Accueil > Actualité, Présentation > Les français du Saint-Siège (et quelques statistiques)

Les français du Saint-Siège (et quelques statistiques)


Le Cardinal Jean-Louis Tauran

Cette semaine, pas grand-chose de nouveau au Vatican (enfin, si, un français vient de devenir cardinal protodiacre, mais c’est plus bas…). Alors du coup, je profite de la publication ce samedi matin de l’annuaire pontifical pour vous en parler un peu. Présenté au pape samedi, il donne des statistiques sur l’évolution de la présence catholique dans le monde. On y apprend que le nombre des catholiques a augmenté de 1,3% dans le monde, soit quinze millions de plus en 2009 par rapport à 2008. 49,4% des catholiques vivent sur le continent américain.

En bref, quelques chiffres : il y a plus de prêtres en Afrique, en Asie et en Amérique du Sud, mais une baisse du nombre de ces derniers en Europe, en Océanie et en Amérique du Nord. Il y a environ 5000 prêtres de plus en 2009 qu’en 2000, soit 410.000 dans le monde. En ce qui concerne les religieuses, la crise demeure : leur nombre a chuté d’environ 10 000 de 2008 à 2009.

Des statistiques pour la France aussi

Le Guide 2011 de l’Eglise de France vient lui aussi de paraître. Avec là encore son lot de statistiques. Là encore, elles sont fondées sur les données de 2009, car il faut le temps de les analyser… En France, il y a plus de chiffres à la baisse : 316.286 baptêmes, soit 18.378 de moins en 2009 qu’en 2008 (quand même quasiment 6 %), 2027 confirmations en moins (45.037 en tout), etsurtout 10.900 mariage de moins en un an (il y en a eu 77.664 en 2009 contre 88.564 en 2008).

Du côté des hausses, 85 diacres permanents en plus (2 335) et le denier de l’Eglise, qui a augmenté de moins d’1% (soit moins que le coût de la vie, qui a progressé de 4 % sur la même période).

Et puis un chiffre qui se maintient, celui de la présence française au Vatican…

La présence française au Vatican

Dire combien de français travaillent au Vatican est une gageure, et je vous avoue que je suis incapable de répondre précisément à cette question. Car les services du Saint-Siège sont assez indépendant les uns des autres, et il n’y a pas, à ma connaissance de statistiques de ce genre (peut-être au niveau de l’APSA, qui gère les salaires et les embauches, mais je ne pense pas qu’ils produisent ce genre de statistiques). En outre, c’est plutôt par compétence linguistique qu’on classifie les gens. Et comment comptabilise-t-on quelqu’un qui possède un passeport diplomatique du Saint-Siège ? Français, résident du Vatican ? Vous voyez, c’est très compliqué.

En revanche. Je vous propose de nous arrêter sur les hommes qui ont des responsabilités fortes. Le seul cardinal français encore actif est le cardinal Jean-Louis Tauran. Il est président du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux. C’est un homme fort du Vatican, car il a été pendant 12 ans secrétaire pour les relations du Saint-Siège avec les États à la Secrétairerie d’État. A ce poste, il était numéro 3 de la Secrétairie d’Etat, le plus gros service du Vatican, et cette fonction est celle de ministre des affaires étrangères du Saint-Siège. Un rôle important donc. Il a notamment couvert les guerres d’Irak, les attentats du 11 septembre… Malade, il a été déchargé de ses fonctions pour être archiviste et bibliothécaire du Vatican, mais en 2008, Benoît XVI l’a rappelé pour prendre la tête du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux. Au vu de ce qui se passe actuellement dans le monde, c’est un poste de confiance, et toute la diplomatie de cet homme très simple et très humble est très utile à sa mission.

Et puis, petit ajout de dernière minute : on a appris aujourd’hui, lors d’un consistoire spécial (une rencontre des cardinaux), que 6 cardinaux étaient en quelque sorte promu du rang de cardinal-diacre au rang de cardinal-prêtre, et que de ce fait, le nuveau cardinal protodiacre était le cardinal Tauran. Le rôle du cardinal protodiacre est d’annoncer au monde le nom du nouveau pape. C’est lui qui proclame le « Habemus papam ». Et c’est donc le cardinal Tauran qui devrait le faire lors du prochain conclave… (cf. le site de Radio Vatican qui donne des informations complémentaires).

1 cardinal et 3 archevêques français au Saint-Siège

Eh bien le successeur du Cardinal Tauran est lui aussi français. Enfin, corse, mais on ne va pas chipoter ! C’est Mgr Dominique Mamberti. Comme le cardinal Tauran quand il occupait cette fonction, Mgr Mamberti est hyper discret… On ne l’entend quasiment jamais, et on le voit très peu également. En fait, il travaille pour le Cardinal Bertone, qui lui, comme secrétaire d’Etat, numéro 2 du Saint-Siège, a une véritable activité publique.

Et puis deux autres français sont numéro 2 de dicastères. Mgr Jean-Louis Bruguès, qui est secrétaire de la Congrégation pour l’Education catholique, et Mgr Jean Lafitte, qui est secrétaire du Conseil Pontifical pour la Famille. On peut cite aussi le Père Ardura, qui est président du Comité Pontifical des Sciences Historiques. Il était auparavant secrétaire du Conseil Pontifical pour la culture.

Des représentants français à Rome

Bien sûr, il y a des employés du Saint-Siège qui « montent » si l’on peut dire. Le père Jean-Marie Laurent par exemple, qui, en plus d’être recteur de Saint Nicolas de Lorrains, l’une des cinq églises française de Rome, est le responsable de l’organisation du « parvis des gentils », cette entité du Conseil Pontifical pour la culture qui va dialoguer avec les non-croyants. Et puis il y a le responsable de la section jeune du Conseil Pontifical pour les laïcs, le père Eric Jacquinet, qui s’occupe des JMJ notamment. Mgr Pascal Ide, chef de bureau en charge des universités catholiques du monde (il y en a près de 4000 quand même)…

En dehors du Saint-Siège de manière directe, il y a aussi le nouveau recteur de l’Université Pontificale Grégorienne, le père François-Xavier Dumortier. La Grégorienne, même si son statut est contesté aujourd’hui, reste l’Université la plus prestigieuse de l’Eglise, avec un tiers des évêques du monde qui y est passé… Le frère Bruno Cadoré vient également d’être élu, il y a quelques mois, comme Maître de l’Ordre des dominicains. Encore un français qui réside maintenant à Rome et qui représente l’hexagone dans la ville éternelle.

Et puis il y a les retraités. Le cardinal Roge Etchegaray, qui est vice doyen du Sacré collège, et donc, dans l’ordre protocolaire le n° 4 dans l’ordre de succession papale. Si le pape et les cardinaux Bertone et Sodanao meurent ensemble, c’est lui sui sera en charge de l’Eglise le temps de l’élection d’un nouveau pape ! Et pour finir, le cardinal Paul Poupard, qui malgré ses 80 ans, reste très actif en voyageant beaucoup et en étant encore consulté à Rome.

Voilà les « forces françaises romaines » de l’Eglise.

About these ads
  1. 21 février 2011 à 23:35

    Ah, voilà des stat + explicites que celles du V.I.S. : merci ! :)

  1. 21 février 2011 à 14:07
  2. 4 mars 2011 à 17:44

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés

%d bloggers like this: