Accueil > Actualité, Politique - Société > Revue de Presse : Emeutes en Moselle et quête d’identité…

Revue de Presse : Emeutes en Moselle et quête d’identité…


(Photo non contractuelle)

Malek (+), Joshua et Nabil : 3 noms qui ont marqué l’actualité la semaine dernière. Dans tous vos journaux, il y avait le nom de ces trois jeunes qui ont voulu échapper à la police municipale de Woippy et qui ont eu un accident, aux conséquences terribles. L’histoire, malheureuse, aurait pu s’arrêter là, mais hélas, ce n’est pas ainsi que ça se passe dans nos banlieues. Comme souvent, il faut un coupable, et les jeunes de la cité n’ont eu de cesse d’en réclamer d’autres que leurs amis… en brulant des voitures, en saccageant une école… Je vous épargne le film de cette semaine. Des événements qui ont été repris au niveau national par Le Monde, qui présentait vendredi à ses lecteurs la série d’incidents, en donnant la parole aux habitants du quartier. Ceux-ci critiquent les manières d’agir de la Police : « La police municipale de Woippy se comporte comme des cow-boys. Ils nous provoquent, nous harcèlent en permanence » expliquait un jeune. Les autorités, elles, relèvent le comportement « manifestement en infraction » des trois jeunes qui circulaient sans casque et sans lumières sur le scooter volé.

Des explications qui n’ont manifestement pas suffi à calmer les esprits. Le Républicain Lorrain d’aujourd’hui, dans l’édition messine, revient sur quatre nouvelles sanctions, dont celle d’Omar, 19 ans, qui vient d’être condamné à « deux mois fermes avec maintien en détention » pour avoir brûlé une voiture, alors que, ironie de l’histoire, il devait « obtenir prochainement un contrat dans une entreprise d’isolation et de protection incendie ». Condamné également, un autre jeune qui a participé au sac de « l’école de la deuxième chance » et qui explique son geste par l’effet d’entrainement… Quel dommage cependant de s’en prendre à ce qui ressemble à un lieu et à une chance pour la population… Les problèmes des banlieues, on le constate, sont loin d’être résolus… La quête identitaire de ces populations pauvres, quelles que soient leurs origine, n’est pas réglée.

© Philippe Caza

Et puis, tant qu’on y est, continuons avec ces problèmes identitaires : « La mission burqa empêtrée dans le voile » titre le Républicain Lorrain d’aujourd’hui, à la page 2 du cahier régional. Aucune décision ne sera prise, finalement, avant les régionales, car on en sait pas comment décider… « chacun a son avis sur la question, mais personne ne veut trancher » explique le quotidien. « Les religions réticentes à une loi sur le voile intégral » nous annonce La Croix, car « c’estune question interne à l’islam” » selon les responsables catholiques et juifs. De nombreux autres éléments sont présentés par le journal catholique, comme cette interview de l’un des membres de la mission parlementaire qui exprime sa conception de la laïcité, ou encore le modèle d’intégration à l’anglaise, tel qu’il est vécu à Londres… La Vie propose elle aussi une enquête sur la Burqa, en France, en Europe et dans les pays musulmans…  Le Figaro du jour, quant à lui, nous apprend que « les musulmans consomment de plus en plus de produits halal », précisant que « plus de 60 % achètent systématiquement de la viande abattue rituellement ». Le quotidien, qui relève la « montée en puissance des rites identitaires » confirme donc l’hypothèse de différents courants identitaires forts en France…

Revenons-en aux noms, avec un nom composé à l’honneur ce week-end : Saint François de Sales. Le fondateur, avec sainte Jeanne de Chantal, il y a 400 ans, de l’ordre de la visitation. C’est donc une année jubilaire pour les sœurs visitandines, comme ces religieuses qui vivent « sur les hauteurs de Scy-Chazelles ». Samedi, le Républicain Lorrain a consacré la une de l’édition messine à ces moniales dans un article assez approximatif, mais qui a le mérite de mettre un coup de projecteur sur cette communauté, où « prière et travail » rythment la vie des sœurs. Le 6 juin, une journée portes-ouvertes sera organisée au monastère de la visitation, l’occasion de découvrir ces religieuses contemplatives qui ont quelques activités comme la reliure ou la fabrication de vêtements liturgiques… Une communauté toute simple, mais tellement authentique dans sa recherche et sa vie avec Dieu…

Mais Saint François de Sales, c’est aussi le saint patron des journalistes. C’est pourquoi ce dimanche le pape Benoît XVI a signé son message pour la 44ème journée mondiale des communications sociales, qui aura lieu le 16 mai prochain. Un document qui a pour titre « Le prêtre et la pastorale dans le monde numérique : les nouveaux médias au service de la Parole ». Je vous renvoie au compte rendu du message dans La Croix d’aujourd’hui, ainsi que sur le site internet de Radio Vatican pour entendre l’interview du père David Lerouge, bloggeur, qui explique la raison de sa présence sur internet.

Internet était aussi à la Une du Républicain Lorrain ce même 24 janvier, avec le titre « Internet, remède à la solitude ? ». Un long article en page 6 sur des sites permettant de se retrouver à plusieurs pour faire la fête, pour des sorties en toute amitié… Une démarche que Dominique Wolton, chercheur et spécialiste des communications, définit comme « une illusion car il ne s’agit que d’un miroir narcissique », expliquant que le vrai problème est celui de la solitude, et qu’il faudrait plutôt se focaliser sur ce dernier plutôt que sur des solutions techniques comme celles qu’internet peut apporter…

Mais pour se divertir, pas forcément besoin de sortir très loin. On même rester chez soi, tranquillement, à lire une bonne bande dessinée. Famille Chrétienne nous propose ainsi de découvrir cette semaine les aventures du Janitor, un groupe d’agents secrets du Vatican, avec pour une fois une vision « du Vatican sous son aspect étatique » comme l’affirme l’auteur, et sans tomber dans les facilités ésotériques ou maçonniques habituelles. Un article que vous retrouvez pages 48-49 de la revue.

Ou bien, vous pouvez aussi emmener vos enfants prier avec les soirées ou après-midi « kids louange ». La Croix d’aujourd’hui, page 19, revient sur cette initiative née dans le diocèse de Metz, avec un reportage entre Moulins-lès-Metz, Marly et Terville… Une nouvelle manière d’inviter les enfants à prier et à louer Dieu… Pour plus d’informations, lisez cet article… Bonne lecture alors, et à la semaine prochaine…

About these ads
  1. Opsomer
    30 janvier 2010 à 22:56
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 3 076 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :