croyons est le Créateur et Père de tous les hommes, à partir duquel toutes les personnes sont frères et sœurs entre elles et constituent une unique famille.

Je vous renvoie vers les sources fiables que sont Radio Vatican (qui propose également un dossier sur le sujet), les sites internet des journaux et magazines chrétiens que vous avez l’habitude de voir cités ici (La Croix, La Vie, Famille Chrétienne, Le pèlerin, France Catholique,…).

Un petit mot sur Benoît XVI qui, à la place de la traditionnelle audience du mercredi, a présidé ce mercredi une liturgie de la Parole pour préparer la journée d’Assise. C’est un pape à l’esprit vif qui parle au moment où j’écris ces lignes, mais aussi un pape qui fatigue… car, comme l’écrit Jean Mercier sur son blog, « le pape a pris un coup de vieux ». C’est ainsi que le journaliste analyse l’utilisation par Benoît XVI de l’estrade mobile que Jean Paul II avait inauguré quand il n’arrivait plus à se déplacer. Un autre indices viennent corroborer cette hypothèse : « au cours de l’année 2011, la forme des visites "ad limina" a été discrètement modifiée. Au lieu de rencontrer les évêques un par un, le pape s’entretient aujourd’hui avec des groupes de 7 à 10 prélats pendant environ une heure ». C’est l’Apic qui pose ce constat en reprenant une info du CNS américain !

Ce qui est assez surprenant, c’est qu’au moment où l’on parle du pape qui vieillit, on découvre des aspects inconnus de sa jeunesse, comme le fait qu’il aimait les ours en peluche (Y’aurait-il un lien avec ses armoiries ?) Mais comme le relève le Swiss Romain à propos de l’usage de cet artifice mobile, « il est très clair que Benoît XVI sent les forces le quitter et objectivement il vieillit (…) De là à prévoir une démission, ou un nouveau Conclave, il y a encore plus qu’un pas à accomplir ».

Plus haut, j’ai cité la rencontre d’Assise, avec le dialogue des religions pour la paix. Le Petit Chose nous propose sur son blog un autre dialogue, celui qu’elle a eu avec les jeunes venus défendre l’honneur du Christ. Un dialogue qui en dit long sur leurs motivations…Parce que depuis la semaine dernière, on a parlé « christianophobie » sur le net et dans les journaux. J’ai déjà évoqué le problème la semaine dernière, et je ne reviendrai pas sur le contexte. De nombreux blogueurs l’ont fait mieux que moi. Sans ordre, et juste pour citer les contributions les plus documentées : NystagmusKoz, Pneumatis, Charles Vaugirard, Amblonyx, Darth Manu, le Chafouin, Patrice de Plunkett (qui donne la parole au père Robert Culat), Incarnare, Polydamas, Jeanduma… Même Bernard Lecomte a réagi aux violences stupides de ces jeunes qui se disent victimes de « christianophobie ». Je vous avoue que devant la déferlante de haine dont les journaux se font l’écho, le témoignage d’un journaliste de La Croix, Bruno Bouvet, ou les paroles de Roméo Castellucci, l’auteur de la pièce qui dit qu’« on peut même voir le spectacle comme un chant d’amour pour le Christ, ce qui est le cas de certains spectateurs » relativisent les excès actuel, et ne servent pas la cause de l’Eglise ou de la foi. Les évêques de France se sont prononcés sur le cas de Golgotha Picnic, mais pas sur cette pièce, ce qui est peut-être le signe que tout n’est pas aussi simple que l’expliquent ces fanatiques. Il est à noter à ce propos que l’institut Civitas qui a monté cette contestation en épingle fait partie de « l’orbite de la FSSPX » ! On est loin du catholicisme tel qu’on le vit de manière habituelle en France, et plus proche de la revendication politique…

Pour finir sur une note plus gaie, je vous propose de vous convertir… à l’écologie. Autour des Assises Chrétiennes de l’Ecologie, le magazine Prier titre « L’écologie, une conversion ». Et dans l’interview de Mgr Stenger, deux passages ressortent plus fortement en ces jours de crise : « Face à l’épuisement des ressources  naturelles et au réchauffement climatique, nous voyons bien que nous devons aller vers plus de frugalité et impulser des changements d’attitudes sociétales. (…) On ne peut dissocier l’appel à la sobriété et à la frugalité de la pratique de la justice et de la solidarité avec ceux qui souffrent ». C’est à lire des pages 4 à 7, et ça vaut le coup ! A travers cette interview, Mgr Stenger répond déjà à l’« appel aux évêques pour l’écologie » relayé par Etienne Séguier, sur son blog. Une réalité qui prend forme au Canada, comme nous l’apprend ce billet (où l’on découvre aussi qu’il existe une écothéologie…).

Pour finir, et sortir le nez de l’actualité :

  1. 27 octobre 2011 à 14:31

    ben évidemment que je titille un peu :)

  1. 27 octobre 2011 à 15:15

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés

%d bloggers like this: