Accueil > Actualité > Revue de Presse : le pape et le monde, mais aussi l’Eglise en Moselle et des BD

Revue de Presse : le pape et le monde, mais aussi l’Eglise en Moselle et des BD


« L’Église est ouverte à tous parce que, en Dieu, elle existe pour les autres ! ». C’est l’une des phrases fortes du discours que le pape Benoît XVI a tenu hier en présentant ses vœux au corps diplomatique. Une phrase qui résume le sens de l’intervention du Saint Père, centrée sur la place de l’homme dans la vie de la société. Fréféric Mounier intitule d’ailleurs l’article qu’il signe aujourd’hui dans La Croix « Benoît XVI appelle à une “écologie humaine” ». Le journaliste développe quelques uns des thèmes qui ont jalonné l’intervention du pape. On y retrouve la question importante pour lui de l’environnement, qu’il étend en parlant donc de « “l’écologie humaine” ». A ce propos, il revient sur les questions sociales, en citant son encyclique Caritas in Veritate et en dénonçant le matérialisme et l’égoïsme. « La négation de Dieu défigure la liberté de la personne humaine, mais dévaste aussi la création. La sauvegarde de la création ne répond pas principalement à une exigence esthétique, mais bien davantage à une exigence morale, car la nature exprime un dessein d’amour et de vérité qui nous précède et qui vient de Dieu » dit encore le pape.

On pourrait signaler encore de nombreux points de ce discours, tel ce coup de griffe aux médias occidentaux qui, comme le résume Frédéric Mounier, « manifestent “mépris” ou “hostilité” envers la religion ». Les questions de géopolitique ne sont pas oubliées puisque le Saint Père s’intéresse à la situation en Amérique du sud, en Afrique, en Terre Sainte, au moyen Orient,…

Vous pourrez retrouve le texte complet de ce discours, qualifié par La Croix de « véritable tableau organique de la situation mondiale » sur le site du journal. Et comme le pape a lu ce discours en français, vous en trouverez des extraits filmés sur le site de H2Onews (www.h2onews.org). A citer aussi, toujours dans La Croix d’aujourd’hui, un commentaire d’Isabelle de Gaulmyn sur l’expression « laïcité positive » utilisée par le pape dans ce même discours.

Et puis continuons avec le pape, qui dimanche, lors de l’angélus, avait déjà appelé au respect des personnes, à travers deux groupes particulièrement visés la semaine dernière. « Le pape défend les droits des immigrés » annonce ainsi l’agence de presse en ligne et gratuite Zenit (www.zenit.org), tandis qu’un autre article a pour titre : « Benoît XVI rappelle qu’il faut empêcher la violence religieuse ». Un point sur lequel Michel Chafik, recteur de la mission copte catholique de Paris Notre Dame d’Egypte revient dans une tribune publiée aujourd’hui par Le Figaro. « Pour défendre les droits des musulmans, l’Europe est prompte à se mobiliser. Elle se met en ordre de marche pour les minarets mais ne s’intéresse, qu’occasionnellement, au sort tragique des chrétiens d’Orient » écrit-t-il au début de son billet. Le massacre de ces chrétiens à la sortie de la messe de Noël, célébrée selon la tradition orientale, le 6 janvier, a choqué l’opinion publique, mais c’est une situation de  « discrimination » bien plus habituelle que décrit le père Chafik. Un témoignage émouvant à lire à la page 12 du Figaro d’aujourd’hui…

Retour à Metz, avec l’homme du moment, ou le prêtre du moment si j’ose dire… Après l’avoir entendu dans cette émission la semaine dernière, vous pourrez lire aujourd’hui, dans l’édition messine du Républicain Lorrain, une interview du père Bernard Bellanza, « l’aumônier des forains ». Ce dernier raconte son expérience auprès des « artisans de la fête », la manière dont il a été accepté dans ce milieu. Et puis, pour les auditeurs, il y a une photo, afin que vous puissiez le reconnaître s’il passe chez vous…

Le Républicain Lorrain qui aujourd’hui présente d’autres initiatives relatives à l’Eglise. Le journal s’arrête ainsi que le centenaire de l’Eglise Saint Sauveur de Morsbach, en relevant la présence de l’évêque pour célébrer cet anniversaire. Un article à lire dans l’édition de Forbach. Virginie Dedola, dans l’édition de Thionville-Hayange, souligne la « rencontre fraternelle » qui a eu lieu a Fameck, où « l’association islamique cultuelle et culturelle de la Moselle a invité les communautés turques et catholique à partager un dîner à la cité sociale ». En ces temps de débats sur l’identité nationale, la Burqa et autres, de telles initiatives sont à mettre en valeur, comme l’indique le préfet de Thionville, cité par le journal : « En tant que représentant de l’Etat, je vais partout où il y a des hommes de bonne volonté grâce à qui la paix se construit ».

Un mot, rapide, pour souligner une initiative assez rare. On trouve sur le site internet www.marianne2.fr, le site lié à l’hebdomadaire que je brocardais la semaine dernière, un article intitulé : « Pie XII : et si Marianne se trompait ? ». Roland Hureaux, chroniqueur régulier au magazine, estime ainsi que « face à la Shoah, Pie XII a agi en homme responsable plutôt qu’en donneur de leçons ». Et il se base sur les thèses du sociologue Max Weber  pour défendre Pie XII. De nombreux bloggeurs avaient déjà pris le clavier pour monter au créneau. François Miclo, sur le site www.causeur.fr, a publié un billet intitulé « Pie XII, pape bavard ». Un article qui contient déjà plus de 960 commentaires. Koz, l’auteur du blog www.koztoujours.fr, a publié ce mardi matin un véritable dossier proposant des documents montrant l’engagement de Pie XII et de l’Eglise conte la Shoah. Mais bon, saluons l’effort de Marianne, même si, il faut bien le reconnaitre, publier un tel billet à côté d’un autre intitulé  « La béatification de Pie XII m’a rendue athée » nuance le propos et ne vaut pas un Mea culpa pour l’attaque frontale du magazine papier contre le pape.

Rapidement, un dernier point avec une  recension plutôt sympathique dans la livraison de janvier de Prêtres Diocésains. La sélection bibliographique de ce fascicule présente 4 bandes dessinés. Les actes des apôtres version manga, ces bandes dessinées de   style japonais, la vie de St Martin, et deux publications plus originales.  « Voyage des Pères », qui est « l’incroyable  histoire des pères des apôtres, inquiets de voir leur fils intégrer une nouvelle secte… le premier Road movie biblique de l’histoire de l’humanité » commente ainsi Véronique Duval qui conseille vivement ce livre à tous, comme elle présente largement le troisième tome du « Lapin bleu » qui mène l’enquête avec humour  et réalisme sur les chrétiens d’aujourd’hui… comme quoi, lire, c’est aussi se détendre. Alors bonne lecture, et à la semaine prochaine.

About these ads
  1. Pas encore de commentaire.
  1. No trackbacks yet.
Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 3  075 followers

%d bloggers like this: